Test du MacBook Pro 13" 2017 avec Touch Bar

Florian Innocente |

Quatre modèles forment aujourd'hui la gamme des MacBook Pro 13". Le représentant de l'ancienne génération ayant maintenant disparu, Apple donne le choix entre deux versions sans Touch Bar et deux autres qui en sont pourvues. Nous avions testé l'entrée de gamme à 1 499 € sans cette barre, voici son pendant, le premier des deux modèles Touch Bar, vendu 1 999 €.

Cliquer pour agrandir

Il n'y a pas que la Touch Bar qui contribue à couper cette gamme en deux. Il y a un Core i5 à 2,3 GHz (3,6 GHz de Turbo Boost) sur les deux premiers et un i5 à 3,1 GHz (3,5 GHz de Turbo Boost) sur les autres. Partout la puce graphique est une Intel, mais une Iris Plus Graphics 640 d'un côté et la 650 de l'autre. Les capacités de stockage sont de 128 Go et 256 Go sur les modèles sans la barre et de 256 Go ou 512 Go sur les Touch Bar. Enfin, cette segmentation passe par la présence de deux ports Thunderbolt 3 sur les portables sans Touch Bar et de quatre sur les autres, de deux antennes Wi-Fi (867 Mbit/s) sur les premiers et trois sur les seconds (1,3 Gbit/s) et d'un deuxième ventilateur sur les Touch Bar. Toutes sortes d'options amélioreront le processeur, la mémoire et le stockage.

La gamme 2017 de MacBook Pro 13". Cliquer pour agrandir

Au vu de cette répartition, on est tenté de se contenter de l'entrée de gamme à 1 499 €, d'autant que c'est 200 € de moins qu'avant. Sauf qu'Apple a en même temps divisé le stockage par deux, pas folle la guêpe !, et 128 Go ça ne fait pas lourd. On grimpe alors une marche pour retrouver les 256 Go. Mais en ajoutant 250 € aux 1 749 € demandés, on gagne un processeur apparemment bien plus rapide, deux autres ports Thunderbolt, la Touch Bar et le lecteur d'empreintes Touch ID. Dur… Apple s'y connaît pour étager son offre.

Faut-il donc s'amouracher de cette machine de milieu-haut de gamme ? (Tentative de) réponse dans ce test.

Performances sans éclat

Tous les MacBook Pro sont désormais passés sur des processeurs "Kaby Lake" et contrairement aux MacBook 12", le Core i5 (7267U) utilisé dans le MacBook Pro testé ici n'est pas une version Core m rhabillée pour faire plus puissante.

Sa fréquence de 3,1 GHz, avec un pic possible en Turbo Boost de 3,5 GHz, ne creuse pourtant pas l'écart avec le Core i5 à 2,3 GHz (Turbo Boost de 3,6 GHz) des deux entrées de gamme. Au contraire, les modèles sans Touch Bar sont curieusement très légèrement plus rapides dans les tests de Geekbench 3 : 5 % plus véloces sur un cœur et 2,4 % plus rapides sur deux cœurs. Nous avons utilisé Geekbench 3 pour retrouver des comparaisons avec d'anciennes machines, mais les résultats donnés par la version 4 vont dans le même sens. L’écart n’est pas significatif, les deux machines sont à peu près au même niveau sur ce test.

Cliquer pour agrandir

L'ordre des choses reprend ses droits dans les tests applicatifs, sans excès toutefois. La compression et l'export de 500 photos dans Photos prennent 24 secondes de moins sur le MacBook Pro avec Touch Bar, sur un total de moins de trois minutes. Ensuite on ne gagne que trois secondes dans l'export 5K de Final Cut Pro X. Avec Logic Pro X on utilise le même nombre de pistes simultanément, soit 54.

Cliquer pour agrandir

Face à des MacBook Pro 13" de 2015 qui étaient équipés de Core i5 à 2,7 GHz et Core i7 à 3,1 GHz, ce n'est qu'avec les applications qui tirent sur les deux cœurs que la différence est franche : on gagne ainsi plus d'une minute dans Final Cut Pro. Le renouvellement d'une machine ancienne apportera un second souffle à ceux qui comptent les secondes, reste que l'attrait d'un Core i5 plus puissant au sein de cette gamme 2017 s'avère contestable.

