Windows face au poids des années

Christophe Laporte |
Décidément, rien ne va plus pour Microsoft ces temps-ci. Lâché depuis un certain temps déjà par la presse de plus en plus critique à son égard, le géant du logiciel vient d'essuyer des critiques acerbes de Gartner, qui ne devraient pas améliorer le moral de ses troupes et qui pourraient bien pousser les décideurs informatiques à étudier d'autres pistes, à commencer par le Macintosh. De son côté, Jupiter Research estime que c'est le moment ou jamais pour les entreprises de considérer l'offre d'Apple.

Pour Gartner, Microsoft va dans le mur avec Windows. Le constat est à la fois simple et grave : Windows Vista ne répond pas aux attentes des clients de Microsoft. Michael Silver et Neil MacDonald, les deux analystes de Gartner qui ont étudié le cas Redmond, font un diagnostic sans concession : « Windows s’effondre sur lui-même alors qu’il tente de supporter une vingtaine d’années d’applications tout en devenant plus compliqué à chaque minute. Et Windows est devenu plus imposant que le matériel sur lequel il doit tourner alors que les clients s’interrogent sur l’opportunité de ne pas adopter Windows Vista pour attendre Windows 7. Si Windows veut rester d’actualité, il devra changer radicalement ».

Avec plus de 50 millions de lignes de code au compteur, Windows Vista est devenu ingérable et est par conséquent, incapable d'évoluer au même rythme que la concurrence. Preuve ultime selon eux de l'impuissance de Microsoft : le maintien en vie de Windows XP qui lui seul est capable de tourner sur les ultraportables (voir l'article La prescience d'une petite main de Microsoft).

Ils reprochent à Microsoft d'avoir complètement loupé le coche au niveau de la mobilité. Vista est trop lourd pour fonctionner sur de tels appareils alors que Windows Mobile est loin d'être la panacée. Gartner loue la capacité d'Apple à avoir réussi à mettre au point à partir de Mac OS X une déclinaison de son système d'exploitation pour l'iPhone.

Si Gartner estime possible que Microsoft devienne « Has Been » s'il ne réagit pas rapidement, Jupiter Research recommande vivement aux entreprises d'ouvrir les yeux et de regarder avec attention l'offre d'Apple. Michael Gartenberg clame que le Mac a changé et qu'il est parfaitement prêt pour le monde de l'entreprise. Dans son billet, il tord le coup à un certain nombre de mythes : le prix des ordinateurs Apple, la logithèque limitée sous Mac, et l'architecture basée sur des protocoles propriétaires.

Vu le climat ambiant, on se dit qu'Apple a bien fait de concentrer ses efforts cette année vers le monde de l'entreprise, c'est du moins ce qu'a affirmé Peter Oppenheimer lors d'un colloque organisé par Morgan Stanley début mars (lire notre article : Apple : cap sur l’entreprise et l’international). Et si l'iPod a entrainé une vague importante de switch auprès du grand public, ce coup-ci, le détonateur pourrait bien être l'iPhone et son kit de développement qui a été pensé (entre autres) pour les professionnels.

Tags
avatar the_nuru | 
Le coup de génie d'Apple en d'attirer les developpeurs avec un MAC OS X léger sur Iphone facile à prendre ne mains, le marché du téléphone mobile étant un sujet interessant pour les business line. Ensuite il suffira de leur dire, "vous avez aimé le developpement sous MAC OS Iphone, vous verez que le développement sous MAC OS X Leopard n'est pas lointain" et ainsi attirer les éditeurs massivement vers un système stable, évolutif et facile à prendre en main
avatar aldebaran | 
Je ne suis pas un défenseur de la firme de Redmond (loin de là) mais il faut bien avouer que ça fait à peu près 15 ans que les "experts et analystes" prévoient la chute imminente de Windows... je me souviens qu'en 1999, quand j'ai commencé à bosser dans l'informatique, mon chef de service me disait "tu vas voir, Linux c'est génial, il va remplacer Windows en moins de 5 ans". Nous sommes en 2008, Windows c'est encore 95% de parts de marché des systèmes d'exploitation. Et Apple a du mal à atteindre les 4%. Je le déplore mais c'est la réalité. Alors n'accordons pas une importance trop grande à ce type d'étude.
