Nouvelle rumeur de Mac à processeurs ARM

Florian Innocente |

Apple a sérieusement avancé sur la réalisation de Macintosh à processeurs ARM plutôt qu'Intel, mais de la coupe aux lèvres il y a encore loin. D'après un contact que MacBidouille décrit comme fiable, Apple a dans ses murs des iMac à quatre et huit processeurs ARM Quad Core 64 bits, des Mac mini avec quatre processeurs Quad Core et un portable 13" équipé comme l'iMac. Cela rappelle ces Mac équipés Intel et leur OS X "Marklar" qui fonctionnaient dans un secret à peu près absolu en attendant de voir si la direction d'Apple donnerait son feu vert à une grande migration (lire OS X sur Intel : aux origines du projet Marklar [MàJ]).

Aujourd'hui, Apple n'hésite plus à qualifier les puces Ax ARM qu'elle utilise dans ses iPhone de processeurs aptes à rivaliser avec certains cousins dans les PC : 

« La puce A7 est conçue selon une architecture 64 bits, digne d’un ordinateur de bureau ; une première pour un smartphone. L’évolution vers le 64 bits a pris des années. Mais nous nous sommes engagés sur cette voie pour que chacun puisse avoir au creux de la main la puissance de calcul d’un ordinateur personnel. »

En bonus à ces machines, un nouveau clavier intégrant le Magic Trackpad existe aussi, poursuit cette source (ce genre de chose existe déjà chez Microsoft ou encore chez Logitech).

Apple hésiterait à passer à l'action et entrainer une nouvelle révolution de plateforme, comme elle l'a déjà fait par deux fois lorsqu'elle est allée vers le PowerPC puis vers Intel.

Au moins, cette fois, ce serait pour une architecture qu'elle maîtrise parfaitement au quotidien, dont elle a pris en charge une large part de la conception et pour laquelle les développeurs conçoivent déjà des millions d'applications depuis maintenant des années grâce à iOS. Apple s'assurerait au passage un contrôle - presque - intégral sur l'évolution de ses ordinateurs, en développant leur OS, leur design et la partie la plus importante de leur mécanique.

Cette rumeur n'est pas neuve et l'on peut citer autant d'arguments pour la trouver crédible - surtout depuis iOS - que pour la botter en touche maintenant qu'Apple s'est sortie de l'ornière qu'était devenu le PowerPC (lire aussi Pas de MacBook Air avec processeur ARM ? & ARM : une nouvelle migration pour le Mac ?).


Tags
#ARM
avatar béber1 | 

Tu parles de l'economiste, ou de l'Autorité Applelinienne sur les forums ?

avatar Dark-Vador | 

@béber1

Les 2 ! Il est vraiment spécial comme gars !

Il devrait mettre de l'eau dans son vin ! Il a du mal à accepter que d'autres exposent des points vus techniques, il pense être le seul à connaître l'informatique. Bref…

avatar John Maynard Keynes | 

@Dark-Vador

il pense être le seul à connaître l'informatique

Tu rigoles là ?

Il y a pas mal de contributeurs ici ayant un fort bon niveau.

avatar John Maynard Keynes | 

@Dark-Vador

Il a du mal à accepter que d'autres exposent des points vus techniques,

Non il espère voir exposer des points de vues technique :-)

Mais les points de vues techniques sont rare, ce n'est pas simple d'en produire ... la technique c'est exigeant :-)

avatar Dark-Vador | 

@John Maynard Keynes

Une intelligence supérieure ne passerait pas son temps à répondre du tac au tac comme tu fais !

Tu dépenses beaucoup d'énergie pour rien à vouloir faire croire que toi seul possède les connaissance requises pour débattre d'un sujet.

La morgue crasse serait-elle ton apanage ? Les processeurs ARM seraient-ils pour toi l'alpha et l'oméga de l'informatique et pas les ordinateurs quantiques ?

avatar John Maynard Keynes | 

@Dark-Vador

à vouloir faire croire que toi seul possède les connaissance requises pour débattre d'un sujet.

ça c'est ton fantasme, il y a ici de nombreuses contributions de qualités sur le sujet abordé qui nourrissent ma réflexion et créaient les conditions d'une agréable discussion entre passionnées sachant de quoi ils parlent.

Tu dépenses beaucoup d'énergie pour rien

T'inquiète je suis conscient de la vacuité de mes croisades et du fait que certaine personnes sont tant engoncées dans leur ego qu'il est impossible de les aider à dépasser leur limites et à progresser.

C'est mon côté don quichottesque :-)

avatar Dark-Vador | 

@John Maynard Keynes

Dans ce cas sois plus cool et tolérant avec les autres !

Moi je prends certaines des choses dans ce que tu écris.

Ici, on parle de processeurs dans cet article. Je te rappelle que j'ai un cursus scolaire et professionnel d'informaticien.

Je sais bien ce qu'est un bus d'adresses, un bus de données, un compteur ordinal, un accumulateur, des registres des données et d'adresses ainsi que ce qu'est le registre d'état.

J'ai beaucoup développé en assembleur et en langage machine autrefois à l'époque du Rockwell 6502/6510 de l'Apple II et du Commodore 64 puis je suis passé aux Intel 8088/8086 etc...

Je sais de quoi je parle. Et je sais aussi, qu'à l'époque IBM avait choisi le PLUS MAUVAIS PROCESSEUR disponible pour son PC. Segmentation de la mémoire par bancs de 64 Ko etc…

Le Motorola 68000 était bien supérieur et aurait donné des PC bien plus puissants dès 1980 !

Mais IBM ne voulait pas voir ses grosses machines larguées !

Avec ARM, je ne vois pas bien ce que cela va apporter dans les PC du bureau et les portables.

avatar John Maynard Keynes | 

@Dark-Vador

Je te rappelle que j'ai un cursus scolaire et professionnel d'informaticien.

Je n'ai jamais dit que tu ne comprenais rien à rien ;-)

Par contre il te manque indubitablement certains fondements théoriques pour aller plus loin sur de nombreux sujets.

Un cursus académique ne couvre souvent qu'une part des enjeux et peut être très orienté vers la mise en pratique, de même un parcours professionnel de qualité peut tout à fait se réaliser avec une compréhension parcellaire des choses.

Il n'y a rien d'honteux ou de condamnable dans cela, c'est d'une banalité affligeante.

Tous les cursus de sont pas du même niveau, tous les parcours professionnelles ne confrontent pas aux mêmes enjeux, toutes les vies ne nourrissent pas les mêmes enjeux intellectuelles , les mêmes expériences, les mêmes interactions ...

Là encore rien de méprisant, juste le constat factuels de nombreuses évidence qui peuvent se résumer ainsi tout ne se vaut pas et on doit en permanence se remettre en question;-)

Le plus conséquent de tes manques n'a rien à voir avec l'informatique: il réside dans l'attention que tu portes aux propos de tes interlocuteurs et aux efforts que tu produis pour réellement les comprendre.

Rassures-toi, tu es très loin d'être le seul dans ce cas ;-)

avatar oomu | 

la technique c'est exigeant oui.

et le savoir est souvent méprisé sur les forums.

avatar John Maynard Keynes | 

@oomu

phénomène étrange de défiance vis-à-vis de tout ce qui peut vaguement incarner une autorité et exercer un magistère.

sans doute explicable par de vieilles frustrations et un besoin de régler des comptes :-(

c'est toujours assez triste et franchement stérile :-(

Sans parler de ceux qui ont pris pour modèle Perceval et Karadoc tel que les voit le fils Astier ;-)

avatar John Maynard Keynes | 

@béber1

bla bla bla, allez on t'a reconnu JMK.

