Le M-Disc, un DVD indestructible

Anthony Nelzin-Santos |
Malgré les efforts d'Apple, CD et DVD ne sont pas encore à la retraite : le moment où ils deviendront obsolètes s'approche peu à peu, mais est encore loin — très loin. Même si ces supports physiques et leurs lecteurs sont encore produits dans 20 ou 50 ans, rien ne garantit que vous puissiez alors encore lire vos CD et DVD d'aujourd'hui.

mdisc

L'étude « Longévité de l'information numérique » du CNRS avait en effet montré que ces supports physiques n'étaient pas particulièrement fiables, notamment lorsqu'ils sont réinscriptibles : « les fabricants ont voulu nous faire croire que leurs supports de stockage conserveraient nos données une éternité. Ce n'est pas le cas » expliquant alors Franck Laloë, co-auteur du rapport (lire : CD et DVD : des supports peu fiables ?). Le problème vient de la manière même dont CD, DVD et BD sont conçus : même si les conditions de stockage sont optimales, les différentes couches (support polycarbonate — données —, couche réflective — lecture des données —, vernis protecteur — protection des données —) finissent par se désolidariser.

Le risque est de ne plus pouvoir lire le support : si la couche organique sur laquelle sont moulées (pressage) ou inscrites (gravure) les données se dégrade par délamination ou si la couche réflective placée juste au-dessus se décolle, les données peuvent être perdues. Depuis plusieurs années, de nombreuses sociétés travaillent sur le concept de « century discs », des disques capables d'affronter plusieurs siècles sans se dégrader. Le principe est à chaque fois le même : il s'agit d'inscrire les données dans un matériau plus stable.

Si plusieurs travaux ont essayé de résoudre la quadrature du cercle avec un matériau capable de réaliser à lui tout seul ce que font les différentes couches d'un CD, Millenniata et LG ont choisi une voie médiane : le M-Disc est toujours constitué de différentes couches. Mais il comporte moins de couches, et celle où sont inscrites les données est composée d'un matériau « semblable à de la pierre » : les deux sociétés n'ont pas voulu dévoiler le nom du matériau en question, mais il serait donc très stable, et n'aurait pas besoin de cette fameuse couche réflective si sensible. Le centre de recherche de la division NAWCWD du ministère américain de la Défense américain a fait subir au M-Disc de nombreux tests de fiabilité : aucun disque n'aurait présenté de dégradation, contrairement aux autres supports testés.

skitched

Millenniata et LG veulent lancer le M-Disc dès octobre prochain, dans un format capable de stocker 4,7 Go dans un premier temps (DVD), autant qu'un BD par la suite, en 4x pour le moment, 8x plus tard. Le M-Disc est lisible par les lecteurs actuels, mais requiert de nouveaux graveurs, que LG se fera un plaisir de fournir. Un disque coûtera moins de 2 € l'unité.

avatar Arsenal Gear | 
Incassable, incassable ! *Tzinng !* ... cassé.
avatar NapoProxy | 
Viva Aladin ^^
avatar scanflightmac | 
Je confirme, j'ai de nombreux DVD contenant des films perso (mini-DV).Ceux-ci (les DVD) deviennent difficilement lisibles ou illisibles 12 ans plus tard.Pas de souci sur les fichiers audio ou les data mais coupures ou impossibilité de lecture sur les vidéos.Les DVD étaient bien présentés comme le support "éternel"..depuis quelques années il a fallu déchanté, ce support n'est pas fiable!
avatar BadoqueAlex | 
@NapoProxy Aladdin !
avatar laurange | 
@scanflightmac seuls les diamants sont éternels ... et encore
avatar tibet | 
Je ne me souviens pas d'avoir vu que les CD ou DVD aient été présentés comme des supports 'éternels'. Juste une certaine simplicité et le peu de fiabilité vite dégradé par certaines manies de faire du OverBurning et du multi session. De plus, et de puis le début, le caractère de fragilité était évident : Rayures, déformation, perte de la couche réflective, etc. Sans oublier que tout ça traîne un peu partout et dans le cas des archives, évidemment, en un seul exemplaire. Suis pas sur que les BR soient mieux, peut-être un peu moins sensibles au rayres (je parle des disque data pas des BR films. La confusion sur la durabilité des supports DVD est aussi commune que le sens de l'acronyme DVD est mal connu : D. V. D. Digital Versatile Disk. Et pas Disque Vidéo Digital comme je peux le voir assez régulièrement. Et je vous parle pas des - ou des + de RW (Rewritable) ou bine RW (le logo) qui lui renvoi aux DVD+ Que du bonheur pour s'y retrouver :)
avatar balyves | 
Dommage que le lien de l'article précédent pointe sur un lien mort du site de l'académie des sciences et qu'il coûte 14 euros... En même temps il a l'air beaucoup plus complet que ce que je pensais au début... cela doit les valoir largement quand on fait le bilan de la valeur de nos données informatiques surtout celles de production! Il y a également un point à propos duquel la plupart des gens ne sont pas conscient. Lorsque l'on migre la totalité de ses données de sauvegarde sur de nouveaux supports, il faut contrôler la qualité des fichiers en essayant de les ouvrir car si le support est corrompu, le fichier illisible sera simplement recopié, ce qui ne change pas le problème de la pérennité des données!
avatar macbookintel | 
Les VHS et les K7 audio bien conservées durent plus longtemps... les disquettes aussi ! Vive le support magnétique. J'ai une platine double K7 à vendre, je vais revoir le prix :)
avatar k8be | 
"des disques capables d'affronter plus centenaires" "Même si ces supports physiques et leurs lecteurs sont encore produits dans 20 ou 50 ans" Moi pas comprendre.
avatar marc_os | 
Il fut un temps où Kodak vendait des CD-Audio garantis 100 ans ! C'était la série Gold. Puis vint la Silver, puis... Rien. On n'en trouve plus ! :-(
avatar k8be | 
"Les VHS et les K7 audio bien conservées durent plus longtemps... les disquettes aussi ! Vive le support magnétique." @macbookpowerPC --> plus la bande de ta VHS tourne dans ton magnétoscope, plus elle se détériore. Puis bon, entre un DVD et une VHS, niveau qualité, on va pas en reparler. Privilégier la qualité ou la durée de vie ? Nous sommes en 2011, à Wall Street comme chez Apple ou Sony, on voit à court terme. Pourquoi conserver si on diminue nous mêmes et les constructeurs diminuons la durée de vie de nos produits ? On arrête pas de râler mais en même temps, on rachète. Donc bon. Faudrait choisir.
avatar Père Castor | 
Mon lecteur de disques magnéto-optiques était en SCSI, dommage, je l'aurais bien gardé.
avatar -=(ben)=- | 
Mouai... vive les DD en flash l'usb et compagnie
avatar manustyle | 
Dans 20, 50ans on sera mort alors bon !
avatar bmael | 
@manustyle: parle pour toi. Encore des fautes. Je suis étonné de voir tant de faute dans les articles de mes sites préférés. Relisez-vous et faites-vous relire avant de publier. Merci. Je trouve que c'est une question de respect pour les lecteurs :)
avatar ckfd | 
Gravé dans le marbre... Cette expression va reprendre de la valeur. A vos copyright
avatar Hellix06 | 
@manutyle: parle por toi. Je trouve totalement inutile la recherche sur les CD/DVD dans la mesure ou dans 100 ans, les lecteurs de CD/DVD seront aussi commun qu'un lecteur de disquette 5"1/2 au jour d'aujourd'hui...
avatar Anthony Nelzin-Santos | 
@bmael : le respect pour les rédacteurs, c'est aussi de signaler les fautes par courriel comme on le demande depuis plus de dix ans sur chacune des pages de ce site (parce que oui, on en fait, surtout à 4h du matin). Mais je ne désespère pas.
avatar christian899 | 
Depuis 1994, j'ai toujours réalisé mes sauvegardes sur DAT avec Retrospect, j'ai à peu près 400 cassettes et elles sont à ce jour toujours lisible...
avatar uranium | 
Vive les cartes à perforer.
avatar alan63 | 
mon mange-tout Teppaz est encore nickel bon n empeche que le son des Cd est minable comparé a celui des 33 tours quand aux remasterisés ils devraient retourner la d ou ils n auraient jamais du sortir, c est a dire LA POUBELLE
avatar ImagineMac | 
@bmael : "...tant de faute"(s) :)
avatar gadom | 
@uranium Un temps que les moins de 20 (40?)ne peuvent pas connaître ...
avatar Bonofox | 
pffff, on s'en fout! y aura bientôt (big brother) icloud qui (volera) stockera toute notre vie! Alors un dvd incassable...
avatar DrFatalis | 
Il me semble assez fort de café de voir le CNRS ou l'académie des sciences faire payer leurs rapports alors que ces deux institutions sont totalement financées par nos impôts.... Mais c'est hélas assez commun en France. Au début des CDaudio, ils étaient présentés comme inusables (et pas éternels). Un des premier que j'ai acheté (un Philips) montra en quelques semaines des signes de détérioration: tout le pourtour du disque voyait sa couche refléchissante disparaitre, des espèces d'indentations se creusant vers le centre du disque. Après contact, j'avais renvoyé ce disque au centre de recherche Philips, aux pays bas... Et plus jamais de nouvelles...
avatar Ali Baba | 
@anthony : Rendez la chose plus simple et les lecteurs le feront... Parce que franchement, sur un iPhone, trouver la bonne adresse mail (on sait même pas où la trouver), la copier ou pire la recopier sans faute, ouvrir mail, créer un nouveau message, coller, retourner dans MacG mobile, retrouver l'article, copier la partie de l'article où il y a une faute, le titre, rouvrir mail, coller, expliquer... Franchement personne ne va le faire hein. Vous pouvez pas demander ça à vos lecteurs. S'il y avait un bouton du style de celui des commentaires permettant de signaler en deux tap qu'il y a une faute, on le ferait plus volontiers. Et l'opération est à peine moins emmerdante sur un Mac. Vous voulez des retours par mail, rendez la chose simple et rapide. Sinon vous pourrez toujours râler, tout le monde continuera à utiliser les réactions.
avatar Ali Baba | 
@DrFatalis : 'Il me semble assez fort de café de voir le CNRS ou l'académie des sciences faire payer leurs rapports alors que ces deux institutions sont totalement financées par nos impôts.... Mais c'est hélas assez commun en France.' En même temps, ce que tu paies pour lire ces rapports, c'est autant que le contribuable n'a pas à verser. Est-ce que le contribuable doit vraiment offrir gratuitement ces recherches aux entreprises ou particuliers qui en tirent profit ? Je n'en suis pas sur.
avatar EBLIS | 
Dans les systémes d'écritures, et c'est un règle, la solidité et la longévité d'un support de données quel qu'il soit, est inversement proportionnel à sa taille, au nombre de données qu'il contient et à sa compexité. Un exemple? Prenez un cd qui contient des centaines d'encyclopédie et comparez sa solidité/longévité par rapport à une pierre gravé de quelques caractères/dessins datant de plusieurs milliers d'années.
avatar beberbatt | 
à bmael:"je suis étonné de voir tant de fauteS " je te trouve très irrespectueux ;-)
avatar Fingah | 
@Hellix06 non parle pour toi continue à bien faire dodo ... c'est vrai que des centres comme la NASA, la bibliothèque nationale, et j'en passe n'ont aucun besoin d'archivage, car ils s'en balancent des données tu serais surpris par le nombre important de serveurs qui sont toujours sauvegarder sur bandes magnétiques ... et ça marche !
avatar fantomx6 | 
De toutes les façons, qui dit que les données sur le M-Disc seront toujours lisibles ??? Si c'est pas le support qui lâche, ce sera alors le format des données qui sera plus supporté et donc on en revient au même.
avatar k8be | 
@fantomas Rien ne t'oblige à te séparer de ton lecteur une fois que celui ci sera démodé/abandonné/remplacé.
avatar Jeckill13 | 
@marc_os : C'est qui kodak :-D !
avatar Hellix06 | 
@ Fingah: C'est vrai que là on parle de support optique et pas magnétique, deux technologies radicalement différentes... Tu peux aussi aller te coucher par la même occasion hein :). Pour info, une bande magnétique est bien moins sensible aux dégradations des polymères qui la compose qu'un disque, dont la durée de vie dépend en grande partie de la couche protectrice, attaquée par les UV, l'oxydation, ou simplement l'usure mécanique. Puis ce cher DrFatalist qui vient troller une fois de plus sur un sujet qu'il ne maitrise pas... Si tu savais le budget de la recherche et les conditions de travail des chercheurs en France, tu ne trouverais pas ça "Fort de café". Quand on sait le prix d'une RMN, faut pas s'étonner que les labos soient obligés de chercher un moyen de rentabiliser le matos.
avatar JLG47 | 
Actuellement la seule solution de pérennité est de recopier, recopier, recopier. Les informations que je souhaite garder sont sur papier, le reste est sur disques que je transfert chaque année. Apple a peut-être raison (même si je suis très réservé), l'avenir est au Cloud, sous réserve qu'ils recopient, recopient, recopient.
avatar PJG | 
C'est vrai que les K7 VHS ne bougent pas dans le temps, mais j'ai quand même numérisé plus de 50 K7 (vacances) au cas où... J'ai ensuite Monté avec iMovie et sauvegardé en .img mais surtout pas sur support DVD. Ensuite le tout sur un DD interne et externe, plusieurs copies c'est plus sûr.
avatar fantomx6 | 
Non, je ne parlais pas du lecteur PHYSIQUE mais de l'appli ou de format de codage. Exemple si demain on ne pouvait plus lire le WAV par exemple, un CD/DVD qui dure Milles ans ma servirait pas à grand chose.

CONNEXION UTILISATEUR