Concurrence et monopole : Google se défend de trafiquer ses résultats

Anthony Nelzin-Santos |
Google passait cette nuit son grand oral devant une commission parlementaire chargée de la libre concurrence, des monopoles et des droits aux consommateurs. Cette audition au Sénat américain fait suite à une enquête de la FTC sur d'éventuelles pratiques anticoncurrentielles à l'encontre de Yelp, qui accuse Google de favoriser ses propres services sans tenir compte de leur popularité.

skitched

Yelp, dont le fondateur Jeremy Stoppelman est venu témoigner, s'estime lésé par Google : les concurrents frontaux de la firme de Mountain View seraient régulièrement défavorisés face aux services de Google dans les résultats du moteur de recherche du même Google. Un moteur de recherche incontournable : il dispose d'une part de marché de 64,8 % aux États-Unis, contre 16,3 % pour Yahoo! et 14,7 % pour Bing. Google avait échoué à acheter Yelp pour 500 millions de dollars en 2009, et a depuis fait l'acquisition de Zagat dans le même domaine (lire : Avec Zagat, Google renforce son système de recommandations locales).

L'ambiance de cette audition a été quelque peu surréaliste, les sénateurs ayant été particulièrement agressifs et extrêmement documentés. Le sénateur républicain de l'Utah, Mike Lee, a ainsi remarqué que les produits Google avaient une capacité étrange à arriver en troisième position sur un ensemble de mots-clef : « c'est une coïncidence statistique remarquable […] vous trafiquez les résultats ! », accuse-t-il. Embarrassé, Eric Schmidt, président exécutif de Google responsable des relations commerciales et gouvernementales, s'est contenté de répondre : « je vous assure que nous n'avons rien trafiqué ».

« Je vous assure » et pas « je peux vous assurer » : Schmidt a rappelé que l'algorithme de recherche de Google était un secret industriel qu'il ne pouvait pas fournir comme preuve, un algorithme sur lequel aucune intervention humaine ne serait possible (alors que l'on sait très bien que Google le met régulièrement à jour). Selon lui, « la recherche [serait] subjective », il n'y aurait donc pas « de résultats "corrects" pour une recherche » ; Google serait « conçu pour les internautes, pas pour les sites, et quoi que nous fassions, il y aura toujours des sites mécontents de leur positionnement. » Marissa Meyer elle-même, vice-président de Google désormais responsable des services localisés et locaux, avait avoué que Google Maps et Google Finance avaient profité de placements prioritaires dans les résultats de Google Search pour favoriser leur adoption.

« Je vous assure que nous n'avons rien trafiqué. »


Pour prouver sa bonne foi, Schmidt s'est lancé dans un grand plaidoyer : toutes les procédures antitrust lancées contre Google ont été classées, et la société aurait tiré des leçons du cas Microsoft. « Il y a vingt ans, un grand groupe informatique menait une révolution » lance-t-il, « mais cette entreprise a perdu de vue le plus important, et Washington est intervenu ». Pire : Google serait en permanence à deux doigts de l'extinction ! Amazon, Facebook ou Bing, selon Schdmit qui cite divers « commentateurs » pourraient passer devant Google dès 2012. Pas sûr que cela suffise à convaincre, alors que les autorités américaines comme européennes ont Google dans le collimateur.

Google a aussi été entendu sur la recherche mobile : c'est cette fois Susan Creighton qui témoignait pour Google, une habituée des lieux puisqu'elle fut employée par la FTC. Bien qu'Android soit désormais l'OS pour smartphone le plus utilisé, et que Google soit son moteur de recherche par défaut (le seul dans de nombreux cas, Bing dans de très rares cas), deux tiers des recherches mobiles sur Google seraient effectués sur iOS. Creighton a expliqué que Google, Microsoft et Yahoo! avaient enchéri pour devenir le moteur de recherche par défaut d'iOS, et que Google l'avait emporté. L'utilisateur peut toutefois utiliser Yahoo! ou Bing s'il le souhaite.

avatar Liena | 
On voit dans quelle mesure le web est accro-dépendant de Google ! J'ai essayé Bing! et il s'est avéré, selon moi, que les résultats n'étaient pas très pertinent… Quoi penser ? Démonter google pour avoir, comme à l'orée des années 2000 une tripotée de moteurs de recherches, sans envergure et globalement moyens ? Ou un acteur (trop) dominant qui abuse de sa position mais avec de vrais services (pour sa cause et son portefeuille)qui remportent un certains succès ? Qui pour être à la hauteur de Google ?
avatar ddrmysti | 
Quoi, une entreprise nie faire quelque chose qu'on pourrai lui reprocher ? comme c'est étrange. Mais dans l'histoire, quelles preuves ont été apporté par google ? Parce que si "assurer" suffit à prouver qu'il n'y a rien, la justice ne risque plus de condamner grand monde.
avatar JYF | 
Je n'ai pas grand-chose contre les monopoles tant qu'ils sont bons : Google, Adobe, Apple...
avatar HellXIoNS | 
A force de faire le signe de salut Vulcain, le père Schmidt a déformé sa main droite. :D http://tdwgeeks.files.wordpress.com/2011/03/cff8466f-ee3d-444b-a644-1fd62164c953.gif
avatar edmini | 
J'utilise Bing depuis plus d'un an et je suis généralement très satisfait. Je n'aime pas les monopoles.
avatar michaelprovence | 
c'est le succès de google qui doit dérange ou quoi ? Ils vont pas commencer à devenir mauvais pour que les autres rattrape le retard style yahoo à mais oui yahoo c'est bing maintenant !
avatar oomu | 
oui, c'est le succès qui dérange. google est vu comme un opposant politique. - Personnellement, Google a acquis sont succès sur le web par la qualité et les efforts fournis dans ses services. C'est pleinement mérité. - Android-java-dalvik est un autre sujet.
avatar Hasgarn | 
@ JYF : le monopole n'est pas bon pour la créativité. J'aimerai que quelqu'un vienne chasser sur les terres d'Adobe, par exemple. Quand tu sais que Photoline possède les masques / filtres de correction sur calque depuis plusieurs années, on peut légitimement se demander ce qui a empêché Adobe de le faire pour Photoshop. Le code n'est pas réellement optimisé, ni franchement rapide… Bref, je peux trouver un max d'exemple pour chaque leader sur le marché, qui pour maintenir sa place, soit ralenti l'innovation soit a une communication agressive pour faire oublier les autres.
avatar Francis Kuntz | 
Il a une tête de fouine se type ^^
avatar Francis Kuntz | 
J'adore: Schmidt qui explique qu'ils ne truquent jamais les résultats et deux lignes après, la vice présidente de Google qui explique qu'ils ont truqué les résultats pour mettre Google Maps et Finance en avant ... CQFD.
avatar aldry | 
@FreddyF les formes rectangulaires simpliste....
avatar - B'n - | 
[quote=ddrmysti]Quoi, une entreprise nie faire quelque chose qu'on pourrai lui reprocher ? comme c'est étrange. Mais dans l'histoire, quelles preuves ont été apporté par google ? Parce que si "assurer" suffit à prouver qu'il n'y a rien, la justice ne risque plus de condamner grand monde.[/quote]C'est le plaignant qui doit apporter la preuve de la culpabilité et non l'accusé. [quote=FreddyF]Apple a un monopole dans quoi, déjà ??[/quote]On ne peut pas vraiment parler de monopole mais pour utiliser OSX, si on veut une machine non Apple on ne peut pas. Obliger de payer plein pot des machines fermées/bridées.
avatar LeSuisse | 
Je n'aime pas particulièrement Google, mais l'image de monopole vient de ce que l'entreprise offre des services plutôt bien faits et intelligemment pensés, qui ont séduit des millions d'utilisateurs. Personne ne nous empêche d'utiliser d'autres services similaires...et gratuits.
avatar Francis Kuntz | 
[quote]Je n'aime pas particulièrement Google, mais l'image de monopole vient de ce que l'entreprise offre des services plutôt bien faits et intelligemment pensés, qui ont séduit des millions d'utilisateurs.[/quote] Oui, ça n'a surement rien à voir avec leurs pubs imposés pour leurs produits lorsqu'on se connecte à Google genre l'insupportable flèche bleue pour s'inscrire à Google+ ou encore l'icône de Chrome il y a quelque mois lorsqu'on se connectait avec un navigateur autre que Chrome. Emplacement que seuls google peut utiliser car personne ne peut louer ses emplacements pour la pubs. Si ça avait été Microsoft, ont les auraient directement accusé d'abus de position dominante comme pour les navigateurs sur windows...
avatar ddeguerville | 
@Francis Kuntz Pour la page Google-search, c'est a eux il font ce qu'il veulent, Un peu comme sur la page apple.com/fr, il y a de la pub pour leur produit et pas ceux des autres.
avatar Francis Kuntz | 
[quote]Pour la page Google-search, c'est a eux il font ce qu'il veulent, Un peu comme sur la page apple.com/fr, il y a de la pub pour leur produit et pas ceux des autres[/quote] Faux, sinon Microsoft aurait d'ailleurs jamais été condamné pour internet explore (c'est leur OS ils font ce qu'ils veulent hein ...). Google search est un portail de recherche, pas un site vitrine comme apple.com.
avatar ddeguerville | 
@Francis Kuntz La différence c'est que pour Windows, les gens sont a 95% des cas obliger d'utiliser cette OS sur leur ordinateurs, et que ce n'est pas de la pub mais un logiciel déjà installer, et que pour aller sur le web il fallait forcement utiliser IE. La c'est de la pub pour un de leurs produits, il n'e t'oblige pas a utiliser ces autres service. Et il ne te force pas a utiliser ces services pour utiliser google-search. En plus pour les moteurs de recherche il y a plein d'autres choix: Bing, Yahoo, Ask, etc.... Mais après c'est vrai c'est assez subjectif, et chacun a son point de vue.
avatar Rigat0n | 
@edmini : T'aimes les monopoles, alors tu vas chez Microsoft. Normal :D Moi je suis pleinement satisfait des services de Google, alors je vois pas pourquoi j'irais voir ailleurs...
avatar Francis Kuntz | 
@ ddeguerville Avec ton argument, 90% des recherches se font sur Google, donc les gens sont plus ou moins obligé de l'utiliser. Par ailleurs s'ils sont pas content, ils ont qu'à utiliser linux ou des macs, rien ne les obligent à utiliser Windows. Pourtant Microsoft a quand même été condamné...
avatar Snoopy23457G | 
Ok gros coup de bluff histoire de calmer les ardeurs....
avatar debione | 
Le problème principal n'est pas lié à la place de google... leurs services sont performant, très bien pour le consommateur... Par contre ce qui l'est moins c'est d'voir des résultats tronqué, cad par le moteur de recherche utilisé par une majorité de gens (il est hyper performant c'est vrai) Par contre ou cela coince c'est quand tu tapes des mots clefs avoir constamment un service google dans les premières lignes.... même si excepté google search tu n'utilise pas d'autre service google, leurs résultats sont donc tronqués car si tu n'utilises pas d'autre services google les résultat ne devrait pas dans les premiers résultats te sortir une possibilité google... (ou plutôt pas constamment...) exemple que je viens de faire: j'ai taper: service en ligne, dans google.... premier résultat: Liste des services en ligne de Google - Wikipédia CQFD Google utilise bien sa position dominante dans les moteurs de recherche pour vendre ses autres services... au détriment de la concurence qui possède des services en ligne mais pas d'un moteur de recherche dominant.... Exactement ses raisons la qui ont fait condamner Microsoft....
avatar Anonyme (non vérifié) | 
@edmini @hasgard : +1 : le monopole dans la rechercher d'information peut aussi devenir très dangereuse, plus le public est grand, plus des informations orientées peuvent transformer l'opinion public @rigat0n : justement bing n'est pas en situation de monopole ... Alors ok Microsoft a été critiquable pendant un bon bout de temps sur tout ce qui touche Windows mais aujourd'hui ils ont changé parce qu'ils l'étaient obligés, avec pour objectif de se mettre au niveau de la concurrence justement
avatar Ali Baba | 
@ddeguerville Justement, tout le principe de l'abus de position dominante est que tu n'es plus libre de faire tout ce que tu veux dès lors que tu as une position dominante. En particulier, tu ne peux plus te servir du produit qui a une position dominante pour faire la promotion d'un autre produit.
avatar Ali Baba | 
Et concrètement, ça veut dire que Microsoft ne peut pas utiliser Windows pour avantager Bing ; en revanche, elle peut sans problème utiliser Bing pour promouvoir Windows 8. Quant à Google, elle peut sans souci avantager son moteur de recherche dans Android, mais ne devrait pas pouvoir utiliser son moteur de recherche pour promouvoir Chrome.
avatar Tronculaire | 
Je lance des recherches dans google dans le but précis de trouver une video youtube, un lieu sur googlemap, une photo dans google image, une actu dans google actu et meme un cours de bourse dans google finance Donc si un millions de requetes veulent comme moi un service google avant d avoir tapé: normal que les service google arrivent en tete! pour satisfaire tout le monde: Google retire des resultats ses services et les claques directement dans une colonne specifique et sistématique.... Heureux?...

CONNEXION UTILISATEUR