Test de l'iMac 21,5" Core i5 à 2,7 GHz fin-2012

Florian Innocente |
L’iMac 21,5" avec son Core i5 à 2,7 GHz est le nouvel entrée de gamme du tout-en-un. En cette fin 2012, pour entrer dans la famille iMac il faut débourser 1349€. C’est une augmentation de 200€ sur le modèle qu’il remplace.



Quelles sont les différences entre les deux générations ? Récapitulatif des principaux changements avec d’abord la précédente puis la nouvelle configuration :

- Core i5 Quad 2,5 GHz "Sandy Bridge" -> Core i5 Quad 2,7 GHz "Ivy Bridge" (toujours sans Hyperthreading pour passer à 8 coeurs virtuels comme les Core i7).
- 4 Go de RAM (DDR3 à 1333 MHz) -> 8 Go (DDR3 à 1600 MHz).
- Disque dur de 500 Go en 7 200 t/min -> 1 To en 5 400 t/min.
- AMD Radeon HD 6750M/512 -> NVIDIA GeForce GT 640M
- 4 x USB 2 -> 4 x USB 3.0
- 1 x FireWire 800 + 1 x Thunderbolt -> 2 x Thunderbolt
- Bluetooth 2.1+ EDR -> Bluetooth 4.0.
- Suppression de l’entrée audio en ligne.



Une machine qui s’est actualisée à de nombreux niveaux et pour laquelle il faut bien sûr ajouter son nouveau design plus évasé sur l’arrière. Un profil redessiné et autorisé par la suppression du lecteur/graveur de DVD et l’utilisation d’un disque dur de portables au format 2,5" plutôt que 3,5".

On avait déjà expliqué le compromis fait par Apple où, ayant privilégié un disque dur plus compact pour affiner sa machine, elle n’avait pas d’autre choix que de prendre du 5 400 t/min si elle entendait proposer 1 To. Les disques durs de portables existent en 7 200 t/min, mais avec 750 Go de capacité. En revanche, sur l’iMac 27", fin aussi, mais offrant plus de place grâce à sa surface, un disque dur de 3,5" est utilisé pour l’option 3 To.

27" 2011 et 21,5" 2012


S’agissant de son design, de son écran nettement moins réfléchissant, de ses qualités audio ou encore de son silence de fonctionnement, on ne changera rien à ce qui avait été dit lors du test du modèle supérieur, l’iMac 21,5" Core i5 à 2,9 GHz.

Le modèle testé ici est naturellement moins puissant (de peu), mais il se distingue d’abord sur ses capacités d’évolution… encore que l’emploi du pluriel soit inadéquat. Sur le modèle 21,5" juste au-dessus on peut choisir à la commande un autre processeur, plus de RAM et le couple Fusion Drive (SSD + Disque dur).

Histoire ne pas mettre ses deux 21,5" sur un pied d’égalité, Apple ne propose rien d’autre sur cette version que d’augmenter la RAM. Il faudra débourser 200€ pour avoir 16 Go au lieu des 8 Go en standard. C’est le double - voir un peu plus - de ce que l’on paye pour un kit 2x8 Go en boutiques, sachant qu’Apple n’attribue pas de vertus particulières à ses barrettes.

Mais l’accès aux bancs mémoires n’étant pas prévu pour le grand public, sauf démontage compliqué, difficile de faire autrement. Au moins avec 8 Go la machine est-elle suffisamment dotée pour de nombreux usages courants. Pour tous ces utilisateurs qui font surtout de l’Internet et quelques activités tournant autour de la photo, de la petite base de données personnelle et de la bureautique. Dans ce cas de figure, cette configuration conviendra.

Il faut cependant rappeler que si les iMac 21,5" et 27" proposent exactement la même connectique, signe d’une uniformisation de leurs cartes-mères, c’est le grand modèle uniquement qui dispose d’une petite trappe arrière pour accéder à la mémoire (lire L’iMac 27", de son écran à la trappe).

Voilà pour les options au moment de la commande : plus de RAM et rien d’autre. Le Fusion Drive est réservé au second 21,5" et aux deux 27". On réitère la même critique que lors du précédent test : il est dommage que l’option Fusion Drive ne soit pas accessible au premier 21,5" et, idéalement, en standard sur le second 21,5".

[MàJ] : un mois après ce test, Apple a modifié les options offertes : iMac : Fusion Drive proposé sur l'entrée de gamme


Performances



Notre iMac s’est fort logiquement montré un peu plus lent que le modèle testé précédemment : Core i5 Quad 2,7 GHz contre i5 2,9 GHz. Il dépasse toutefois aisément l’ancien 21,5" de 2011 qui avait un Core i5 Quad Sandy Bridge à 2,5 GHz. Si l’on excepte le test de compression zip dans le Finder qui profitait du disque dur à 7 200 t/min.

Deux précisions : la grosse différence sur le test de Photoshop est due à la présence de seulement 4 Go de RAM il y a un an contre 8 Go aujourd’hui. Quant au moins bon score sur QuickTime, le profil d’export que nous utilisons maintenant est plus long à réaliser.



Performances brutes


Calcul 3D processeur puis puce graphique via OpenGL


La puce graphique est une déclinaison un peu moins rapide aussi de celle livrée dans le second 21,5" : une GeForce GT 640M/512 Mo contre une GT 650M/512 Mo. Sur ce point comme sur d’autres, Apple a soigneusement segmenté ses configurations. Empruntées aux portables, ces puces diffèrent sur leur fréquence : 625 MHz pour l’une et une fourchette de 735 à 850 MHz pour l’autre. Nous avons essayé les mêmes jeux que dans le test précédent. Dans Call of Duty : Black Ops, avec des réglages identiques et élevés il n’y avait pas de différences perceptibles sur la jouabilité. Mais ce titre adapté récemment sur Mac date de 2010.







Dans Guild Wars 2 sorti sur Mac et PC cet été (encore en bêta sur Mac) on a en revanche perdu 10 fps en moyenne avec des réglages identiques. On relevait des à-coups dans certaines scènes de combats qui ne s’étaient pas manifestés dans le précédent test. Comparé à l’iMac juste au-dessus il faudra donc ajuster quelques réglages. L’iMac reste un ordinateur de bureau chaussé de cartes graphiques venues des portables.





Le disque dur employé dans ce modèle n’est pas un Travelstar de Western Digital/Hitachi comme le 21,5" haut de gamme, mais un Momentus de Samsung/Seagate. On a affaire à deux 5 400 t/min, mais le Seagate s’est montré un peu plus véloce que l’Hitachi dans les tests bruts : 98 Mo/s de moyenne en lecture séquentielle au lieu de 95,4 Mo et 104 Mo/s en écriture séquentielle au lieu de 94,64 Mo/s.

Un avantage qui ne s’est pas répercuté avec le test Finder (qui dépend aussi du processeur puisqu'il s'agit d'une compression de fichiers) et dans tous les cas, ce sont les iMac de 2011 et leurs 7 200 t/min (mais en 500 Go) qui étaient plus rapides. Cette différence de fournisseur n’est pas étonnante, dans six mois le mix de disque dur présent dans l’une ou l’autre de ces machines sera peut-être encore différent.

iMac 21,5" Core i5 Quad 2,7 GHz fin-2012 / Samsung-Seagate 1 To à 5 400 t/min


iMac 21,5" Core i5 Quad 2,9 GHz fin-2012 / Hitachi 1 To à 5 400 t/min


iMac 21,5" Core i5 Quad 2,5 GHz mi-2011 / Western Digital 500 Go à 7 200 t/min


iMac 21,5" Core i5 Quad 2,7 GHz fin-2012 / Samsung-Seagate 1 To à 5 400 t/min


iMac 21,5" Core i5 Quad 2,9 GHz fin-2012 / Hitachi 1 To à 5 400 t/min


Mac mini Core i7 Quad 2,3 GHz fin-2012 / Hitachi 1 To à 5 400 t/min


Conlusion


À 1350€, cet iMac est 200€ plus cher que le modèle qui lui cède la place. On n’est pas dans l’augmentation anecdotique et on a surtout l’impression de payer un nouveau design. Bien sûr, cette machine n’est pas avare en améliorations (sur la suppression du SuperDrive les avis seront forcément très partagés).

On imagine aisément la bonne surprise qui attend des utilisateurs restés sur des iMac blanc ou aluminium de la génération Core 2 Duo. Mais la plupart de ces progrès, rapportés à la série de 2011, procèdent d’évolutions classiques : processeur, capacité disque, puce graphique, connectique, RAM en augmentation. L’écran s’écarte de cette routine, il est agréable et corrige pour une bonne part le grief qui lui a toujours été fait depuis l’utilisation des dalles brillantes d’être trop réfléchissants.

Reste que la note grimpe encore si l’on a absolument besoin de retrouver un SuperDrive externe [79€] ou que l’on veut plus de mémoire pour anticiper d’éventuels besoins (et là il est quasiment impossible d’éviter les prix Apple).

Surtout, cette machine est encore moins propice à la personnalisation que le modèle au-dessus. Apple vise très certainement une clientèle qui a des besoins assez génériques : Internet, bureautique, retouche dans les Photoshop Elements et consorts. Dans ce cadre d’utilisation, voire plus si l’on veut tâter de l’iMovie, cet iMac tient la route avec son Core i5 Quad et ses 8 Go de RAM. Mais à l’instar du modèle supérieur déjà testé, on reste déçu que son géniteur n’ait pas fait preuve de plus d’audace. Que ce soit sur le SSD ou Fusion Drive - même en options - ces raffinements sont interdits à cet onéreux modèle. C’est encore plus dommage pour ces clients peut-être venus d’anciens iMac (ou Mac mini). Quiconque a tâté de l’un ou l’autre de ces dispositifs sait à quel point le confort d’utilisation est incomparable face au tout disque dur. Cet iMac n’en profitera pas.

Si l’on hésite entre les deux configurations, sans options, avec un budget assez peu élastique, au vu de l’écart de prix (1549€ pour le 2,9 GHz), l’entrée de gamme sera préférable. Elle n’est pas beaucoup moins puissante, elle propose autant de RAM, de disque dur et des connecteurs identiques.

Nb : vidéo réalisée avant le test, à la réception de l’iMac 21,5" version 2,9 GHz


1349 €

Achat recommandé

Les plus :

Le design et le poids allégés L'écran bien moins réfléchissant Les performances globales La qualité des haut-parleurs Le silence de fonctionnement

Les moins :

L'augmentation importante du prix Pas d'ajout de RAM possible sauf manipulations hasardeuses ou option coûteuse sur l'Apple Store Aucune option Fusion Drive ([MàJ] : un mois après ce test, Apple a modifié les options offertes : iMac : Fusion Drive proposé sur l'entrée de gamme) Le retour à un disque dur 5400 t/min Le lecteur SD relégué au dos de l'iMac
Tags
avatar Tom.P | 
De passage à Bordeaux ce WE, j'ai eu la chance de pouvoir découvrir réellement les dernières nouveautés (iMac et iPad mini surtout). Je dois dire que si j'avais les moyens, je craquerais immédiatement. Le nouveau design ultra-fin de cet iMac est absolument magnifique et épuré. L'iPad mini est une vrai réussite à mon sens et même sans le retina, j'ai testé l'écran rapidement et la résolution reste agréable ! Enfin bref, Apple réussi toujours ses produits d'après moi, mais il faut toujours pouvoir y mettre le prix !
avatar YARK | 
Merci de m'avoir confirmer totalement dans le fait de trouver un iMac d'accas ou via le refurb plutôt que d'avoir ce truc entre les mains. Remplacer un iMac guère épais par un aussi fin avec lecteur de carte SD inatteignable, à moins d'être maso... Merci Ive : du grand Art ! Et on ne parlera pas du clavier sans la partie numérique qui est devenu une habitude dans la version par défaut. C'est sûr que quand on bosse, ça sert à rien hein ? Bon, pour le superdrive, OK, de toute façon, pour que ça tombe en panne dans un truc fermé comme une huître... Bon, aidons les pour la prochaine version : - Écran extra-plat (1 dixième de mm) : de toute façon, vous regardez pas les pixels de profil. - Clavier sans les touches K, W, Y, Z : si elles valent 10 au Scrabble, c'est bien parce qu'on les utilise jamais. Enlevons aussi le socle : inutile, on mettra du plomb dans le bas de l'écran : ça rappellera les ballons à équilibre décentré de notre jeunesse ce sera rigolo tout plein de voir l'écran se balancer dès qu'on le touchera et en plus ça emmerdera les hauts-parleurs du bas : pas de raison que seule la carte SD vous fasse chier ! - Corps de la bécane n or massif : meilleur conducteur thermique que l'aluminium. - Hyper Rétina : cela permettra d'enlever le zoom sur les applications et cela permettra de vendre un microscope pour regarder les détails hyperfins. - Bien sûr, il sera encore plus cher : faut pas déconner : on va quand même pas s'abaisser à faire une machine pour tout le monde, non mais !
avatar YARK | 
Atchh... j'a fé défuates de farppe ! je puex psa rtecfitier !;,,
avatar iPat | 
je trouve les notes de Macg plutôt sévères concernant les deux modèles d'iMac 21,5" late 2012, je suis le premier à trouver que les prix sont abusés d'un autre côté avec l'apparition de clones d'iMac Apple reprend la main en marquant sa différence, finalement peut-être que ces macs sont davantage à l'intention des nouveaux acheteurs ou de ceux qui viennent du monde PC que des anciens fidèles de la pomme, par ailleurs il est étonnant de voir à quel niveau de performances se situe le 27" i5 à 2,7 GHz de 2011 mais peut-être que sa carte graphique aide
avatar poulpe63 | 
c'est clair : le 2012, c'est pour le design - et, j'espère, que le 2013 sera pour le reste :) Par exemple : SSD de série, Haswell, etc... (on peut réver)
avatar macbookintel | 
Ce qui est inadmissible c'est que certaines perfs soient à la baisse. Ce qui est sévère c'est de dire "Dans ce cadre d’utilisation, voire plus si l’on veut tâter de l’iMovie" alors que dans un cadre familial (films montés de 10-15 minutes) il est possible de faire de l'imovie avec un MBA 11' core2duo dans de bonnes conditions.
avatar thierry37 | 
La photo est sympa. Ce serait mieux d'avoir tous les imacs bien alignés sur la tranche, par rapport à la perspective (et fuite de l'image)
avatar Macmmouth | 
Plus je les vois moins je les aimes ces nouveaux iMac. Les anciens ressemblaient à quelque chose. Les nouveaux, on dirait une coupe à fruit ou une assiette à soupe posée sur un pied. Ils sont vraiment très laids.
avatar denousse | 
en attente de livraison... DD 5400 T ? choix des ports toujours à l'arrière, plus de lecteur dvd , ram inaccessible bien qu'avec 8 g ça suffit amplement. encore une fois trop cher 999€ serait un prix raisonnable pour ce modèle.
avatar Patriste | 
Bon, au niveau "foutage de gueule" Apple s'est encore surpassé. La disparition de l'entrée son jack 3,5mm, la disparition du super drive (qui était loin d'être infallible c'est vrai), le disque dur 5400tr qui ralenti la machine. Donc que du design pour un prix tjs plus délirant ( j'ai un iMac 27" 2011). Ces derniers temps, je suis de plus en plus déçu par les nouveaux Mac, qui globalement ne valent pas leur prix. Que faire alors ? Pour le 21,5" acheter l'ancienne génération si on n'a pas besoin de l'USB 3……
avatar ispeed | 
Après le couteau du plâtrier, la ventouse du vitrier, nous voilà avec le sèche cheveux du coiffeur. Pour le nouveau MacPro il faudra un burin de maçon :)
avatar marenostrum | 
"Atchh... j'a fé défuates de farppe ! je puex psa rtecfitier !;,," tu peux mais il faut que tu changes tes lunettes.
avatar Abaxil | 
Ah, je vois qu'il y en a qui n'ont vraiment pas peur du ridicule. Apple préfère mettre 1 TO en 2,5 " plutôt qu'un 3,5 " à 750 GO mais voilà les pleureuses ridicules nous parlent de la vitesse mais sont tellement dans la critique qu'elles sont incapables de lire les données des tests. Combien de secondes pour écriture/lecture par exemple d'un MO ? Environ 1,5 dixième de seconde. Oh l'horreur ! Quelle différence avec le 7200 pour 1GO ? Environ 8/10e de seconde ! L'immense catastrophe ! Si ces pleureuse « écrivent » une moyenne substantielle de 10GO par jour - ce que j'aimerais bien voir car en trois mois leur disque serait débordant - cela leur coûterait l'insoutenable attente de 8 secondes par jour ! Vous le croyez ça perdre 8 secondes par jours si ce n'est pas scandaleux ! Mais avoir 250 GO. De plus soit 30 % de plus ça c'est une honteuse misère, avoir entre 20 et 30 % de puissance en plus, de la radinerie, ne parlons même pas du double de RAM, là Apple se fout de la gueule du monde ! Les pleureuses ont de la chance que le ridicule ne tue pas. Aujourd'hui ces machines sont sur puissantes, ne sont utilisées par 90 % des gens à même pas le quart de leur puissance, les disques d'un TO ne seront jamais remplis sauf pour des affolés qui téléchargeront tant de musique qu'il leur faudrait dix vies pour les écouter et en ne faisant que cela jour et nuits ou pour photographier tant qu'ils ne passent plus leur vie à vivre mais à empiler des photos qu'ils ne reverront jamais tant il y en a. Petit calcul 500 GO à 5 MO la photo cela fait 10 millions de photos et si on compte une mn pour faire et une minute pour regarder une photo on arrive à plus de trois millions d'heures et à dix heures par jour cela fait juste trois cent mille jours quelques huit cents ans.
avatar prokofiev | 
Belle machine. Fabriquée par la Pomme pour les poires.... Quant à Abaxil, il en est visiblement resté aux besoins des années 90. Gentil garçon....
avatar dtb06 | 
Un processeur Core i5 2,7 avec l'hyperthreading et 8 coeurs logiques ? Vous êtes sûrs de ça ? Parce que ça n'existe pas. Les i5 n'ont que 4 coeurs logiques au maximum, non ?
avatar myrddin-fr | 
@ : prokofiev [12/12/2012 00:52] "Belle machine. Fabriquée par la Pomme pour les poires.... Quant à Abaxil, il en est visiblement resté aux besoins des années 90. Gentil garçon...." En même temps dire qu'un imac 2012 est comparable a un Amiga 500 ou un Atari st (année 90) a cause, entre autre, de son DD 5400... C'est clair que toi, c'est pas dans la catégorie "poire" que tu joues...
avatar Patriste | 
Mon cher Abaxil, je ne suis pas une pleureuse, je constate simplement que les prix élitistes pratiqués par Apple ne sont plus sous tendu par du matériel d'élite. La fiabilité légendaire a disparu depuis longtemps, et là sur ce 21,5", d'évidence on nous en donne de moins en moins pour de plus en plus d'Euro/Dollar (étrange parité). En fait, il est clair que la politique (culture) maison c'est : "plus c'est cher, plus ils paieront pour croire appartenir à une pseudo élite" ah! j'oubliais plus on "se gavera". Ceci est le même péché d'orgueil qui conduit Apple au bord du gouffre dans les année 90's. Je constate que les même causes (qui n'ont pas disparues) produiront les même effets. Les produits sont clairement 20% trop chers (curieux ça ressemble à la disparité Euro/dollar). Après cela il ne faudra pas crier contre Google (le MS de la décennie actuelle) quand ça ira mal (je ne m'appelle pas Cassandre non plus).
avatar YARK | 
@Abaxil ??? 1 Go = 1000 Mo 500 Go = 500x1000 Mo, si ta photo fait 5 Mo, cela nous donne 500000 / 5 = 100 000 photos, ce qui est déjà énorme, j'en conviens. maintenant, comme tous les APN proposent de faire de la video, et que la moindre vidéo demande, pour quelques minutes, format "amateur", une centaine de mégas, ton discours devient vite moins vrai. D'autant plus que du côté téléchargement - légaux - ou sauvegarde de films, tu multiplie vite fait chacun par 700 à 1000 Mo. Sachant qu'en plus ton système prend au minimum 7, 8 gigas, que des suites "pro" comme la Creative Suite Adobe doit faire en version de base 5 gigas. Que bosser sur la moindre photo sur photoshop - avec calques - te fait vite monter à des dizaines de mégas (voire à quelques centaines en milieu professionnel).... Que des jeux tout cons comme les Sims version basique installent 3 Go de données... Ben, non, désolé, 500 gigas, non seulement, cela peut se remplir très vite, mais en plus vois-tu, je te conseille fortement d'avoir à doubler ta capacité pour sauvegarder : un disque dur, c'est pas éternel. Maintenant, le discours général ici est de dire que cette bécane est beaucoup trop chère. Qu'elle n'est pas évolutive, et qu'elle n'est même pas ergonomique.
avatar YARK | 
Et de plus, si tu as un Reflex, la moindre photo en raw, c'est 20 Mo. Un téléchargement de carte SD, du coup, c'est tout de suite 16, 32 ou même 64 Mo...
avatar xatigrou | 
Abaxil, arrête de faire des copier/coller de tes commentaires, le disque dur à 5400 tr/m est lent, inconfortable, indigne à ce prix et tu ne parviendras pas à convaincre qui que ce soit du contraire.
avatar dtb06 | 
@Abaxil T'es bien gentil ! Des Go, tu en grattes plus de 10 par jour mon ami ! Par exemple : ton mac passe en veille, il a 16Go de RAM, et bien crois-moi ou pas mais ces 16Go sont écris directement sur le disque et relus quand tu le sors de veille ! Alors bien sûr ça ne fait que quelques secondes de différences, mais c'est beaucoup plus perceptible que le passage du sandy Bridge à l'Ivy Bridge par exemple.
avatar Florian Innocente | 
@ dtb06 Tu as entièrement raison, j'ai corrigé.

CONNEXION UTILISATEUR