Le Mac : n°3 aux Etats-Unis avec 10,7 % de part de marché

Christophe Laporte |
Le marché du PC continue de s’enfoncer dans la crise aux États-Unis. Au deuxième trimestre, les ventes de PC y ont reculé de 4,2 % selon IDC et de 5,6 % selon Gartner. Seules Apple et Toshiba, dans une moindre mesure, parviennent à tirer leur épingle du jeu.

Avec un peu moins de 2 millions d'ordinateurs vendus, Apple est désormais le troisième constructeur informatique aux États-Unis avec une part de marché de 10,7 %. IDC affirme que les ventes de Mac d'une année sur l'autre ont progressé de 15 % alors que Gartner table sur 8,5 %.


graphique : MacRumors / Données : Gartner


Les chiffres sont d'autant plus intéressants pour Apple, si l'on prend en compte le fait que la sortie prochaine de Lion a sans doute poussé un certain nombre de personnes à reporter leurs achats de Mac de quelques semaines .

Avec 10,7 % de part de marché, Apple est encore loin derrière HP (26,9 %) et Dell (22,6 %). Toutefois si on partait du principe comme Microsoft que la tablette est un PC (lire : Microsoft refuse le « post-PC »), alors l'écart entre ces trois sociétés serait bien moindre.

Si la firme de Cupertino est désormais bien ancrée dans le top 5 des constructeurs informatiques aux États-Unis, elle ne fait pas encore partie de ce cercle fermé au niveau mondial. Mais cet objectif à terme semble tout à fait accessible. En effet, le cinquième selon Gartner, Toshiba, a écoulé durant ce trimestre 4,5 millions d'ordinateurs. Depuis quelque temps déjà, les ventes de Mac avoisinent les 4 millions d'unités chaque trimestre.

Pour les différents analystes, le principal responsable de ces mauvais chiffres aux États-Unis, ce sont les tablettes et plus particulièrement l'iPad. Les consommateurs privilégient ces appareils face aux portables entrée de gamme. C'est Acer qui paye les pots cassés avec des ventes en baisse de plus de 20 %.

avatar camiapp | 

"...la sortie prochaine de lion..." c'est à dire ?!?!?!

avatar the_nuru | 

Lion sortira en 2012 sur un ordinateur biologique ;)

avatar readrom | 

On est tous à cran sur lion là (:

avatar Fennec72 | 

Marrant:
10.7% de part de marché le mois de la sortie de OS X 10.7!

avatar iTroll | 

Aux Etats-Unis, les challengers semblent avoir plus leur chance qu'en Europe, quelque soit la marque.

Google avec Android
Apple avec les Mac
MS avec Bing

avatar rom54 | 

Les responsables de cet effondrement seraient les tablettes, autant dire l'iPad...

C'est du grand n'importe quoi, même si l'iPad se vend tres bien, cela ne suffit pas à expliquer la stagnation du marché du PC.

D'autant que cette stagnation date au moins depuis 2007 voire avant. Effectivement les constructeurs ont pu manipuler un peu les chiffres et atténuer ce fait avec la production éphémère des netbook (qui sont en train de disparaitre). Mais c'était juste un cautère sur une jambe de bois.

Les causes seraient plutot à chercher sur 2 élements:
- la dégringolade de Microsoft, qui depuis ses condamnations ne fait plus illusion et qui est devenue remplacable, même aux yeux des entreprises.
Donc l'acheteur cherche des alternative au PC Wintel, et dans l'attente fait durer son materiel.

- et c'est la le principal, une crise socio-economique collossale, touchant comme jamais, pratiquement toute la société. Visible depuis 2007, elle ne fait que s'amplifier malgré les manipulations et discours politiciens.

Il ne faut pas oublier que, si l'informatique est un secteur rentable, pour la majorité des gens l'ordinateur est un accessoire non prioritaire.

Aujourd'hui la situation de l'europe est dramatique, mais ce n'est encore rien par rapport au cataclysme en cours que subit l'économie américaine.

En Europe, quelques etats posent le risque d'un défaut de paiement, voire une banqueroute.

Pour les USA cela fait longtemps que plusieurs de ses états ont dépassés cette situation et aujourd'hui c'est l'Amérique qui est en situation de défaut de paiement.

Pire, si en Europe ce sont quelques états qui sont endettés de manière irresponsables, la population est globalement dans une situation financière saine (peu endetté).

Aux USA, non seulement les états et la fédération sont au bord du gouffre, mais surtout la population est colossalement endettée (7 fois au-dessus de ses revenus selon certains économistes).

Alors, le secteur informatique n'est qu'un marqueur de cela

avatar Mandataire | 

@ rom54 :
Analyse pertinente et… ça ne fait que commencer!
Tant mieux si Apple progresse mais attention à ne pas devenir le nouveau MS!

avatar XiliX | 

J'aime bien quand rom54 s'improvise analyste... que des perles :)
Alors analysons son analyse... ;)

[quote=rom54]
Les responsables de cet [b]effondrement[/b] seraient les tablettes, autant dire l'iPad...

C'est du grand n'importe quoi, même si l'iPad se vend tres bien, cela ne suffit pas à expliquer la [b]stagnation[/b] du marché du PC. [/quote]
Deux mots, deux sens totalement différents... ce n'est pas très cohérent comme analyse... soit...

[quote=rom54]Les causes seraient plutot à chercher sur 2 élements:
- la dégringolade de Microsoft, qui depuis ses condamnations ne fait plus illusion et qui est devenue remplacable, même aux yeux des entreprises.
[b]Donc l'acheteur cherche des alternative au PC Wintel, et dans l'attente fait durer son materiel.[/b] [/quote]
Donc en fait tu es d'accord que iPad est un candidat plus que probable de la cause de la stagnation des ventes de PC... Parce que justement dans l'attente, il semblerait que les acheteurs auraient trouvé au moins un alternatif avec les tablettes. Et comme l'iPad domine ce marché... :) Le constat est simple, les ventes de PC stagnent, les ventes des tablettes progressent comme par hasard...
Puis que tu as l'air d'être un analyste, je te laisse tirer la conclusion... :)

avatar lossendae | 

La degringolade d'MS ?

A part un enorme retard dans le mobile et la tablette.

Windows 7 ne s'est jamais autant vendu, les solutions entreprises d'MS sont reconnues comme étant parmis les plus completes et solides, Office survole la concurrence, .NET ne s'est jamais aussi bien porté, la Xbox360 survit plus que bien à l'aide du kinect...

Tu confonds concurrence saine avec tes rêves de fanboy.

avatar shenmue | 

@Rom54:"Alors, le secteur informatique n'est qu'un marqueur de cela"

+1.

Néanmoins, le succès d'Apple et de Toshiba dans ce contexte montrent bien aussi qu'en période de crise, et surtout de crise grave, les marques "reconnues" avec un différenciateur de "qualité" agissent comme des valeurs refuges auprès des consomateurs. contrairement à ce qu'on pourrait croire. Plus ça va mal, plus c'est le low cost qui trinque car celui qui voit ses dépenses rognées par des contraintes extérieures ne renouvellera pas un matériel que souvent il a déjà si ce n'est pour lui apporter une réelle plus value, plus value qui est bien souvent identifiée par des produits de marque.
Quitte à changer d'ordi, autant faire le sacrifice d'un prix plus élevé pour un matériel que je vais estimer plus durable et qui ne sera pas un clone en simplement mis à jour de l'Acer qui trône sur mon bureau. Ceux qui n'ont vraiment plus les moyens...n'achètent plus, et ceux qui ont encores des moyens, aribtrent leur choix en fonction de critères qui ne sont pas seulement le prix, parce qu'on est tout simplement dans des matériels que beaucoup de gens possèdent déjà...

avatar shenmue | 

PS: quand je dis que le low cost trinque, il faut bien sûr mettre la bouffe hors de cette analyse puisqu'on est bien obligé de se nourrir. Dans ce cas, les denrées moins chères remportent la mise...mais pour tout le reste ou presque, les gens préfèrent faire durer ce qu'ils ont déjà (fringues, bagnoles, ordis, télés) ou alors achètent un produit qui en offre réellement plus et qui leur semble être un investissement durable.

avatar shenmue | 

@lossendae:"A part un enorme retard dans le mobile et la tablette. "

A part que les smartphones repésentent déjà plus en unités vendues que le nombre de Pcs et que la tablette rogne déjà sur les ventes d'ordis...mais tout va bien hein...
Qu'est-ce qu'il ne faut pas lire...
En 3 ans, MS a perdu une énorme part de sa domination du secteur. Ne pas le voir, c'est jouer au musicien sur le pont d'un paquebot qui s'enfonce dans la mer.

