Procès Word : Microsoft gagne un peu de répit

Arnaud de la Grandière |
Nouveau rebondissement de l'affaire Word : Microsoft avait été condamnée à verser 240 millions de dollars à la société i4i Inc, et à cesser la commercialisation de Word en l'état ou de le remplacer par une version qui ne viole plus le brevet de i4i sur la gestion du XML.

Microsoft a fait appel, celui-ci sera plaidé le 23 septembre, mais la décision étant exécutoire à partir du 10 octobre, ça ne laissait que peu de marge (voir notre article Procès Word : l'appel de la dernière chance?).

Microsoft a demandé et obtenu la suspension de l'injonction, qui attendra donc que le pourvoi en appel soit jugé, au grand dam de i4i.

La firme de Redmond a été soutenue par Dell et HP qui ont fait savoir à la Cour que la modification des fichiers installés sur leurs ordinateurs poserait de nombreux problèmes dans un laps de temps si court.

Voilà donc un peu de répit pour Microsoft qui pourra donc préparer sereinement ses arguments en appel, qu'il lui restera encore à gagner si elle veut échapper au couperet de la décision en première instance.


avatar eauliv | 

c'est étonnant de constater que Microsoft avec tous ses milliards a malgré tout un comportement de petit voleur.

avatar funatik2k | 

Ça me rappelle que dans les métadonnées de certains sons système de Windows XP, on pouvait voir qu'ils avaient été exportés avec un logiciel audio cracké.

avatar rkrcmar | 

Politique de voleurs chez Microsoft, ou pas.

Avec les lois américaines sur les brevets, il y a un tas d sociétés parasites qui déposent des brevets de tout et de n'importe quoi, qui ne produisent absolument rien et n'exploitent pas leurs propres brevets mais passent leur temps à traquer ceux qui ont eu la même idée mais après eux pour les racketter.

avatar CocoaPower | 

Tout a fait d'accord, le problème c'est les brevets logiciels.
Avez-vous jeté un coup d'oeil au brevet de ce procès? C'est complètement générique comme utilisation de XML.

avatar lennoyl | 

En général, les sociétés "parasites" profitant de brevets alakon perdent toujours leurs procès (leur business est de faire payer leur cible avant qu'il n'y ait procès)
Ici, vu que c'est allé jusqu'au procès et que Microsoft (avec ses milliers d'avocats) a perdu, ça m'étonnerait fortement que cette société soit juste un énième parasite.

avatar MistakenMobius | 

alors pourquoi attaquer au east texas si ce brevet est si solide; rien que le choix de la cour la plus favorable au brevet bidon montre qu'il s'agit d'un cas de Paten Troll

avatar Fid | 

i4i est une société qui a travaillé avec Microsoft suite à une demande du DoD américain.

Une fois que MS a pu bien comprendre les méthodes de i4i, ils les ont intégré dans Word, massacrant du même coup l'avenir de la société.

i4i n'est pas un patent troll, et comme tout au long de son histoire, Microsoft a agi de façon incroyablement anti-concurrentielle et illégale. Pour une fois, ça leur revient dans la tronche.

Edit @MistakenMobius : la cour est située au Texas, mais il s'agit d'une cour fédérale. L'injonction est valable sur tout le territoire américain. Et si tu avais à défendre un brevet, est-ce que tu choisirais une cour ouvertement hostile aux brevets ? Franchement...?

avatar makidoko | 

Ce que j'adore dans cette histoire, c'est qu'on dirait que Microsoft reconnait sa faute, mais plaide "le mal fait".

Le constructeurs s'y mettent à ses cotés, et du coup, avec un lobbying savament organisé, on risque d'avoir un non-lieu, parce qu'en fait la réparation serait trop galère pour le délinquant.

Ce serait la porte ouverte à toutes les Fenêtres.

avatar Yves SG | 

@ fid : +1

CONNEXION UTILISATEUR