Test des disques durs et SSD StoreJet de Transcend

Florian Innocente |

Transcend a récemment annoncé de nouveaux disques durs et SSD de stockage USB 3 (UASP) et Thunderbolt. Ces StoreJet au format 2,5" sont préformatés Mac, livrés avec des utilitaires de sauvegarde et de restauration ainsi que des câbles USB et Thunderbolt (moins de 50 cm).

Sur les trois modèles, l'un est équipé uniquement d'USB 3 alors que les deux autres ont à la fois un port USB 3 et un Thunderbolt (de première génération). Cela offre une flexibilité intéressante : sur les Mac récents on a la garantie de débits rapides quelle que soit l'interface employée. Le disque pourra aussi servir occasionnellement sur un PC grâce à l'USB bien plus répandu que le Thunderbolt. Ensuite, sur un Mac plus ancien équipé en Thunderbolt mais pas en USB 3, on profite de débits grandement supérieurs à ceux fournis par les connecteurs USB 2, que l'on peut consacrer à d'autres périphériques.

USB 3 et Thunderbolt sur les modèles 300 et 500 SSD

Voilà pour les avantages, qu'en est-il de la réalité ? Premier point, on se passera du logiciel de sauvegarde fourni (le second est spécialisé dans la récupération de photos effacées). C'est un outil superficiellement adapté à OS X. Citons aussi sa fonction de sauvegarde vers un nuage qui ne propose que Google Drive. Il est rare de trouver des fabricants de disques durs qui fournissent de vrais logiciels Mac, Transcend ne fait pas exception à la règle. On préfèrera Time Machine qui fonctionne parfaitement avec ce trio ou des outils réalisés par des éditeurs spécialisés Mac.

Deux câbles (courts) USB et Thunderbolt sont inclus

Nous avons testé les disques et SSD suivants :

  • StoreJet 100 de 2 To en USB 3 (autour de 135 euros)
  • StoreJet 300 de 2 To en USB 3 et Thunderbolt (environ 229 euros)
  • StoreJet 500 de 1 To sur SSD avec un USB 3 et un Thunderbolt (autour de 669 euros, il existe en 512 Go à 379 € et en 256 Go à 219 €)

Le StoreJet 100 est logé dans un châssis avec un habillage extérieur en gomme. Ce revêtement n'est pas aussi épais que celui du Rugged de LaCie mais l'idée est aussi de proposer une coque plus résistante aux petits chocs (malheureusement cette gomme attire bien la poussière en surface). Cela évite de s'encombrer d'une housse de transport si l'on est très précautionneux. Les deux périphériques suivants ont une coque en aluminium classique et de bonne facture.

Autre signe distinctif du modèle d'entrée de gamme, le bouton-diode sur le dessus qui permet de lancer une sauvegarde d'une simple pression. Si ce n'est que pour l'opération fonctionne il faut constamment tenir ouverte l'application de sauvegarde Transcend Elite ou la lancer au préalable.

Dans ce cas, autant démarrer la sauvegarde soi-même dans l'application. L'argument de ce bouton intégré perd donc tout son intérêt, d'autant qu'on ne peut l'associer à un autre logiciel. Triste constat aussi pour le planificateur de sauvegardes dans l'utilitaire Transcend Elite qui ne s'est déclenché que de manière aléatoires aux heures programmées.

Transcend Elite — Cliquer pour agrandir

Les StoreJet 300 et 500 partagent une même double connectique, le 500 étant plus fin, SSD oblige. Comme indiqué en introduction, des câbles courts Thunderbolt sont inclus. C'est généralement le cas aujourd'hui avec les périphériques à cette norme et cela évite une dépense supplémentaire. Deux minces pochettes de transport sont aussi offertes.

Performances

Les performances obtenues avec ces disques sont dans la veine de ce que l'on envisageait, malgré une singularité sur le modèle SSD. En USB 3 on obtient presque 130 Mo/s en lecture et en écriture de gros fichiers (100 Mo). Les volumes avec du Thunderbolt montrent des résultats identiques. Pour comparaison, l'un de ces disques branchés en USB 2 sur notre iMac Thunderbolt de la mi-2011 donnait en moyenne 29 Mo/s en lecture et 28 Mo/s en écriture de gros fichiers. Lorsqu'on est privé d'USB 3, le Thunderbolt donne une grande bouffée d'air et si l'on a un Mac Thunderbolt et USB 3 on choisira le connecteur libre de son choix sans risque de sacrifier en performances.

L'USB 3 s'est toutefois révélé plus rapide que le Thunderbolt avec le StoreJet SSD, sur les tâches de lecture de gros fichiers : 12% de mieux (440 Mo/s contre 391 Mo/s). L'explication qui nous a été fournie par Transcend est liée à des questions de conformité avec la norme Thunderbolt sur la consommation électrique :

Apple et Intel, lors du développement du standard Thunderbolt, ont clairement défini (et limité) la consommation électrique d’un périphérique Thunderbolt (Cette définition existe aussi dans le standard USB3.0, mais autorise des consommations plus élevées que celles autorisées en Thunderbolt). Disposer de deux interfaces requiert de pouvoir commuter entre les deux. La commutation entre deux interfaces augmente la consommation sur chacune de ces deux interfaces. Il nous faut donc — via le logiciel du firmware — limiter la bande passante Thunderbolt pour respecter le standard, et continuer à avoir le droit d’utiliser le nom Thunderbolt. Cette limitation n’est pas nécessaire en USB3.0, d’où la différence de performance constatée.

Conclusion

Ces trois périphériques donnent des performances tout à fait correctes — notamment en USB 3 — pour des tarifs un peu plus intéressants que des produit concurrents. Les écarts de prix ne sont pas toujours énormes, cela peut être quelques dizaines d'euros seulement mais on ne s'en plaindra pas. Quant au StoreJet SSD, il n'a pas vraiment d'équivalent dans ce format de poche avec cette capacité de 1 To et ce tarif de 669 euros. Ailleurs on peut payer plus cher pour moitié moins de stockage.

Le StoreJet 100 est d'un intérêt passable, il y a du choix dans cette capacité et dans une fourchette de prix similaires. Si l'on veut absolument une coque renforcée, le Rugged de LaCie est à envisager même s'il est plus cher. Et puis ce bouton intégré de sauvegarde ne nous a pas franchement convaincu de son utilité.

Les deux autres StoreJet sont nettement plus intéressants avec leur double connectique qui les rend pertinents aussi bien sur des Mac Thunderbolt récents qu'avec ceux datant de quelques années. Dans un cas comme dans l'autre on profite de vitesses de transfert confortables et d'une liberté dans le choix de l'interface de connexion. Dommage que de façon générale la partie logicielle de ces périphériques ne soit pas au niveau mais leur utilisation est complètement optionnelle.

StoreJet 100 de 2 To (disque dur USB 3) : environ 135€

LES PLUS

  • Le prix
  • La capacité

LES MOINS

  • La qualité médiocre des logiciels
  • Le bouton de sauvegarde guère utile
  • Le revêtement en gomme attrape-poussière

Note : 4/10

StoreJet 300 de 2 To (disque dur USB 3 + Thunderbolt) : environ 230€

LES PLUS

  • La connectique USB 3/Thunderbolt
  • Les câbles inclus
  • Le prix

LES MOINS

  • La qualité médiocre des logiciels

Note : 7,5/10

StoreJet 500 de 1 To (SSD USB 3 + Thunderbolt) : environ 670€

LES PLUS

  • La connectique USB 3/Thunderbolt
  • Bonnes performances
  • Le ratio capacité/prix
  • Les câbles inclus

LES MOINS

  • La qualité médiocre des logiciels

Note : 8/10

avatar apossium | 

- 1 x SSD CRUCIAL M500 de 960 Go est à moins de 400 € sur Amazon,
- 1 x boitier USB 3 compatible UASP est à moins de 20 € …

Ce qui fait à peine plus de 400 € la solution, avec un débit > à 400 Mo/s auto alimentée USB 3.

Et en plus l'USB est un port standard type A (et pas Micro-B USB 3 grrrrrr).

http://anima-ex-machina.fr/review-inateck-feu3ns-1-uasp-usb-3/
et Pierre en parlait deja fin 2013 …
http://www.journaldulapin.com/2013/07/29/test-un-boitier-uasp-rapide-de-...

Ce qui parait intéressant à 1ere vue, c'est le cout du 2 To,
surtout que non disponible en disque seul (en tt cas pas trouvé)
mais vu la capacité (et donc le cout), c'est pas très accessible et ça se destine plutôt aux pro. !

De même niveau logiciel, il y a déjà tout sur mac (CCC, tri backup etc …), pas besoin d'un nieme soft tiers.

Au final, intéressant mais offre pas très adaptée je pense …

Sebastien

avatar CKJBeOS | 

Question, si on a un nouveau mini par exemple et un DD mécanique, est-ce possible et viable d'installer le système sur un de ces DD je pense a la version SSD Thunderbolt ? (sans faire de fusion drive)
car ca peut etre une solution d'upgrade du mini sans intervention interne en plus.
Merci d'avance pour vos retours si d'aventure quelqu'un a deja essayé ;)

avatar apossium | 

oui, c'est faisable en bootant (si je comprends bien) sur le SSD externe en USB3.

Y'a un peu plus de latences qu'un SSD interne
mais ca sera plus rapide que disque mécanique interne.

La condition est USB3 et boitier (UASP + SSD).

Le problème est que le disque externe est en USB donc facile de le débrancher
et tout faire planter …

Et puis faut vérifier le trim si compatible sur SSD externe et UASP.
Et d'après les dernières info. … c'est mort pour un OS donc.

Sebastien

avatar CKJBeOS | 

@apossium ok merci :)
reste la possibilité mais Trim boff aie ;(

quoi que : (d'ici : http://www.cindori.org/software/trimenabler/ )
"Is my SSD supported?
Any SSD (internal or external) with Trim support should work with Trim Enabler. Please make sure your drive has the necessary firmware version in order to support Trim."

en plus miser sur un angelbird "réglera" potentiellement le probleme, et je pensais plus au port thunderbolt que l'usb ou je pense il y a certainement un peu moins de latence.

SVP MacGe ça vous dirait pas de tester ?? pour nous donner quelques piste d'usage :)

avatar Larme | 

Le StoreJet 300 qui propose à la fois USB 3 et ThunderBolt est intéressant. Dommage qu'il y a une centaine de différence de prix entre son petit frère avec l'USB3 uniquement (qui n'est pas compensé à mes yeux par le fait de n'avoir que de l'alu en coque).

CONNEXION UTILISATEUR