avatar mocmoc | 
Tu m'étonne. microsoft se était tout seul sur le marché, tranquille pepere .Mais la situation a changé . maintenant il faut jouer la carte de la competitivité et de la concurence.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
A l'heure actuelle, Windows c'est du Plug & Don't play, Linux du Plug & Compile yourself to play et OSX simplement Plug & Play. Que choisissez-vous? Les bricoleurs opteront pour Linux, les "j'ai pas le choix" Windows et les autres... ben OSX :)
avatar buzz24 | 
bien daccord avec tous ces commentaires
avatar geneosis | 
la meilleure nouvelle de la décennie pour Apple. Il est temps de saisir l'opportunité, Bill gaes se tire, windows est dans une merde énorme, l'opportunisme est d mise! Allé Steve, au turbin! :)
avatar strossus | 
Sur OX tu play à quoi? je vois ni crisis ni battlefield 2142 ni call of duty 4 ni supreme commander donc windows XP a encore beaucoup d'avenir devant lui Vista c'est un échec c'est certain mais XP est stable à atteint une certain maturité et je crois qu'il restera en place encore pas mal de temps
avatar Le docteur | 
Il me vient une curiosité : combien de millions de ligne de code pour OSX ???
avatar Florian Innocente | 
@ le docteur : actuellement on en est à 10.52 millions mais on devrait atteindre les 10.53 sous peu.
avatar shenmue | 
à Aldébaran: Nao ? Ceci dit, tu as raison...mais en même temps le monde informatique a bien changé...en 1999, c'était 98% du marché windows..aujourd'hui, Linux fait 1% et OSX 3%, ce qui en effet en pourcentage pur fait toujours 96% pour Windows...ce qui est toujours énorme. Pour autant, le marché a ENORMEMENT changé depuis 1999...d'abord il y a les marchés émergeants avec souvent du Full windows (parfois piraté dailleurs) et où Apple est absent totalement...si l'on ne prenait en compte que les marchés traditionnels Windows/Apple de la fin des années 90, Apple ferait sans aucun doute le double de PDM sur ces marchés spécifique et il a quand même augmentée la sienne de 50% en global dans un contexte d'explosion de l'équipement informatique. Ensuite, sur les marchés les plus forts niveau équipement, la baisse d'influence (et de PDM) de Microsoft est cette fois-ci bien visible...10% de PDM pour Apple aux US, 6% aux US (le pays Africain le plus riche), 4% en GB, + de 3% en France, prés de 10% en Suisse etc... A ça, tu rajoutes aujourd'hui l'explosion récente des ventes de minis pcs sous Linux, le fait que la PDM est beaucoup plus sectorisée qu'avant (marché pro/grand public) et Microsoft perd réellement de son poids bien qu'on soit TRES loin d'une chute voire même d'une fin de la situation de monopole... Mais, c'est un fait indéniable, Microsoft aujourd'hui n'a plus le poids en informatique personelle qu'il avait dans les années 90...et plus inquiétant, la saignée s'accélère...par exemple côté Linux, on passe de ventes confidentielles à plusieurs millions de machines vendues avec les EEE d'Asus par exemple, sur Mac, on passe à moins de 3 millions de ventes en 1999 à prés de 10 millions estimées pour cette année, sans compter l'arrivée d'OSX mobile...l'évolution de PDM suit le même court...il y a peu Apple gagnait 0,2 points de PDM/an, aujourd'hui, il en est à 0,7 point en moyenne et atteindra les 1 point d'évolution bientôt.. Bref, ça bouge quand même fort...
avatar shenmue | 
je voulais dire 6% en Afrique du sud...bien sûr ;)
avatar flette | 
Pour l'entreprise, il s'agit de la grande, car pour la PME c'est toujours le désert de Gobie en matière de gestion :-( Apple a dédaigné ce secteur au début des années 1990 au profit du multimédia. Les PME - qui ont les budgets et des circuits de décision courts pourtant - seront les dernières à rallier Apple. En 1990 des centaines d'expert-comptables / Mac. En 2008 : proche de zéro.
avatar Eurylaime | 
Pour le marché de l'entreprise, même si le jeu est clairement ouvert dans les 3 à 5 ans qui viennent, c'est pas gagné pour Apple entre les DSI qui ne voient que Windows et ne connaissent rien au Mac et le marketing d'Apple "totalement inexistant". Mais ça ne peut que progresser pour Apple si la volonté politique est là comme elle l'est pour l'iPod...
avatar Odrade | 
Dans ma boule d'analyste perso, je vois bien quand même Linux comme véritable challenger : c'est un système qui "pête" sur un PC haut de gamme (compiz) et sur des supercalculateurs, et qui sait s'adapter au plus humble des smartphone (Palm, google-phone ?) : le beurre, le sourire de la crémière, et même l'argent du beurre (c'est gratos) ! Sur mon poste "on" me force à switcher sur PC... En tant que futur "exilé", je choisis Linux... ;-(((
avatar aldebaran | 
Mac OS ou Linux, c'est pas demain qu'ils détrôneront Windows dans les entreprises. Les DSI détestent le Mac ("trop cher, trop tape-à-l'oeil, trop incompatible, trop...) et ne font pas confiance à Linux ("si ça merde, on tape sur qui ? Linus Torvalds ?"). Billou et Ballmer peuvent dormir peinards pour la décennie qui vient... hélas.
avatar Gavroche1973 | 
Pour sûr que quand Windows merde on peut taper sur Microsoft... Perso, je suis un switcheur tout récent... et je ne le regrette absolument pas... pour autant, je ne jette pas windows XP par la fenêtre... Par contre, VISTA, je n'en veux absolument pas ! J'ai testé et j'ai littéralement vômi l'interface... Ils ont voulu faire du Os X... mais ils ont juste réussi à faire du kitsch parfaitement illisible et bien lourd ... pour dire : j'ai pu "maitriser" l'interface Os X ( Tiger et Leopard ) en quelques minutes tandis qu'avec VISTA, chaque fois que j'y suis confronté (pour rendre service à Pierre Paul ou Jacques) que je ne m'y retrouve jamais... Le méga PLUS de Os X c'est l'uniformité, et sinon la continuité, du graphisme aussi bien verticalement (dans le temps) qu'horizontalement (tous les softs développé sous os X ont le même look, bien léché)... tandis que sous Windows, cela ressemble souvent à n'importe quoi...
avatar Michel Poulain | 
Si les entreprises passaient sous Mac, ça ferait beaucoup beaucoup de gens au chômage. Fini les postes à plein temps pour reconstruire la base de registre ou nettoyer les virus, etc... Trop de gens au chômage, ça n'incite pas à pousser à la modernité. Au moins avec Windows, ça merde toujours et on sait pourquoi et on est là pour réparer. Un bon cercle vertueux.
avatar ybart | 
Dans ma PME, on a presque uniquement des macs !
avatar YARK | 
Cette société est tellement puissante qu'ils peuvent vendre de la merde et s'enrichir 2 fois plus. Je refilerais bien le lien : zdnet.fr, mais ils sont à l'heure où j'écris en reconstruction. Donc disais-je, j'y lisas (;-))une discussion sur ce sujet : un vendeur qui disait que pas mal de gens qui s'étaient vus refiler un PC neuf avec Windows Vista revenaient demander une boîte de XP - qu'ils achetaient !!! (je tente ici un smiley de crétin (8?p) . Bilan ? X milliers de gogos qui du coup : 1 - paient indirectement par vente liée du Vista 2 - repaient en plus du XP !!! Bon, à confirmer, mais c'est à la fois logique et débile. Je me demande si Bill n'a pas fait un pacte avec Berlusconi. Trop fort !!!!!!!!
avatar spleen | 
L'espoir fait vivre. Heureusement, iPapy est un peu plus réaliste que ça. Il mise surtout sur la téléphonie, la mobilité et la VOD. Le tout sur le marché consumer. Dire que l'on attaque le marché entreprise, c'est surtout un discours "corporate". Vous avez une idée de ce que coûte de déloger un concurrent qui possède 95% d'un marché ??? Soyons sérieux... Et comme toujours, c'est assez comique de lire des commentaires de gens qui n'ont jamais rencontré un DSI de leur vie pour lui vendre quelque chose. Cela dit, si par "entreprise", vous voulez parler de l'épicerie du coin qui veut acheter un ordinateur pour sa compta, on n'est pas sur la même planète...
avatar Fabricius | 
Je commence à me dire que Microsoft cool petit à petit, mais bon il en reste encore beaucoup avant de voir la mèche s'éteindre ! Fabricius
avatar leonzeur | 
Hier soir le comptable de notre entreprise est passé à la maison et a pu voir ce qu'est Windows sur mon Mac, nous avons travaillé avec Ciel compta ..le comptable estime comme beaucoup qu'il n'y a qu'un seul système d'exploitation qui tient la route..Windows..il était dédaigneux, il a un a priori énorme vis à vis des mac..il a fallu qu'il le dise et ça m'a fait mal. " c'est de la merde Apple même si tu as Windows dessus ' .. de là je comprend que les préjugés continuent bon train et que tous les comptables du monde ( pardon pour cette profession..) continueront à préférer les messages abscons de leur machine triste à la réactivité et à l'humanité du Mac.. Longue vie à Windows et longue vie à Mac qui nous différencie justement ...
avatar .Spirit | 
@leonzeur: a ça oui, les "c'est la merde, Mac", j'en croise beaucoup et ça m'énerve autant que les "c'est de la merde Windows" sur MacGé... les gens souvent n'ont jamais vu un mac en vrai, ou alors ils sont passés deux fois à la fnac, ont fait joujou 2 minutes sur le Macbook ou sur l'iMac, et se sont fait un opinion ultra-réaliste que personne ne peut réfuter car ils l'ont testé ! (ça c'est eux qui le disent). Bref... la morale c'est qu'il ne faut pas parler sans connaître, en fait. Bonne nuit, j'vais me coucher =)
avatar YAZombie | 
Je crois qu'il ne faut tout de même pas se tromper de source. Gartner et Jupiter Research, ce n'est pas un chef de service des années 80… Ce sont des cabinets de conseil, auprès desquels les entreprises (les grosses, voire très grosses) prennent conseil pour leurs stratégies à long terme, notamment pour l'équipement. Ces deux études font notamment deux mises au point très importantes: l'incompatibilité (protocoles propriétaires) et les prix élevés des machines d'Apple, ce n'est pas (si) vrai (que) ça. Ça peut paraître étonnant, mais les décideurs des grandes entreprises ne sont pas tout-puissants, n'ont pas la science infuse, et ne sont pas nécessairement plus au courant de ça que votre concierge. En revanche, si JR ou Gartner le disent, croyez-moi, ça prend du poids (oui, j'en connais des décideurs de ce niveau, ne venez pas me gratter là-dessus!). Et ça veut dire que les solutions Apple seront étudiées plus souvent pour les stratégies futures, c'est une certitude. Ces études, ça peut très bien être le début d'un cycle vertueux pour la Pomme: des entreprises s'équipent => des progiciels réapparaissent sur MacOS => encore plus d'entreprises s'équipent => les employés s'habituent à MacOS et ne veulent plus que ça y compris à la maison, etc
avatar bigham | 
Si j'étais une entreprise, je n'irais pas vers le Mac pour la simple raison que de l'aveu même de Steve Jobs, ce marché ne les intéresse pas.
avatar Odrade | 
Au secours ! Je ne suis pas un "Geek" !
avatar MrSoul | 
Microsoft, c'est un peut comme une étoile en fin de vie, au début, ça brille bien, puis ça se met à grossir comme pas possible, ça deviens de moins en moins lumineux et ça fini par s'éfondrer pour former un tour noir qui aspire tout ce qui traine dans sa chute. Haaa, je suis bien contant d'être passé à mac... PS : Qui sait, peut-être auront ils l'intelligence de revoir entièrement leur système merdeux (restons objectif, c'était le cas de OS 9 et précédent, coup de maitre de se baser sur un système ouvert... ou pas.
avatar divoli | 
Je suis d'accord avec certains d'entre vous. Ce n'est pas parce que de nombreuses entreprises boudent l'évolution de Windows qu'elles vont se précipiter sur MacOS X, loin de là. Actuellement, dans de très nombreuses entreprises et secteurs d'activités, le Mac est quasi inexistant ou inexistant. Pire, s'équiper de Mac est parfois assimiler à de l'amateurisme. Tout est développé pour Windows, et cela a très peu de chances de changer, vu l'omniprésence de MS et de son (ses) OS. XP et antérieurs vont certainement perdurer, en attendant de voir venir...
avatar gibet_b | 
@Gavroche1973 : "tous les softs développé sous os X ont le même look, bien léché" Vu le nombre de fois où j'ai lu ça, je commence à me dire que les ingénieurs de chez Apple doivent avoir un sacré coup de langue !
avatar Fab'Fab | 
Gibet> Apple ne développe pas toutes les applis de ton Mac... Il y a un gros paquet d'éditeurs tiers, à commencer par... Microsoft.
avatar kubernan | 
Ce que Gardner évoque est phénomène bien plus profond que les questions existentielles des années précédentes : auparavant les responsables informatique se posaient faussement la question sur l'OS à choisir pour leur besoin, faussement car le choix était de toute façon déjà fait dans leur tête : Windows sinon rien. Ce que Gardner évoque c'est que dorénavant cette question se pose réellement. Grâce à plusieurs phénomènes : dorénavant on sait que des solutions libres (Apache, mySQL, Linux..) n'est pas synonyme d'amateurisme (on le sait depuis longtemps, mais il faut du temps pour que ça perdure dans la tête des hiérarchies informatiques), la complexité de gestion d'un parc sous Windows engendre des coûts trop importants et la multiplicité des incidents donne une mauvaise image des boîtes informatiques, Apple est devenu beaucoup plus visible qu'auparavant. Ce phénomène ne sera sans doute pas immédiat et ne profitera peut-être pas qu'à Apple. Plutôt que de choisir Apple à la place de Windows, les entreprises se tourneront peut-être plus facilement vers des Unix (et je ne parle pas spécifiquement de Linux) où vers les AS400 (qu'on a trop vite enterré).
avatar fred78 | 
A mon humble avis, le Mac n'aura jamais une part de marché conséquente. Le modèle est bien trop fermé, l'offre trop limitée. Le Mac est aujourd'hui bien plus "sympa" que Windows, ou Linux, c'est certain et ça se ressent sur ses ventes. Par contre, Linux est très ouvert et redonne la main aux constructeurs. Ils sont en train de l'apprivoiser petit à petit. A mon avis, le marché va évoluer sensiblement dans les 5 années à venir, mais la domination de Windows sera plus longue à remettre en cause (dans le monde de l'entreprise, 5 ans c'est pas très long). J'imagine bien le Mac à 10-15% (stabilisé), Linux 10-15% (mais en augmentation), et Windows encore 70%.
avatar foueche | 
je ne pense pas qu'apple va un jour renverser le monopole de windows, au mieux 10% du marché apple aura mais plus que ça... ca va être dur..
avatar kubernan | 
Ca me rappelle une chose qui n'a rien à voir avec le monde de l'entreprise. J'ai constaté qu'il existe des gens qui n'ont jamais entendu parlé d'Apple : iPod, oui ils connaissent, mais ils ne savent pas qui est derrière en fait et encore moins que la boîte qui fabrique l'iPod fait aussi des ordinateurs avec un système qui n'a rien à voir avec Windows. D'ailleurs, pour eux, l'informatique existe parce que c'est Microsoft qui l'a inventé. Vive le monde réel !
avatar Hipparchia | 
Personne ne parle des serveurs, c'est à dessein ? Parce que Linux pour le coup doit bien représenter 80% du parc serveur non ? Plus de possibilités, plus de maniabilité (et oui, arrivé à un certain niveau, on a plus vite fait de taper les commandes) pas les mêmes tarifs etc. Pour moi, je le dis franchement, Linux n'est pas encore tout à fait prêt pour être 100% grand publique. Je pense que d'ici deux ans, avec Ubuntu par exemple, Linux deviendra un réel choix. Après il ne faut pas non plus se voiler la face, et dire que linux c'est super-plus-mieux qu'XP. La suite MS office est quand même très performante (Outlook, sa relation avec l'AD, les calendriers partagés, Access, la synergie des applications pour peu qu'on code un brin VBA VBNET etc, les capacités en plus) et pour moi Open office n'est pas utilisable en entreprise. Du moins pas n'importe où (chez les gendarmes qui s'en servent pour taper du texte Ok). Le choix après se fait au niveau du porte monnaie. Sera t-il plus économique, de former ses employés à Linux, que d'acheter des licences MS ? Qu'en est t-il des problèmes de compatibilité bien réels et absolument pénalisant pour des professionnels (et les autres d'ailleurs). C'est déjà pas la fête entre mac et PC, même avec le même logiciel... Beaucoup d'incertitudes, à part une seule, c'est que Vista -en entreprise en tout cas - est une vraie PLAIE, et un échec commercial, sauvé par la venté liée/forcée (surtout sur les portables qui ne possèdent plus de drivers XP). Ensuite, pour que Mac s'impose plus, pour moi, il va falloir un jour ou l'autre, qu'Apple utilise son OS comme une distro Linux : à savoir la libérer du hardware Mac, et proposer son OS sur tout les Personal Computer. Et penser aux gamers aussi, rattraper le retard à ce niveau. Ils sont une force importante, qui consomme, et qui conseille souvent les débutants.
avatar Hipparchia | 
J'ajouterais qu'un argument que j'entends souvent, bien avant le design ou autre chose, c'est : "on a besoin d'un Mac pour travailler avec les éditeurs". - D'une part ça montre qu'XPress même en version PC n'est pas totalement compatible (ce qui est assez ahurissant) - D'autre part, XPress va peu à peu être remplacé, je pense, par Indesign. Qui lui semble obtenir une meilleur compatibilité. - Le temps où l'on ne pouvait faire du graphisme que sous Mac est depuis longtemps révolu. Si on oublie Vista et reste sous XP, l'offre Apple n'est pas si évidente que ça, et, comme je le disais, le mac n'étant pas une machine polyvalente (rapport à l'OS uniquement sur un mac, aux jeux, qu'Apple à un peu snobé avec son matériel... enfin bref), elle a quand même beaucoup moins de chance de s'imposer. Pour moi, le Mac est une très bonne machine perso, complète "tout dans la boite", mais les arguments pro ne sont pas par nature "plus" que sous windoze. Trop fermé le Mac. Ca a ses avantages et ses inconvénients.
avatar billjobs | 
Le problème de Mac c'est 2 choses le prix d'abord: pour exemple la techno embarqué sur un imac ne justifie absolument pas 1100€. Ensuite le verrouillage assez abusif qui va pousser les hackers professionnels a cracker tout ça! Et lá Leopard installé sur du matos hétéroclite risque d'avoir un avenir a la Windows! La plus grande erreur fut peut être d'utiliser la techno intel,donc Pc.En effet aujourd'hui le hardware étant commun, c'est la porte ouverte a toutes les fenêtres,en anglais,Windows.Tient donc...
avatar Philactere | 
@Hipparchia [i]Personne ne parle des serveurs, c'est à dessein ? Parce que Linux pour le coup doit bien représenter 80% du parc serveur non ? [/i] Heuuu ça me semble être largement surestimé, peut être les serveurs web (et encore) mais certainement pas "du parc serveurs". La suite OOo est parfaitement utilisable pour l'immense majorité des gens (hormis problèmes de macros VB existantes) qui ne l'oublions pas se contentent de taper du texte et de faire des tableaux sous excel, Outlook et ses calendriers partagés peuvent éventuellement être remplacés par d'autres solutions (mais je ne m'avance pas trop, c'est pas trop mon domaine). [i]Ensuite, pour que Mac s'impose plus, pour moi, il va falloir un jour ou l'autre, qu'Apple utilise son OS comme une distro Linux : à savoir la libérer du hardware Mac, et proposer son OS sur tout les Personal Computer.[/i] Si Mac sépare le matériel de l'OS on sera plus proche du modèle MS que Linux pour l'OS au vu de la licence Apple qui n'est pas vraiment libre... Quant à la polyvalance du mac il ne tient qu'aux éditeurs de porter leurs soft sous OS X (mais ça c'est le serpent qui se mod la queue avec les pdm), on ne peut pas demander à Apple de coder l'ensemble des applications tournant sous Windows... Tout comme le matos non ou mal supporté sur Linux, si les fabriquants y mettaient du leur ça irait beaucoup mieux.
avatar lolodigital | 
1) Ne JAMAIS ECOUTER GARDNER OU TOUT AUTRE CABINET DE FUTUROLOGIE DOUTEUSE 2) Etre à l'écoute de SES besoins et non de choix politiques biaiseux. OUI, le switch vers un mix LINUX / APPLE est RENTABLE aujourd'hui. Preuve en est sans doute notre société, dont quelques processes sont encore exécutés sous windows XP, la créa est sur mac, l'édition aussi, la bureautique sous NeoOffice, les serveurs WEB/BDD sous SUSE 10.2. CA MARCHE.
avatar Goul | 
"Etre à l'écoute de SES besoins et non de choix politiques biaiseux." pas mieux. "Ensuite, pour que Mac s'impose plus, pour moi, il va falloir un jour ou l'autre, qu'Apple utilise son OS comme une distro Linux : à savoir la libérer du hardware Mac, et proposer son OS sur tout les Personal Computer." C'est pas leur politique. Apple a une autre vision de l'informatique. On adére ou pas. Question de choix. Le but est-il de faire le plus de PDM?
avatar pommefred | 
Non mais qu'est-ce que c'est que cette photo ? ;-)
avatar Claude_C | 
La seule façon pour Apple de conquérir le marché est toujours la même : permettre d'installer OS X sur des PC. Ce n'est pas assez de tenter de séduire les utilisateurs maison de PC avec des iPod, iPhone et Safari sur leur plate-forme. Les entreprises n'achètent pas de iPod et ont besoin d'être "full" compatible avec les normes de l'industrie. En même temps, si Apple décidait de laisser OS X s'installer sur les PC, il se retrouverait comme Microsoft à tenter de gérer la multitude de produits et les incompatibilités et autres bugs qui en résultent. Dans son parc fermé et contrôlé, OS X va bien. Ce serait une autre histoire sur PC... Mais c'est le seul avenir, selon moi, si Apple veut réellement séduire la masse. Apple a tenté le coup des clones, mais ils étaient apparemment de mauvaises qualités et nuisaient à son image... Windows a explosé quand IBM a permit les clones. On connaît la suite.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
@Roberto Alvarez Ben bien sur... Les ignorants choisissent windows en gros? T'es sur que c'est pas toi l'ignorant plutot? Est-ce que tu as vu le nombre de multinationales en contrat avec DELL ou HP? Avant qu'Apple devienne moins cher que la concurrence y a du boulot, et il faudrait aussi qu'OSX soit HAUT LA MAIN superieur a Windows XP, ce qui n'est je le deplore, pas le cas. C'est pas serieux de dire que seuls les gens qui ont tout compris sont sur OSX... Parce que ca ne ferait que 4% d'illumines. Sans compter dans ce pourcentage les gros bobos de service qui achetent Apple parce que c'est fashion et a contre-courant de l'achat majoritaire. Quant aux analystes... Ils ne sont la que pour conforter le choix de placement en bourse des uns et des autres. Rien de bien professionnel la-dedans concernant l'informatique.
