Un prototype de mensuel en HTML5

Florian Innocente |
Démonstration a été faite au premier jour de la conférence Google I/O des possibilités de HTML5 dans la mise en scène du contenu d'un magazine. En l'occurrence l'américain Sports Illustrated. Ce prototype fait l'impasse sur Flash, mais également sur la notion d'application telle qu'Apple la défend avec iPhone OS, puisqu'il s'agit d'une application web.

html5demowf


Dès lors, le journal ou magazine peut être consulté sur n'importe quel ordinateur ou tablette pour peu qu'il y ait un navigateur compatible avec cette norme.

sihtml5


La démo met en avant l'intégration de vidéos, le support du glisser-déposer (pour se faire un sommaire sur mesure ou réordonner des informations), une mise en page qui respecte celle de la version papier avec sa richesse et son identité typographique, des menus contextuels sophistiqués pour accéder aux archives, aux articles associés ou à des visuels supplémentaires, l'intégration de fenêtres de chat (Google buzz dans cet exemple), des animations…

La liste des technologies envisagées inclut aussi la géolocalisation et Google Maps (par exemple pour situer le vendeur d'un produit figurant dans une publicité), le stockage de données en local pour une lecture hors connexion, etc.

La démonstration est assez probante, au moins sur le résultat car la fabrication a peut-être été difficile. Mais l'on imagine le mal de crâne du patron d'un groupe de presse, qui venait juste de se faire convaincre d'investir sur l'iPad, et à qui l'on parle maintenant d'une nouvelle piste d'avenir…