avatar shenmue | 

Sinon à presque 11% de PDM, Apple est quasiement à son plus haut historique aux US avec le MAC, qui a été de 13% aux Us.
Ceux qui glosent sur les années dorées du Mac peuvent se réjouir: Apple revient à son plus haut niveau, mais avec en plus son poids sur le marché du smartphone (1er fabricant aux Us), sur l'iPod (idem) et sur l'iPad (itou).
Dell ne vend plus que deux ordis à sa marque contre 1 mac; il ya 6 ans, le ratio était de 5 contre 1.

avatar béber1 | 

et ça grimpe, et ça grimpe

avatar rom54 | 

@XiliX
Amusant.

Si tu avais lu l'analyse tu te serais rendu compte qu'il est fait mention de l'effondrement des ventes de PC, donc il ne s'agit pas de parts de marché mais de la différence entre prévisions de ventes( estimation de croissance) et ventes réelles.
Les ventes de PC ralentissent par rapport aux modèles de croissance du secteur, c'est un fait, et de manière importante d'ou le terme d'effondrement. Quant aux part de marché, et bien elles stagnent...

Il se vend toujours plus de PC que de Mac, mais la vitesse de croissance pour le Mac est positive alors que celle des PC est nulle, voire négative, subtile différence, ce qui implique bien une stagnation du marché du PC en terme de croissance. Si cette tendance se confirme à terme, on pourra effectivement parler d'effondrement de part de marché, mais c'est encore trop tot.
Pour l'instant c'est symptomatique d'une situation attentiste face à la crise.

Si l'iPad bénéficie d'une croissance réellement colossale, rien ne démontre pour l'instant que l'iPad remplace le PC.
Il prend une nouvelle place, en partant de 0, mais pour l'instant l'achat d'un iPad est sans conséquence sur la masse des PC. Si l'iPad représente 40 millions de ventes , Microsoft donne pour sa part 400 millions de ventes de Windows 7...
Ces 400 millions sont en majorité du remplacement de Vista et XP existant, mais c'est déja remarquable par rapport à la situation calamiteuse de la transition de Microsoft vers Vista.

Cela démontre aussi la tendance a faire durer le matériel existant: pour vendre W7 Microsoft a été contraint de revoir les besoins matériels requis par W7 fortement à la baisse (en plus des manoeuvres coercitives permettant d'imposer W7, mais habituelles de Microsoft).
La pression conservatrice du marche -W7 ok si ca n'oblige pas à acheter une nouvelle machine- a, pour la première fois de l'histoire de Microsoft, cassé le principe "1 nouveau système=1 nouvelles machine" (moteur de l'alliance constructeurs/Microsoft).
Cela renforce donc l'idée de stagnation.

"Donc l'acheteur cherche des alternative au PC Wintel, et dans l'attente fait durer son materiel."

Ce que je dis c'est que l'acheteur s'est libéré du joug du PC Wintel. S'il cherche une alternative, il est attentiste pour l'instant, contraint prioritairement par la situation économique. Il n'a pas encore basculé vers une alternative (MacOSX, Linux, HP/WebOS, GoogleOS, xBSD... iOS, Android 3.x) et sa tendance actuelle est de faire durer l'existant.
Néanmoins pour ceux qui se sont décidés on peut voir que le principal bénéficiaire est MacOS X, qui lui est acheté en remplacement d'un PC Wintel.
iOS (iPad) est un complément... pour l'instant.

Le seul vrai marché ou iPad prend clairement le pas sur le PC Wintel, c'est celui des netbook. Mais cela est logique puisque l'iPad est complètement adapté à ces besoins la ou le netbook est totalement inadapté (en fait totalement inadapté à tout puisque l'acheteur va, soit sur le format iPad, soit sur le notebook type Macbook Air, ce que les constructeurs suivent)

avatar DrFatalis | 

En tant que gloseur sur les années dorées (les années "golden" ? - les vieux comprendront), je me dois à la fois de partager l'enthousiasme de Shenmue (et de reconnaitre encore une fois la justesse de ses prévisions) mais de les nuancer en rappelant que les 13% "golden" étaient concentrés sur le couple "mac+logiciels mac".
A présent, Apple ayant très fortement grandi se disperse, pour son plus grand profit, entre différents "métiers", mais le couple "mac/logiciel mac", toujours important, n'est plus son axe principal de croissance et d'investissement.
Le nouveau mac, c'est l'ipad.

avatar XiliX | 

@rom54

Alors là je suis plus d'accord avec ton deuxième poste. Ce qui me gênait dans ton premier poste c'est ton affirmation...

[quote]C'est du grand n'importe quoi, même si l'iPad se vend tres bien, cela ne suffit pas à expliquer la stagnation du marché du PC.[/quote]

On reste dans le domaine de l'hypothèse. Le fait est que les acheteurs repoussent le renouvellement de leur matériel et d'un autre coté, les ventes de tablettes explosent. On est presque sur aujourd'hui que c'est au détriment des PC lowcost (netbook, desktop premier prix...). Donc l'hypothèse de dire la stagnation du marché des PC soient du au report des achats vers les tablettes est plus que probable. Certes l'iPad seul ne représente que 40 millions de ventes, ça fait quand même 40 millions de PC de moins, ce qui n'est pas négligeable. Et si en plus on compte la vente globale des tablettes, l'affirmation des analystes...

[quote]Pour les différents analystes, le principal responsable de ces mauvais chiffres aux États-Unis, ce sont les tablettes et plus particulièrement l'iPad.[/quote]

ce n'est pas du n'importe quoi comme tu l'as dit dans ton premier poste. Puisque cette hypothèse est plus que probable...

Et deuxième chose, l'iPad ne remplacera jamais les PC au sens strict du terme. Mais oui il propose une autre solution qui permet dans une famille d'avoir une machine performante et des tablettes. Au lieu, jusqu'à l'arrivée des tablettes, une famille avec une machine performante et des portables qui seront de toute façon sous utilisés. Dans un sens, il s'agit bien ici d'un remplacement.

avatar expertpack | 

je suis tres heureux de cette croissance apple. Mais le parc mondial pc est régit par des regles plus complexe.
MS et l'univers pc n'a pas trop de soucis a se faire

avatar MacSedik | 

@ DrFatalis :
exact, les 11,7% sont flatteurs pour Apple et son ascension remarquable depuis 2005 à peu près. Mais je pense que l'axe stratégique de Cupertino n'est plus le Mac a proprement parlé, c'est iOS et ils y mettent le paquet : 2011: l'année de l'iPad 2, l'ére du Post-PC, iCloud qui mets sur le même piédestal le Macintosh et l'iPad (voir le site d'Apple)... Et Lion qui rend presque indispensable le multitouch!
Et puis comme le disent certains remonter totalement le retard sur le PC parait impossible, donc autant changer de champs de bataille (iOS), là Apple pars avec une avance confortable...

avatar rom54 | 

@lossendae
"Windows 7 ne s'est jamais autant vendu"
Si tu veux dire que c'est un succès par rapport à Vista, c'est une évidence. Par contre si tu le compares à XP...
Et Microsoft fait tout pour éradiquer XP et Vista et pour imposer W7: interdiction de vendre ou d'intaller du XP, arrêt du support(y a encore un peu de répit mais pas longtemps), obligation de vente liée avec les nouvelles machines, arrêt de production de drivers hormis pour 7 (essais d'installer XP sur un Mac 2011 avec bootcamp...)

"A part un enorme retard dans le mobile et la tablette."
Microsoft n'est pas en retard sur ces secteurs, Microsoft est inexistante.
Microsoft a totalement et définitivement coulé sur le secteur du mobile avec WM5 et WM6.
Par contre Microsoft gagne de plus en plus d'argent avec Android, et les habiles négociations qu'elle entreprend pour ponctionner les constructeurs Android indique que cette situation sera durable et satisfaisante pour toutes les parties... Microsoft se comporte en parasite intelligent, laissant sont "hôte" se développer.

Pour le secteur entreprise, Microsoft est encore bien implanté, c'est un fait.
L'entreprise a aussi un temps de latence pour basculer bien plus long que le secteur grand public. De plus le secteur entreprise est encore bien plus touché par la crise que les secteur grand public.
Donc la aussi l'heure est au conservatisme prudent dans l'attente d'une alternative.

Mais déja, iOS connaît un succès de plus en plus important sur le secteur "end-user" mobile. Pour l'instant on fait durer le poste client, on maintient XP tans qu'on peut, on renouvelle au compte goutte, dans l'attente de voir vers quelle alternative se tourner (MacOS, HP/WebOS, Linux,... ou du mobile iOS, Android,...)

Pour le domaine serveur/infrastructure, Microsoft occupe encore une place importante, mais la aussi les choses changent. Il y a HP, IBM, Redhat... et surtout Oracle qui depuis son rachat de Sun met Microsoft en ligne de mire...

avatar joneskind | 

@expertpack

Je suis assez d'accord pour dire que MS propose probablement la meilleure solution pour les grandes entreprises. Pourtant, j'ai le sentiment que la santé de MS dans le domaine tient plus à l'habitude qu'à la satisfaction client. MS est une société qui est très critiquée. Mais que faire, quand on dirige une grande entreprise de plusieurs centaines de postes informatiques? Prendre le risque de changer pour un système à la réputation plus sûre mais totalement inconnu, ou rester sur un système instable mais maitrisé?

Une chose est sûre, c'est plus facile pour une PME de switcher d'une solution à une autre que pour une grande entreprise.

J'imagine que les clients aujourd'hui insatisfaits de MS réfléchissent à une solution de remplacement à long terme, de sorte qu'on devrait observer les conséquences de la mauvaise réputation de MS à longue échéance.

avatar rom54 | 

@Macsedik

Je ne suis pas d'accord.
La stratégie d'Apple n'est pas d'abandonner MacOS au détriment d'iOS, au contraire.
Apple a une vision systémique de l'informatique. Ce que privilégie Apple c'est un écosystéme constitué de MacOS (création, production, administration) et iOS(consultation) de manière complémentaire.

l'axe de développement d'Apple est depuis le retour de Jobs l'adaptation du matériel à l'usage et la définition d'un materiel par secteur de fonction. C'est de ça que viennent l'iPod, l'iPhone, l'iPad, le Macbook Pro, le Macbook air et l'iMac. Ces matériels ne sont pas conçus comme concurrents mais comme un ensemble collaborant au sein d'un écosystème centré sur l'ensemble des besoins de l'utilisateur. Pour Apple on a plusieurs modes de vies, plusieurs secteurs d'activités et concevoir un matériel répondant à la totalité des usages serait impossible.

Si on prend le principe du cloud computing dont le marketting nous rebat les oreilles, on voit qu'Apple va juste à l'inverse. iCloud est une solution de synchronisation des diverses machines Apple, donc une incitation à s'équiper de divers matériels et cela de manière évolutive en fonction de nos besoins, iCloud nous garantissant "sécurité" et accès multiple à nos données.
Si l'iPad prend un peu d'indépendance par rapport au Mac, cela est relatif et va plutôt dans le sens d'un renforcement de l'effet halo et de la facilité d'achat "émotionnel" de contenu propre aux materiels iOS.

Dans la même veine, la convergence apparente de MacOS et iOS va dans le meme sens: l'utilisateur doit passer le minimun de temps à maîtriser ses différents outils et l'interface doit être familière. Pour autant iOS est un sous ensemble de MacOS et un terminal iOS est un outil de consultation alors qu'un matériel MacOS est un outil de production.

Ce qui est par contre évident c'est qu'Apple ne s'occupe commercialement plus du tout du secteur entreprise, autrement qu'en poste client, et encore en se focalisant qu'un peu sur iOS.
Sa seule priorité est le secteur grand public ce qui est cohérent avec l'approche fondamentale d'Apple et avec le développement du marché: plusieurs études démontrant lors de la dernière décennie que l'utilisation de l'ordinateur en entreprise était de plus en plus occupé par la consultation d'internet, que les jeux et softs de chats devenaient les principales sources de consommation de temps de calculs... Et que dans le secteur GP, c'est l'utilisation de consultation multimédia et Internet qui est majoritaire...

avatar Fr78 | 

Bein moi, il y a 6 mois, je contais me prendre un netbook pour surfer depuis mon canapé ou mon lit. Juste faire de petites choses à base de web (mail, visio, chat), un peu de jeux... Et finalement, comme j'avais déjà un iPhone, je me suis pris un iPad 2. Et je ne le regrette absolument pas, bien au contraire. Donc, je suis pile poil dans la statistique 1 PC Windows de moins et 1 iPad de plus.

avatar Yves SG | 

Les chiffres de part de marché sont en nombr d'uc

avatar Yves SG | 

Les chiffres de part de marché sont en nombre d'uc vendues, et pas le nombre d'utilisées. La durée d'utilisation d'un mac est à mon avis (en tout cas c'est mon expérience), beaucoup plus longue que celle d'un pc (je dirais quasiment le double, surtout sur les portables), donc la répartition sur le parc installée est vraisemblablement beaucoup plus élevée pour les macs. Vous me direz : on s'en fout. Oui... Mais non car ce qui intéresse les développeurs c'est le parc (futur) et non les ventes.

avatar shenmue | 

Au niveau monde aussi le Mac atteint le pallier quasi historique de 5% au niveau mondial, ce qui a été son meilleur score de toute son histoire...

Asus serait à 4,45 millions à la 5eme place
Toshiba serait à 4,4 millions à la 6eme place
Apple serait à 4,2 millions à la 7eme place

Apple a donc aussi de très bonnes chances d'atteindre le groupe des 5 premiers fabricants mondiaux d'ici la fin de l'année vu sa croissance.
SJ quittera Apple en laissant cette entreprise à son meilleur niveau possible. Il ne pouvait sans doute espérer mieux. Avec l'iPAd qui à partir de iOS5 n'a plus besoin d'être connecté à un ordi pour exister et sera donc vraisemblablement compté comme ordinateur personnel dans les stats (IDC a déjà annoncé qu'il le ferait). Apple a même de bonnes chances de devenir le premier vendeur d'ordinateur au monde (HP vend 14 millions de machines par trimestre, Apple semble avoir largement les moyens de vendre 10 millions d'iPAds dans le même temps).

Macg titrait récemment sur le renversement des pôles: on ne pouvait mieux dire. Apple la moribonde qui devient Apple la triomphante. C'est sûr que cela fait enrager tous ceux qui avaient prédit la chute; ceux là ont de quoi retourner dans un trou bien profond, jusqu'au centre de la terre...

avatar béber1 | 

:devil: :devil: yark, j'ai déjà tout le matos pour les faire rôtir :devil:

avatar shenmue | 

@Béber-1:"yark, j'ai déjà tout le matos pour les faire rôtir"

Lol
Le pire, c'est que je ne doute pas qu'il y ait un énorme côté revanchard chez Steve Jobs, et que c'est bien aussi pour cela que cette entreprise est devenue une telle machine de guerre commerciale.
Ceux qui suivent ont l'air d'avoir pris cette agressivité comme un virus: Forsall ou Ive ont l'air totalement halluciné...j'aime ça.

avatar béber1 | 

ah c'est sûr que c'est pas tiède ou pisse-froid...

avatar xatigrou | 

XP sera supporté jusqu'en 2020. Il y a le temps de voir venir. De même que 2000 était supporté jusqu'à l'été 2010 (presque 10 ans après la fin des ventes). XP était vendu jusqu'à l'automne dernier, et j'ai d'ailleurs acheté un netbook avec en novembre, pour faire ce que je ne peux pas faire avec mon ipad, c'est à dire à peu près tout. Il sera logiquement supporté 10 ans après (de toutes façons c'est marqué noir sur blanc sur le site de Microsoft).

Tous les drivers continuent de sortir pour XP (on n'en dira pas autant de mac os). Tous les logiciels tournent dessus, même les derniers jeux. Seules exceptions, IE9 et le cloud apple (mais qui s'en soucie...)

Microsoft autorise à downgrader XP à la place de 7 sur les PC pour les entreprises, ce n'est pas ce qu'on appelle forcer à passer sous 7. Certains développeurs aimeraient bien qu'Apple fasse pareil d'ailleurs.

Je dis ça pour rectifier quelques balivernes que j'ai lu plus haut.

avatar rom54 | 

@xatigrou

Ah lala que de fadaises... Enfin c'est beau l'espoir.

Voila l'article de Christophe Laporte
https://www.macg.co/news/voir/208192/les-1000-derniers-jours-de-windows-xp

Et pour ton netbook (j'ai pourtant tenté de faire tourner W7 sur un Eeepc musclé)
http://www.ubuntu.com/download/ubuntu/download

CONNEXION UTILISATEUR