Puce graphique prête pour le H.265

La puce graphique fait meilleure figure, quand bien même il ne s'agit que d'une simple évolution de celle intégrée au MacBook Pro sans Touch Bar. Sa fréquence maximale est de 1 110 MHz au lieu de 1 050 MHz sur l'Iris Plus Graphics 640. Sans surprise, elle patine dans Valley Benchmark qui la sollicite fortement. On obtient seulement dix images par seconde au mieux. Dans Tomb Raider, avec le test intégré, on passe de 34 à 43 images par seconde en 1 440 x 900, ce n'est pas si mauvais.

Cette Iris Plus Graphics a un autre mérite, c'est sa capacité à encoder et décoder pleinement le codec HEVC/H.265 que macOS High Sierra reprend à son compte, en remplacement programmé du H.264 pour la vidéo. Contrairement aux précédentes puces graphiques, celle-ci s'occupera seule de ces tâches au lieu de se délester en partie sur le processeur, source de consommation supérieure et de performances inférieures.

Au sujet encore de cette puce, macOS manquait de fluidité de façon occasionnelle. Je ne l'ai constaté que dans un seul cas très précis : en activant Mission Control pour afficher la rangée des bureaux virtuels ou passer de l'un à l'autre latéralement. L'animation peut marquer une hésitation, c'est plus ou moins marqué, mais c'est visible. À chaque fois c'était avec 5 à 6 bureaux actifs et 10 à 12 applications ouvertes, dans la définition maximale de 1 680 x 1 050 pixels. On dira que c'est un contexte particulier, une charge pas forcément représentative de l'utilisation qu'auront d'autres personnes. D'ailleurs ces ralentissements n'étaient pas systématiques même avec toutes ces conditions réunies.

Normalement macOS High Sierra règlera ce type de "problème" qui s'était manifesté à l'identique lors du test des derniers MacBook et qui a pris sa source avec l'arrivée du Retina sur les portables. Lors de la WWDC 2017, Craig Federighi a expressément cité Mission Control comme l'une des animations lourdes de macOS qui allaient devenir vraiment fluides avec l'utilisation par le Windows Server des nouvelles librairies Metal 2.

SSD véloce

Ces considérations mises à part, la machine se comporte tout de même très bien, elle est épaulée par un SSD qui atteint des pics de 3 Go/s en lecture dans le meilleur des cas. En écriture on plafonne à 2,3 Go/s et les débits chutent à 1,4 Go au fur et à mesure que les fichiers gagnent en taille. On ne va pas mégoter, c'est très confortable. Le SSD du MacBook Pro 13" d'entrée de gamme restait en deçà des 2 Go/s en écriture avant de plonger rapidement autour de 700 Mo/s et il ne paraissait pas lent. Pour donner un autre exemple, la duplication d'un dossier de 8,7 Go contenant 500 images est achevée en 13 secondes contre 18 secondes sur le dernier MacBook 12". On en est arrivé à un point où la question n'est plus tant de savoir si le SSD est rapide, mais quelle capacité choisir en fonction de son budget.

Cliquer pour agrandir

Autonomie : peut mieux faire

Apple n'annonce aucun changement dans l'autonomie de ce modèle comparé à la précédente gamme : 10 h en lecture vidéo ainsi qu'en navigation web. Un rappel d'abord, les 13" sans Touch Bar ont une plus grosse batterie de 54,5 Wh, contre 49,2 Wh pour le modèle testé.

Cela se vérifie dans nos deux évaluations. La première, dite "100 %", fait tourner Valley Benchmark en boucle, avec les réglages graphiques au maximum, dans la définition par défaut du portable. La luminosité de l'écran et le volume au maximum, le Bluetooth et le Wi-Fi sont actifs. Après deux mesures quasi identiques, notre machine arrive à une moyenne de 1 h 6 min. Le MacBook d'entrée de gamme avait fait 1 h 40 min et les 13" Retina des précédentes années étaient dans les mêmes eaux, frôlant les deux heures.

L'autre test consiste à utiliser le Mac dans le contexte d'une journée chez MacG. C’est-à-dire constamment connecté en Wi-Fi avec des applications qui sollicitent le réseau en permanence (Mail réglé sur des relèves tous les minutes, Tweetbot, Reeder, Messages, WhatsApp, Safari, Mattermost, Number, Skitch ou encore iA Writer pour la rédaction, tous toujours ouverts).

Cliquer pour agrandir

Cette fois la moyenne obtenue a été de 5 h 41 min alors que le portable sans Touch Bar avait tenu 7 h 30 min. Quelques précisions s'imposent puisque, si chacun de nous teste globalement sa machine dans un cadre similaire, il y a forcément des différences.