Tags
avatar Ellipse | 
Ironie de l'histoire, c'était la voie préconisée par iPapy au début de l'iPhone...
avatar ederntal | 
J'espère que la presse numérique (que ce soit en HTML5 ou appli iPad) verra ses ventes décoller et qu'il y aura une offres complète d'ici quelques années ! Toutes ces démos me font envie, même si rien ne remplacera un bon journal papier, dans certaines situations ces parutions numériques pourront être pratique et agréable ! [b]Par contre il va falloir créer des outils qui créé le code (html ou ipad) à la volée...[/b] Car si il y a 5 à 10 jours de programmation à chaque parution, les news ne seront plus très fraiche !!! Et il y a un ENORME travail à accomplir de ce côté-là (chez Apple ? chez Adobe en HTML5 ? en natif dans les groupes de presse ?)
avatar psavoyaud | 
J'allais dire comme Ellipse, il ne faut pas oublier que l'AppStore, tant décrié aujourd'hui, a été presque imposé à Apple qui n'avait pas pris ce chemin au début. Ce n'est que le retour au Web, c'est aussi possible grâce à la démocratisation lente mais s'amplifiant des accès 3G/Wifi généralisés. L'iPad montre d'ailleurs bien que du HTML bien construit permet d'oublier les Apps. On repasse du temps sur le Web, c'est aussi le retour de l'écrit.
avatar richarre | 
C'est bien pauvre par rapport à ce qui était prévu pour l'iPad (avec Flash) à la base... http://www.youtube.com/watch?v=ntyXvLnxyXk Apple serait-elle en train de commettre la même erreur qu'en 1984 ?
avatar omega2 | 
ederntal > A première vue je dirais que s'ils sont pas con, la plupart des trucs qu'ils montrent ont déjà été intégré dans leur CMS. En tout cas c'est prometteur tout ça. PS : C'est quoi l'adresse de la démo utilisable si elle existe? J'aimerai bien tester par moi même plutôt que de me contenter d'une vidéo.
avatar SuMyDi | 
Pour ederntal: En général, on dissocie le contenu de la forme du site. La phase de développement est assez longue au début pour mettre en place les bases de données, la génération du code HTML, les feuilles de style, etc... Ensuite ça n'est plus que du contenu à mettre à jour. Regarde un peu un site comme macgeneration : il est mis à jour régulièrement mais je ne pense pas que du code HTML est pondu à la main pour chaque news... enfin j'espère ;)
avatar sylver | 
De toute façon j'ai toujours trouvé un peu absurde ces applications iPhone (et maintenant iPad) destinées à consulter des sites web. Exemple typique : les applis pour les quotidiens (Libération, Le Monde, etc.). Pourquoi faire un programme spécifique pour un lire un site web ? Ça existe déjà et ça s'appelle un navigateur web, qu'on trouve sur n'importe quel tablette/smartphone désormais. Certes on peut parler de particularités apportées par ces applications, mais celles-ci exigent-elles réellement une application pour fonctionner ?
avatar sebastiano | 
@sylver : c'est pas absolument indispensable, mais c'est tout de même un certain confort d'utilisation, car les sites ne sont absolument pas fait pour les tablettes/smartphones. Scroller horizontalement ET verticalement, c'est une manière de naviguer obsolète (si tant est qu'elle ait été d'actualité un jour !). Question de timing aussi : l'interface est plus rapide à charger. Pour un utilisateur lambda ça fait la différence. Pour ma part, je préfère utiliser les applis spécifiques Le Monde, MacGénération et YouTube que leurs sites destinés aux ordinateurs.
avatar GStepper | 
@ sylver - L'application native permet d'aller plus loin dans l'expérience utilisateur. - L'application native peut accéder à tout un tas d'API (et donc, de fonctionnalités) qui restent inaccessibles par le biais d'un navigateur et du Web "standard" (HTML/JavaScript...) et notamment tout un tas de données de et sur l'utilisateur... Le "vol de données" n'est limité que par l'éthique du concepteur de l'application en question... Je n'ai AUCUNE application de ce genre car je n'ai AUCUNE confiance dans des inconnus (notes que pour le coup c'est aussi vrai sur des desktops). :)
avatar Frodon | 
Sympa :)
avatar nantoine | 
je me trompe peut être mais là le postulat de base est que les gens sont prêts à lire un magazine (ou un livre) "en profondeur". Or il me semble que l'intérêt du net est, au contraire, de pouvoir aller direct à l'essentiel de ce qui nous intéresse sans être embarrassés par le reste, ce qui est en général très facile. Là on nous remet un objet numérique complexe qui oblige à faire un effort dans l'utilisation. Je suis peut être un peu réac mais ce qu'on voit là ne me semble pas une façon de lire agréable et ergonomique même si la démonstration d'interactivité est intéressante.
avatar Tshaolin | 
1 Sebastiano et GStepper @ Silver Et le push c'est pour la fosse septique !?
avatar - B'n - | 
[quote=ederntal]Toutes ces démos me font envie, même si rien ne remplacera un bon journal papier, dans certaines situations ces parutions numériques pourront être pratique et agréable ![/quote] [url=http://www.youtube.com/watch?v=OXFOBcin8Fk]Ça tu l'as dit ![/url] :D
avatar omega2 | 
nantoine > L'intérêt du net à la base, c'est de pouvoir passer facilement d'un document à l'autre en cliquant sur des liens. Ce n'est que bien plus tard que les gens se sont mis à l'utiliser comme un simple journal mis à jour en "temps réel" qu'on lit sans sortir du site/journal en question. Là ce qu'ils nous proposent c'est un peu un retour aux sources avec la possibilité d'accéder assez facilement aux documents correspondant à la (ou les) thématique(s) de l'article qu'on est entrain de lire. Le passage d'un article à l'autre d'un même "numéro de journal" à également l'air assez simple. Au fait pour info, il y a des boites qui bossent depuis des années sur des projets dont l'objectif est l'analyse automatique des documents afin d'en ressortir les thématiques sans intervention humaine (hors éventuelle validation des thèmes trouvé) ainsi que sur la mise en relation des documents à thématique proche. Si tu couples les résultats de ces projets là à ce genre de démo alors tu te retrouves avec une base de documentation d'une puissance phénoménale et d'une simplicité d'utilisation assez étonnante. tshaolin > Je suis d'accord, ça ne remplacera pas les magasines papiers. Ça n'en est d'ailleurs pas le but. Le but de ce genre de projet est de remplacer les sites où les infos sont autonomes et relativement dispersé par des sites où les infos et documents sont inter reliés dynamiquement. Pas le même but, pas les même moyens et pas le même support. Le magasine papier et ça sont deux choses qui sont et doivent rester complémentaire.
avatar Philactere | 
On parle souvent s'enrichissent de l'information via le web grâce à l'aggregation dans un thème et la navigation hyperliens. A contrario, en plus de la qualité rédactionnelle qui n'est pas toujours au rendez-vous et de la fiabilité des sources souvent olé-olé, je penses que ce mode de mise en parallèle de l'info amène sur le long terme un appauvrissement de l'information. En ne s'informant que via le web on risque de ne voir plus que les sujets qui à priori nous intéressent, le reste ne devenant simplement plus visible. Au contraire la lecture de la presse papier généraliste nous met face à tout un tas de sujets qui à priori ne nous intéressent pas forcément mais peuvent par leur visibilité piquer la curiosité. Ce phénomène disparaissant sur le web c'est pourquoi je parles d'apauvrissement de l'info. Un magazine web reprenant le système structurel du papier permet peut-être d'amenner le lecteur sur des choses
avatar Philactere | 
Sur des choses auquelles il ne s'attends pas, d'où l'intérêt d'un tel magazine.
avatar Philactere | 
Mon dernier post était assez décousu... Ce que je voulais dire c'est que le mode de lecture sur le web amène un effet entonnoir sur un sujet et t'enferme dans zne thématique alors que le mode de lecture devka presse papier ressemble plutôt à un eventail de sujets.
avatar Ellipse | 
iApp VS HTML5 Cela dépend des buts et des moyens, les 2 approches ont leurs avantages et leurs inconvénients, même pour la presse. Pour cette dernière, le choix est certainement difficile et peut être lourd de conséquences financières.
avatar nantoine | 
>omega2 et philactere Nos remarques sont cumulables : l'intérêt du web est finalement l'affinement thématique ultra ciblé. Il me semble que c'est donc un non-sens de vouloir proposer un objet numérique aussi dense que ce qu'on voit là. Pour moi il y a deux usages pertinents du net pour les magazines: --->un genre de code barre associé à chaque article sur la version papier qui permette d'avoir accès à des compléments très fouillés en ligne, le code barre (ou puce RFID ou autre système) justifiant en plus un acte d'achat --->une simple page d'accueil personnalisable, plutôt dépouillée mais très bien hiérarchisée, avec un système ultra pertinent d'appel de contenus au fur et à mesure qu'on avance dans une arborescence en perpetuelle évolution (une nouvelle génération de moteurs de recherche)

CONNEXION UTILISATEUR