Google et Microsoft présentent des résultats en hausse mais inférieurs aux attentes

Stéphane Moussie |
Au deuxième trimestre 2013, Google a enregistré un chiffre d'affaires de 14,11 milliards de dollars, en hausse de 19 % sur un an. Son bénéfice net est aussi en hausse à 3,23 milliards de dollars, contre 2,79 milliards un an plus tôt. Malgré cette croissance, les résultats de Google sont en dessous des attentes des analystes qui tablaient notamment sur un chiffre d'affaires de 14,5 milliards de dollars.

Motorola, sa filiale depuis l'année dernière, pèse toujours dans les comptes. Le fabricant de mobiles a perdu 218 millions de dollars hors exceptionnels, soit quatre fois plus qu'à la même période en 2012. L'arrivée du Moto X se fait pressante pour redresser les finances de Motorola.

Photo mac morrison CC


Surface RT, une tablette à 900 millions de dollars



Quant à Microsoft, qui a également présenté ses résultats financiers du deuxième trimestre, son chiffre d'affaires s'élève à 19,89 milliards de dollars, en hausse de 10 % sur un an. La Surface est encore loin de faire gagner de l'argent à l'entreprise. Microsoft a dû provisionner 900 millions de dollars de charge en raison de nombreux invendus de Surface RT. « Nous croyons que l’ajustement de prix va accélérer l’adoption de la tablette Surface RT et mieux nous positionner pour un succès sur le long terme », a déclaré Amy Hood, la nouvelle directrice financière.

Microsoft a également communiqué ses résultats annuels. Son chiffre d'affaires s'établit à 77,8 milliards de dollars (+ 5,6 %) et son bénéfice net à 21,8 milliards (+ 28,7 %). À l'instar de Google, ces chiffres sont en dessous des attentes du marché.

Sur le même sujet :
- One Microsoft, Ballmer à la barre

Tags
avatar graig02 | 
C'est sûr que les ventes maigrichonnes de la surface n'aident pas microsoft! Je serais curieux de savoir quelle marge il leur reste si ils commencent à vendre leur tablette à 350 dollars. Pour google, le problème est connu depuis longtemps. Malgré presque un milliard d'activation d'appareils android, il est difficile de faire de la pub sur un petit écran de smartphone, là où on peut en mettre en bas, en haut, à gauche, à droite, et au milieu de l'écran sur un écran d'ordi. La problématique est la même pour les applis mobiles de facebook.
avatar saji_sama | 
@showbiz787 : Steve Ballmer est un clown, il faut pas chercher bien loin Toujours aussi marrant de revoir ça, le contraste avec Tim Cook est....surprenant ;) http://www.youtube.com/watch?v=wvsboPUjrGc
avatar Applesoft | 
@monsterkill : 'qui expliquent la chute jamais vue de l'action de Google. ' Tu confonds avec Apple ! Regarde juste le cours Google depuis 2 ans et essaie d'y voir une chute ...
avatar saji_sama | 
@applesoft : La différence est que l'une est sur-évaluée, l'autre est sous-évaluée, bizarrement la chute du cours d'Apple est pratiquement en corrélation avec la hausse du cours de Google, je ne pense pas que ça soit anodin
avatar monsterkill | 
@graig02 : 'Malgré presque un milliard d'activation d'appareils android, il est difficile de faire de la pub sur un petit écran de smartphone, là où on peut en mettre en bas, en haut, à gauche, à droite, et au milieu de l'écran sur un écran d'ordi. La problématique est la même pour les applis mobiles de facebook.' Tu le dis toi même ... Ce n'est pas un mince soucis quand on change de support publicitaire et que l'on est un One trick pony
avatar Applesoft | 
@saji_sama : Ben c'est vrai que d'un côté on a IOS qui stagne en part de marché et de l'autre Androïd qui a explosé. D'un côté on a Google qui locke quasi totalement certains marchés et de l'autre Apple qui possède des parts de marché dont on peut penser qu'elles s'érodent avec le temps. C'est ça un peu le mood des analystes dans les grandes lignes.
avatar Aughta | 
applesoft : ben c'est vrai que d'un côté on a iOS qui stagne en part de marché avec 3 iPhone sur le catalogue, et de l'autre Android qui explose avec un catalogue d'une, je ne sais pas moi, au pif une centaine de téléphones en catalogue avec des téléphones qui se vendent à moins de cent euros entrée de gamme… Les cerveaux étaient en rupture de stock ?
avatar saji_sama | 
@applesoft : Mouai, le problème c'est que les analystes font des prévisions alambiqués et pas toujours très fiables, ils soufflent le chaud et le froid en permanence pour vivre médiatiquement, rien qu'a voir les changement de price target qui sont modifiés en permanence, les investisseurs suivent le bruit médiatique, et on se retrouve vite avec du grand n'importe quoi. Maintenant je pense que c'est essentiellement deux écoles, sur la valorisation d'une boîte, la première se base sur les fondamentaux donc sur le présent, la deuxième se base sur la croissance donc le futur, sauf que, d'une source sûre, on connaît le présent mais l'avenir reste incertain, et quand je vois la différence de bénéfices entre les deux compagnies, il y a pas de doute sur leurs valorisations et resultats respectives, pourtant cela semble pas être l'avis des analystes. Je m'étonne donc de la pertinence, et de la fiabilité de ces gens la, l'annonce soit disant décevante, est juste la réalité que les analystes ont oubliée de mentionner dans leurs calculs. Et je ne parle même pas de conflits d'intérêt et de délits d'initiés....
avatar Applesoft | 
@Aughta : Qu'Apple ait 1 ou 100 modèles ne change rien au fond de l'affaire, ça ne fait que souligner tout le mérite d'Apple mais en aucun cas ne vient contester la stagnation d'iOS et l'envolée d'Android.
avatar Applesoft | 
@saji_sama : Pour des boites comme Apple, les analystes regardent peu l'état présent et c'est normal. C'est un secteur qui change à la vitesse de la lumière tout de même. Ce qui compte reste d'innover. Regarder le bilan financier d'un MS ou d'un Apple n'est pas l'essentiel. Je vais prendre un ex bien connu : si tu regardes le bilan financier d'un Nokia en 2006, tu vois des sacrés résultats, du cash à gogo en banque, 40% de PDM sur les smartphones qui représentent l'avenir etc. Si tu regardes que le présent en 2006, ben tu te dis : "tout est là pour que Nokia cartonne en 2013". Ça reste des marchés et donc des valeurs boursières très volatils, bien plus qu'on le pense. On est donc obligé de spéculer sur le futur, et donc sur de l'incertitude. Le présent représente peu de choses. On se masturbe tous aujourd'hui sur la domination de Samsung mais pour eux aussi ça peut déraper très vite.
avatar Applesoft | 
Et oui d'une certaine manière Apple est sous-valorisée par rapport à son bilan, tout comme Google est surévalué ... mais a repose pas que sur du vent. Je précise que je suis pas analyste -:) J'ai qu'une seule règle : ça se passe jamais comme on l'avait prévu ! Aujourd'hui, on pense que Samsung va continuer à faire du rouleau compresseur, que Windows Phone va finalement prendre qqs parts de marché et que IOS va perdre du terrain. Donc ça se passera pas comme ça -:)
avatar saji_sama | 
@applesoft : Sauf qu'une analyse basée sur un futur improbable et sur des rumeurs, et le fait qu'Apple ne communique que très peu sur ces projets, c'est assez irrationnel et vraiment peu fiable, et ca influence le cours de bourse a tort, donc avec ces paramètres, en tant qu'investisseur, je préférerai toujours me baser sur du concret, donc les résultats et bénéfices. Sinon ca fait très loterie... Mais bon, sur une vision long terme, une baisse de cours est une formidable opportunité à exploiter, quand l'action était à 600$, on aurait tuer pour l'avoir a 400$... Comme un certain Rothschild disait "Buy when there's blood in the streets, even if the blood is your own."
avatar Applesoft | 
@saji_sama : De toutes les manières, la Bourse est irrationnelle par nature. Ça m'a toujours fait marrer que l'on m'explique en école de commerce que le marché est rationnel, ce qui est la base de toute la théorie financière depuis 30 ans pour t'expliquer que le marché est efficient. Or les marchés n'anticipent pas rationnellement les informations.
avatar saji_sama | 
Microsoft se prend une gamelle de -12% dans leurs tronches ;=) Ce qui est sur c'est que Microsoft appartient vraiment au passé, fini la gloire des années 90....
avatar monsterkill | 
@applesoft : 'D'un côté on a Google qui locke quasi totalement certains marchés et de l'autre Apple qui possède des parts de marché dont on peut penser qu'elles s'érodent avec le temps. C'est ça un peu le mood des analystes dans les grandes lignes.' Mouais ....Google locke vraiment (au dela de 80 %) des marchés pauvres, avec un salaire médian faible voire très faible : Inde, Espagne, Grèce et même la Chine d'ailleurs malgré l'émergence d'une vraie classe moyenne. Apple est très fort (soit au dessus de 30 % et empêchant toute définition de monopole pour Google), dans des marchés beaucoup plus riches : US, Canada, Suède, Australie, GB, Japon, Suisse. Et les Pdm d'Apple ne s'érodent pas vraiment avec le temps ou alors à la marge ou sur le trimestre de sortie d'un appareil concurrent ( comme face au Xperia au Japon ). Et la part de Google est en grosse phase de ralentissement de croissance justement, ce qui est normal sur un marché global où il se vend déjà plus d'1 smartphone pour 2 mobiles vendus. Les analystes sont donc bien gentils mais quand on voit le renforcement d'Apple aux US et au Canada, quand on sait qu'il y a très peu de chances que les ventes d'iPhone se soient écroulées sur le trimestre écoulé alors que l'iPhone 5 est sorti déjà il y a plus de 10 mois, c'est quand même curieux, malgré les études qui montrent la domination d'iOS dans la satisfaction et la fidélité des utilisateurs ainsi que le poids énorme de l'OS dans les usages globaux, de postuler qu'un iPhone milieu de gamme et l'arrivée du prochain iPhone 5 S ne permettront pas à Apple de résister tout de même sans trop de dégât à une pression plus faible d'Android. Ce n'est pas très logique tout ça et ressemble plutôt à un jeu sur l'action afin de la faire chuter artificiellement.
avatar Applesoft | 
@monsterkill : Mon propos ne se limite pas à Androïd. Enfin bon ... Google, c'est pas que l'OS Androïd, c'est aussi tous les services qu'elle propose sur diverses plate-formes. Et sur ces services, Google est bien plus armé actuellement qu'Apple, ça va sans dire !
avatar monsterkill | 
@applesoft : 'Google, c'est pas que l'OS Androïd, c'est aussi tous les services qu'elle propose sur diverses plate-formes. Et sur ces services, Google est bien plus armé actuellement qu'Apple, ça va sans dire !' Bah, mis à part la recherche Web et Gmail, je ne vois pas Apple si largué que cela. iCloud ou Game Center sont des succès, Maps progresse assez vite, la suite iWork va basculer dans les nuages et ne parlons pas de la boutique média ou applicative où Apple reste très largement numéro un. Ce sont des challengers mais aujourd'hui l'iPhone est sans doute de base l'appareil qui offre un éventail de services Google - free conséquents et globalement de très bonnes qualités. Safari n'a pas la Pdm de Chrome mais Apple n'a pas aussi les mêmes pratiques commerciales pour imposer ses choix et c'est tant mieux ( Google baigne dans les pratiques anti - trust , ce n'est pas parce que ce n'est pas condamné que ce n'est pas le cas. ) Apple a fait des efforts hymalayens depuis 5 ans pour bâtir un groupe de services performants. Globalement, et malgré quelques heurts ( lancement de Plans, Mobile Me) c'est quand même une réussite. Quand tu vois le poids d'Apple dans la vente en ligne, le succès du cloud et Game Center, et Safari qui rattrape Firefox et va vers les 20 % de Pdm, il y a pire comme échec. Google a de moins bons résultats ( et c'est peu dire) sur sa branche matérielle qu'Apple n'en a sur sa partie logicielle et services. Et il y a les iapps pour Apple.
avatar tap | 
Résumer Google a Android est amusant, c'est une fixette étrange. Android est certes important mais bon quand on parle de Google c'est quand même très secondaire. Ça fait parler c'est tout, mais sur le fond il y'a bien plus important, rien que Chrome l'est davantage... Quant a l'action, elle est au point du début du mois donc pas de baisse ça stagne toujours entre 290/300b de capitalisation.
avatar monsterkill | 
@tap : 'Résumer Google a Android est amusant, c'est une fixette étrange. Android est certes important mais bon quand on parle de Google c'est quand même très secondaire. Ça fait parler c'est tout, mais sur le fond il y'a bien plus important, rien que Chrome l'est davantage...' Au final c'est quand même le modèle de vente d'espace publicitaire et de scan de données perso pour permettre des pubs plus ciblées. 93 % des revenus viennent de la pub chez Google. Le reste, ça fait parler, c'est tout.
avatar saji_sama | 
@monsterkill : Et comme on l'a dit, la monétarisation des publicités et ciblages sur les smartphones, c'est pas une mince affaire, même chose pour le modele economique de Facebook mobile, je pense que Google doit évoluer, se diversifier, peut être avec les Google Glass, ou avec la Google Car mais ça reste encore au stade de concepts et la rentabilité et phase de ventes n'est pas encore prévue. Donc en attendant, Google ne fait plus autant d'argent qu'avant
avatar tap | 
Monsterkill: bah alors d'où vient cette fixette sur Android au juste ?
avatar saji_sama | 
@tap : Androïd est censé être l'évolution et la monétarisation de l'ère mobile post PC qui était en train de décliner donc c'est une importance cruciale pour l'avenir de Google, hors on le voit même si le taux de pénétration d'Android via les smartphones Samsung est très importante, l'environnement est beaucoup moins évident en matière de monétarisation ( appli+pubs) etc... Donc c'est pas si la joie que ça chez Google, les résultats financiers le prouvent
avatar damiendu83600 | 
Les résultats d'Apple arrivent quand ?
avatar robrob | 
23 juillet
avatar monsterkill | 
La croissance du bénéfice de Google est très faible comparée à celle de la Pdm et de la base installée Android. Dommage que Macg n'ait pas précisé que la rentabilité de la pub sur mobile, qui prend le relais de celle sur ordinateur classique, s'avère infiniment plus faible que prévu. Et ça ce sont des analyses que l'on trouve sur presque chacune des news traitant de ces résultats aux US, et qui expliquent la chute jamais vue de l'action de Google. Google passe d'un modèle plus rentable à un modèle moins rentable et ne pourra dégager de gros bénéfices que s'il occupe toute la place. Le monopole ou la fragilité. Et Motorola ne décolle toujours pas. Le manque de rentabilité du modèle publicitaire (et encore plus sur mobile) explique aussi paradoxalement sa multiplication sur les applis (et un peu partout ) au risque d'ailleurs d'écœurer l'utilisateur à un moment ou à un autre. Google le surpuissant a donc bien ses sujets d'inquiétudes, qui ne sont pas aussi infimes que les fanboys radicaux de cette entreprise ne cessent de le proclamer.
avatar damiendu83600 | 
@robrob : Merci.
avatar Mark Twang | 
En même la pub pousse conso en temps de crise...
avatar madaniso | 
La photo utilisée...
avatar iguanodon | 
@monsterkill "la chute jamais vue de l'action de Google" Dans tes rêves ? Ça fait des mois que ça fait le yoyo entre 870 et 920$ (tout comme Apple fait le yoyo entre 390 et 450 depuis des mois aussi) ... Rien de nouveau sous le soleil...
avatar saji_sama | 
@iguanodon : C'est vrai que cette chute est a relativisé cependant quand on voit le cours et la surévaluation de l'action c'était a prévoir... Ca s'appelle tout simplement une correction de cours
avatar saji_sama | 
Une bulle spéculative, et un retour aux fondamentaux, voilà tout, j'espère que ça calmera un peu les hedges funds, qui ont lincher et lâcher Apple pour Google...
avatar Orus | 
Les attentes de qui ?
avatar graig02 | 
@monsterkill Fanboys radicaux??? Ahahah, ne change jamais monsterkill...
avatar saji_sama | 
@Orus : Des investisseurs et des analystes, ceux qui font la pluie et le beau temps ces temps ci....

CONNEXION UTILISATEUR