Dans un premier cas, ma machine n'a tenu que 4 h 35 min avec la luminosité à fond et pas mal de YouTube (toujours dans le cadre de l'activité détaillée précédemment).

Dans un second, elle s’est éteinte au bout de six heures, j'ai passé beaucoup de temps sur YouTube en plus du reste de mes occupations. J'avais ramené la luminosité à 50 % pour gagner en autonomie.

J'ai ensuite obtenu un peu plus de 6 h 30 min en travaillant normalement. Je ne mets jamais de musique et je n'ai pas vraiment sollicité de contenus vidéo. La luminosité était à 75 % environ.

Enfin, lors d'un dernier test, elle a tenu 6 h 50, toujours dans le contexte décrit en introduction, mais en écoutant de la musique sur Spotify pendant une bonne heure. La luminosité était quasi à fond (juste un carré éteint).

Ces tests sur des 13" Retina de 2014 et 2015 donnaient des résultats compris entre 7 h 30 min et 9 h 30 min. La régression est visible et confirmée par le test Valley Benchmark qui, lui, n'est pas dépendant de l'utilisateur.

Morale de l'histoire, il paraît difficile d'envisager une journée entière de travail sans jouer sur la luminosité ou en évitant des applications trop gourmandes. Personnellement, j'aime bien profiter de cet écran magnifique et c'est un crève-cœur que de devoir l'assombrir.

Il y a au moins un bon point avec ces machines, l'adoption de l'USB-C ouvre toutes sortes de possibilités pour les batteries externes que l'on peut emmener avec soi pour recharger indifféremment ses iPhone, iPad et MacBook/Pro, sans que cela ne coûte trop cher.

Touch Bar sans bouger l'autre

Comme sur le MacBook Retina testé précédemment, je n'ai pas trouvé à me plaindre du confort de frappe du clavier (le petit MacBook dans sa dernière fournée a récupéré celui des MacBook Pro), sauf pour son bruit très marqué qui peut gêner dans un lieu public. Un défaut est néanmoins apparu à un moment, la touch "N" ne marchait plus que ponctuellement. Ça n'a duré que quelques heures puis tout est revenu à la normale, mais sur un portable déballé trois jours plus tôt, c'est inquiétant.

Cliquer pour agrandir
Ensuite, il y a cette Touch Bar, l'une des valeurs ajoutées de ce modèle. Les avis à son égard étaient partagés dans un appel à témoins que nous avions publié. Selon les logiciels utilisés, elle oscille entre l'utile, l'agréable et le superflu. Ainsi que le faisait remarquer un lecteur, dans l'application Keynote elle prend tout son sens pour voir ses diapositives pendant une présentation. Un autre, peu porté sur la mémorisation des raccourcis-clavier, l'appréciait avec les logiciels Affinity Photo et Designer.

Le chemin de fer d'une présentation dans Keynote Cliquer pour agrandir

Après une bonne semaine d'utilisation je l'ai, au mieux, un peu utilisée, au pire ignorée. Elle m'a d'abord paru intéressante lors de la lecture de vidéos pour déplacer le curseur de lecture au doigt. Sauf que cela s'avère beaucoup plus pratique au trackpad puisque l'interface du lecteur de YouTube a été optimisée pour autoriser des déplacements très précis à la souris.

L'affichage des emojis est sympa et joli mais on en affiche beaucoup plus d'un seul coup dans la petite palette de macOS (88 symboles) que dans la rangée de la Touch Bar (18 symboles). Certes, le raccourci clavier des emojis n'est pas des plus simples (Ctrl + Cmd + barre d'espace), mais ce n'est pas mieux de devoir faire défiler tant et plus les symboles dans la Touch Bar pour trouver son bonheur. Si l'on s'en tient à ceux rangés en tout début de liste — les "Fréquemment utilisés" — là oui, l'accès est immédiat. Disons qu'il existe beaucoup trop d'emojis pour une si petite barre.

Cliquer pour agrandir

Dans Safari, l'affichage des signets souffre du même problème, la barre n'en montre que trop peu simultanément. Quant à l'affichage des vignettes de toutes les pages ouvertes dans des onglets, la Touch Bar laisse les parcourir et les activer un à un en glissant son doigt. Seulement, le défilement de ces onglets avec le geste latéral sur le trackpad m'a semblé plus commode et l'affichage de ces signets dans la barre ressemble souvent à une rangée de petits carrés grisâtre difficiles à distinguer entre eux.

Les onglets ouverts dans Safari Cliquer pour agrandir

Le réglage du volume ne m'a pas paru plus rapide par ce biais, ni celui de la luminosité. Est-ce par manque d’habitude, mais j'ai toujours eu l'impression de perdre un peu temps à observer le contenu de la barre (puisqu'elle change en permanence selon le contexte) pour trouver ce que je cherchais.

Autre désagrément, né aussi d'une habitude, il m'arrivait souvent d'effleurer par erreur la touche Esc lors de manipulations au clavier. Vu qu'elle est virtuelle, on ne sent pas qu'on l'approche. La même chose s'est produite avec l'icône pour envoyer un courrier dans Mail que je touchais sans y prendre garde (sinon on peut la repositionner ailleurs dans la barre tactile).

Le seul élément qui n'appelle pas de critique c'est bien sûr le capteur Touch ID. Il est difficile de revenir ensuite sur un clavier qui en dépourvu (j'utilise beaucoup 1Password avec lui).

Cette appréciation de la Touch Bar peut sembler sévère — pourtant j'aimerais vraiment l'aimer ! — mais tout comme elle est contextuelle dans son fonctionnement, il est tout à fait possible qu'un autre la juge essentielle à l'utilisation de son Mac. C'est peut-être son principal problème, elle s'impose à tous sans apporter nécessairement de solution à chacun.

Conclusion

Comme dit plus haut, le choix d'un portable 13" est difficile au vu de la segmentation opérée par Apple, elle incite à aller vers des modèles mieux équipés moyennant un surcoût pas si énorme. Malheureusement, on gagne d'un côté et perd quand même de l'autre. Ce MacBook Pro aurait été épatant avec un écart plus marqué dans ses performances ou tout au moins avec une autonomie améliorée.

Ça n'en fait pas une mauvaise machine, celui qui vient d'un vieux 13" non Retina ou d'un MacBook Air ne fera pas la fine bouche. Mais on choisira cette version plutôt que le modèle en-dessous avant tout pour ses ports Thunderbolt plus nombreux et son lecteur Touch ID, que pour ses autres caractéristiques mi-figue mi-raisin.

Note

Les plus :

  • Fabrication et design impeccables
  • Compact et relativement léger
  • Très bel écran Retina DCI-P3
  • Quatre ports Thunderbolt 3 polyvalents
  • SSD très rapide
  • Touch ID vite indispensable
  • Haut-parleurs puissants

Les moins :

  • Autonomie moyenne
  • Performances processeur moyennes
  • Touch Bar pas toujours pertinente
  • Prix élevé
6.5
10

Prix :

avatar jimmycactus | 

Merci pour le test!

selon vous, ça fait sens d'upgrdaer un Retina 13 2014 (i5, 2,8ghz) pour ce modèle, ou les impacts en termes de performances seront très limitées?

avatar C1rc3@0rc | 

@jimmycactus

Reponse courte: clairement non, d'autant que le tarif est aberrant et que si tu as l'habitude d'utiliser le clavier avec les touches de fonctions, la TouchBar est un handicap certain.

Reponse plus complete: non sauf si tu as un besoin urgent et massif du H265 et du Thunderbolt 3.
Ce sont les seuls points qui sont un avantage au milieu des inconvenients des version 2016/2017: pertes des ports, pas de MagSafe, perte d'autonomie, TouchBar, tarif.

Sachant que le H265 est decodé aujourd'hui par des machines datant d'au moins 2011 et que les produits tirant partie du Thunderbolt 3 et de l'USB-3.1 sur connecteur de type C sont tres chers et peu répandus, au tarif surealiste de cette machine il faut donc ajouter celui d'un paquet d'adaptateurs en tout genres.

avatar xDave | 

"les produits tirant partie du Thunderbolt 3 et de l'USB-3.1 sur connecteur de type C sont tres chers"
Faux
Les produits USB-C ne sont pas chers! Peut-être plus que de l'USB2 ou 3 classique et encore.

Pour le TB3, je ne dis pas par contre.

avatar frankm | 

J'ai craqué pour celui sans touch bar pour renouveler mon MBP fin-2013. Mais chez Rue du commerce (1575 au lieu de 1649 €)

avatar oMarcoPolo | 

La différence d'autonomie est tout de même significative entre la version avec et sans Touchbarre... moi qui pensait me rapprocher plus des 8h-9h avec une utilisation web classique.

avatar San_Pellegrino | 

;) j

avatar odemeusy | 

J'ai ce MBP depuis février en remplacement d'un MBA 13" et j'en suis super content
Ceci dit votre article est très intéressant
Merci MacGe

avatar Florian Innocente | 

odemeusy : J'ai ce MBP depuis février en remplacement d'un MBA 13" et j'en suis super content

Ah mais clairement, Stéphane au boulot a fait le même parcours et il est ravi de son MacBook Pro 13" TB, cela dit il l'utilise peu en mobilité mais plutôt de manière sédentaire, donc l'autonomie ne fait pas débat chez lui j'imagine, et il me disait n'avoir pas une grande utilité de la Touch Bar.

avatar KimoMac | 

J'attends impatiemment votre test du MacBook Pro 2017 15 pouces que j'ai acquis et pour lequel je n'arrive toujours pas me faire une opinion 🤔

avatar C1rc3@0rc | 

@KimoMac
«J'attends impatiemment votre test du MacBook Pro 2017 15 pouces que j'ai acquis et pour lequel je n'arrive toujours pas me faire une opinion»

Si tu as besoin de lire des tests pour juger de la machine que tu as acheté c'est tres probablement qu'elle ne satisfait pas tes besoins.

avatar Florian Innocente | 
Anthony le termine demain je crois (le test du 15").
avatar xDave | 

J'ai le modèle 512SSD/4Go de VRam depuis environ 10 jours en remplacement d'un MBP 17" 2011.

Quelques remarques n'en déplaise à @C1rc3@0rc qui a forcément cette machine...

- La TouchBar, c'est peut-être déroutant pour certains s'ils ont un usage des touches de Fonction pour lancer des scripts par exemple MAIS
#0 on peut la configurer par Applications soi-même
#1 il y a BetterTouchTool qui permet -apparemment- de la configurer comme on le souhaite. PAs eu le temps de me pencher dessus en détail.
#2 On fini par s'y habituer et c'est plutôt agréable de voir cette barre changer contextuellement, il y a quelques petites astuces qui sont très bien trouvées.
-> Au point qu'elle vient à me manquer désormais quand je m'installe en poste fixe surélevé avec un clavier Apple étendu en USB.
#3 Rien que TouchID c'est le pied.

- L'autonomie. Je viens de passer 3h dessus dans un car. Avec un HD et mon iPhone branché dessus en partage de connexion WIFI* et recharge. Donc ça pompe, le Mac n'a pas bronché, mon précédent aurait été à genou très vite. Surf, Indesign, copies depuis le HD externe, Visualisation de photos etc..
Test empirique à approfondir mais je trouve ça plutôt pas mal.

- Le SSD interne déchire. Copie ultra rapide en USB-C sur un SSD (50Go de données). Je ferai des tests plus poussés quand j'ai le temps.

- La connectique. On a donc 4 ports USB-C/TB3, une prise I/O jack.
C'est plutôt chiche en apparence et on doit faire certaines concessions si on a du matériel externe d'un ordinateur précédent (c'était mon cas).
J'ai acheté :
- un adapteur USB-C/USB3 à ±15€. [Le partage de connexion USB ne semble pas fonctionner à travers]
- Un adapteur TB3 vers TB2 car j'ai un Dock TB2 que je ne veux pas changer (ça coûte de faire la bascule pour peu de bénéfices). Ce Dock me donne un port TB2/Display Port (il est branché sur un écran via un adapteur DP/DVI), 3 USB3, Ethernet, plus Un HDMI & jack qui ne me servent pas.
- Le SSD de mon Mac est parti dans un boitier Storeva USB-C à 40€, ça dépote en copie entre les deux.
- Le HD 1To de mon Mac est dans un boitier USB3 que j'avais déjà (je le branche via le dongle USB-C/A ou sur le Dock TB2).
- J'ai quand même dû racheter un câble USB-C/HDMI (35€) car la cascade Adaptateur TB3>TB2>HDMI ne fonctionnait pas, c'est plus propre au final.
- On trouve beaucoup de HUBs en tout genre en USB-C pour pas cher
- Des Docks TB3 sont sortis mais sont chers (vs l'USB3), il faut vraiment en avoir l'usage.

Je regrette évidemment le MagSafe, c'est bien d'avoir l'alimentation via USB mais ça aurait dû rester une alternative à mon avis puisqu'on perd un port USB-C si on a pas un adaptateur avec un THRU pour l'alimentation. Donc je fais un peu plus attention à l'endroit où je branché la bestiole.
Je prendrais peut-être un de ces dongles USB-C/MagSafe un de ces jours.

Mon seul souci a été de jongler avec les disques dur en Firewire qui me restaient vu que je n'ai pas cette prise sur mon doc (j'en avais sur le MBP 2011). Je les ai réassigné à d'autres taches (extension NAS) et de toute façon je voulais les remplacer à terme.

En venant d'un 2011, je ne regrette pas. Puissance, WIFI/Bluetooth nettement meilleur, TB3/USB-C ultra rapide, TrackPad encore meilleur, Carte vidéo (support de métal).
Le clavier est un poil bruyant.
On pourrait souhaiter en revanche qu'Apple soit un peu plus généreuse en stockage de masse vu qu'on ne peut pas les changer. 256Go de base c'est à se flinguer et ça oblige à monter en gamme. Le 1To est juste hors de prix.

Voilou, si ça en aide certains.

avatar Dodo8 | 

Des retours sur l'autonomie des 15 pouces 2017 ?
Ou même 2016 (a t'elle progresséz grâce aux mises à jour logiciel) ?

avatar C1rc3@0rc | 

@Dodo8

«Des retours sur l'autonomie des 15 pouces 2017 ? a t'elle progresséz grâce aux mises à jour logiciel»

Les mise a jour effectuées par Apple pour limiter le desastre de l'autronomie sur les generations 2016/2017 ne peuvent jouer que sur 2 choses:
- faire tourner le moins de choses possibles (et le moins vite possible)
- limiter la frequence du processeur

Autrement dit, de maniere grossiere, l'erreur de conception du sous dimensionnement de la batterie n'est rattrapable qu'avec une machine dont les performances sont tres limitées et qui fait tourner rien ou presque.

En fait y a pas de secret: l'efficacité énergétique du processeur ne s'est pas ameliorée entre Skylake et Kaby Lake (en fait elle est similaire depuis au moins le passage a 22nm). Intel a amelioré a chaque generation la capacité a eteindre le maximum de composants et reduire drastiquement la frequence, mais ça veut dire juste une chose, c'est qu'une machine qui fait rien consomme moins.

De son coté la technologie des batteries n'a pas non plus bougé.

Donc fatalement, en sous-dimensionnant la batterie, l'autonomie chute et ça aucun logiciel ne peut le compenser.

avatar Dodo8 | 

@C1rc3@0rc

Ah ok je croyais qu'il y avait un pb à cause du gpu amd qui s'activait sur les tâches légères.

avatar C1rc3@0rc | 

@Dodo8

Si tu suis la logique de cette "hypothese", tu arrives a une conclusion qui est simple et qui revient a ce que j'explique précédemment:
- la machine a une autonomie acceptable tant qu'elle fonctionne a minima!

On sait que les GPU AMD sont mauvais en terme de consommation (en fait efficacité energetique) surtout par rapport aux GPU Nvidia.
Mais d'une part si le GPU est present c'est qu'il doit servir, donc c'est une fonctionnalité, et on calibre la consommation (donc la taille de la batterie) par rapport aux fonctionnalités et pas a leurs absence.
D'autre part, le probleme d'autonomie touche aussi les machines sans GPU et la generation 2015 disposait aussi de GPU AMD et n'avait pas ces problemes d'autonomie (par contre la batterie etait superieure)

On pourrait aussi poser comme argument que l'ecran, second consommateur derriere le processeur, ou le SSD, gros consommateur lui aussi, sont responsables du vidage de la batterie,... Et il est certain qu'avec un ecran eteint et pas de lecture/ecritures de fichiers la batterie va durer plus longtemps...
Il y a aussi la TouchBar qui est un gouffre, mais la aussi Apple a fait en sorte de l'eteindre le plus possible, et de toute maniere, le calcul de la puissance de la batterie doit prendre en compte l'alimentation de ce qui est present...

Au final, on peut se dire que ces Macbook Pro ont une autonomie incroyable: jusqu'a 30 jours affirme Apple... en veille!

Mais serieusement, si on prend une consommation similaire et que l'on diminue la puissance de la batterie, fatalement on diminue l'autonomie. On peut faire ce qu'on veut, a part eteindre la machine, c'est mathematique!

avatar MacOSXI | 

J'ai le MBP 13" 2016 avec Touch Bar, c'est un super ordi, mais si c'était à refaire je le prendrais sans Touch Bar. La différence de puissance est négligeable et l'utilité de la Touch Bar très discutable. Mais le pire c'est quand même l'autonomie moindre le tout à un tarif complètement délirant...

avatar pme | 

Idem pour moi. Seuls le touchID et les ports côté droit me manqueraient. Et à la limite le fait de pouvoir régler le son sans paliers facilement.
À côté de cela, il m'est arrivé de laisser traîner mes doigts sur la touchbar, et d'envoyer par inadvertance un mail en cours de rédaction par exemple.

avatar kyobo | 

Article top - ça serait génial de pouvoir à nouveau cliquer sur les images et les agrandir (j'aime beaucoup regarder de près ces beaux produits Apple) 🌝

avatar Florian Innocente | 
Ah, oui, mais disons que là elle sont plus jolies en petite taille qu'en grand… 😬
avatar tchit | 

2000€ pour un MacBook souvent trop petit pour un usage pro multimédia et trop gros par rapport au Macbook et au MacBook Air pour un usage nomade...
Je n'ai rien contre mais ils doivent pas en vendre des caisses.

avatar Dodo8 | 

@tchit

Trop gros pour un usage nomade...
Mais qu'est ce qu'il faut pas lire sérieusement 😂😂

avatar Florian Innocente | 

tchit : trop gros par rapport au Macbook et au MacBook Air pour un usage nomade...

T'es sévère là, le 15" je dis pas mais ce 13" est quand même pas mal niveau encombrement et il a exactement le même poids qu'un MacBook Air 13" !

avatar xDave | 

Le 15" est super fin et super léger. J'avais un 17" 2011 avant, je sais de quoi je parle.
Quant à la place que ça prend, je suis plus ennuyé par le manque de place pour mettre mes jambes entre deux sièges que d'avoir ce Mac sur les genoux.

avatar tchit | 

@innocente

Au temps pour moi, je pensais que c'était plus lourd que le MacBook Air.

avatar ce78 | 

Trop gros pour un usage nomade ? Sérieux ? Mais le nouveau MBP 13" fait la taille et le poids d'un MacBook Air ! Si vous voulez plus léger prenez un iPad !

Acquéreur du modèle fin 2016 avec TouchBar, mes deux seules critiques, que je retrouve sur le test MacGe, sont :

1° Autonomie trop faible par rapport aux versions précédentes, d'autant que la batterie n'est pas interchangeable ;
2° Trop cher, d'ailleurs je l'ai acheté sur le refurb, mais même là, c'est encore trop cher.

Par contre, pour ceux qui voient un trackpad et un écran comme on en voit sur un PC portable, et qui s'imaginent qu'on peut comparer. Non, on ne peut pas comparer. Le trackpad Apple est une "tuerie" et n'a rien à voir avec tout ce qui est ou paraît être concurrent. Quant à l'écran, c'est tout simplement bluffant : cet écran n'a rien à voir avec tout ce qui existe sur le marché. Donc non, on ne peut pas comparer, et rien que pour ça, ce MacBook Pro vaut les éloges qu'on lui porte.

avatar Star System | 

J'ai un mbpro15 ... la touch bar c'est un gadget dangereux ... trop près du clavier et donc trop facile à effleurer et à faire des fausses manip

avatar pme | 

+1, cf commentaire plus haut!

avatar xDave | 

Pas du tout ce ressenti. Sur un 15" cela dit.

avatar pim | 

Rarement un portable Apple 13" a obtenu une aussi basse note sur MacGé (6,5/10) !

avatar pioneer6014 | 

Dommage que le bouton TouchID soit forcément lié à la TouchBar, je trouve que c'est ce qui manque le plus sur les versions d'entrée de gamme. (Ça et une capacité de stockage digne de 2017, bien entendu.)

avatar jopaone | 

Super , merci beaucoup pour le test !👍

avatar gavroche68 | 

Merci pour le test !

"C'est peut-être son principal problème, elle s'impose à tous sans apporter nécessairement de solution à chacun." Le pire c'est qu'elle est imposée de force à tout les 15" ! Il est vrai que le touch id est vraiment intéressant !

avatar iblossom | 

Merci pour le test que j'attendais avec impatience avant de me décider: finalement mon MBP de 2009 sera obligé de continuer sa carrière bien que très fatigué.

Et j'en suis fort déçu: en 20 ans d'utilisation de MAC, c'est la première fois que je n'arrive pas à choisir un modèle dans la gamme. La cuvée n'est non seulement un millésime, c'est l'inverse: regressions sur plusieurs points.

J'ai carrément l'impression de me faire avoir et toutes ces acrobaties avec mon consentement.

Et rappelez-vous, la Pomme devra payer les 13 milliards d'euros, et ce sans vouloir pénaliser les actionnaires ni sa caisse...

avatar Gaël | 

Eh ben, mon hésitation entre cette cuvée 2017 de MBP (même en 15') et l'iMac vient subitement de se lever à l'avantage clairement vers l'iMac. Apple ne sait plus faire de bons portables. Merci pour ce test et les commentaires. 😀

avatar xDave | 

N'importe quoi.
Et ton iMac tu le trimbales pour bosser alors?

avatar supermars | 

Cette autonomie en régression de 30 % est une honte !

avatar aventurier | 

La finesse a tué le côté pratique

Avant on avait le mac book pour la journée et on se branchait presque partout (pas de rj45, ni de prise vga). Je sais le vga est collector mais il suffit d'aller en entreprise pour voir que cela existe encore fortement.

Le nouveau: tu tiens pas la journée,

Tu embarques tes 3 kilos d'adaptateur ( hdmi, USB-a, ton micro se, etc ) ta batterie USB c.

Bref tu passes de presque un tout en un qui pèse 200gr plus lourd à un truc avec des rasta de partout qui pèse plus lourd au final.

Bref c'est une hérésie ce concours à là finesse.

Je suis pas prêt d'investir avant longtemps

avatar xDave | 

Pour les 3 kilos d'adaptateur, tu prends un HUB USB-C et tu es tranquille.
J'ai toujours eu des adaptateurs même quand les Macs avait des prises dans tous les sens.

avatar magic.ludovic | 

Bon, mon MacBook Pro 2015 ne me semble pas si nul du coup ... ;)

avatar Alias | 

Puissance, autonomie, connectique : mon MBPr 13" de 2015 est toujours dans le coup !!!

avatar xDave | 

Encore heureux, il n'a qu'à peine 2 ans. Le contraire serait inquiétant, non?

avatar ce78 | 

Mon Macbook 13" de 2008 (auquel j'avais ajouté un SSD) ayant fait une rencontre malheureuse avec une cafetière pleine de café, j'ai pris un MBP 13" avec TouchBar de fin 2016 sur le refurb et je viens de finir d l'installer.

Je confirme en tout point ce test très précis et détaillé. Évidemment, on achète un bloc quasiment non réparable et dont la batterie, à ma connaissance, ne pourra pas être changée. Il est vrai que l'autonomie est en baisse. C'est dû à la fois à la finesse du produit et à la TouchBar j'imagine.

Le clavier ; j'adore le contact des touches. Par contre c'est un peu bruyant mais ce n'est pas gênant en fait, on sait si in a tapé ou pas comme ça.

J'adore les 4 ports polyvalents Thunderbolt : c'est très pratique à l'usage. J'ai un scanner portable et un eye TV. J'ai résolu le pb en assortissant chacun de ces 2 appareils d'un adaptateur (l'adapteur reste avec l'appareil, pas avec le MBP). Et j'en ai un de plus en déplacement, au cas où.

avatar alan1bangkok | 

à 2000 boules la pomme non merci
à 1000 non plus d'ailleurs

avatar lolo-69 | 

Oui. C'est pas donné, pour une machine à écrire jetable...

avatar Espcustom | 

Superbe machine mais trop cher pour un 13".

À ce prix la on a un iMac 21,5 4K autrement plus compétitif je trouve...mais faut être sédentaire.

avatar PierreBondurant | 

Merci pour ce test. Quand je le lis, je suis d'autant plus content d'avoir acheté un modèle 2015 sur le refurb en nov 2016. Le seul truc sympa c'est Touch ID car je suis aussi un gros utilisateur de 1password

avatar pommeN | 

Merci pour ce test, qui du coup ne facilite pas le choix avec la version d'entrée de gamme.

Il y a un truc que je n'ai pas compris : la puce graphique de la version sans touch bar peut décoder le H265 sans le CPU ou pas ?

avatar sara_benani_arts | 

Bonjour, quelqu'un a t-il le modèle A1706 ? en 13 pouces

CONNEXION UTILISATEUR