Flash 10.1 : Adobe joue sur tous les terrains

Florian Innocente |
Flash 10.1 s'annonce comme une évolution majeure chez Adobe avec en particulier une volonté de l'imposer sur toutes les plateformes mobiles qui comptent… mais sans l'iPhone. Adobe a annoncé aujourd'hui qu'une version bêta publique de Flash 10.1 serait disponible sur Windows Mobile, webOS (Palm), Mac OS X, Windows et Linux d'ici la fin de l'année. Symbian OS et Android rejoindront ce cortège au début 2010. RIM n'est pas oublié, le fabricant canadien a également signé avec Adobe, mais sans donner de date de disponibilité du lecteur sur ses BlackBerry.

Tout cela s'inscrit dans l'Open Screen Project, qui s'étend jusqu'aux téléviseurs reliés à Internet. Objectif, avoir un lecteur Flash s'appuyant sur des bases communes à toutes les plateformes et vendre cette forme d'universalité aux développeurs et fournisseurs de contenus.

L'iPhone sur la touche
Absent notable de cette grande parade, l'iPhone. Adobe n'en fait pas mystère il a besoin d'Apple pour intégrer Flash sur iPhone OS et cette aide ne venant pas, l'éditeur a choisi de recentrer ses ressources de développement sur les autres plateformes, tout en laissant la porte ouverte au cas où. Pour bien montrer que le perdant dans l'histoire est Apple, Adobe affirme que 85% des 100 principaux sites web utilisent Flash et qu'environ 75% des vidéos sur le web également.

Apple de son côté semble plutôt préférer jouer sa propre partition (il faudra aussi compter avec Silverlight chez Microsoft). S'agissant du développement d'applications ou de petits jeux le catalogue de son App Store montre qu'iPhone OS est largement à la hauteur. Le WebKit de Safari évolue pour gérer des animations toujours plus complexes (on l'a vu aussi avec les contenus interactifs proposés par les iTunes LP) et la dernière version d'iPhone OS a mis en avant un protocole de streaming vidéo adapté aux mobiles, c'est aussi l'une des nouveautés de Flash 10.1 (voir à ce sujet l'article Adobe s'engage dans le Streaming HTTP).

Sur ordinateurs
Plusieurs choses sont à attendre de ce nouveau Flash 10.1. Côté ordinateurs, Adobe promet une adaptation 64 bits pour Mac OS X et Windows mais pas avec la première version. Actuellement, seul Linux en profite dans une version alpha de Flash 10. L'accélération matérielle est prévue pour la lecture des vidéos H.264 afin de décharger le processeur principal. Un mode de consultation privée a été ajouté afin que les contenus consultés ne soient pas conservés dans l'historique et le cache du navigateur. Cependant, Safari est absent des navigateurs cités (Firefox, Chrome et Internet Explorer). Des applications Flash et AIR pourront aussi utiliser le microphone de l'ordinateur pour des applications ludiques (karaoké…) ou plus professionnelles.

Sur téléphones
Dans sa version mobile, Flash 10.1 saura utiliser l'accéléromètre et le multi-touch : changement de l'orientation de l'écran, pincements avec deux doigts, défilements, double tapotement, utilisation des claviers virtuels, support des "gestures" pour leur associer des actions, etc. Certaines de ces fonctions tireront partie de Windows 7 sur les PC à écrans multi-touch.

flash101palmpre


Adobe affirme avoir énormément travaillé sur les performances (gestion de la mémoire, temps de chargement, accélération matérielle dans les effets et animations, préservation de la batterie…) afin de rendre Flash exploitable sur les mobiles (deux démos sont faites sur un Palm Pre et un smartphone Windows Mobile). Le déploiement de cette nouvelle version se fera essentiellement au premier semestre 2010, une fois sortie de sa période de bêta.
Tags
avatar Bjeko | 
C'est la guerre entre Apple et Adobe, et ça ne m'arrange pas, étant client des 2 marques :((((
avatar Florent Morin | 
@Bjeko Je ne pense pas qu'ils soient en guerre : Adobe a d'ailleurs son application sur l'App Store. Cependant, il est vrai que là où Adobe est très permissif (performances) Apple ne l'est pas du tout. C'est un mal pour un bien : d'ailleurs, le numéro 1 du surf sur mobile reste l'iPhone...
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Pouquoi est ce qu'il bossent pas ensemble!? Il ont des raisons de s'éviter?
avatar florent | 
Probablement, le fait qu'avec le Flash, Adobe apporterait à l'iPhone une nouvelle série de jeu via le navigateur qui ne serait plus du tout contrôlable par Apple.
avatar ligouane | 
Oui et puis déjà que les performances de Flash Player sur mac sont dramatiques, j'ose même pas imaginer ce que ça serait sur un iPhone, notamment en terme d'autonomie... C'est peut-être pas plus mal à ce niveau-là, quoi. Bon par contre c'est gonflant pour les utilisateurs et pour les développeurs...
avatar oxof | 
Je pense comme toi Florent. Apple se sert de l'iPhone pour promouvoir ses outils de développement. Bonne stratégie apparemment mais ça ne m'arrange pas. J'ai pas trop envie d'investir du temps sur XCode alors que je connais parfaitement Flash. Alors c'est bien qu'Adobe se bouge un peu car en tant que développeur Flash je balise en peu en ce moment. Soit c'est Adobe qui se bouge, soit c'est moi :-)
avatar edmini | 
Perso, je n'ai absolument pas besoin de Flash sur mon Iphone. Adobe peut garder pour elle cette application indigeste.
avatar oomu | 
@Kadix [05/10/2009 13:02] >Pouquoi est ce qu'il bossent pas ensemble!? Il ont des raisons de s'éviter? parce que flash est un boulet pour apple. Tout comme Microsoft aimerait vivre sans Adobe. ou que java de sun était une gène (ridicule mais une gène) pour Adobe etc. - Oxof décrit très bien pourquoi apple et adobe ne se normaliseront pas avant un moment. Apple a très bien su utiliser l'iphone pour populariser toutes les pratiques de développement du mac (xcode, objective C , cocoa, etc) et Adobe a toute sa gamme de produit de créations flash/pdf à défendre via le plugin flash. - en tant que développeur d'une technologie N, on doit toujours baliser, parce que tôt ou tard la technologie N est concurrencée. exemple, j'ai connu des ingénieurs purement "unix", l'arrivée de windows nt 3.51 fut vécu comme une catastrophe. (et à très forte raison). - et pareil que Florent, le support de flash permettrait de contourner l'usage de Xcode et de l'itunes App Store. - bref, je reste persuadé qu'Apple et Adobe n'abandonneront que forcé et contraint.
avatar oomu | 
@Kadix [05/10/2009 13:02] >Pouquoi est ce qu'il bossent pas ensemble!? Il ont des raisons de s'éviter? une autre raison : parce que ce ne sont pas des bisounours mais des entreprises commerciales parfois concurrentes.
avatar revlam | 
Ouai c'est bien beau tout cette gue-guerre mais entre temps on a pas accès au flash sur notre mobile préféré et c'est vraiment dommage surtout que je vois pas trop ou Apple va y perdre...
avatar an3k | 
Je pense que Steve a du avoir un traumatisme avec un ramasse miette dans son enfance, alors il a décidé que Java et Flash ne seraient pas sur iPhone ! Ou cela est-il lié aux parts de marchés ? Tant que ce ne seront que des miettes, ils ne veulent pas que ce soit les autres qui les ramassent ?
avatar an3k | 
@revalm : dans Flash tu peux faire des sockets, streamer toutes sortes de contenus, faire de la visio, des conf-calls... Et ca passe pas par l'appstore
avatar an3k | 
http://media.bestofmicro.com/un-flash-pour-iphone,W-K-85412-3.jpg
avatar Silverscreen | 
Sans compter que même revu, Flash est un ogre en ressources : l'autonomie de l'iPhone est un point critique et c'est déjà une des raisons pour lesquelles ont ne peut pas ouvrir plusieurs applis en même temps et pour lesquelles les notifications systèmes pour les applis tierces ont tant tardé sur l'iPhone. Sinon, une OPA sur Adobe coûterait combien ?
avatar biniou | 
Mort au flash ! En plus ça fait mal aux yeux ...
avatar mediapress | 
il n'empêche que flash est bien présent dans le web, il faut en tenir compte...
avatar JordiX | 
[quote=mediapress]mediapress [05/10/2009 14:58] il n'empêche que flash est bien présent dans le web, il faut en tenir compte...[/quote] Honnêtement, à part pour les pubs et les vidéos (youtube, vimeo etc...), l'utilisation de flash reste marginale. Combien de fois as-tu ressenti le manque de flash sur l'iphone? 1% des fois? En tout cas c'est mon ressenti. Et puis quand je vois comment souffle mon macbook air dès qu'il y a du flash qui tourne, je me dis que ce n'est pas si mal que ça qu'il ne soit pas présent sur l'iphone. Le jour où flash tournera sur l'iphone, des sites flash adaptés à l'iphone apparaîtront au détriement des sites web 2.0 pourtant plus économes. C'est en tout cas mon avis :)
avatar mediapress | 
ben en fait, pour mes besoins persos, j'utilise flash sans doute à 10-20 %... pour mes besoins pros, je l'utilisent à plus de 60%, travaillant dans le domaine du design, photographie, etc... les sites sont majoritairement en flash...
avatar BioSS | 
Je ressens le manque de flash tous les jours. Impossible d'accéder à beaucoup de portfolios de photographes, d'aller sur dailymotion / vimeo / deezer / youtube. On est obligé de se taper les applications qui mettent du temps à sortir, et sont souvent moins riches en fonctionnalités (comme les favoris de youtube et la connexion au compte qui n'étaient pas là jusqu'à il y a peu). Impossible de voir certaines animations reçues dans le cadre du travail pour vérifier avec le client, impossible de m'émerveiller devant les sites fwa, impossible de regarder les vidéos sur Fubiz / Emob / Videocopilot, impossible d'utiliser tous les outils full flash comme le photoshop online, les outils musicaux vraiment avancés, etc... Bref, Flash, autant l'avoir, ceux qui n'en voudront pas le désactiveront dans les réglages et basta, c'est débile de vouloir interdire aux autres possesseurs de l'iPhone d'en bénéficier.
avatar Goldevil | 
Salut, je travaille dans le développement Flash/Flex et j'aimerais casser quelques idées reçues: Flash est lent - Flash n'est pas gourmand en ressource. Cela dépend ce qu'on en fait. Si vous n'utilisez pas la vidéo HD ou la 3D évoluée (textures, ombrage...) ce n'est pas lent du tout. - Etant multi-plateforme, un applet Flash n'est pas optimisé pour tirer partie de l'accélération matérielle spécifique à chaque environnement. Néanmoins Adobe fait de gros efforts en ce sens avec Pixel Bender ou l'accord avec NVidia récemment commenté dans la presse. - Flash est parfois nettement plus performant que du HTML/Javascript. Petit test : dessinez un rond en HTML sans utiliser une image. (Non, il n'y a pas de balise "circle" en html.) Pour afficher un rond dans une page il faut soit une image soit du javascript. - Pour les application business, Flash/Flex est beaucoup plus performant que n'importe quelle librairie Javascript. Affichez 10000 lignes dans un datagrid avec JQuery ou Google Tookkit et observez la vitesse de chargement/défilement avec un appli Flash qui utilise AMF3. On ne parle pas de quelques pourcents mais plusieurs ordres e grandeur. Pourquoi Apple ne veut pas Flash. - Si Flash (qui finalement est un langage interprété) est disponible sur l'iPhone cela signifie que n'importe qui pourra vendre/distribuer n'importe quelle application sans passer par l'AppleStore. Vous imaginez le manque à gagner pour Apple qui se fait 30% sur chaque appli vendue et qui vends le droit de soumettre une appli à 99$. - Si Air, qui est une technologie qui permet d'exécuter des application Flash/html hors connexion comme des appli native, est disponible sur l'iPhone, il sera possible de faire des choses qui ne sont pas actuellement permises par Apple sans que les lutins de l'AppStore puisse vérifier quoi que ce soit. - Flash ne fait pas mal au yeux... sauf si le développeur affiche une souris rose sur un fond mauve, alors, oui ca fait mal aux yeux. Le mauvais goût est universel.
avatar mediapress | 
ne pas lire le flash, c'est tout simplement se privé d'une certaine partie du web... apple devra céder si les autres smartphones l'intègrent et que la technologie a bien avancé... et ne pourra plus dire que ça ne marche pas... moi, perso, quand je vois mon propre site qui est tout simple et ne demande pas trop de ressources en flash mais qui ne marche pas du tout, ça ne m'emballe pas trop...
avatar - B'n - | 
Pour compléter Goldevil : à mon avis les 3 raisons principales du refus de Flash pour l'iPhone sont : - l'autonomie qui en prendrait un coup - le manque à gagner énorme car 'plus personne' ne payerais de mp3 avec l'accès à Deezer et compagnie - le fait que la navigation en Flash utilise souvent des réactions aux survols de zone : comment la traduire avec le tactile? @ Goldevil tjrs : Comment expliquez-vous les pauvres performances de Flash sur Mac s'il n'est pas gourmand en ressources? (mauvaise optimisation, … ?)
avatar mediapress | 
et comment expliquer si apparemment ça marche les autres smartphones et pas l'iphone... ??? toutes les excuses sont là, mais si le flash va être présent sur les concurrents, et pas l'iphone... flash marche très bien sur mac, faut arrêtez avec ça... faut arrêtez de vous bloquez avec flash, ÇA EXISTE ET ÇA EXISTERA ENCORE TRÈS LONGTEMPS!!!
avatar mediapress | 
et je rajouterai : [b] - le fait que la navigation en Flash utilise souvent des réactions aux survols de zone : comment la traduire avec le tactile?[/b] à croire que l'html n'a pas de survol non plus de souris ? donc tout les sites qui utilisent le survol ne fonctionnent pas sur l'iphone ??? ah ah ah... comme c'est bizarre... ça marche pourtant chez moi..
avatar - B'n - | 
[quote]à croire que l'html n'a pas de survol non plus de souris ? donc tout les sites qui utilisent le survol ne fonctionnent pas sur l'iphone ??? ah ah ah... comme c'est bizarre... ça marche pourtant chez moi..[/quote] C'est quoi ce ton? Je fait des suppositions pas la peine de s'enflammer. La gestion du survol et des déplacements du curseur de flash est quand même plus complexe que celle de l'html : tu vois un curseur sur l'iPhone? [quote]flash marche très bien sur mac, faut arrêtez avec ça... faut arrêtez de vous bloquez avec flash, ÇA EXISTE ET ÇA EXISTERA ENCORE TRÈS LONGTEMPS!!![/quote] Tout à fait d'accord, sauf sur le fait que "ça marche très bien sur mac"… même sur un MacPro c'est pas rare que ça rame, alors que c'est nikel avec un PC moyenne gamme.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR