Test de l’étui Macally AirFolio pour MacBook Air 13 pouces

Anthony Nelzin-Santos |

Si l’on parle souvent d’étuis pour iPhone ou iPad, on mentionne plus rarement ceux pour MacBook Air ou MacBook Pro. De nombreux fabricants en proposent pourtant, à commencer par Macally. Dont nous testons aujourd’hui l’étui AirFolio pour MacBook Air 13 pouces.

Avant même de parler de l’apparence de l’AirFolio, fixons-le à un MacBook Air. Ou plutôt, essayons de le fixer, ce qui est au moins aussi simple que de passer les pieds de Brahim Takioullah dans des ballerines pointure 36. Le mode d’emploi fourni par Macally n’est pas d’un grand secours, mais on finit tant bien que mal par trouver un moyen d’y glisser l’ordinateur sans rien casser. Le premier contact avec l’AirFolio est donc un peu pénible, mais au moins peut-on être sûr que cette protection très rigide et ajustée au millimètre près tiendra bien en place.

Le matériau de surface de l’AirFolio est censé évoquer le métal brossé, mais une fois le MacBook Air à l’intérieur, il fait plutôt couverture de classeur. Le touché n’en reste pas moins agréable et la finition est impeccable, mais c’est assurément moins glamour. La protection est parfaitement symétrique et le logo de Macally est (pour une fois) très discret : une fois sur deux donc, on ouvre l’ordinateur par le clavier plutôt que par l’écran, le genre de petites frustrations dont on se passerait.

L’AirFolio ne passera pas dans les sacs les plus ajustés, car il dépasse d’un bon centimètre des tranches du MacBook Air. Ce qui pourrait être retenu comme une grosse faiblesse se révèle en fait être la plus grande force de cette protection. Les housses trop lâches protègent des rayures mais pas des coups ; les coques « seconde peau » abîment elles-mêmes le matériel en cassant sous l’effet d’un choc violent (je parle en connaissance de cause).

À mi-chemin entre la housse et la coque, l’AirFolio est plus convaincant que les deux. Il sera tout aussi peu efficace que les autres protections en cas de chute à plat, mais beaucoup plus en cas de chute sur une tranche ou un coin. Il est rigide certes, mais pas tout à fait inflexible : il dispose d’une certaine souplesse à même d’absorber les chocs.

Reste que si les attaches cassent et que le MacBook Air s’échappe de la protection, l’AirFolio ne sera d’aucun secours. Et les attaches sont si fermement ajustées qu’on peut craindre pour leur solidité — elles ont pourtant résisté à nos assauts répétés (quoique mesurés) avec un marteau. Le matériau de surface est moins robuste : il s’est écaillé après deux allers-retours contre un sol en béton.

On n’en tiendra pas rigueur à Macally — les protections sont après tout conçues pour prendre les coups à la place de l’objet qu’elles protègent. D’autant que l’AirFolio possède un autre avantage, esthétique d’ailleurs : il recouvre les ports lorsque le MacBook Air est posé sur un bureau.

Ne reste donc qu’une question, celle du flux thermique. L’air nécessaire au refroidissement du MacBook Air est aspiré par le clavier et rejeté sous la charnière de l’écran. En enveloppant cette charnière, l’AirFolio bloque donc ce flux — et il empêche le fond en aluminium de jouer pleinement son rôle de dissipateur, avec des conséquences directes et notables. En usage normal (avec Safari, Ulysses, iTunes, Tweetbot, et quelques applications en arrière-plan), la température de fonctionnement augmente d’une demi-douzaine de degrés.

Est-ce un véritable problème ? Au quotidien, pas forcément : ce n’est pas assez pour provoquer une gêne ou que l’on entende plus souvent les ventilateurs. À moyen et long terme, peut-être : le MacBook Air est plus susceptible d’atteindre sa température maximale plus souvent et pendant des tâches moins lourdes, obligeant le système à le brider pour éviter la surchauffe. Les coques gênent elles aussi le refroidissement, mais dans des proportions plus raisonnables.

À part ça, l’AirFolio n’est pas une mauvaise protection… mais c’est un gros « ça ». Bonne protection contre les chocs et chutes au prix d’un refroidissement entravé, le jeu n’en vaut peut-être pas la chandelle. L’AirFolio vaut 39,90 €, certains de ses coloris tombant à 34,90 € voire 29,90 € au gré des promotions : à vous de voir donc, mais de notre côté, nous avons préféré le retirer (tout aussi péniblement que nous l’avons monté).


39,90 €

Achat recommandé

Les plus :

  • Plutôt joli
  • Protection efficace

Les moins :

  • Alourdit et élargit sensiblement le MacBook Air
  • Gêne le bon refroidissement
avatar jojostyle94 | 

Aucune image?

avatar Stéphane Moussie | 
@jojostyle94 : il y avait un petit problème de publication. Cette fois c'est bon.
avatar negaca | 

C'est moi où la présentation des test vient de changer et n'est plus dans une page html extérieure ?

avatar skynext | 

@negaca :
Ça dépends des tests il semble c'est dommage car c'est plus pratique comme cela

avatar Anthony Nelzin-Santos | 

@negaca : c'est le cas pour les tests de MacG. Et bientôt pour ceux d'iGen.

avatar skynext | 

@Anthony :
Ok merci ;)

CONNEXION UTILISATEUR