Linux est mort, vive OS X ?

Anthony Nelzin-Santos |

Connu pour son franc-parler, Miguel de Icaza livre une critique sans fard du développement des distributions GNU/Linux — une critique d'autant plus cinglante qu'il est le fondateur de l'environnement de bureau Gnome et qu'elle l'a poussé dans les bras d'OS X.



Miguel de Icaza



Le problème de Linux vient selon lui de la stratégie globale de développement. Presque trop perfectionnistes, les développeurs ont provoqué des revirements trop fréquents, et les distributions ne se sont jamais mis d'accord sur un jeu de composants essentiels qu'elles devraient toutes embarquer. Résultat, impossible de développer en toute quiétude pour les systèmes GNU/Linux : leur ouverture s'est transformée en une forme d'anarchie néfaste à l'apparition d'une logithèque de qualité et régulièrement maintenue.



Fatigués de devoir suivre, certains très grands noms du monde Linux se sont tournés vers OS X : Miguel de Icaza donc, mais aussi mandrake (noyau, Gnome, The Gimp, Enlightement), David Heinemeir Hansson (Ruby on Rails), ou encore Armin Ronacher (Pygments, Jinja, Twig). Miguel de Icaza se dit séduit par le compromis que représente OS X : il a su évoluer en un véritable système UNIX de qualité, tout en gardant une interface agréable et ne nécessitant pas de bidouiller tel codec ou tel pilote. Avoir un iPhone dans la poche facilite la transition semble-t-il.



Steven Harms présentait les choses sous l'angle de la concentration : ces développeurs de génie auraient précisément choisi OS X parce qu'il leur permet de mettre les mains sous le capot tout en limitant les points d'accès. Sous une distribution GNU/Linux, ces hyperactifs du code étaient divertis par les problèmes fonctionnels qui se posaient à eux… et essayaient de les régler avant de vaquer à leurs propres occupations. « Il ne reste à Linux que des idéalistes qui veulent concevoir le meilleur système d'exploitation possible sans avoir à s'inquiéter de détails ennuyeux comme l'assistance aux utilisateurs et la rétro-compatibilité. », conclut de Icaza.



Idéalistes contre pragmatiques, cette bataille semble donc se rejouer dans l'écosystème GNU/Linux… à ceci près qu'elle déborde maintenant sur l'écosystème OS X. Pendant ce temps, Haiku, le successeur open-source de feu BeOS, est passé à l'architecture 64-bits.


avatar expertpack | 
@BenUp c'est deja le cas pour apple. arrivée des virus, incompatibilite des versions avec certaines machines, jeux de cartes graphiques perpetuellement brassées, usb3 tardif...
avatar damien83 | 
Orus Ce que tu viens de dire revient à dire que windows 8 devient windowsphone , c'est ridicule , le mac se rapproche d'ios au niveau de l'écosystème mais pas au niveau du système lui même . Tim Cook le dit lui même qu'ils n'envisagent pas un tel changement ou une telle évolution . Je suis certain qu'il y a 7/8 ans tu disais que le mac devenait un ipod géant … Ton commentaire est un non sens .
avatar béber1 | 
Orus ben parce que tu mets sciemment de côté le fait que iOS est un OS X et donc un Unix lui-aussi, qui avec le temps se dotera d'autant de fonctionnalité que celles de l'actuel OS X, voire plus encore
avatar Mopad | 
Il semble clair que parmi vous tous, tres peu on deja mis un pied dans un datacenter. Si Linux n'existait pas, il n'a pas grand chose qui fonctionnerait. Ok c est cote server. Mais pour être sous Linux depuis plus de vingt ans, même si j ai des macs en ce moment et que je trouve ca joli ( le harware ), niveau utilisation , mac c est un peu frustrant et je trouve Linux beaucoup plus facile d utilisation. Tous les drivers sont deja present, y a juste rien a faire. Sous OS X c est la misère totale
avatar the8thstar | 
Salut, Dites, je suis le seul à voir une icône Mono sur le fond de la photo ? Ca fait tellement 2010... ;-) Malgré un travail énorme depuis 2005, je pense que Mark Shuttleworth a encore du pain sur la planche pour amener Ubuntu au niveau d'un OS X. D'une part l'écosystème est encore trop restreint ; d'autre part, le problèmes des régressions sur le software oblige sans cesse l'utilisateur à la vigilance, au détriment de la production et de l'usage. Mais ce problème-là n'est pas de la faute d'Ubuntu. Mais de là à dire que le Linux de bureau est "mort", je pense que c'est une bêtise. Au contraire, je pense que le marché des tablettes va donner un nouvel essor à ce segment.
avatar rikki finefleur | 
Devant les oS (mac et PC) qui sont en train de devenir des trucs fermés (surtout les versions qui arrivent !) avec des stores à la clef ou tout devient payant , je crois au contraire un bel avenir a linux si ils arrivent a avoir des positions communes sur les distributions qui sont trop floues pour le grand public... LinuxMint ouvre cette porte a priori , celle de ne plus etre dépendant à des OS store fermés avec une grande obsolescence.
avatar mypiano-coach | 
@joneskind +1. Ne te laisse pas faire, j'ai 34 piges de plus que toi mai sais apprécier la ténacité, la conviction que tu affiches. Dans mon métier, au niveau du coaching piano, c'est ce feu sacré, cette volonté d'aboutir qui m'interpelle le plus... En quelque sorte, un flashback pour moi... Continues à défendre tes convictions avec ton talent...
avatar damien83 | 
@rikki finefleur Tu es parano ou quoi , personnellement je doute fortement en un avenir comme celui que tu prédis .
avatar methos1435 | 
Concernant Linux, ça fait des années que pense ce qu'il dit actuellement. Il ya un potentiel énorme mais c'est trop éparpillé. Trop de liberté tue la liberté. Pourtant si il y avait un peu plus de cohérence et que les développeurs ne travaillaient pas chacun sur leur propre solution, linux aurait pu être un grand OS. Résultat aujourd'hui ya de bonnes idées un peu partout mais aucun logiciel idéal. Sans compter que j'ai jamais réellement compris pourquoi il y avait de réels talents pour faire des logiciels avec beaucoup de fonctionnalités mais personne ou presque pour faire des logiciels ergonomiques et agréables visuellement à utiliser ... Le "visuel" ne fait pas tout mais un logiciel peux être puissant, s'il n'est pas agréable à utiliser, il sera peu utilisé. A coté ya OS X. Bonne base. Certaines parties auraient besoin d'une cure de rajeunissement (comme le FS par exemple) mais c'est beaucoup plus agréable à utiliser au quotidien. Ce qui est dommage c'est qu'Apple fait l'exacte inverse de la communauté linux. Coté linux tout est fait pour la liberté de l'utilisateur (trop justement d'où mes critiques plus haut), coté OS X la liberté fond de versions en versions... Aucun juste milieu. Et puis le matériel limite "anémique" qu'Apple utilise limite l'adoption de masse dans certains secteurs comme le jeu.
avatar DrFatalis | 
Linux ? Ha oui, linux J'avais un a priori défavorable, lié à des essais problématiques sur mac de soft libre emblématiques ... Je voyais la géguerre open/libre/office, Gimp qui voulait son X11 enfoui aux tréfonds d'un dvd d'install, scribus qui me réclamais un ghostscript incompréhensible et introuvable sans liens morts... Alors un OSlibre... J'imaginais du MSDOS ou du CP/M... Pourtant f'aime bien le concept, j'écris des libres libre et gratuits... Et puis, il y a quelques jours, une de ems connaissances, qui entre en fac, voulait un petit ordi pas cher, pas lourd, très transportable, qui ne craigne pas grand chose, qui rentre dans un sac de fille moyen pour de la bureautique (prendre ses cours) + mail + web. En complément de son fixe, elle a choisi un netbook asus à 250 euros sous ubuntu. Je craignais le pire. J'ai été déçu. Boot sans pb, installation longuette (1h) mais sans difficultés, reliés rapidement et surtout facilement à mon reseau wifi, tient ses 8 h d'autonomie et tous les soft nécessaires fournis. L'OS est incroyablement rapide sur cette petite machine. Les soft fournis sont amplement suffisants pour l'usage recherché. Certes, on est loin d'un MBA sous OSX, mais on est aussi 5 fois moins cher. Alors depuis, je ne me moque plus de Linux. Et je commence à trouver dangereux de voir que le résultats d'années de travail se trouve sous des formats typiquement Apple susceptibles d'être déclarés obsolètes et inutilisables sur un coup de t^te de Cupertino, sans possibilité de repli...
avatar os-app92 | 
Linux = kernel. GNU/Linux = distribution (Debian, Fedora, Mint, Ubuntu. Puppy OS, LFS, Slackware, Gentoo, Centos...) Donc utiliser seulement le terme Linux n'est pas correct. Les distros Linux sprcifiques pour un chip (soc ARM, Omap, etc) sont présentes dans de nombreux systèmes embarqués, sans contrainte de temps réel dur.
avatar Hindifarai | 
DrFatalis qui défend GNU/Linux...tout fout le camp! :) @lmouillart (page 8) : merci pour la correction et les précisions Pour ce qui est de Gnome3 j'aimerais connaître l'opinion de Donald Norman par exemple, histoire d'avoir l'avis d'un réel expert. Jusqu'ici on a les opinions de Linus, Miguel (qui se foutent sur la tronche de manière indirecte) et d'utilisateurs ayant parfois des habitudes bien ancrées (j'en fais partie), mais peu d'avis d'experts ergonomes au final.
avatar ritsz | 
Moi je vois un point d'interrogation à la fin du titre. Ca doit être mes yeux, hein... De plus, quoi que l'on pense de la qualité d'une publication, son contenu et donc son titre est à la totale discrétion de son auteur. Les lecteurs qui demandent (exigent !) qu'un auteur modifie le contenu de son rédactionnel ont légèrement perdu le sens des réalités. Si vous trouvez que le titre est faux, dites-le dans les commentaires, très bien. Inutile de se comporter en goujat immature. Concernant le fond, évidemment, il manque "Desktop" dans le titre, c'est très clair. Mais moi ça m'a fait plutôt sourire, comme un clin d'oeil. Et la réponse à la question est que Linux Desktop n'est pas mort, il n'est tout simplement pas encore né... nous n'avons eu droit jusqu'à présent qu'à un... gnome malformé de naissance. ;) Le jour où une équipe de devs arrêtera de se tripoter sur Saint Torvalds ou Saint Machin et se liguera pour coder une frakking interface utilisateur et un système d'install aussi cool que ceux d'OSX on en reparlera, ce sera la véritable révélation de Linux Desktop pour le grand public. Je veux pas troller, mais jusqu'à présent Linux se destine aux gens qui font de l'informatique, alors que le public lui, il veut utiliser des beaux logiciels pas trop compliqués à installer. C'est aussi simple que ça à mon avis. Alors leur parler de distributions et de compilation de sources, euh...
avatar Mabeille | 
@Mrsilicium si windows ....
avatar Ziflame | 
@ritsz : [i]De plus, quoi que l'on pense de la qualité d'une publication, son contenu et donc son titre est à la totale discrétion de son auteur. Les lecteurs qui demandent (exigent !) qu'un auteur modifie le contenu de son rédactionnel ont légèrement perdu le sens des réalités. Si vous trouvez que le titre est faux, dites-le dans les commentaires, très bien. Inutile de se comporter en goujat immature.[/i] Comme je me sens visé je ferai remarquer que je n'ai pas exigé quoi que ce soit. J'ai informé que le titre était faux et expliqué pourquoi, dans les détails. Ce qui me dérange est que le consensus est que le titre est faux, mais qu'il n'a pas été changé. Si une remarque de la sorte est faite au site d'un organe de presse sérieux, il est corrigé dans la minute. Je l'ai déjà fait à de nombreuses reprises, sans qu'on me dise que je menaçais l'auteur (de quoi pourrais-je bien le menacer d'ailleurs ?). L'incident rapporté ici n'est pas si anodin qu'il y paraît : il témoigne d'un changement de cap à la direction de MacGé qui accepte de s'orienter vers une direction plus « tabloid » que journalistique, après des années d'assez bon respect de la déontologie journalistique.
avatar Mabeille | 
pour celui qui a passé 1 journée a installer un plug wifi soit disant compatible sur un distri linux ça calme .... en passant par des pages de forums avec des recompilation des pilotes ....pour finir par rester en ethernet classique ....... ça calme très vite. donc sur le papier linux c'est bien mais dans la réalité il peut y avoir des heures de perdues pour faire fonctionner tout ça.
avatar BenUp | 
Je parle pour moi mais je pense que le monde de Linux se portera mieux sans lui, même s'il à fait deux ou trois choses de bien. Mais beaucoup de belle parole pour du flan.
avatar Marc-Alouettes | 
@qwertiste: "La médiocrité des interfaces graphiques a tué l'image grand public de Linux" Pour ma part, j'apprécie GIMP qui me permet d'avoir une sorte de Photoshop gratuit mais quand je considère le tps que je dois passer pour comprendre son interface, je me dis que, décidément, Steve Jobs était vraiment trop en avance sur son temps ! --------------------------------------------------------------------------------------- @Mabeille: Pour une fois que nous sommes d'accord.... !
avatar Malcolmm | 
" Idéalistes contre pragmatiques " En voyant le salaire de Tim Cook , ça peut faire réfléchir certains . Mac OSX vous disiez ?
avatar uranium | 
@ritsz: " Le jour où une équipe de devs arrêtera de se tripoter sur Saint Torvalds ou Saint Machin et se liguera pour coder une frakking interface utilisateur et un système d'install aussi cool que ceux d'OSX on en reparlera, ce sera la véritable révélation de Linux Desktop pour le grand public. Je veux pas troller, mais jusqu'à présent Linux se destine aux gens qui font de l'informatique, alors que le public lui, il veut utiliser des beaux logiciels pas trop compliqués à installer. C'est aussi simple que ça à mon avis. Alors leur parler de distributions et de compilation de sources, euh... " Heu... Tu as déjà installé Ubuntu sur un PC ? C'est on ne peut plus simple... Quant à dire que GNU/Linux se destine aux gens qui "font de l'informatique", c'est tout simplement n'importe quoi. J'ai fait découvrir Ubuntu à plusieurs personnes de mon entourage, et toutes ont très vite délaissé Windows. Les logiciels sur Ubuntu sont installables en un seul clic, en passant par une Logithèque dédiée... compliqué, tu disais ? ;)
avatar SwissMade | 
Tout le monde parle de Linux (ca fait geek branché!), mais personne ne l'utilise... Comment un OS jamais né peut-il mourir??
avatar nogui | 
@uranium "Quant à dire que GNU/Linux se destine aux gens qui "font de l'informatique", c'est tout simplement n'importe quoi. J'ai fait découvrir Ubuntu à plusieurs personnes de mon entourage, et toutes ont très vite délaissé Windows. Les logiciels sur Ubuntu sont installables en un seul clic, en passant par une Logithèque dédiée... compliqué, tu disais ? ;) " Le problème n'est pas dans l'installation mais dans la maintenance du système .. Je te souhaites bien du plaisir quant tous tes amis chez lesquels tu as installé Linux auront un problème (ce qui arrive dans tout OS d'ailleurs) et seront obligés de te faire venir chez eux pour les dépanner .. et vite fait car ils ont un truc urgent à faire .. Ou bien pour faire fonctionner le dernier périphérique qu'ils ont acheté et qui n'est pas reconnu .. et dont le fabricant ne fourni pas le driver .. Mais après si tu as du temps libre , tant mieux pour toi ... :-) Linux, pour soi , quand on est "bricoleur" pourquoi pas (en multi boot), mais l'installer chez de simple utilisateurs c'est du suicide ...
avatar Charled | 
[quote=Ristz]Moi je vois un point d'interrogation à la fin du titre. Ca doit être mes yeux, hein...[/quote] Ça ne change rien à l'imprécision du tire… [quote]De plus, quoi que l'on pense de la qualité d'une publication, son contenu et donc son titre est à la totale discrétion de son auteur. Les lecteurs qui demandent (exigent !) qu'un auteur modifie le contenu de son rédactionnel ont légèrement perdu le sens des réalités. Si vous trouvez que le titre est faux, dites-le dans les commentaires, très bien. Inutile de se comporter en goujat immature.[/quote] Ça n'est pas la première fois que je vois une proposition de correction de titre dans des commentaires de MacGé et souvent suivi d'effet lorsque l'auteur admet une imprécision ou une erreur. Là elle est manifeste mais l'auteur s'entête sous le prétexte que, risquant de devenir trop long, le titre pourrait perdre son "rythme". Bref, il privilégie le fond sur la forme et c'est ce qui lui est reproché. Un auteur a le droit le plus élémentaire d'écrire ce qu'il veut. Un commentateur a exactement le même et donc le droit de le critiquer (en positif comme en négatif).
avatar tony62100 | 
Le titre de l'article de l'article d'anthony est une véritable merde.... j'en suis à regretter les hits que je fourni à votre site, c'est dire... Je ne suis pas un professionnel de l'informatique, mais j'ai de bonnes connaissances. J'utilise GNU/Linux depuis plus de 10 ans , je suis très heureux du temps que j'ai passé a apprendre comment fonctionne ce système......Et je l'UTILISE (rawterappy, darktable, the gimp, libreoffice,scribus, xbmc, stellarium, j'en passe et des meilleurs). Si l'on considère le prix des licences, ça va c'est rentable. Je connais MacOSX, j'ai un G4, je suis surpris de la qt de code libre utilisé, webkit (alias KHTML) cups, voir même gnuchess, j'en oublie et des meilleurs aussi. Il y a aussi pas mal de BSD dans le lot. Les temps sont dur, Miguel n'a pas convaincu avec gnome 3,et il cherche à se réorienter vers le mobile. Gnome est trop lourd et ergonomiquement mal adapté au mobile-tactile. s'il veut ce faire une place dans ce milieu il doit changer l'orientation du développement (il y a du boulot). Il motive ses troupes .... Cet article me déplaît profondément, et pour tout dire, il me démotive vis à vis de l'univers Apple. Je pense démonter le G4, récupérer ce qui est possible, et le détruire/recycler. Et je ne pense pas retenter l'expérience Apple. Je viens de me décider en lisant cet article . C'est un point de vue,je reste ouvert, mais je ne pense pas répondre à un quelconque message (il va falloir être très convaincant, surtout avec un site qui tourne avec centos...).
avatar Ziflame | 
@tony62100 : je ne sais pas ce que devient ce site, mais je pense qu'avec toutes ces réactions, une explication du rédacteur en chef serait la bienvenue. Mais je suppose qu'on peut toujours courir.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR