Prise en main de Linksys Aware, le Wi-Fi maillé qui détecte les mouvements

Nicolas Furno |

Linksys a eu une idée astucieuse avec les routeurs Wi-Fi maillés, où plusieurs bornes se combinent pour créer un réseau sans fil plus puissant et plus étendu dans un logement entier. Si un objet passe entre deux routeurs, la communication est légèrement perturbée : en surveillant ces perturbations, on peut détecter un mouvement à l’intérieur du maillage, sans aucune caméra, donc.

C’est le principe de Linksys Aware, une fonction proposée par le constructeur sur les Velop triple bande, ses routeurs Wi-Fi haut de gamme mis en avant par Apple. L’idée est bien trouvée, mais est-ce que cela fonctionne et est-ce utile ? J’ai testé pendant quelques jours dans mon appartement et je ne suis pas vraiment convaincu.

Dans un premier temps, Linksys Aware n’est disponible que sur un seul modèle de routeur, le Velop tri-bande. Il s’agit des grands modèles, ceux qui sont vendus officiellement autour de 390 € par trois même s’ils sont souvent en promotion. Vous avez besoin de deux éléments au minimum, la fonction ne sera pas proposée si vous n’avez qu’un seul routeur, puisqu’il faut un réseau maillé. Si vous avez un Velop double bande, Linksys Aware n’est pas encore proposée, mais cela pourrait venir.

Si vous avez le bon équipement, ouvrez l’app Linksys sur votre iPhone ou smartphone Android et la fonction devrait vous être proposée. Si ce n’est pas le cas, vérifiez que vos Velop sont bien à jour. Normalement, les nouvelles versions s’installent automatiquement, mais vous pouvez forcer une vérification dans l’app et le cas échéant, installer la dernière mise à jour de leur firmware.

Si vous ne voyez pas l’option Linksys Aware dans l’app, vérifiez que vos routeurs sont bien maintenus à jour automatiquement (gauche) et qu’ils sont à jour (droite).

Bien que les Velop soient déjà vendus assez cher, cette nouveauté n’est pas offerte pour autant. Linksys Aware est associée à un abonnement obligatoire à 3,49 € par mois ou bien 26,99 € par an. Dans tous les cas, vous pourrez tester le service gratuitement pendant 90 jours, ce qui devrait vous laisser le temps de juger s’il est utile et si la somme demandée est justifiée.

La configuration de Linksys Aware se fait en répondant à une série de questions qui servent à déterminer une sensibilité aux mouvements. Le constructeur propose une échelle qui va de 12 pour le niveau le plus sensible à 1. Si vous réglez sur 12, le système détectera même les plus petits mouvements, comme une feuille qui tombe d’une plante verte, ou alors les déplacements d’un cochon d’Inde dans sa cage. À l’inverse, sur 1, seuls les êtres humains pourront être détectés, tous les animaux et aussi les robots aspirateurs seront ignorés.

La présence d’un mur mitoyen implique une sensibilité différente, puisque vous n’avez pas envie de détecter les mouvements de vos voisins. En fonction de vos réponses à cette série de questions, l’app suggérera un seuil. Vous pourrez toujours l’ajuster par la suite si vous trouvez que la détection est trop sensible, ou pas assez. Pour vous aider, l’app affiche un graphique qui indique non seulement les mouvements détectés en temps réels, mais aussi ceux qui sont au-dessus du seuil défini.

À gauche, la visualisation en temps réel des mouvements enregistrés par les routeurs. À droite, le curseur qui détermine la sensibilité du système et limite ou augmente le nombre d’alertes.

Cette étape de configuration est assez simple, mais elle est essentielle. Linksys Aware détecte les mouvements entre deux bornes Velop au moins, ce qui veut dire que leur placement est crucial. Selon la taille et la forme de votre logement, il peut y avoir des zones blanches, où la détection de mouvements ne se fera pas. Si vous voulez utiliser ce système pour sécuriser un logement, c’est un critère important à garder en tête.

L’autre point central, et c’est un détail qui m’avait initialement échappé, c’est que la fonction ne repose pas du tout sur le réseau Wi-Fi visible, celui que vous utilisez au quotidien. Linksys Aware se repose sur la connexion Wi-Fi entre les bornes, un réseau spécifique indépendant du vôtre pour garantir de bonnes performances. Ce qui veut dire que la fonction est totalement inutile si vos bornes sont reliées par un câble Ethernet.

Une connexion sans fil entre au moins deux bornes Velop est nécessaire pour que les mouvements soient détectés.

Je suis actuellement dans un appartement en duplex équipé de trois routeurs Velop triple bande. Le premier est situé au premier niveau, dans le salon/cuisine, juste à côté de la Livebox et de la prise fibre. Le deuxième est placé dans mon bureau à l’étage, et ce routeur est relié par un câble Ethernet qui monte directement du salon au bureau. Le troisième est également à l’étage, dans la chambre à l’autre bout de l’appartement et cette fois, il n’est relié qu’à la prise murale et fonctionne en Wi-Fi seul.

Schéma de mon appartement en duplex avec les trois zones principales et la position des routeurs, marquée en bleu. Seul le routeur de la chambre fonctionne en Wi-Fi uniquement.

Avec une telle configuration, j’ai une énorme zone blanche, puisque les routeurs du salon et du bureau sont reliés par un fil et ils ne peuvent pas servir à détecter le mouvement. Concrètement, tout le premier niveau est une zone blanche, ce qui ruine tout le potentiel du système de prévenir en cas d’intrusion. En revanche la détection fonctionne correctement au premier niveau, comme le routeur de la chambre est connecté sans fil à celui du bureau (tous les routeurs d'un réseau Wi-Fi maillé sont préconnectés entre eux, mais ils sont à chaque fois reliés à un seul autre routeur à tout moment).

Dans la configuration actuelle, Linksys Aware ne fonctionne qu’au premier étage (jaune) et pas du tout au rez-de-chaussée (rouge).

Je pourrais naturellement déconnecter le routeur du bureau de sa prise Ethernet et ainsi étendre la détection à l’escalier et le salon. Mais ce serait au détriment des débits, puisque j’avais mesuré une sacrée différence à l’usage entre les deux configurations (les deux routeurs en Wi-Fi pur, ou avec un câble entre les deux). Et quand bien même, je ne pense pas que la porte d’entrée, assez éloignée du salon, soit couverte.

Tout cela doit être pris en compte, de même que le fait que les routeurs doivent être placés à mi-hauteur des pièces d’après les recommandations de Linksys. C’est le cas si vous les posez sur des tables ou un bureau, mais s’ils sont par terre dans un coin, comme c’est le cas du module dans ma chambre, vous perdrez forcément en précision. Pour y remédier, il existe de nombreux supports qui permettent de positionner les Velop sur un mur, et donc à la bonne hauteur.

Une fois tout configuré comme il le faut, que vaut Linksys Aware au quotidien ? Bonne nouvelle, la détection de mouvements fonctionne vraiment bien. En conservant le seuil suggéré par l’assistant, les mouvements des deux humains et du chat qui partagent le logement sont parfaitement détectés et signalés avec une notification. Si je suis assis à mon bureau, mes petits mouvements ne sont pas détectés, mais une alerte est envoyée dès que je me lève. De même, se retourner dans le lit ne déclenche rien, mais se lever la nuit est bien pris en compte.

Tant mieux, mais si vous laissez Linksys Aware actif alors que vous êtes chez vous, vous allez vite vous retrouver avec une longue liste d’alertes totalement inutiles. Par défaut, l’app envoie au maximum une notification toutes les dix minutes (vous pouvez ajuster cette durée dans les réglages), mais cela peut signifier que vous aurez vraiment une notification toutes les dix minutes. Clairement, l’intérêt du service n’est pas là, d’autant que vous n’aurez aucune information au-delà de la détection du mouvement.

J’imagine que je peux savoir quand mon chat bouge la nuit… super ?

Est-ce que Linksys ne pourrait pas améliorer ces alertes, au minimum en indiquant le nom des bornes qui ont capté le mouvement ? Le constructeur envisage de le faire, ce qui serait déjà mieux. Même alors, ça reste assez peu précis et vous ne saurez pas exactement où a eu lieu le mouvement, mais uniquement qu’il y a eu un mouvement… à moins d’avoir des Velop dans vraiment toutes les pièces. Néanmoins, savoir qu’un mouvement a été enregistré peut suffire dans certains cas.

Le constructeur a bien conscience que son système n’a vraiment de sens que dans un seul cas : il n’y a personne chez vous — sauf éventuellement un animal de compagnie qui pourra être filtré avec le réglage de sensibilité — et vous voulez avoir des alertes dès qu’un mouvement est enregistré. Dans ce cadre, l’alerte est utile pour détecter une intrusion, ou alors pour savoir qu’une personne est bien rentrée au domicile. Linksys Aware ne remplacera pas une alarme pour autant, il n’y a rien de prévu en ce sens.

Pour n'être notifié que lorsque vous êtes absent, Linksys propose uniquement une programmation horaire. C’est un petit peu décevant, sachant que le routeur Wi-Fi pourrait être capable de savoir si vous êtes chez vous ou pas. On pourrait imaginer sélectionner les smartphones, ou pourquoi pas montres connectées, de tous ceux qui habitent sur place et activer automatiquement la surveillance quand ils ne sont plus sur le réseau. Quoi qu’il en soit, si vous êtes absent selon un programme bien défini toutes les semaines, vous aurez de quoi le configurer dans l’app.

Outre les notifications et le graphique en direct, l’app conserve un historique des mouvements enregistrés, heure par heure, jour par jour et semaine par semaine pendant 60 jours.

Au bout du compte, Linksys Aware est une idée très astucieuse pour exploiter différemment les réseaux de Wi-Fi maillés qui commencent à se démocratiser. Il fallait penser à surveiller la liaison sans fil entre les bornes pour détecter un mouvement, et surtout l’utiliser pour sécuriser votre domicile, ou tout simplement pour savoir qu’une personne est bien rentrée chez vous. C’est astucieux, mais il est difficile de recommander cette solution, chère payée et surtout un peu trop boiteuse.

L’abonnement n’est pas très élevé, certes, mais pourquoi est-il nécessaire ? Certainement pour stocker l’historique des données sur les serveurs du constructeur, mais cela pourrait être une option. Peut-être pour traiter les informations elles-mêmes, Linksys ne détaille pas si c’est fait en local ou sur ses serveurs. Quoi qu’il en soit, c’est une fonction qui reste assez gadget pour le moment et je trouve l’abonnement associé bien difficile à accepter.

Cela changera peut-être si le constructeur parvient à améliorer la fonction, en nommant la borne la plus proche du mouvement détecté ou encore en offrant des options supplémentaires en cas de détection. Dans sa première version, Linksys Aware se contente d’envoyer une notification, mais la fonction pourrait être nettement plus utile si l’on pouvait aussi activer des caméras de sécurité, ou alors allumer des lumières la nuit. Il y a des scénarios où un tel système pourrait s’avérer utile, mais on n’y est pas encore.

Depuis que j’ai débranché l’un des routeurs pour tester un nouveau placement, la détection de mouvements ne fonctionne plus du tout. C’est un bug qui sera sans doute corrigé, mais qui ne donne pas vraiment envie de payer en attendant…

Pour ne rien arranger, j’ai aussi rencontré des problèmes de fiabilité pendant mon utilisation. En particulier, la détection des mouvements a été totalement interrompue depuis que j’ai débranché et rebranché l’un des routeurs pour essayer d’améliorer son positionnement. Depuis, rien à faire, je n’ai plus rien, alors que tout le système fonctionne parfaitement par ailleurs.

Au total, l’idée était prometteuse, mais Linksys Aware est assez décevant à l’usage. Il y a bien quelques cas où la fonction pourrait être utile, mais sont-ils suffisants pour justifier les 4 € par mois ou 27 € par an ? À vous d’en juger…

Vous avez aimé cet article ? Produire du contenu original demande du temps, des compétences, et des connaissances.
Soutenez notre équipe de journalistes, rejoignez le Club iGen depuis notre nouvelle boutique.

avatar RenaudL | 

C’est intéressant. Associé à d’autres capteurs et un peu d’IA, on pourrait avoir des systèmes intelligents dans le futur qui évitent les fausses alarmes

avatar jethro2009 | 

C'est le principe des antivols sur produit dans les grands magasins, ensortie de caisse (Knogo, Sénelco...)

avatar Biking Dutch Man | 

La question est toujours la même. Qui peut bénéficier de ces informations. Je suis intéressé si je peux contrôler l’accès à l’information à 100%. Sinon c’est un risque.

avatar SyMich | 

Si ça permet de détecter les mouvements chez les voisins, en réglant la sensibilité maximum, c’est cool! Ça me permettra de savoir qu’ils sont partis pour aller débrancher leur saloperie de lave-linge qui fait bouger tout l’immeuble quand il essore et leur robot aspirateur que j’ai pris initialement pour un jet supersonique! 😤

Je leur ai déjà dit plusieurs fois, mais ils s’en contrefichent ... ils les démarrent dans la journée quand ils sont au boulot pour ne pas être gênés par le bruit 🥴

avatar Alex Giannelli | 

@SyMich

Mais du coup, par curiosité, tu préférerais qu'ils l'allument à quel moment de la journée ?

avatar c.jack.s | 

@AlexG

Bah la nuit quand tout le monde dors?! Quelle question…!
;)

avatar SyMich | 

Ils pourraient, comme tous les autres locataires de l’immeuble, faire en sorte d’avoir un lave-linge moins bruyant... la plupart tournent la nuit sans gêner personne.

Quant à leur robot aspirateur acheté sur AliExpress dont ils sont si fiers (pensez donc! 219 euro port compris quand un Roomba peut couter 1500 Eur!) ... compte-tenu des bruits bizarres qu’il fait ce matin, je pense que le problème va se résoudre de lui-même 👍

avatar PierreBondurant | 

Les systèmes d’alarme spécialisés sont aussi équipés contre les tentatives de neutralisation genre couper les fils de connection ou supprimer la connection a l’alimentation. Normalement sur un système bien pensé, ces tentatives déclenche l’activation de l’alarme par un ou plusieurs moyens redondants.

Est ce que le système envoie une alerte si le wifi est coupé depuis l’extérieur du domicile? Ou si l’électricité est coupée ?

avatar Nicolas Furno | 

@PierreBondurant

Alors je ne peux pas vérifier, vu que ça ne marche plus pour une raison ou une autre, mais je ne crois pas qu'il y ait un tel dispositif. Linksys évite de trop parler de système d'alarme, même si c'est l'idée, sans doute notamment pour cette raison.

avatar PierreBondurant | 

@nicolasf

Merci pour ce test, c’est bien ce que je pensais.
Sur un vrai système de sécurité, la gaine des fils qui relient les éléments de détection a la centrale sont gainés de manière à déclencher l’alarme s’il y a une tentative de neutralisation. Et la centrale peut émettre une alarme via la connection internet mais surtout par réseau mobile (un simple module carte SIM suffit) et ce de manière redondante.
Sinon c’est plus un gadget qu’autre chose...

avatar pagaupa | 

L’abonnement! La future rente du siècle! Pour bien souvent des futilités!

avatar IceWizard | 

Je me demande si le déplacement des fantômes engendre des perturbations électro-magnétiques détectables ? D'après Gostbuster et Supernatural c'est le cas. Quid d'un système de détection de mouvements spectraux intégré dans un boitier Wifi ?

Voire même d'une application détectant les variations spectrales entre un smartphone et un émetteur Wifi de référence ? Je tiens une idée d'application là..

avatar nykk | 

C'est Jean-Claude VanDamne qui va être content ;)

avatar naas | 

Mer I poor cet article intéressant j’ai beaucoup appris

CONNEXION UTILISATEUR