avatar Roockie | 
+1 à Aldébaran
avatar Feroce | 
"Apple a tenté le coup des clones, mais ils étaient apparemment de mauvaises qualités et nuisaient à son image... Windows a explosé quand IBM a permit les clones. On connaît la suite." Ben non, ce qui a nuit à l'image d'Apple, c'était justement la qualité des clones. Machines haut de gamme qui bouffaient les 8/9500 et G3 au petit déjeuner (PowerComputing PowerTower Pro, Umax S900) tout en étant moins cher, machines bon marché et mieux finies que le 4400 (PowerBase, les Motorola à base de Tanzania). J'ai toujours un PowerTower Pro, et si on sait se faire à son esthétique, il s'agit incontestablement de la machine la plus stable et la plus fiable que j'ai jamais eue. Aujourd'hui, elle fait serveur de backup avec Retrospect et 10.4.11 et tourne toujours quotidiennement. Pas une pièce n'a du être remplacée... Pour ce qui est de l'explosion de Windows quand IBM a permis les clones, je ne saurai dire qu'une chose : CESSEZ CE RÉVISIONNISME !!! IBM n'a pas autorisé les clones, ils n'ont malheureusement pas imaginé que ça pourrait arrivé. Le premier clone vint de Compaq qui avait recréé un BIOS par reverse ingenering mais en faisant gaffe à l'aspect légal. Par ailleurs, IBM a bien tenté de reverrouiller le marché par la suite avec les PS/2 et leur bus MCA qui lui nécéssitait des royalties pour pouvoir atterrir chez les concurrents. Résultat ; faut être fort pour avoir aperçu dans sa vie une machine à bus MCA. Quant à Windows, il date de 1985 alors que les premiers "PC" datent de 81...
avatar shenmue | 
Kubernan dit: les entreprises se tourneront peut-être plus facilement vers des Unix (et je ne parle pas spécifiquement de Linux) où vers les AS400 (qu'on a trop vite enterré). OSX EST un Unix...
avatar shenmue | 
1664 dit: et il faudrait aussi qu'OSX soit HAUT LA MAIN superieur a Windows XP, ce qui n'est je le deplore, pas le cas... Bah si quand même... Les multinationales choisissent Windwos parceque surtout cela leur permet de ne pas avoir à gérer les problèmes d'interroperrabilité ...la question de la "qualité" devient secondaire face à cet impératif...et l'offre windows est deloin la plus complète sur le marché pro, celle qui permet pour une boîte de passer pratiquement TOUS leurs services sous windows...l'avantage de Microsoft c'est essentiellement celui là...
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Le saviez vous ? : TF1 viens de migrer sous MAC OS X Leopard, elle a remplacé tout ses posts sous Windows; les techniciens se forment sur Final Cut pro maintenant ;)
avatar Claude_C | 
@ Feroce J'ai bien envie de te croire. J'ai dû me taper plusieurs mauvais documentaires sur Apple et Windows, et lu plusieurs résumés mensongers de l'histoire de ces compagnies. Bien content que ton clone Mac continue de te rendre heureux.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR