Intel : les conditions ne sont pas réunies pour faire de l'ARM

Florian Innocente |
Intel n'a pas l'intention de fabriquer des puces ARM pour un fabricant de PC ou de mobiles qui a choisi une architecture autre que l'x86.

Cette question posée lors de l'annonce des résultats d'Intel, fait notamment écho à de lancinantes rumeurs (déjà en 2011 puis en 2012) d'un rapprochement entre Apple pour fabriquer des processeurs Ax. Pour l'un c'est un moyen de faire tourner ses usines, pour l'autre de varier ses partenaires.

Paul Otellini s'exprimait en tant que PDG sur le départ, il quittera Intel le mois prochain. Rien ne dit que son successeur partagera la même opinion, même si elle a une certaine logique. Pour Otellini, trois critères s'opposent à cette perspective : il s'agit d'en tirer un revenu financier significatif ; il est hors de question d'apporter son soutien à une puce concurrente (alors que le fondeur s'est laissé distancer par les design ARM sur les mobiles) et enfin, à tout prendre, Intel préfère développer un « partenariat stratégique ». C'est-à-dire aller plus loin que la simple exécution d'un contrat de fabrication.

Otellini a toutefois averti que de gros clients allaient être annoncés dans le cadre de cette activité de simple fabrication de puces, mais sans en dire plus sur leur profil. Il faut aussi rappeler qu'Intel a déjà fabriqué par le passé des processeurs ARM avec les StrongARM achetés à DEC, transformés en XScale puis revendus.

Sur le même sujet :
- Intel : des résultats en baisse et des promesses de prix plus bas

Tags
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Heeeee hoooooo !
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Écho !
avatar C1rc3@0rc | 
ARM:jamais tant que je serai aux commandes... Ca tombe bien, il part très bientôt. Alors adieu Atom, bienvenu ARM... La constance est une vertu, mais un vice quand c'est de l'irresponsabilité...

CONNEXION UTILISATEUR