Test de Lightroom 6

Stéphane Moussie |

Bien qu'Aperture soit maintenant de l'histoire ancienne, Adobe ne se repose pas sur les lauriers. L'éditeur vient de sortir Lightroom 6/CC, une nouvelle version majeure de son logiciel de gestion de photographies qui était le principal concurrent de celui d’Apple.

Des fonctions significatives ont été introduites, dont la reconnaissance des visages qui lui faisait défaut depuis des années. Lightroom 6/CC est aussi beaucoup plus rapide grâce à la prise en charge des cartes graphiques pour réaliser certaines opérations.

Que les réfractaires au Creative Cloud se rassurent tout de suite, le logiciel est toujours disponible en dehors du nuage d'Adobe.

Lightroom 6 vs Lightroom CC

Avant de découvrir les nouveautés de Lightroom 6/CC, un point sur ces deux dénominations. Si vous achetez une licence perpétuelle à 130 €, vous obtiendrez Lightroom 6 pour Mac (la mise à jour coûte 74 €, une version d'essai utilisable 30 jours est disponible). Si vous faites le choix de l'abonnement au Creative Cloud (à partir de 11,99 € par mois pour la formule Photo), vous aurez Lightroom CC. Le logiciel Mac est identique, mais vous bénéficierez en plus de fonctions connectées et de l'app mobile.

La version mobile de Lightroom est disponible sur iOS (iPhone et iPad sous iOS 7 minimum) et Android (Jelly Bean minimum). Elle permet de consulter les photos que l'on a choisi de synchroniser, mais aussi d'en ajouter. En important les photos prises avec son iPhone dans la collection synchronisée, on retrouve automatiquement ces clichés sur son ordinateur.

Notez que la bibliothèque de Lightroom ne s'interface pas avec la Pellicule d'iOS. Ce sont deux bibliothèques bien distinctes. Importer des photos de la Pellicule iOS vers Lightroom revient à faire des doublons, il faut donc penser ensuite à les supprimer de la Pellicule. L'application mobile dispose sinon des principaux outils d'édition (recadrage, ajustement de multiples paramètres, histogramme, filtres...).

Lightroom CC permet par ailleurs de retrouver ses photos automatiquement dans Adobe Voice et Adobe Slate, deux applications de création de présentations. Même chose avec l'éditeur mobile d'image Photoshop Mix.

Lightroom CC donne aussi la possibilité de créer des galeries web publiques ou privées sur lightroom.adobe.com. Les visiteurs peuvent laisser des commentaires et marquer en favoris des photos. 20 Go de stockage sont disponibles sur le Creative Cloud. Enfin, des tutoriels vidéo sont proposés.

En bref, si vous voulez utiliser Lightroom et son contenu ailleurs que sur votre Mac, c'est la version CC qu'il vous faut. Si le logiciel de bureau vous suffit, vous avez donc le choix entre la licence perpétuelle ou l'abonnement au Creative Cloud.

Les nouveautés de Lightroom 6/CC

Passons maintenant à cette nouvelle version sur Mac. On emploiera dans la suite de l'article l'appellation « Lightroom 6 », mais les fonctions décrites sont bien évidemment disponibles pour Lightroom CC, puisqu'il s'agit du même logiciel.

L'interface de Lightroom 6 ne bouge pas d'un cheveu. Les utilisateurs existants seront donc immédiatement en terrain connu, tandis que les nouveaux venus devraient s'y retrouver assez vite.

Cliquer pour agrandir

L'application est organisée en sept espaces de travail. Dans la Bibliothèque, on gère le catalogage de ses photos (collections, mots-clés, métadonnées, classement, etc.). Tous les outils d'édition se trouvent dans l'espace Développement. La Carte permet de visualiser l'emplacement géographique de ses photos. Les quatre derniers espaces servent à créer, comme leur nom l'indique, des livres, diaporamas, impressions et galeries web.

Reconnaissance faciale

La fonction de reconnaissance faciale, certainement la nouveauté la plus attendue, est intégrée à la Bibliothèque. On la lance en utilisant le raccourci clavier O ou en cliquant sur le bouton avec le visage dans la barre d'outils en bas de la fenêtre.

Cliquer pour agrandir

Lightroom 6 présente les visages déjà reconnus et ceux qui sont en attente d'identification. Le logiciel met plusieurs choses en œuvre pour faciliter l'identification.

Quand il croit reconnaitre le visage d'une personne déjà identifiée, il permet de valider la nouvelle identification en cliquant sur un bouton à côté du prénom prérempli. Un second bouton permet d'indiquer une éventuelle erreur.

De plus, Lightroom regroupe les photos où le même visage apparait afin d'identifier plusieurs clichés en même temps. On peut toujours contrôler ce lot de photos en cliquant sur le nombre en haut à gauche.

En double cliquant sur une personne nommée, on accède à tous ses visages confirmés ainsi qu'à ceux susceptibles de lui appartenir.

Cliquer pour agrandir

Les visages sont gérés comme des mots-clés. Les prénoms apparaissent ainsi dans la liste des mots-clés traditionnels. Le bouton « Personne » filtre exclusivement les mots-clés tirés de la reconnaissance faciale.

Si vous aviez déjà attribué des mots-clés aux personnes dans les versions précédentes de Lightroom (ou que vous avez importé des photos d'un autre logiciel avec ce type de données), vous pouvez les convertir en mots-clés de personne (l'option est disponible d'un clic droit sur le mot-clé). Ainsi, toutes les personnes taguées « à l'ancienne » sont facilement disponibles dans la liste des personnes et dans l'interface de reconnaissance faciale.

Il est possible de supprimer les mots-clés de personne à l'exportation d'une photo afin de garder les prénoms confidentiels.

Cliquer pour agrandir

D'après nos tests, la reconnaissance faciale de Lightroom est un peu en retrait par rapport à celle de l'application Photos d'OS X 10.10.3. Lightroom oublie plus souvent des visages sur les photos sombres ou les visages qui ne sont pas bien de face. Dans ce cas-là, on peut ajouter manuellement un visage en cliquant sur le bouton « Dessiner une zone de visage » de la barre d'outils.

Le logiciel d'Adobe propose toutefois plus de suggestions que Photos pour une personne au début, mais se trompe aussi plus souvent. Rien de grave, puisqu'il suffit d'un clic pour indiquer que ce n'est pas la bonne personne, mais l'éditeur a certainement des réglages à faire pour rendre les suggestions plus justes.

Quoi qu'il en soit, Lightroom apprend de ses erreurs et la reconnaissance devient plus précise au fur et à mesure. La gestion par mots-clés permet aux visages de parfaitement s'intégrer au reste du flux de travail.

Fusion en panorama

Autre nouveauté intéressante de Lightroom 6, la création de panoramas. Tous les smartphones permettent de prendre des photos panoramiques (avec leur app de photo par défaut ou une app tierce), mais ce n'est pas souvent le cas sur les appareils traditionnels.

Lightroom 6 permet de créer des panoramiques en fusionnant plusieurs photos. Le fonctionnement est très simple : on sélectionne les clichés et dans le menu Photo, on choisit Fusion en panorama.

Cliquer pour agrandir

Le logiciel fait quasiment tout automatiquement. Pas la peine de veiller à ce que les photos soient bord à bord, Lightroom reconnait les éléments présents sur plusieurs photos et se charge de les fusionner. Les options se limitent au type de projection (sphérique, cylindrique ou perspective) et au recadrage automatique.

Nos différents essais ont été concluants dans l'ensemble. À partir de cinq photos JPG de 2 988 x 5 312 pixels, un panorama de 11 468 x 4 701 pixels a été créé au format DNG (287 Mo).

Lightroom a eu juste du mal à fusionner des photos dont le sujet n'était pris pas à la même hauteur. Utiliser un trépied règle ce problème.

Fusion en HDR

À l'instar des panoramas, le mode HDR est de plus en plus répandu dans les smartphones, mais reste assez peu commun dans les appareils photo traditionnels. Lightroom propose de créer ce type d'image à grande plage dynamique en fusionnant plusieurs photos.

Cliquer pour agrandir

Comme pour la fusion en panorama, tout est automatique ou presque. On sélectionne les photos et on lance la fusion en HDR en passant par le menu Photo. Des options permettent d'activer automatiquement l'alignement et la tonalité ainsi que de choisir le niveau de correction des décalages.

Dans l'exemple ci-dessus, en partant de deux fichiers NEF de 40 Mo, Lightroom 6 fabrique une image HDR au format DNG de 150 Mo. La fusion fonctionne bien à condition d'avoir bien préparé à l'avance ses photos pour cette opération.

Pinceau filtre

Un pinceau filtre fait son apparition dans les outils d'édition. Il permet d'ajouter ou de supprimer l'effet de filtre gradué ou radial en dehors de la zone d'action traditionnelle de ces outils.

Cliquer pour agrandir

En somme, il offre plus de souplesse et de précision dans l'utilisation de ces filtres. Dans l'exemple ci-dessus, on applique un filtre gradué pour rendre le ciel plus bleu. Avec le pinceau, on supprime cet effet des rochers qui n'en ont pas besoin.

Performances en hausse

Les performances font un grand bond en avant grâce à l'utilisation de la carte graphique (GPGPU). Adobe annonce des progrès impressionnants, notamment sur la vitesse des rendus.

La différence est sensible sur les fichiers de plusieurs dizaines ou centaines de Mo. Dans l'exemple ci-dessous, on applique une distorsion à un fichier DNG de 150 Mo avec un MacBook Air mi-2012 (GPU Intel HD 4000). L'opération est beaucoup moins saccadée quand la carte graphique est mise à profit.

Sans accélération graphique
Avec accélération graphique

Les importations et exportations sont, elles aussi, accélérées. Une exportation de sept fichiers DNG de 25 Mo en JPEG (qualité 80 %) prend 35 secondes avec l'accélération graphique contre 45 secondes sans.

L'accélération graphique, qui se (dés)active en un clic dans les réglages de l'application, nécessite un GPU prenant en charge OpenGL 3.3 au minimum. Tous les Mac compatibles avec Yosemite en sont équipés.

Pour conclure

Lightroom 6 est une mise à jour vraiment majeure. La reconnaissance faciale et l'accélération graphique justifient à elles seules le passage à cette nouvelle version et convaincront sans nul doute les derniers utilisateurs d'Aperture. Lightroom fait plus que jamais figure d'incontournable dans le monde de la photo.

Note

Les plus :

  • Très complet
  • Enfin la reconnaissance des visages
  • Fusions en panorama et HDR pratiques
  • Hausse des performances
  • Licence perpétuelle toujours disponible

Les moins :

  • Reconnaissance des visages perfectible
  • Apps mobiles et fonctions connectées réservées à Lightroom CC (abonnement au Creative Cloud)
8.5
10
avatar Mysterium | 

Dommage l'interface aurais besoin d'un petit ajustement flat, le mode plein écran natif OSX est-il pris en charge ?

avatar Stéphane Moussie | 
@Mysterium : non.
avatar Le docteur | 

"à partir de 11,99 € par mois " = "PRIX PROMOTIONNEL VALABLE LA PREMIERE ANNEE".
Oublier de mentionner ce "léger" détail, c'est faire le jeu des bricolages d'Adobe (ce type d'annonces, couramment utilisée par Orange est d'ailleurs interdite, si je ne m'abuse).

avatar Stéphane Moussie | 
@Le docteur : il ne s'agit pas d'un tarif promotionnel et Adobe donne toujours la possibilité d'acheter une licence perpétuelle.
avatar LaurentR | 

@Le docteur :
Je suis abonné depuis plus d'un an à la formule photos et le tarif n'a pas changé. C'est toujours 11,99 €.

avatar michael75 | 

Je suis client creative cloud mais lightroom 6 n'apparait pas, toujours en 5 :'(

avatar mimot13 | 

@Michael 75
il faut se déconnecter de CC, rebooter la machine et Lightroom CC apparait comme par enchantement... Chez moi ça a fonctionné comme ça.

avatar Adrien Ballet | 

La seule chose que je n'aime pas dans Photos, c'est le système de classement. Je veux mes dossiers!!! Lightroom convient-il, ou quelqu'un a-t-il une suggestion? :) Et dernière chose, savez-vous s'il existe un fonction de diaporama sur Lightroom?

avatar eric78 | 

@Adrien B. :
Aussi bien dans Photos que dans Lightroom il est parfaitement possible de ranger ces photos dans des dossiers pour les organiser soit même. Dans photos il suffit de sélectionner "ne pas importer dans la bibliothèque" dans les réglages (je n'ai pas Photos sous la main donc je dis ça de mémoire).

avatar RomanoPingu | 

Toujours pas de mode plein écran : c'est tout con, mais sur un 13", la moindre ligne de pixel perdue c'est dommage. Alors cette barre qui reste en permanence continue de faire c****

Merci pour le test, les nouveautés ont l'air intéressantes (HDR et panorama), je pense tester en parallèle LR6 et Capture One pour voir vers lequel je m'oriente pour remplacer Aperture.

avatar Stéphane Moussie | 
@RomanoPingu : il n'y a pas le mode plein écran standard d'OS X, mais il y a bien un mode plein écran quand même qui masque la barre des menus d'OS X. On peut même rétracter la barre supérieure de Lightroom, celle qui contient les boutons Bibliothèque, Développement, Carte, etc. Le résultat donne ça à l'écran : http://goo.gl/AtdxNN
avatar RomanoPingu | 

Ah, à voir alors (même si du coup, on perd encore plus la rapidité pour passer d'une application à une autre vu qu'il faut faire apparaitre le bouton, mettre en réduction la fenêtre, et enfin accéder à l'autre app alors qu'un simple slide à 4 doigts permet de le faire en 1sec).

Par contre, la barre supérieure de LR pouvait déjà être rétractée dans LR5 donc pas une nouveauté de la version 6 ça ;)

Merci pour le complément d'info.

avatar Stéphane Moussie | 
@RomanoPingu : je n'ai pas dit que la barre rétractable était une nouveauté de LR6. ;-) Et sinon moi j'attribue à Lightroom à mon second bureau virtuel. Ça ne remplace pas totalement un mode plein écran natif, mais pour mon workflow ça convient.
avatar RomanoPingu | 

Merci, je testerais cette astuce pour les 2 applications dès que j'aurais un peu de temps.

avatar lmouillart | 

Niveau licences perpétuelles, il ne faut pas oublier qu'il est disponible en bundle (OS X/Windows) avec les APN Samsung NX, y compris sur les entrée de gamme : NX 3000 (Lightroom 5.5).
Le 6 arrivera certainement dans les prochains NX.

Sinon l'application Android gère bien-sur les RAW des smartphones sous lollipop (qui permettent la prise de vue en RAW).

avatar florian1003 | 

@lmouillart :
Tu nous revend tes Galaxy Camera à toutes les sauces toi !

avatar lmouillart | 

C'est la gamme NX (appareils hybrides) qui a un super rapport qualité/prix (tant sur les boîtiers que sur les objectifs - bien que la gamme soit un peu restreinte), rien a voir avec les Galaxy Camera qui ne sont il me semble vraiment pas terrible.

Par exemple le très bon NX1 : http://goo.gl/Fako8O

J'en parle car par exemple j'ai choppé mon NX3000 avec un objectif stabilisé 16-50 pour 230€, licence perpétuelle Lightroom 5.5 comprise.
Je vous laisse faire le calcul, pour voir que ce sont des offres à regarder sérieusement.

avatar Saint-Jey | 

J'espère que le big jamais corrigé de la netteté lors des exports est corrigé ! Si c'est le cas c'est jour de fête !!

avatar reego | 

Toujours pas en téléchargement via CC... :-(

avatar Stéphane Moussie | 
@reego : ça arrive, Adobe vient de mettre à jour son site.
avatar tleveque | 

Pas encore de version 6 disponible chez moi non plus! Vous l'avez eu où?

avatar bigbenshadow | 

Bonjour à tous j'ai une question hors sujet ... Mais c'est assez important .... Est ce qu'il arrive que la géo localisation et l heur d'une photo puisse être totalement fossé ??? ( sur iPhone bien sur )

avatar Yohmi | 

@ bigbenshadow
Ça dépend, c'est la version Megadrive ou Super Nintendo ? Sur Super Nintendo c'est Haut, X, Bas, B, L, Y, R, A, tandis que sur Megadrive il te faut un game genie.

avatar cooladn | 

Impossible de trouver où payer 130E... il n'y a que du cloud

avatar Stéphane Moussie | 
@cooladn : c'est ici -> http://www.adobe.com/fr/products/catalog/software._sl_id-contentfilter_sl_catalog_sl_software_sl_mostpopular_fr.html
avatar Ibidul57 | 

Pour ce qui est de la reconnaissance des visages, mon iPhoto me demandait d'identifier.... Le haut d'une colonne romaine.

A l'heure de changer mon Mac, je m'interroge sur l'intérêt de ce logiciel. Dommage qu'il n'y ait plus la concurrence de Aperture. Car Photo ne fait guère le poids, même s'il peut être largement suffisant.

Quelqu'un sait-il ce que deviennent les tags de géolocalisation de ma bibliothèque iPhoto si je l'importe dans Lightroom ? J'ai cru comprendre qu'ils n'étaient pas inscrits dans les fichiers images.

avatar Aduco | 

Personnellement je teste depuis quelques jours CaptureOne de PhaseOne comme alternative à Aperture. Logiciel bizarrement un peu méconnu, mais dont les résultats depuis des RAW me surprennent (surtout en basse lumière). De plus, CaptureOne réussit à importer des bibliothèques Aperture sans perdre trop de choses (perd la reconnaissance des visages si on ne les a pas transformés en mot-clé, mais également les retouches au pinceau). Je vais tester cette nouvelle version de LightRoom, mais pas certain que son interface me convienne... Affaire à suivre.

avatar Nicolas. | 

Comment se passe la compatibilité avec l'application OSX Photos ? Est-on obligé d'exporter les photos à modifier ? Est-ce que ça rajoute l'option de partage vers Lightroom ?
Merci

avatar YSO | 

@RomanoPingu :
Le mode plein écran : tu l'as avec Capture One Pro 8.

avatar Nathalex | 

Jusqu'à présent, chaque sortie de Lightroom me disait qu'Aperture était finalement pas si pourri en termes de fonctionnalités (sans parler de l'intégration à Mac OS X).
Les choses sont maintenant différentes puisqu'Aperture n'évoluera plus.

Pour autant, ce n'est pas avec ce "test" que je vais choisir mon alternative à Aperture quand le temps sera venu. Il manque quand même un élément essentiel : la qualité du dématriçage !!
Or, de ce point de vue, cela fait plusieurs mois que je sens bien qu'Aperture n'est plus forcément à la hauteur (voir la douloureuse comparaison avec DXO ou Capture One) : je ne comprends pas pourquoi par exemple le curseur de réduction du bruit des RAW est par défaut à 0 pour un Canon 7D MarkII et à 50 pour un Sony A57 par exemple....
Mais là, dans ce test, je reste sur ma faim !!

avatar Benbboy | 

Est-ce que la prise en compte des disque réseau (NAS) pour gérer sa bibliothèque est (enfin) présent ?

avatar RoomLight | 

@Benbboy :
Que veux-tu dire ? Je mets toutes mes séances photo passées sur un NAS et j'y accède et peut travailler dessus comme les séances photo présentés sur un disque interne. Ça marche déjà su LR5.

Ça marche super les calculs sur GPU, vachement plus fluide !

avatar Filnet | 

j'ai acquis une licence perpétuelle il y a 5 jours : c'était la version 5.71.
Ce jour nouvelle version!! et 74€ de mise à jour!
J'ai l'impression d'être un sacré looser...

avatar Yohmi | 

@Filnet :
Je présume que tu peux espérer avoir un geste si tu leurs envoie un courriel… en tout cas, essaie ! :)

avatar Filnet | 

Oui j'ai contacté ce matin Adobe, ils m'ont donné la procédure. Je suis en attente de leur réponse qui devrait être positive, m'a t'on dit.
Merci

avatar iJoke | 

@Filnet :
Ils sont compréhensifs je viens de me faire rembourser 8 mois d'abonnement en 3 jours

avatar Adrienhb | 

@Aduco :
Comment est MediaPro? Reconnaît-il les visages? Merci.

avatar Aduco | 

@Adrienhb
Bonjour,
Je parlais de CaptureOne, et non de MediaPro.

Bien que CaptureOne soit le double du prix de Lightroom, je suis presque convaincu d'investir dans cette solution qui semble très efficace. Comme dit plus bas, pas de fonction "Visage", mais est-ce bien utile ? Je préfère insérer quelques mot-clés de temps à autre avec les noms des personnes pour les quelques beaux portraits, plutôt que d'avoir des centaines de portraits parfois au second plan et de mauvaise qualité être détectés et devoir les évincer de la base de donnée.

avatar iJoke | 

Il y a pas une bonne affaire Lightroom chez Groupon ?

avatar YSO | 

@Adrienhb :
Non.
De plus, il est en mort lente (plus d'évolution).
Racheté par Phase One, il a un "lien étroit" avec Capture One Pro et ses fonctions de catalogueur convergent un peu plus dans C1 (au départ C1 était un dematriceur pur).
Donc les fonctions de catalogues dans C1v8 sont plus poussées que dans la v7.
Tu peux donc te passer de MP avec C1.
Mais pas de fonction Visage.

avatar Yoskiz | 

Bonjour,

Auparavant j'avais Aperture, je possède un Sony a6000.

À qui s'adresse Lightroom ?
Est-ce que cela vaut le coup pour traiter des clichés d'un Sony a6000 ?
Faut-il être un expert ou on peut l'aborder de façon autodidacte ?

avatar iJoke | 

@Yoskiz :
On peut tout aborder de manière autodidacte.
Dans le cas précis, le net est truffé de tutos. Tout à fait indiqué quel que soit ton appareil, y compris le tien.

avatar Yoskiz | 

@iJoke :
Merci beaucoup pour ton avis, je vais regarder tout ça et voir ce qu'il peut m'apporter de plus.
:-)

avatar karayuschij | 

La reconnaissance faciale reconnait tout et n'importe quoi comme un visage… Fleurs, architecture, paysage, bouffe………

L a m e n t a b l e !

avatar coink | 

Bon je vais tenter de migrer depuis Aperture, Photos étant une vaste blague.
Capture One Pro Vs Lightroom, il va falloir s'armer de motivation pour changer ;-)

avatar damien.thg | 

Du Adobe pur jus...

Un logiciel efficace et performant dans l'ensemble... Mais pas du tout optimisé et avec une interface dont l'ergonomie est navrante

avatar YSO | 

Un article complémentaire (lisez aussi ses réponses au commentaires) :
http://couleureticc.com/wp/2015/04/21/lightroom-cc-en-approche-mais-pour...

avatar karayuschij | 

Lire l'article de Jean-François Vibert sur le sujet http://www.photoetmac.com/
C'est surement le plus complet que vous puissiez trouver.

avatar cleusb | 

Comment ça se passe pour le nombre de licences ? j'ai un desk et un portable. Peux-t-on installer LR6 sur 2 mac en même temps ?
Merci

avatar raphaelmermontagne | 

Yes 2 postes autorisés

Pages

CONNEXION UTILISATEUR