??????????

avatar Sebas101 | 

@madaniso :
C'est vrai que 10 heures d'utilisation avc une minuscule batterie c'est rien (sacasme).....
Maintenant imagine avec une batterie 10x plus grande ! Un macbook avec plus de 15h de batterie ?!

avatar macbookeur75 | 

J'espère franchement qu'apple va pas se risquer à bouleverser encore une fois l'écosystème que la marque a créée.

Beaucoup avait investi beaucoup en achetant des Mac qu'on a vu crevé suite au passage vers les processeurs Intel

Si le passage à Arm a uniquement pour but de s'émanciper et de ne plus acheter de processeurs à Intel (coût qui est de toute façon supporté par le client et non Apple), alors je crois bien que l'entreprise ne se relèvera pas de son erreur, ou alors elle aura sacrément intérêt à s'orienter uniquement vers de nouveaux produits (mobiles, wearable ou Tv), parce que les clients supporteront pas de se faire prendre pour des cons une 3ème fois

Ça m'avait déjà vraiment fait chier de mettre mon G5 au rebut

J'ai vraiment cru que le passage à Intel serait définitif

avatar John Maynard Keynes | 

@macbookeur75

alors je crois bien que l'entreprise ne se relèvera pas de son erreur,

Un bel air de déjà vu au temps de l'annonce du salvateur passage au x32 :-)

Bis repetita placent :-)

avatar oomu | 

s'émanciper d'intel signifie aussi ne pas être lié aux stratégies personnelles d'Intel

et de pouvoir dériver le processeur selon les besoins de la nouvelle machine et non des segments visés par intel.

Par exemple, les processeurs de bureaux ont vu un ralentissement dans leur amélioration parce qu'intel se focalise sur le mobile, et il n'y a plus AMD pour les concurrencer.

Intel pousse aussi un gpu intégré, de force, au détriment de solutions tierces qu'on aurait pu coupler avec des coeurs x86. C'est un "bundle" pour forcer à acheter avec un produit désiré (le coeur x86), un autre produit non désiré (le gpu intégré)

Cela fait du sens d'imaginer qu'Apple souhaiterait pouvoir basculer tous ses produits à de la technologie ARM. ARM permet de personnaliser le processeur comme intel ne le permet pas, Apple peut mettre en concurrence les fondeurs, et surtout y a maintenant toute une industrie et des moyens en interne chez Apple, focalisée à améliorer drastiquement ARM.

ARM est comme une lame de fond.

Après, cela ne signifie pas que je crois des processeurs arm capable de rivaliser concrètement avec un xeon ou i7, ni que je pense l'industrie logicielle apte à sauter à cela.

Windows et le PC x86 restent encore les marchés principaux des éditeurs pros.

avatar Stardustxxx | 

Effectivement je ne pense pas que ce soit aussi simple.
Il faut aussi considerer qu'Intel est le plus gros fondeur actuel, et celui qui maitrise le mieux les processus de gravure. En terme de puissance, Intel est le roi pour le moment.
De plus il y a une convergence les processeurs Intel consomme de moins en moins, et les processeurs ARM sont de plus en plus puissant avec des versions serveurs qui déboulent.

On est a une époque ou l'arrivée des smartphones et des tablettes chamboulent la donne. Nous passons d'une époque des PC a une époque ou nous avons des devices pour consommer et des devices pour produire, avec chacun des exigences differentes. C'est une tendance qui va se renforcer. Un retour a l'époque des Stations de Travail!!! (Le MacPro en est un exemple).

A la limite, nous aurons des devices qui seront capable de faire l'un et l'autre, et on peut se demander la pertinence d'avoir Intel ou ARM...

Et qui sait Intel pourrait se mettre a fondre des CPU ARM...

avatar John Maynard Keynes | 

@Stardustxxx

Et qui sait Intel pourrait se mettre a fondre des CPU ARM...

Il semblerait que c'est été sérieusement envisagé.

Pour le reste Intel est un peu en ce moment le colosse aux pieds d'argile avec de sacré défis à relever.

avatar Sebas101 | 

@patrick86 :
Alors OSX tourne sur des puces ARM maintenent ?! Non... Alors on parle effectivement des deux ! Parce qu'apple ne recodera pas OSX de zero alors qu'elle peut simplement modifier iOS pour faire la meme chose....

avatar John Maynard Keynes | 

@Sebas101

Parce qu'apple ne recodera pas OSX de zéro

Tu rigoles j'espère, porter OS X sur n'importe quelle CPU est tout sauf un travail titanesque.

Un OS moderne se porte facilement sur diverses architectures.

La plus grande part du code d'un OS moderne est totalement indépendante de l'architecture matérielle sous-jacente.

C'est la part la plus triviale de l'opération.

avatar patrick86 | 

@Sebas101 :

Pour compléter la réponse qui t'es déjà donnée…

"Alors OSX tourne sur des puces ARM maintenant ?"

On sait (de manière assez fiable) que dés le départ, OS X a été développé en considérant une possible future migration vers l'architecture Intel.

Les versions publiques ne tournaient que sur PowerPC jusqu'à ce que Apple annonce la transition. A partir de là, une version Intel de Tiger est sortie, auquel aura succédé Leopard en version unique (PPC + Intel).

Qu'est-ce qui te permettrait d'affirmer que Apple ne test pas déjà des versions compilées pour ARM ?

--

Le noyau d'OS X et d'iOS est le MÊME.

iOS est dérivé d'OS X, non pas pour l'architecture ARM, mais pour le type d'appareils et d'IHM à laquelle il est destiné.

avatar béber1 | 

Exactement,
c'est pour cela qu'il plus que probable que, même si iOS monte en fonctionnalités avec des iMobiles plus puissants ou polyvalents, sa logique d'utilisation sera toujours différente de celle de OSX pour les micro (Mac).

Et pour une autre raison de fond, qui est que iOS est un OS d'expérimentations dans des champs d'applications et des projets de terminaux complètement nouveaux

avatar John Maynard Keynes | 

@béber1

Sur ce point un consensus se dégage sur une bonne part des intervenants me semblant les plus qualifiés.

avatar oomu | 

iOS est OS X (avec cocoa touch qui est une version modernisée et spécifique de Cocoa)

iOS est le noyau de os x
la pile unix de os x
la couche entrées/sorties de os x
le moteur graphique de os x
le framework en une version spécialisée "tactile" de os x

etc.

c'est un simple dérivé de os x avec le noyau quasiment identique.

Le plein os x qu'on utilise tous les jours existe très certainement en version ARM 64b DEJA. Ne serait ce que pour permettre à Apple de valider la portabilité de os x, et faire leurs expérimentations internes avec d'éventuels mac d'un genre nouveau

c'était pareil avec os x intel du temps des macs ppc

c'était FACILE d'imaginer un os x x86 en interne chez apple car NeXTstep, le système dont dérive os x, existait en version intel 486 : noyau, framework (cocoa est openstep amélioré), Display Postscript (la version précédente de Quartz de os x)

etc.

on fait pareil avec arm : IOS EXISTE, c'est une preuve suffisante de Os X Arm.

avatar John Maynard Keynes | 

@oomu

on fait pareil avec arm : IOS EXISTE, c'est une preuve suffisante de Os X Arm.

la preuve du pudding, c'est qu'on le mange ;-)

avatar John Maynard Keynes | 

Au passage il est intéressant de noter que l'architecture des CPU Intel n'est plus depuis pas mal de temps stricto-sensu une architecture x32/x64 pure.

Le jeu d'instruction qui part bien des aspects est un héritage bien loin des standard de l'époque n'est plus directement exécuté par le processeur.

Durant la phase de décodage les instructions native x32/x64 sont décomposées en micro-operations assez poche dans l'esprit d'un jeu d'instruction RISC. Ce mécanisme introduit au milieu des années 90 fait qu'il y a aujourd'hui une nette différence entre le jeu d'instruction natif et celui réellement exécuté.

Transmeta avait poussé encore plus loin cette approche qui pourrait être remise au goût du jour afin de réaliser des CPU à l'architecture ARM capable d'exécuter du code x32/x64 avec un niveau de performance appréciable.

En cas de transition cette approche offrirait certaines perspectives.

avatar oomu | 

on continue de dire x86 pour faire court, parce que sinon pfiuu :) mais oui.

avatar John Maynard Keynes | 

@oomu

J'aime tellement peu l'architecture initiale du x86 que je préfère l'oublier ;-)

avatar Stardustxxx | 

Si trouve quelqu'un qui aime l'architecture initial du x86 tu me fais signe!!! ;)

avatar John Maynard Keynes | 

@Stardustxxx

Sans doute les pères de l'architecture :-)

Historiquement Intel était une entreprise où les électroniciens et les physiciens appliqué avaient beaucoup de poids et où les théoriciens de l'informatique étaient fort peu considéré c'est une des raison qui fait qu'en terme d'élégance conceptuelle les produits de l'époque ne tenait pas la comparaison avec d'autres solution et étaient très en retard sur ces dernière.

L'orthogonalité avait été introduite par les équipe de DEC sur les Vax au milieu des années 70, mais pour les gars d'Intel c'était de la masturbation intellectuelle :-)

D'où la grande trivialité du jeu d'instruction et de l'architecture x86 qui restait engoncé dans un héritage très daté.

avatar trollol0l | 

Si apple veut une flexibilité que n'apporte pas Intel, pourquoi ne pas allez voir AMD et nouer un partenariat avec ? Les 2 ont à y gagner tout en restant sur du x86.

avatar John Maynard Keynes | 

@trollol0l

Le but ne serait pas de naviguer de Charybde en Scylla, mais d'avoir le contrôle.

Rien à gagner à s'associer avec une structure qui se retire peu à peu du créneau.

avatar béber1 | 

et quand bien même, AMD n'est-il pas en train de voir du coté des solutions ARM?

et pour corser le tout, voilà de quoi donner encore plus du tournis dans les têtes
http://wccftech.com/amd-developing-generation-apu-x86-cheetah-arm-cores-features-gcn-20-cores-hsa-support/

:devil:

avatar John Maynard Keynes | 

@béber1

AMD n'est-il pas en train de voir du coté des solutions ARM?

Oui j'en parle plus loin avec entre autre les très intéressant Opteron a1100.

je fais aussi plusieurs références à des potentialités d'ubiquité d'uns système basé sur une architecture ARM et pouvant exécuter du code x64 via des mécanismes d'émulation hardware.

La donne sur le front des CPU est appeler à pas mal changer à moyen terme, un champ des possibles nouveau est en train de s'ouvrir.

avatar oomu | 

AMD est une entreprise en difficulté qui n'a pas encore fini son bond vers ARM quand il y a déjà d'autres sociétés en place, voir Apple elle même.

Reste la possibilité d' un cpu qui mélange un coeur x86/64 avec du ARM, le temps d'une migration.

La partie Global Foundry peut être un des fournisseurs de processeurs, qui sait ?

Et il y a aussi la possibilité qu'intel se mette à fabriquer des processeurs ARM pour gros clients tel Apple.

avatar oZen | 

Aller, ne vous emballez pas trop non plus les gars ! Vous parlez comme si c'était fait. Ça n'est qu'une rumeur. Apple aime expérimenter pour avoir des solutions de repli mais ça ne veut pas dire qu'elle les utilise…
A l'heure qu'il est les CPU Intel sont des monstres de puissance face aux ARM. J'aimerais voir un Photoshop ou un Premiere, aller disons un FinalCut (ils auraient l'avantage de l'optimisation) tourner sur ARM. On est loin de ce qu'est capable de sortir Intel en puissance brute.
Je ne veux même pas penser à un MacPro à base d'ARM, mais celui là ils l'on probablement sorti pour ne pas perdre la face…
Intel à une trop grande expertise. Des ARM à niveau ? Un jour peut être mais il va falloir encore du temps et on pourra jouer les Cassandre en attendant. C'est bien fait hein ?

avatar John Maynard Keynes | 

@oZen

Aller, ne vous emballez pas trop non plus les gars ! Vous parlez comme si c'était fait.

Pas grand monde parle de cette potentialité comme si c'était fait.

A l'heure qu'il est les CPU Intel sont des monstres de puissance face aux ARM.

Il n'y a aucune raison structurelle impliquant qu'un CPU ARM dimensionné pour un usage du même acabit qu'un processeur x64 Intel soit particulièrement moins performant à moyen terme.

Tu vois les processeurs ARM au travers du prisme déforment des implémentations de cette architecture dédiées aux terminaux mobile léger mais une implémentation dédiée à des usages plus vorace serait fort capable de titiller les puces Intel à moyen terme.

L'architecture ARM est au contraire assez remarquable en terme d'efficacité et en a beaucoup sous le pied.

Regardes par exemple ce que fait AMD avec son Opteron A1100 :-)

Crois moi Intel est fort conscient du danger et ne le sous estime pas, leur position est à moyen terme plus fragile quelle ne l'a jamais était

avatar John Maynard Keynes | 

@oZen

Je ne veux même pas penser à un MacPro à base d'ARM, mais celui là ils l'on probablement sorti pour ne pas perdre la face…

Mais encore, où veux tu en venir ?

Pour le reste le Mac Pro 2013 est sans doute la machine dont le concept est le plus fortement bridé par l'approche d'Intel et qui gagnerait le plus a être totalement sous le contrôle d'Apple pour développer la vision disruptive qui a conduit à la naissance de son innovante architecture.

Ce n'est serte pas pour demain, mais ...

avatar béber1 | 

mais… je le sens bien moi aussi le futur MP 128 Cores

avatar John Maynard Keynes | 

@béber1

mais… je le sens bien moi aussi le futur MP 128 Cores

Encore faudrait-il que les logiciels sachent en tirer profit et sur ce front là c'est très loin d'être gagné. (J'en parle plus haut)

avatar béber1 | 

"Encore faudrait-il que les logiciels sachent en tirer profit et sur ce front là"

on peut raisonnablement penser que ce soit une préoccupation et un champ de recherche ouvert à Cupertino ou dans leurs autres labos

avatar John Maynard Keynes | 

@béber1

La patate chaude est plutôt entre les mains des éditeurs de logiciels que dans celle d'Apple.

Il y a quelques pistes du côté de l'OS serte mais les solutions ne viendront pas simplement de cette part de l'équation.

Nous sommes déjà au pied du mur sur cet aspect, un PC Bi-Xeon 24 coeurs est complètement sous exploité sauf sur quelques tâches spécifiques.

Pour ne citer que deux acteurs majeurs : Adobe et Autodesk sont face à des défis lourds, l'architecture même de leurs logiciel n'est pas adapté au parallélisme massif et sous exploite les machines actuelles les plus performantes.

C'est le grand enjeu des années à venir dont on ne veut pas trop parler : les coeurs vont se multiplier et les logiciels ne savent pas en tirer partie.

C'est réellement un changement de paradigme que l'industrie devra embrasser et ce n'est vraiment pas simple.

avatar béber1 | 

merci pour tes précisions

avatar John Maynard Keynes | 

@béber1

Tout le plaisir est pour moi ;-)

Je remet le lien sur Fabric Engine une boîte canadienne développant un remarquable framework orienté sur ce questions :

http://fabricengine.com

C'est vraiment une approche très intéressante que nous commençons à implémenter sur nos prod pour pallier certaines des limites présentées plus haut.

avatar Un Vrai Type | 

Le Mac Pro a en effet une marge de progression incroyable en passant sur ARM.

La puissance est déjà aujourd'hui déportée sur les cartes graphiques.
Et leur nombre, leur utilisation etc est limitée par l'architecture liée aussi au processeur.

Et en matière d'architecture (carte mère / carte fille / processeur / bridge) on a pas beaucoup changé depuis les années 1980. (On a même régressé en théorie, un ordinateur n'avait pas besoin de CPU, qui était une carte fille parmi les autres, en pratique ma remarque n'est pas valable).

On pourrait imaginer une architecture nouvelle sur un nouveau type de système d'exploitation qui fasse une rupture assez franche. Et on pourrait imaginer qu'Apple est bien placée pour le faire (maitrise verticale de ses produits).

Donc j'approuve !

avatar Stardustxxx | 

Pourquoi le MacPro a une marge de progression incroyable en passant sur ARM ? Developpe, car en terme CPU certainement pas, en terme de PCIe, je ne crois pas... Apple peut maitriser l'architecture de ses machines, oui c'est certains, mais ca implique aussi que Apple deviennent une bete en CPU, il va être difficile de battre Intel sur ce terrain.

La puissance n'est pas deportée sur les cartes graphiques, mais il y a de la puissance sur le GPU. Tous les calculs ne sont pas parallelisables, dans une architecture moderne il faut les 2. Que tu sois sur Intel ou ARM, tu utiliseras les GPU dans les 2 cas. Et tu auras besoin de ton CPU dans plein d'autre cas.

En théorie l'ordinateur n'avait pas besoin de CPU.... Elle est excellente celle la. Et il faisait comment pour faire les calculs ton PC ? Ou est physiquement ton CPU n'a pas une si grande importance, qu'il soit sur la carte mere ou sur un un slot, l'important c'est la distance avec les autres elements.

C'est quoi ton architecture nouvelle sur un nouveau système d'exploitation ? A quelle rupture franche t'attends tu ?
Si tu as besoin d'une nouvelle architecture et d'un nouvel OS, c'est pour regler quel problème ? Les OS actuels sont si mal foutus ?

avatar John Maynard Keynes | 

@Stardustxxx

Parce que la vision architecturale qui a conduit au Mac pro 2013 est bridée par les choix actuel et à moyen terme d'Intel.

Le nb de ligne PCIe (40), le débit du DMI 2.0, le PCH ... sont autant de goulots d'étranglement ne permettant pas d'exploiter à son maximum le potentiel de bande passante de la vision architecturale de la machine ou plus prosaïquement de proposer un second SSD en PCIe.

Et cela ne changera pas sur la prochaine génération de Xeon.

Tout remarquable qu'il soit le Mac Pro 2013 est bridé par ce qu'offre Intel.

avatar Stardustxxx | 

Le MacPro est bride tout autant que les stations de travail PC qui ont eux aussi les meme limites en terme de ligne PCIe.

Les lignes PCIe utilisees ne sont pas en port thundern0lot mais en slot PCIexpress.
Mets 2 cartes 16x en SLI et un SSD PCIe 4x (les derniers OCZ), tu utilises deja 36 lignes PCIe, il ne reste pas grand chose.

avatar oomu | 

personne n'en parle comme une possibilité pour demain

mais elle devient, année après année, de plus en plus logique.

avatar Un Vrai Type | 

ADM et x64 ne sont pas exclusifs.

Apple est certainement l'entreprise qui à le mieux réussi des transitions complexes.

Donc si cela apporte à l'utilisateur, c'est forcément positif.

Par contre, si c'est ENCORE un SACRIFICE fait au design en tuant la FLEXIBILITE et l'ERGONOMIE, c'est une très mauvaise nouvelle...

avatar So | 

Pour les ordinateurs de bureau (iMac, Mac Mini, Mac Pro) il n'y a aucune utilité d'utilisé un processeur ARM, sauf si ils réussissent à produire de tels puces beaucoup plus puissantes que les intel actuel (ce que je doute fort), car on s'en fou un peu de passer de 25 à 2W pour une machine de bureau, c'est la puissance de calcule qui compte.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR