Test de l'iMac Retina 5K 2017 (Core i5 3,8 GHz)

Anthony Nelzin-Santos |

Ça y est, c'est décidé, vous allez acheter un nouvel iMac gonflé à bloc. Comme d'autres, vous salivez sur votre clavier à la lecture de la fiche technique de l'iMac Pro, mais il ne sera pas disponible avant le mois de décembre de cette année, c'est-à-dire pas avant le mois de mars de l'année prochaine. Et puis il coûtera le prix d'une voiture d'occasion : non, ce ne serait pas raisonnable.

Heureusement pour vous, Apple propose déjà un nouvel « iMac le plus puissant jamais conçu », l'iMac Retina 5K à processeur Intel Core i5-7600K et carte graphique AMD Radeon Pro 580. Mieux : il ne coûte « que » 2 599 €, à peine plus d'un demi-iMac Pro, autant dire une paille ! La machine qu'il vous faut ? La réponse dans notre test.

L'imac Retina 5K est livré avec un Magic Keyboard compact et une Magic Mouse 2. Ajoutez 30 € pour le Magic Keyboard avec pavé numérique, 60 € pour recevoir un Magic Trackpad plutôt que la souris, ou 149 € pour recevoir trackpad et souris.
L'imac Retina 5K est livré avec un Magic Keyboard compact et une Magic Mouse 2. Ajoutez 30 € pour le Magic Keyboard avec pavé numérique, 60 € pour recevoir un Magic Trackpad plutôt que la souris, ou 149 € pour recevoir trackpad et souris.

Un iMac est un iMac

Avant de parler de performances, il faut rappeler quelques évidences : cet iMac, aussi puissant soit-il, reste un iMac. Un iMac, c'est un ordinateur tout-en-un d'une finesse aussi vaine qu'impressionnante. Un iMac, c'est une pièce de design sous laquelle on doit caler de vieux bouquins pour ne pas souffrir des cervicales(*). Un iMac, c'est un ordinateur qui fait un bon jukebox grâce à ses haut-parleurs intégrés convaincants, mais une piètre cabine photographique à cause de sa webcam tout juste passable.

Mais un iMac, c'est d'abord et avant tout un écran. Et quel écran ! L'écran Retina 5K dominait le marché en 2014, et le domine encore aujourd'hui — il faut dire que ses rares concurrents ne sont plus disponibles. Pourquoi, alors, encore l'améliorer ? Parce que l'écran fait l'iMac : avant l'écran Retina, il y a eu le tube cathodique de l'iMac G3, la dalle plate de l'iMac G4, puis les « grands » écrans 24 et 27 pouces des iMac Intel.

Après s'être intéressée à la définition (5 120 x 2 800 px), puis à la colorimétrie (étalonnage à l'usine, codage des couleurs sur 10 bits), Apple s'est penchée cette année sur la luminosité. Comme celui de l'écran 5K Ultrafine de LG, le rétroéclairage de l'iMac Retina 5K atteint désormais 500 cd/m². Or le rétroéclairage des anciens modèles semblait « fuir » dans les coins, au point de faire virer la couleur d'un fond gris uniforme sur une zone de quelques dizaines de pixels carrés.

Qu'en est-il aujourd'hui ? Sonde à la main, ce qui était un petit défaut du modèle fin 2015 apparait comme un minuscule défaut du modèle mi-2017. Sans sonde ni loupe, hors des applications de mesure, il est impossible de le repérer. Par ailleurs, nos mesures réalisées à 250 cd/m² confirment la parfaite prise en charge de l'espace colorimétrique DCI-P3 et la profondeur des noirs, qui ne dépassent pas 0,3 cd/m².

L'iMac reste impressionnant de finesse.
L'iMac reste impressionnant de finesse.

Bref, l'écran Retina 5K de 2017 est encore meilleur que l'écran Retina 5K de 2015, qui était déjà le meilleur écran jamais utilisé par Apple et l'un des tous meilleurs écrans « grand public » du marché. Ne reste qu'à réduire les bordures qui l'entourent, mais cela demandera sans doute de revoir la conception du châssis de la machine, une perspective que la présentation de l'iMac Pro repousse aux calendes grecques.

Mais cet iMac est un iMac puissant

Si vous pouviez facilement démonter cet écran, vous pourriez voir l'alimentation et la carte-mère de l'iMac, encadrées des hauts-parleurs et surmontées d'un disque dur et… d'espace vide. Une carte-mère qui comporte cette année des processeurs Intel Core i5 de septième génération, autrement connue sous le nom de « Kaby Lake », et des cartes graphiques AMD de la série Radeon Pro 5XX.

Vous connaissez la musique : le processeur Intel Core i5-7600K de cette année, doté de quatre cœurs cadencés à 3,8 GHz et d'un Turbo Boost à 4,2 GHz, est un peu plus rapide que le processeur Intel Core i5-6600K d'il y a deux ans, doté de quatre cœurs cadencés à 3,3 GHz et d'un Turbo Boost à 3,9 GHz. Intel ne nous a pas habitué à des grands bonds, mais à force de petits sauts, un Core i5 à 3,8 GHz s'acquitte aujourd'hui des tâches ne demandant qu'un seul cœur aussi rapidement qu'un Core i7 à 4 GHz il y a trois ans.

C'est toujours 240 € d'économisé, le prix de l'option Core i7-7700, un processeur doté de quatre cœurs cadencés à 3,6 GHz, qui fonctionnent comme huit cœurs logiques grâce à la fonction Hyper-threading. Résultat : un gain de performances de 12 % à 100 % selon les usages, pour un surcoût de 9 % seulement, cela peut valoir le… coût si vous utilisez régulièrement des applications capable de tirer parti d'un grand nombre de cœurs comme Final Cut Pro ou Logic.

Les machines utilisées dans les comparaisons suivantes. Cliquer pour agrandir
Nos traditionnels tests applicatifs. L'iMac Retina 5K haut de gamme arrive en tête du classement des machines de série, mais cède le pas face aux machines dotées de l'option Core i7. Remarquez l'écart entre l'iMac que nous testons aujourd'hui et les MacBook Pro d'un prix similaire. Cliquer pour agrandir
Le test synthétique Geekbench, qui donne logiquement les mêmes conclusions.Cliquer pour agrandir

Reste que le processeur Intel Core i5 ne démérite pas : il a passé tous les obstacles de nos tests avec une facilité déconcertante. Si l'on a senti une limite, c'est plutôt du côté de la mémoire. La dotation de série, 8 Go en deux barrettes de 4 Go, suffit largement à la plupart des usages, mais pas à des usages très exigeants comme notre test dans Logic. Or le Fusion Drive a beau être rapide, l'usage de la mémoire virtuelle se fait sentir dans ce cas il est vrai très particulier.

Un Fusion Drive de 2 To, d'ailleurs, et non plus seulement d'un téraoctet. Un petit geste de la part d'Apple qui ne nous empêchera pas de faire la fine bouche : alors qu'un disque 3 To ne vaut que 20 € de plus qu'un disque de 2 To, et que cette machine vaut déjà 2 599 €, l'option 3 To coûte 120 €. Le Fusion Drive reste cher — il faut dire qu'Apple utilise des SSD NVMe de premier choix, qui frôlent maintenant 3 Go/s en lecture, pour un confort d'utilisation encore accru.

Le Fusion Drive de 2 To (un disque de 2 To et un SSD NVMe de 128 Go fourni par Samsung) frôle 3 Go/s en lecture, et dépasse 700 Mo/s en écriture.
Le Fusion Drive de 2 To (un disque de 2 To et un SSD NVMe de 128 Go fourni par Samsung) frôle 3 Go/s en lecture, et dépasse 700 Mo/s en écriture.

Mais revenons à la RAM. L'iMac Retina 5K accepte désormais 64 Go en quatre barrettes de 16 Go, une dotation qui vous coûtera 1 680 € chez Apple… ou 500 et quelques euros ailleurs. Rien ne vous empêche d'étaler la dépense, en gardant les barrettes de 4 Go d'origine, puisque la RAM est encore accessible sur ce modèle, par le biais d'une trappe sous le pied. (Ce qui n'est le cas ni sur l'iMac 21,5 pouces, ni sur le futur iMac Pro.)

Derrière le pied, la trappe permettant d'accéder à la RAM. On ne peut y accéder sans débrancher la machine : le bouton permettant de la déverrouiller se cache derrière le cordon d'alimentation. Une mesure de sécurité qui n'en a pas l'air.
Derrière le pied, la trappe permettant d'accéder à la RAM. On ne peut y accéder sans débrancher la machine : le bouton permettant de la déverouiller se cache derrière le cordon d'alimentation. Une mesure de sécurité qui n'en a pas l'air.

Une « vraie » carte graphique ! Dans un Mac !

Si le processeur fait un petit bond, la carte graphique fait un grand saut. Bien décidée à investir le marché de la création de contenus en réalité virtuelle, Apple ne lésine plus sur les graphismes de l'iMac. Ces bonnes intentions feront-elles une véritable politique ? L'avenir le dira. Aujourd'hui, force est de constater que la puce AMD Radeon Pro 580 à 8 Go de VRAM GDDR5 est aussi puissante qu'une carte AMD Radeon RX 580… car elles possèdent peu ou prou les mêmes composants.

Le test synthétique Cinebench montre que les progrès réalisés en matière graphique sont plus importants cette année qu'à l'habitude.
Le test synthétique Cinebench montre que les progrès réalisés en matière graphique sont plus importants cette année qu'à l'habitude.

Autrement dit, la carte graphique de l'iMac Retina 5K haut de gamme offre un niveau de performances à mi-chemin entre la Nvidia GTX 1060 et la Nvidia GTX 1070, le genre de composants qui motivent la création d'un Hackintosh. Cela veut dire que l'on peut jouer tout à fait confortablement sur cette machine en poussant les options graphiques à fond : on atteint sans peine 60 i/s en définition native 1440p dans un jeu « ancien » comme Tomb Raider, et 50 i/s en 1080p dans un titre plus récent comme F1 2016.

La possibilité de jouer en définition native plutôt qu'en 1080p, et la présence d'éventuels ralentissements obligeant à baisser les options graphiques, dépendent totalement des exigences du jeu et de la manière dont il a été codé. Tomb Raider, F1 2016, Batman: Arkham City (GOTY), Warhammer 40000: Dawn of War III… nos titres de référence ont tous été portés sur Mac par Feral. Les performances ne varient pas énormément d'un titre à l'autre, et l'ensemble donne une idée du niveau moyen de prestations, ici très satisfaisant.

Il faut installer ARK: Survival Evolved pour mettre à genoux la Radeon Pro 580, qui arrive à peine à afficher les menus de ce jeu réputé pour son terrible manque d'optimisation. À l'inverse, il faut installer The Witness pour voir ce dont elle est capable : ce jeu de casse-tête en monde ouvert exploite Metal, l'API graphique d'Apple, et peut donc extraire toute la substantifique moelle de la carte AMD.

Le test synthétique Valley Benchmark, qui se rapproche du comportement d'un jeu, montre à quel point les progrès sont importants.
Le test synthétique Valley Benchmark, qui se rapproche du comportement d'un jeu, montre à quel point les progrès sont importants.

On retrouve cette dichotomie dans les applications professionnelles : l'iMac Retina 5K atteint un niveau de performances autrefois réservé au Mac Pro… mais bien inférieur à celui d'un PC équivalent lors de l'utilisation d'applications multiplateforme et/ou open source comme LuxRender. Il faut espérer que l'effort envers le monde de la production de contenus en réalité virtuelle soit récompensé par une adoption plus franche de Metal — ou les cartes graphiques désormais puissantes des iMac seront sous-exploitées, par une ironie assez cruelle.

Avec ce nouveau processeur et cette nouvelle carte graphique viennent deux ports Thunderbolt 3 au format USB-C, qui remplacent les deux ports Thunderbolt 2 aux côtés des quatre ports USB 3.1 au format USB-A. Ces deux ports vous permettront bien sûr de transférer des données très rapidement et d'utiliser tout un tas d'adaptateurs et de docks, mais aussi de brancher deux écrans 4K ou un écran 5K compatible.

Les ports de l'iMac Retina 5K mi-2017, de gauche à droite : entrée et sortie audio combinée, carte SDXC, quatre USB-A, deux Thunderbolt 3, un Ethernet Gigabit.
Les ports de l'iMac Retina 5K mi-2017, de gauche à droite : entrée et sortie audio combinée, carte SDXC, quatre USB-A, deux Thunderbolt 3, un Ethernet Gigabit.

Vous ne pourrez toutefois pas utiliser l'iMac lui-même comme « écran cible » : la norme Thunderbolt 3 intègre DisplayPort 1.2, qui prend en charge les écrans 4K à 60 Hz et les écrans 5K à deux dalles, et non pas DisplayPort 1.3, seule capable de prendre en charge les écrans 5K à dalle unique. Les ports Thunderbolt de l'iMac Retina 5K sont néanmoins capables de charger un MacBook Pro, maigre consolation.

Un iMac très cool

Avant de conclure, abordons un aspect de l'iMac Retina 5K souvent négligé, alors qu'il est crucial : la dissipation thermique. Avec une température ambiante de 28 degrés, ni le processeur ni la carte graphique n'ont montré le moindre signe de faiblesse, cette dernière ne dépassant jamais 78 degrés dans nos tests synthétiques. Mieux : la charge passée, les composants retrouvent rapidement une température « normale », preuve de l'efficacité du système de refroidissement de l'iMac.

Les ventilateurs soufflent, évidemment, mais il faut vraiment tendre l'oreille pour les distinguer parmi le bruit ambiant d'un bureau. La grande coque en aluminium n'est jamais chaude, sauf autour de l'extraction, cachée par le pied (et pour cause : elle est brûlante). Cette efficacité thermique fait écho à l'efficacité énergétique : l'iMac Retina 5K consomme 1,2 W en veille, environ 180 W à pleine charge avec le rétroéclairage de l'écran au maximum.

Les entrées d'air, tout le long du bord inférieur. L'air chaud est expulsé derrière le pied, près de la charnière.
Les entrées d'air, tout le long du bord inférieur. L'air chaud est expulsé derrière le pied, près de la charnière.

Une machine du même calibre consommait plus de 350 W en 2010, et frôlait les 200 W en 2014. Cela peut paraître un peu abstrait, mais l'ensemble participe au confort d'utilisation : on n'a pas l'impression de travailler face à un convecteur électrique, on ne doit pas mettre des bouchons d'oreille avant de lancer Photoshop, et on ne perd pas son calme face à la facture d'électricité. Le concept de l'iMac n'a jamais été grossier, mais il a atteint un degré de raffinement extrême, d'autant plus appréciable que la transition aux écrans Retina n'avait pas été tout à fait fluide.

Mais concluons donc. Cet iMac Retina 5K à processeur Intel Core i5-7600K et carte graphique AMD Radeon Pro 580 est bien l'iMac « le plus puissant jamais conçu », ou du moins l'iMac de série le plus puissant jamais conçu. Il n'est pas parfait : on peut toujours trouver à redire, sur le prix des options ou bien sur les déboires d'Intel, qui expliquent la sortie retardée de cette machine et les limites du Thunderbolt 3.

Mais il en faudra plus pour gâcher notre plaisir : l'écran Retina 5K ne cesse de s'améliorer alors qu'il était déjà excellent, les performances graphiques font un bond spectaculaire. Reste à exploiter cette puissance, avec des applications à la mesure de ces composants puissants… et prenant en charge des technologies comme Metal, ce qui n'est pas forcément le cas des outils multi-plateforme.

(*) Parce que son pied ne se règle pas en hauteur. Rappelons l'existence d'une version « avec kit de montage VESA intégrée », livrée sans le pied original mais vendue 50 € de plus. Si la chose vous intéresse, lisez notre aperçu de l'iMac fin 2012 avec kit de montage VESA intégré, toujours d'actualité.


2 599 €

Le choix de la rédaction

Les plus :

  • Superbe écran Retina 5K
  • … Mais progression plus franche des graphismes
  • Adoption des dernières technologies (Kaby Lake, Thunderbolt 3, DDR4)
  • Confort d'utilisation

Les moins :

  • Potentiel parfois sous-exploité…
  • Prix de certaines options (RAM, VESA)
Tags
avatar Ios_What a joke | 

La pomme gravée en façade. Argument numéro 1 ex aequo avec macOS.

avatar asheden | 

@fte

Je sais pas... J'ai un MBP et en imaginant un achat de Laptop sans Os, je pense que mon choix resterai fixé sur ce Mac et pourtant, j'en ai eu des Laptop... un sacré paquet et j'ai rarement vu une finition et un soin du détail pareil. Question de point de vue, on dira. J'ai eu un paquet de Laptop, entrée de gamme, milieu de gamme et haut de gamme. J'ai vu des modèles se rapprochant (qualitativement) mais jamais rien au niveau et encore moins au dessus. Après je ne suis pas utilisateur Apple chevronné. J'ai connu les deux univers et je les côtoie encore au quotidien. La veille techno aide grandement

avatar fte | 

@asheden

Les laptops sont plutôt bons en effet, après c'est une question de configuration pour les usages de chacun.

J'accorde une importance très grande à la possibilité de changer de SSD par exemple. Le clavier doit avoir un touché correct également, c'est mon outil de travail premier.

Les MacBook Pro sont disqualifiés d'emblée pour ces deux critères.

Mais chacun ses critères et usages, bien entendu.

avatar asheden | 

@fte

Contrairement à toi, je suis très impressionné par le clavier des derniers MBP. Le meilleur que j'ai pu utiliser depuis presque 20 ans d'informatique. J'ai lu d'autre avis identique au mien. Bon ceci dit, il en faut pour tous les goûts. Sinon effectivement, le tout soudé est emmerdant. Surtout pour la Ram parce que les SSD sur les dernier Mac sont des monstres de performance. Avant d'avoir besoin de le changer, de l'eau va couler sous les ponts

avatar Ghaleon111 | 

Les iMac sont les meilleurs tout en un qui existe avec un écran d'une très haute qualité et plutôt bien équipés avec superbe design, matériaux et silence de mort qu'importe ce qu'on lui donne, méme un gros jeux sous Windows il faut coller l'oreille pour entendre un extrêmement léger souffle et encore donc il y a bien d'autres raisons que Mac OS qui reste en avance sur w10 sur pas mal de fonctions pour utiliser les deux quotidiennement dit en passant

avatar MedSkalli | 

Le design est trop vieux à mon goût, les bords noir de l'écran sont trop larges et affreusement moches pour une machine de 2017.

C'est vrai que le tout est homogène et bien fini, mais 5 ans sans changer de design ça n'existe nul part sur le marché, tous les autres constructeurs (HP, Dell, Asus...) changent de design pour coller au mieux aux évolutions ergonomiques et techniques de la machine, même si c'est pas toujours une réussite.

Prenez par exemple le Dell XPS, son écran sans bords est magnifique et très immersif, c'est devenu une des références esthétiques sur le marché.

Les cycles de renouvellement design chez Apple sont trop longs (iMac 5 ans, iPhone 3 ans, Apple TV 5 ans, Apple Watch 3 ans...) Mais il foutent quoi Jhonny Ive et son équipe pendant ce temps ?!!!

Et dire que c'est l'un des principaux arguments de vente de la marque, il se rendent pas compte qu'ils vendraient 2x plus d'appareils s'ils amélioraient le design pour chaque amélioration technique.

Ce n'est pas juste changer de forme ou de couleur (ex : iMac pro) c'est plutôt de trouver de nouveaux moyens techniques pour améliorer l'ergonomie du produit (écran sans bords, ajustable en hauteur, inclinable, fixable sur un bras...)

Apple est devenu trop conservateur et ne prend plus de risques, c'est bien dommage pour nous et pour l'industrie !

avatar jmtweb | 

Je trouve les formes suffisamment épurées. Pourquoi changer pour changer si le design actuel est apprécié ?

avatar MedSkalli | 

Je ne dis pas qu'il faille changer le design juste pour changer. Pour moi le design est aussi important que les composants internes, il peut apporter un vrai plus ergonomique, une plus grande compacité et intégration technique optimale (les CPU et GPU sont de tailles différentes, les ssd M.2 plus petits que les DD Sata...) et puis il faut coller à l'air du temps et proposer des écrans sans bords pour un meilleur confort visuel et une plus grande immersion.

Enfin, dans la lignée d'un Surface Studio, il serait tellement plus confortable pour l'utilisateur d'avoir un écran ajustable en hauteur et en profondeur, on pourrait même imaginer l'utiliser avec un Apple pencil sur certaines applications (et uniquement compatible Apple pencil, pas tactile pour éviter de le salir avec les doigts)

avatar Malum | 

Les montres Tank de chez Cartier et les Sac Kelly de chez Hermès ont des design de plus de 50 ans, sont des musts du design et se vendent comme des petits pains.

Votre avis sur le design est un non sens. Vous n'êtes pas le maître de cérémonie du design et votre affirmation comme quoi c'est datée est une aberration intellectuelle. Je vous conseille de regarder du côté de la grotte de Chauvet, 40 000 ans et les dessins des tigres en remontreraient aux designers contemporains.

Cette dictature de la modernité (soi disante modernité) ou de l'obsolescence du design n'est rien d'autre que du snobisme. Et n'a aucun fondement objectif. Pour vous les bandes « larges » seraient affreuses, ce n'est que votre avis.

Tiens, un cercle serait alors obsolète puisque son existence est antédiluvienne ? Les canons du design ont été définis au IVè siècle avant JC. Les artistes de tous les siècles ne vous ont pas attendus pour parler des divines proportions, du nombre d'or, du rapport hauteur largeur en regard du corps humain, de l'homme de Vitruve etc. Une chapelle romane est moins datée qu'un SUV BMW de 2017. Il y a nombre de dessins qui sont intemporels. Vouloir mêler le temps et surtout la vitesse de son usure dans le jugement d'un dessin est être à côté de la plaque et dans le monde non de l'esthétique mais du consumérisme. Vous mélangez tout.

Un Mac cube est toujours aussi beau. Dans leurs genres les Mac berlingot ou tournesol ne sont pas déplacés, loin de là. Le changement d'esthétique peut être justifié par une évolution technologiques (tube cathodique, écran LCD, lecteur de disquette, RAM etc.). Un bon dessin n'a pas de raison à être changé hors amélioration technologique.

avatar strix80 | 

@Malum

Bonsoir,
intéressante votre analyse; quoique dessinant à mes heures perdues , il me semble qu'un dessin ou une peinture -n'est jamais définitif - et peut toujours évoluer sinon s'améliorer à l'infini...

avatar mmmathieu | 

@Malum

❤️❤️❤️ j'adore ton commentaire

avatar MedSkalli | 

Bonjour,

Vous êtes en train de comparer l'incomparable, la mode et les beaux arts créent des objets intemporels répondant à des besoins ancestraux, rien à voir avec la tech.

Le design dans la tech comme tu l'as si bien dit, répond à un besoin d’esthétisme certes, mais aussi d'usage et de praticité liés aux évolutions techniques.

L'iMac est un produit destiné aux pros, dès lors, il est important qu'il soit confortable à utiliser. On utilise de plus en plus des écrans externes, d'ou les les bords réduits pour coller 2 écrans 4K par exemple (avec le TB3 c'est possible avec cet iMac 2017)

Régler l’écran en hauteur et en profondeur relève juste du bon sens.

avatar pocketalex | 

"la mode et les beaux arts créent des objets intemporels répondant à des besoins ancestraux, rien à voir avec la tech"

Il ne faut pas confondre "mode" et "haute couture", rien n'est plus éphémère que la mode...
Idem pour les Beaux Arts qui peuvent englober aussi bien Rembrandt que des peintures servant à décorer ton loft

Enfin, les bords fin sont une tendance design que l'on retrouve aussi bien sur les machine grand public que sur les machines Pro, et dans les besoins "pro" en informatique, je doute que la finesse de la bordure des écrans soit en top liste. C'est parfois apprécié, tout au plus, mais en rien un besoin impérieux

Concernant le réglage en hauteur, l'iMac peut aussi incliner son écran si une fois posé l'utilisateur est trop haut ou trop bas
Le réglage en profondeur c'est plus simple, tu pousses ou tu tires l'ordinateur et il se déplace en profondeur

avatar jmtweb | 

Medskalli,

Oui, je te rejoins sur la nécessité de pouvoir régler l'écran de haut en bas.
Il s'avère que je compense avec un fauteuil de bureau. Parfois, j'aimerais pouvoir effectuer un réglage plus précis de l'écran notamment si je dois monter un film et que je dois rester de nombreuses heures devant celui-ci.

avatar VanZoo | 

La Surface Studio a aussi de très gros bords

Sais-tu que les goûts et les couleurs, c'est comme... ...

avatar mmmathieu | 

@MedSkalli

Pourquoi changer quand le design est bien penser et beau ...

Je ne pense pas que 2cm de bord noir dérange beaucoup de monde sur un écran de 27" ... je trouve sa même très bien pour focaliser son attention sur l'écran lui même et lui donner de la place...

Le design c'est comme beaucoup de chose artistique c'est une question de goût ... perso je trouve qu'à ce jeu personne n'arrive à la cheville d'Apple ( a part en les copiant...)

Un design est à changer quand il n'est pas beau ou inadaptée ce n'est pas le cas de l'iMac (après c'est toujours mon opinion pas une vérité absolu je ne suis pas Steeve jobs mdr)

avatar fte | 

@mmmathieu

C'est une question d'usage. J'ai plusieurs écrans. Des Dell sans bordures. La différence est grande lorsque tu as des moniteurs accolés sans bordure, ou tout à coup 4 cm d'espace entre les dalles.

Pour mon usage, ça compte.

avatar pocketalex | 

@medskalli

" 5 ans sans changer de design ça n'existe nul part sur le marché, tous les autres constructeurs (HP, Dell, Asus...) changent de design pour coller au mieux aux évolutions ergonomiques et techniques de la machine, même si c'est pas toujours une réussite."

Chez E. Leclerc aussi ils changent régulièrement le design des ballets à chiottes pour coller au mieux aux gouts (de chiottes) de leur clientèle
C'est pas pour autant que Dior change son sac iconique Lady Dior

Si si, l'analogie est pertinente ?

avatar fte | 

@pocketalex

"l'analogie est pertinente"

Comparer Apple à Dior est pertinent. Ça se discute, mais c'est en effet une possibilité.

Ce n'est pas une possibilité qui m'enchante, pas du tout du tout.

avatar pocketalex | 

Apple c'est entre Dior et Facom

Dior pour les aspect de suivi et de compréhension, voire d'anticipation, des modes, des usages, des utilisations. Aussi l'attention aux petits détails et l'importance du design et des finitions

Facom pour le coté outil utile, outil solide, outil "haut de gamme" (car Apple est une marque de haut de gamme, et pas une marque de Luxe)

Les PC, tu as tout et n'importe quoi mais la philosophie des personnes derrière la conception reste la même : des techniciens. Certains PC sont pas trop moches, mais rares sont ceux qui sont équilibrés, il y a toujours le petit détail de mauvais goût ou de cruel manque de culture visuelle qui foire tout.

Je comprends, aussi, que quand on est pas sensible aux détails, à l'élégance, à la qualité des matériaux, à la beauté d'un objet, on ne comprends pas ce qu'est un Mac
Après tout, un interrupteur, c'est un interrupteur, pourquoi acheter un Fontini à 25€ quand un NoName chinois à 1,99€ aura la même fonctionnalité ?
Une montre, c'est une montre ... pourquoi acheter une Tag Heuer à 3000€ quand une casio à 35€ aura la même fonctionnalité ?
Une chemise, c'est une chemise, quel intérêt de choisir une The Kooples ou Devred alors qu'on peut s'habiller à moindre coût chez Tati ou E. Leclerc ?

Quand on ne voit qu'un et un seul aspect de ordinateurs, à savoir le trio CPU/CG/RAM et le prix à coté, on ne comprends pas les Macs

C'est vieux comme le monde ce que je dis

avatar fte | 

@pocketalex

Un ordi reste un outil. On peut aimer le beau, on peut aimer le soin des détails, le craftmanship... mais ça reste un outil.

La fonctionnalité s'est dégradée depuis 10 ans. Le soin des détails s'est dégradé également.

On ne parle pas d'une belle (ou pas) montre faite à la main par des artisans maîtres horlogers à quelques milliers de CHF. On parle d'un ordinateur produit par centaines de milliers, voire millions.

Et pendant ce temps la concurrence qui faisait de la production de masse à amélioré la fonctionnalité, et augmenté le soin des détails. Il y a beaucoup de produits concurrents très comparables qualitativement, et il y a aussi beaucoup de machins cheapos et tout plastique bas de gamme. Il y a du choix !

En matière de design, de confort d'utilisation, de fonctionnalité, pour avoir utilisé les deux, je préfère nettement le XPS au MBP. Le carbone est beaucoup plus agréable au touché que l'alu, le clavier m'est beaucoup plus agréable, et il y a des étiquettes d'identification sur tous les composants internes, les finitions irréprochables, le prix honnête. S'il y a un soucis, un techie me répare ma machine en moins de 2 heures, sur site. Et je ne suis vraiment pas un fan de Dell, pas plus que de Lenovo ou HP qui ont tous des ordis très remarquables au catalogue. Et Microsoft.

Apple n'est pas Dior, même si elle aimerait qu'on le croie, même si certains le croient.

Apple n'est même plus au niveau du meilleur d'Apple. Ce sont les produits Microsoft qui occupent aujourd'hui la place qu'occupait Apple...

avatar pocketalex | 

Je ne lis pas ta réponse car je sais exactement au mot près ce que tu as répondre (en toute logique de ce qui a été écrit avant)

En gros : avant, on pouvait ouvrir la machine et changer les composants, donc c'était mieux avant

Edit : c'est ça :)
Tu parles des XPS, ce sont de très bon PC.
Microsoft j'aime aussi leur produits, du moins, visuellement.

Edit 2 : Et je ne te donne pas tort, en tant que bidouilleur de machines, mais disons que tant qu'il y a accès à la RAM, le reste ne me pose pas vraiment de souci

avatar fte | 

@pocketalex

? ?‍♂️

avatar EricdeB | 

@MedSkalli

Je préfère avoir des bordures énooOormes de 2 cm mais l'un des meilleurs écrans du marché ?
Un bon design dure. Les marques qui le font évoluer sans cesse n'ont pas de design fort...
Un iMac se reconnaît au premier coup d'œil. Un Dell Machin qui change chaque année non.
Le design des Mac Pro "camion" a duré 8 ans. Il était juste parfait.

avatar DavidAubery | 

Compatible avec la sacoche Lavolta le 27" 2017 ?

avatar VanZoo | 

Selon vous, pour du montage pro en 4k et du compositing After Effect poussé, faut-il attendre l'Imac Pro ou prendre cet Imac (boosté) ?

avatar fte | 

@VanZoo

Pas de FinalCut ? Premiere et AfterEffect ?

Un PC Ryzen 8 coeurs et des SSDs, une 1080ti, et deux écrans mats 4K.

Si ce n'est pas urgent à la minute, voir à quoi Threadripper va ressembler.

avatar Chanteloux | 

Il faut prendre conscience que le iMac, tous les iMacs, aussi beaux soient-ils, sont pratiquement des machines jetables après 3 ans. Je le savais, et ça ne m'a pas empêché d'en acheter un, iMac retina 2014. Mais maintenant que son AppleCare se termine, je commence à avoir peur... Toutes réparations coûtent une fortune. J'ai changé une fois la vitre, fêlée suite à un accident, ça a coûté en SAV ...950 $$$, pour 30 min. de travail... Dois-je le vendre maintenant, avant son prochain pépin, qui coûtera au moins le 1/3 du prix d'une machine neuve ??? Ou continuer à prier le Seigneur qu'il n'arrive rien... Quitte ou double... Fatigant... Que feriez-vous à ma place?

avatar fte | 

@Chanteloux

La question se pose en termes différents de mon propre cas, puisque ton iMac date de 2014, année collée, alors que le mien est d'une année magnétique. Je l'ai beaucoup bricolé.

Pour ma part, j'ai gardé ma machine, espérant la remplacer et échouant mise à jour après mise à jour insatisfaisantes d'Apple.

Dans ton cas... est-ce que cette machine fait le job convenablement ?

Oui ? Garde-la. Mais veille à avoir un plan de secours : le budget pour une machine de remplacement, même d'entrée de gamme. Type mini et l'écran adapté.

Non ? Peut-être alors qu'une machine d'aujourd'hui conviendrait, mais bien entendu il faut avoir le budget d'acheter avant revente de l'ancienne machine, en prenant le risque de la vendre moins cher qu'espéré. Le coût réel de l'opération n'est connu qu'après les faits.

A part ça, le fait que tu ne saches pas est à mon avis un indice fort que tu n'as pas besoin de changer, et que tu dois juste te rassurer en planifiant un plan de secours. Crée une fiche Evernote, Note, fichier TextEdit, whatnot, décrivant le Mac mini configuré de façon acceptable, un écran convenable, les éventuels adaptateurs nécessaires (lecteur SD par exemple, hub USB...), et le prix de l'ensemble. Ainsi tu seras préparé.

avatar Michel Binette | 

À noter aussi que, sur ce modèle ( il vient de remplacer mon iMac Retina late 2014 ), on retrouve un SSD de 128 go, ce qui n'est pas le cas des autres petits nouveaux en mode Fusion. Une bonne surprise! Côté son, la carte lit encore le 24/96, ce qui est bien même si j'aurais aimé un passage au 24/192. Mais bon, j'ai un DAC externe qui s'en charge. En passant, pourquoi on ne parle jamais de son et de haute fidélité sur MacG?

J'ai utilisé la machine avec 8 Go pendant une semaine avant de recevoir mes 8 Go supplémentaires (115 CAD chez Amazon au lieu de 240 CAD chez Apple) et la différence est plus que notable sauf, évidemment, sur les jeux qui sont amplement servis par la 580. Il faut voir F1 en 2880p toutes options à fond sous la pluie. Magnifique!

L'excellent jeu WarThunder, lui aussi, acquiert une toute autre dimension en mode extrême.

Je confirme, si besoin est : la carte vidéo est cette fois à la hauteur du reste. Vraiment.

Mais cette machine a BESOIN de 16 Go RAM minimum pour "s'épanouir". Vraiment.

Bref, que du bonheur.

avatar Le Gognol | 

@Michel Binette

Le passage au 192 KHz serait totalement anecdotique. Par contre c'est vrai que le test ne parle pas du son, en ce qui concerne le rendu des hauts parleurs. Y'a-t-il des évolutions de ce côté ?

avatar alloallo | 

Avec l'option SSD, est-ce que l'on gagne beaucoup en silence ? J'ai un vieil iMac 2009 et le disque dur Seagate est assez bruyant.

avatar dog | 

J'avoue ne pas bien comprendre, la stratégie d'Apple au sujet de la gamme "pro"...

C'est iMac a une trappe pour changer la ram (il est donc un profil à la base tout public)

L'iMac pro destiné aux professionnels et à une certaine évolutivité… N'a pas de trappe de changement de ram et un changement de SSD n'est pas possible... donc la gamme pro veut dire cher et pas updatable !? Visiblement Apple a bien entendu les demandes des professionnels ?

avatar pocketalex | 

@dog

En fait c'est juste un souci de communication interne

L'ingénieur de l'iMac Pro a demandé à son supérieur "et pour l'accès aux barrettes de RAM ???"

Ce dernier, voulant aller vers une naturelle possibilité d'évolutivité par rapport au Mac Pro a répondu

"Passez à la trappe, c'est mieux"

et l'ingénieur à passé l'évolutivité à la trappe

Pas de bol hein

avatar Michel Binette | 

... même si la migration à été un peu pénible : impossible de booter à partir de mon clône CarbonCopyCloner et de le restaurer sur le nouveau iMac. Il a donc fallu passer par l'outil Apple et un vieux cable Ethernet d'une lenteur exaspérante (pas de cable Thunderbolt parmi mes bidules). Et mes Logs et Pass n'ont pas suivi.

Un nouvel adapteteur Thunderbolt/HDMI a aussi été nécessaire.

avatar Indecence | 

Le problème reste macOS qui n'est pas au niveau de Windows. À part la suite iLife, iCloud et la suite Adobe on fait rien avec un Mac. Je reste sur mon Surface Studio. .

avatar asheden | 

@Indecence

Non, c'est pas qu'on ne fait rien. C'est qu'on ne fait pas ce que toi tu fais. C'est la grande nuance. En ce qui me concerne, étant utilisateur de Windows depuis un paquet d'année et Mac, je place toujours MacOS devant Windows même si j'admet sans aucun problème que Microsoft a fait fort avec Windows 10. Ça reste un Os qui me fait cruellement chier au quotidien ^^

avatar macfredx | 

@Indecence

"Le problème reste macOS qui n'est pas au niveau de Windows. À part la suite iLife, iCloud et la suite Adobe on fait rien avec un Mac. Je reste sur mon Surface Studio. . "

Et tu éprouves le besoin de venir t'épancher sur un site de news Apple... ?

C'est pathologique ou tu n'es juste qu'un gros troll ?

avatar toketapouet | 

@Indecence

"Le problème reste macOS qui n'est pas au niveau de Windows. À part la suite iLife, iCloud et la suite Adobe on fait rien avec un Mac. Je reste sur mon Surface Studio. . "

? merci pour cette tranche de rire ?

avatar Ghaleon111 | 

Mouahahahaha
Mac OS est clairement au dessus de w10 en faite avec bien plus de fonctionnalités, d'ailleurs la falls creator de septembre pique un certains nombre d'idées de OS X qui existe depuis 4 ans chez Apple
W10 est un bon os, le meilleur Windows mais Mac OS est plus ergonomique et mieux finit avec un soucis du détail que n'atteint pas w10

avatar pocketalex | 

@Ghaleon111

En fonctionnalités, je sais pas

En ergonomie et feeling d'utilisation, je sais

avatar dvd | 

dans les cgu de macg il n'est écrit nulle part que ce site est interdit au Windows users. don't bon...
sinon cet iMac semble très bon né. pour une machine grand public apple fait fort. ils améliorent leur concept chaque année. bravo.

avatar pocketalex | 

@dvd

Le souci n'est pas d'interdire les PC user, le souci c'est les PC user
Enfin, la micro frange de frustrés, aigris qui vont dans des forums de discussion lâcher des bombinettes, des fautes informations, des délires personnels, et faire ça 8h par jour

C'est pas la faute de MacG si des trolls existent :(

Moi, j'aime pas McDo. Je trouve que c'est de la merde en barre, tu bouffes du carton avec un vrai gout de carton. Bon
Ben je passe pas mes journées sur le forum de McDonalds ou des sites de passionnés de McDonalds pour leur expliquer à longueur de commentaires fleuves, ou par des petites phrases laconiques, que c'est des crétins et des débiles qui pourraient tellement manger mieux.

Je le garde pour moi, c'est ce que je pense et ça va pas plus loin, et je fais autre chose plus utile de mon temps

avatar dvd | 

tu peux les ignorer. c'est le principe d'un forum que d'accueillir des opinions divergentes. de ce que je lis, ils ont des avis sur windows et ne proferent, à priori pas, d'insultes. oui c'est évidemment chiant mais est ce pour autant une raison de les baillonner ? certains we leur argument (la progression de Windows) est juste.

avatar pocketalex | 

L'opinion, chance en a une

Je pense que tu ne fais pas la différence entre le trollisme et la discussion

J'accueille différemment quelqu'un qui m'explique des choses qu'il fait avec son PC avec intérêt voir passion, que quelqu'un qui vient m'expliquer que parceque je suis sur Mac, je suis un crétin, un débile, un gogo, un bobo, quelqu'un qui balance son fric quelque soit le prix, et qui se fait arnaquer bien sur

ça, c'est du troll, et le troll, on le chasse, comme le raciste, l'homophobe et tout nuisible qui divise, insulte, dénigre

avatar HellTiger | 

Ce qui est bien, c'est qu'avec le thunderbolt 3, on va pouvoir le recharger à partir d'un autre iMac !
euh ....

avatar wolwerine69 | 

Pour ceux qui ne monte pas sur final Cut mais sur Adobe Premiere + After effect
Est-ce que l'iMac 5K serait une bonne plateforme ? ou pas du tout ?

avatar pocketalex | 

excellent ?

avatar MaRiJuAn34 | 

Super test mais j'ai une question, j'aimerais mettre un SSD 1 TO et un fusion drive 512 MO. Est ce que c'est possible de le faire en lors de la configuration en Apple Store ?

Merci.

avatar fte | 

@MaRiJuAn34

Non.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR