Trois mois avec un disque SSD

Christophe Laporte |
Les ordinateurs portables ont connu des évolutions importantes à tous les niveaux ces dernières années. Avec le passage à Intel, ils ont gagné énormément en puissance et sont désormais suffisamment puissants pour satisfaire l’immense majorité des utilisateurs. Dans le domaine, les progrès sont constants et le ratio performance par watt n’a cessé de s’améliorer.



Au niveau des GPU, le gain de performances a également été spectaculaire ces dernières années. Si les MacBook étaient limités au niveau des jeux, ce n’est plus le cas depuis qu’Apple a adopté la NVIDIA GeForce 9400M. Reste le disque dur qui a énormément évolué au niveau de la capacité de stockage, mais qui en matière de performances n’a pas progressé aussi rapidement que les autres composants.

Sur un portable, c’est souvent le maillon faible. Cela se ressent particulièrement au démarrage de Mac OS X où il faut attendre parfois plusieurs minutes pour prendre véritablement la main. Mais la technologie SSD est en train de bouleverser la donne. Les disques embarquant cette technologie se démocratisent rapidement et seront sans doute proposés par défaut d’ici quelques années.

Maintenant que l’on trouve des disques SSD de 256 Go (à un prix encore élevé), une capacité de stockage suffisante pour la plupart des utilisateurs ayant un portable comme machine principale, nous en avons installé un sur un MacBook Pro Penryn (2008). Notre choix s’est porté sur un OCZ Vertex Series.

Des premiers pas difficiles

Avant de l’installer dans notre MacBook Pro, nous avons dû mettre à jour son firmware. Et la chose n'était pas simple car l’application requise ne fonctionnait que sous Windows. La solution la plus "simple" était alors de trouver un PC sous Windows pour réaliser l'opération. Ce qui était déjà mieux que par le passé, où il fallait accoler au disque un cavalier (on avait l’impression d’être revenu dix ans en arrière).

Heureusement, il n'est plus nécessaire d'en passer par là, ni de démonter le Mac pour mettre à jour le disque, ce qui est plutôt une bonne nouvelle sachant qu’il n’est pas aisé de démonter les MacBook Pro qui ont précédé la génération «Unibody». Car OCZ propose une nouvelle révision de son firmware. Celle-ci peut s’installer directement depuis un Mac. Il suffit juste de graver un CD qui contient le système d’exploitation FreeDOS (là encore, c’est retour vers le futur) et le patch en question. L’opération est plutôt triviale pour quiconque ne prend pas un malaise lorsqu’il tombe sur une ligne de commande.

Le fabricant dit réfléchir à la possibilité de sortir une version Mac de son logiciel de mise à jour des firmwares. Ce qui serait quand même la moindre des choses pour une société qui commercialise depuis quelques mois déjà une nouvelle gamme de disques baptisées "Vertex Mac Edition", qui sont absolument identiques aux autres modèles, si ce n’est qu’ils possèdent un logo Mac OS…



L’installation du disque sur sur notre MacBook Pro est assez délicate et nécessite une grande attention. iFixIt publie sur son site un pas à pas expliquant, photos à l’appui, comment remplacer le disque dur sur un MacBook Pro.

Une fois le SSD mis en place, il n’y a qu’à réinstaller Mac OS X ou faire un clone de votre disque de sauvegarde.

Premières impressions

Une fois les différentes réinstallations terminées, le plus frappant est la réactivité de l’ordinateur qui donne subitement l’impression d'avoir des ailes. Mac OS X se charge quasiment instantanément. Il n’est plus nécessaire d’attendre deux minutes pour se mettre à travailler. L’immense majorité des applications se chargent «en un bond de Dock». On n’a plus cette sensation d’attendre l’ordinateur, une différence très plaisante au quotidien.



Une sensation dont l'absence devient vite insupportable lorsque l’on retourne travailler sur un ordinateur équipé d’un bon vieux disque dur. L’iMac Alu de première génération qui m’a toujours donné l’impression d’être plus réactif que le MacBook Pro a, depuis le passage au SSD, pris un coup de vieux.

Lorsque l’on revient sur un Mac doté d’un disque dur normal, une autre différence saute à la figure : le silence des disques SSD. Là aussi on y prend goût très rapidement…

SSD : quelles conséquences sur l'autonomie ?

Un ordinateur portable est un compromis subtil entre performances et autonomie. Nous avons donc cherché à savoir si le remplacement de disques avait un impact significatif sur l’autonomie.

En utilisation courante, nous n’avions pas constaté de changements significatifs. Et les quelques tests que nous avons fait, viennent confirmer cette impression : 5 minutes d’autonomie en plus pour le SSD lors d’utilisations intensives d’applications Internet et logiciels bureautique. Bref, à ce niveau-là, la différence est difficilement perceptible.

Et les performances...

Nous avons mesuré les performances de l’OCZ Vertex 256 Go avec le disque dur fourni avec le MacBook Pro. Il s’agissait d’un Fujitsu à 5400 tr/min. Comme le montrent ces graphiques réalisés avec QuickBench, il n’y a pas photo entre les deux produits.


Le modèle SSD



Le modèle avec disque dur



Les courbes parlent d’elles-mêmes ou presque. Dans chacun des tests, le Fujitsu est battu à plate couture. L’un des avantages également du SSD par rapport aux modèles traditionnels, c’est que leurs performances ne se dégradent pas à mesure que le disque se remplit.

SSD : les grandes questions

Lorsque l’on évoque les SSD, il y a plusieurs points qui reviennent fréquemment. Le premier concerne la durée de vie de ces modèles. Au bout d’un certain temps, les cellules ne sont plus capables de retenir le courant et deviennent par conséquent inutilisables. Ça, c’est pour la théorie. Pour faire face à ce problème, les fabricants ont inventé un procédé, le wear leveling, qui permet lors de l’écriture de données au contrôleur de répartir celles-ci sur un maximum de cellules.

OCZ assure dans sa fiche technique que ses modèles SSD possèdent un temps moyen entre pannes (MTBF) de 1,5 million d’heures (171 ans…).

Ce problème existe, mais est certainement plus théorique qu’autre chose. L’utilisateur moyen a sans doute plus à craindre des vibrations et des chocs pour son disque dur (même si de gros progrès ont été faits ces derniers temps) que de la durée de vie des cellules de son SSD.

L’autre grand problème souvent évoqué avec les SSD concerne la gestion des données. Réécrire sur une zone déjà occupée nécessite d'abord un effacement physique avant de pouvoir réécrire dessus. Ce procédé peut à la longue avoir un impact négatif sur les performances en écriture.

Pour faire face à ce problème, la fonction "TRIM" a été mise au point. Cette commande permet au système d’exploitation, lors de l’effacement d’un fichier, de signifier au SSD les secteurs logiques correspondants, afin de les remettre à zéro. Cette commande a un inconvénient : il est impossible de récupérer les fichiers effacés accidentellement.

Reste que cette fonction est présente dans Linux et Windows 7, mais n'est pas au programme de Snow Leopard.

Afin de maintenir des performances optimales, OCZ peaufine actuellement une mise à jour firmware qui comprendra un Garbage collector. Lorsque le disque ne sera pas sollicité, il en profitera pour réorganiser le contenu des puces mémoires afin de garantir à l’utilisateur des performances optimums.

SSD : Que faire ?

Cela va sans dire le SSD est encore une technologie jeune qui est amenée à beaucoup évoluer. Et les prix sont amenés à encore baisser à l’avenir.

A titre d'exemple, en janvier 2008 le premier SSD utilisé par Apple avec le MacBook Air était vendu en option à 899 € pour 64 Go. Six mois plus tard il perdait presque 400 € et aujourd'hui le second MacBook Air est doté d'un 128 Go en standard. Un SSD de 256 Go coûte aujourd'hui 700 € environ alors qu’un disque dur équivalent pour ordinateur portable coûte au grand maximum 100 €.

Si vous voulez donner un coup de fouet à votre ordinateur et que vous ne comptez pas en changer de sitôt, cette option est à considérer.

Si vous avez l’intention de changer d’ordinateur prochainement, pensez également à étudier cette option, surtout si vous êtes dans l'optique d'acheter un ordinateur portable. Il vaut peut-être mieux investir dans un SSD que dans un processeur en option qui n'apporte que quelques centaines de mégahertz en plus.

Sur l’Apple Store, il faut en moyenne ajouter 300 € au prix de base pour avoir un SSD de 128 Go et 700 € pour un SSD de 256 Go.

Nous avons utilisé un SSD en production pendant plus de trois mois sans problème, si ce n’est un bogue qui parfois empêchait l’ordinateur de sortir de veille. Ce problème a été corrigé avec Mac OS X 10.5.7.

Si l'OCZ Vertex II nous a apporté satisfaction, sachez que ce n’est pas le seul modèle que l’on trouve sur le marché. Patriot, Corsair, Samsung, SuperTalent pour n’en citer que quelques un, commercialisent en France des modèles équipés d’une capacité de stockage de 256 Go.

Tags
#SSD #ocz
avatar Saint-Jey | 

quand les prix seront abordables, je n'hésiterais pas... Voilà l'évolution pour l'Imac 2010, un SSD de 120Go pour le système et les applications et un HDD de 1To pour les photos, vidéos ...
D'ailleurs, petite chose marrante, dans Snow Leopard, le dossier où sont rangées les vidéos ne s'appelle plus "Séquences" mais "Vidéos". C'est mieux ainsi je trouve

avatar Dr_cube | 

C'est évidemment la prochaine grosse révolution des PC après les processeurs multi-coeurs. J'ai hâte de voir disparaître ces vieux disques durs magnétiques qui évoquent plus le tourne-disque de ma grand mère que l'ère du numérique.. Le disque dur est actuellement le composant le plus fragile, le plus lent et le plus bruyant de nos PC. J'espère vraiment que 2010 va enfin marquer l'avènement en standard de ces disques durs dans tous les Mac.

avatar RickDeckard | 

Le "Ce processeur graphique est tellement puissant" en parlant d'une 9400M est peut-être de trop ? C'est que du Ion rebadgé qui n'est que 5x plus perf que le catastrophique IGP Intel.

Sinon, je rêve de passer au SSD, le gain en réactivé doit être assez dingue. Mais c'est vraiment trop cher actuellement.

avatar iDanny | 

"plat de couture"... c'est quoi, un nouveau truc à bouffer ? ^_°

edit: aaah voila, ça a été corrigé en douce, bande de malignous :D

avatar Christophe Laporte | 

@ RickDeckard

je reconnais volontiers m'être emballé un peu

avatar oomu | 

quand on va commencer à enfin migrer vers le raytracing pour les jeux, vous verrez si les "gpu" sont si "puissants" que ça.. haha.. ha...

avatar Jellybass | 

Très intéressant, ce test.

avatar rocksolide | 

Je suis tout à fait d'accord avec Dr_Cube. Il mérite un prix Apple pour ce commentaire magnifique.

avatar Lonneki | 

L'Intel X25-M est beaucoup plus intéressant pour les Macs. En absence du TRIM sous SL, l'Intel perdra peu de performances avec le temps, là ou les OCZ, Crucial, etc.. vont s'effondrer.

avatar Lonneki | 
avatar san lee | 

Ouais enfin "abordable"… 256Go pour 700 euro… Je vais attendre 2030 pour avoir un 500Go pour 100 euro moi…

avatar ikeke | 

On parle souvent de mettre un SSD sur un MB ou MB Pro mais qu'en est-il des iMac ?
Certains d'entre vous ont-ils fait installer un SSD dans leur iMac auprès d'un APR ?
Je demande cela car je trouve que le HD est vraiment le facteur ralentissant les performance de mon imac early 2008 acheté en fin d'année passée.

avatar val1984 | 

[quote=RickDeckard]Le "Ce processeur graphique est tellement puissant" en parlant d'une 9400M est peut-être de trop ? C'est que du Ion rebadgé qui n'est que 5x plus perf que le catastrophique IGP Intel.[/quote]
Ou plutôt l'inverse, le 9400M est sorti avant d'être rebadgé en Ion.

avatar afficiomacos | 

J'utilise un SSD 256 Vertex sur mon Mac Book Pro depuis quelques mois déjà. Jamais je ne reviendrai en arriere et je garderai meme ce disque quand je changerai de machine. Le gain de performance est exceptionnel. Le temps gagne a allumer sa machine ou revenir de veille est tel que cela permet de le fermer meme pour quelques minutes de facon a gagner de l'autonomie. Surtout depuis que le bug a ete corrige depuis la derniere maj Mac OS. Les gains sont spectaculaires en photo, l'ouverture de iphoto est quasi instantanee, et l'ouverture de photoshop aussi meme avec un gros fichier raw.

Je ne me suis pas encore lance dans la mise a jour du firmware j'avoue avoir un peu peur. Mais si je le fais, je ferai un clone de mon disque avant sur un disque classique, au cas ou!

L'ideal serait de disposer de deux disques, un SSD pour les applications, caches, logs, mails et tous autres fichiers frequemment accedes, et un deuxieme classique mais tres gros pour les lourds fichiers que sont les videos, documents, photos, et musiques. Mais l'autonomie risquerait de souffrir ainsi que le risque de garder toutes ses donnees sur la meme machine

avatar benouwa | 

En effet, on ne parle jamais du SSD ....je savias que c'était bien plus rapide, mais j'avais jamais tilté qu'il valait mx mettre 300€ dans le SSD que dans un meilleur processeur !

Parcontre je trouve ça monstrueux la variation de prix des SSd sur l'apple store ! 300 euros le 128Go si on prend un macbook pro 13 pouces ...162€ si c'est le MBP 17 !

avatar s_d | 

Pour ma part, voici [url=http://sd55.free.fr/wordpress/?p=268]mon expérience avec un MacPro[/url] : que du positif !

avatar E-Play | 

Si je veux changer le DD de mon portable, je dois booter sur un dvd d'install pour réinstaller le système ???

Ca pose pas de problème ???

avatar muhyidin | 

Un truc sympa et de mettre un petit SSD à la place du Superdrive ( si on en a pas besoin bien sur :)

avatar stephane88 | 

[quote] benouwa [31/08/2009 17:38]

En effet, on ne parle jamais du SSD ....je savias que c'était bien plus rapide, mais j'avais jamais tilté qu'il valait mx mettre 300€ dans le SSD que dans un meilleur processeur !

Parcontre je trouve ça monstrueux la variation de prix des SSd sur l'apple store ! 300 euros le 128Go si on prend un macbook pro 13 pouces ...162€ si c'est le MBP 17 ! [/quote]

Je dirais que c'est du au fait que le DD proposé en standard dans un 13" n'est pas le même que dans le 17", tout simplement.

avatar gregelhombre | 

@muhyidin

tiens tiens tiens, j'y avais pensé, mais je ne pensais pas que c'etait possible !
As tu des tuto pour le faire, des liens seraient le bienvenu , car j'en ai pas entendu parler (je voulais deja changer mon DD sur mon MBP, mais comme le drive, on ne s'en sert jamais....)
Par contre, la batterie doit en prendre un coup, et ca doit chauffer aussi pas mal

merci

avatar virgilerl | 

Si les SSD (disques durs) sont "incrémentés" sur la carte mère .
1- Ne pourra t on plus les retirer comme auparavant ?
2- En qu'à de dysfonctionnement de la carte mère , qu'arrivera t il à nos données ? etc....etc...

avatar muhyidin | 

gregelhombre macbidouille avait publié un tuto en ce sens. je sais que Macway vend des adaptateurs (prix raisonnable) pour mettre un DD à la place du Superdrive, ça ne doit pas être vraiment différent avec un SSD.
Je ne l'ai pas fait mais j'envisage de le faire : SSD 80Go + DD 500Go en 7200trs/mn

avatar meurten | 

bonjour,
au risque de passer pour un horrible conservateur rétrograde de la préhistoire, je ne suis pas encore convaincu par la réactivité des SSD, même suite à ce test.
Peut-être parce que je n'ai pas eu l'occasion d'en utiliser moi-même... Soit!

Ok c'est plus rapide mais je mets dans la balance pour l'instant les 16 s de gagnées au redémarrage d'après cette vidéo (on peut patienter 16s avant un redémarrage, je sais pas ranger son bureau, faire une pause pipi, c'est quand même pas l'éternité 16 s non?) vs la capacité réduite de ces disques SSD comparée aux HDD classiques, et surtout surtout surtout leur coût supérieur!

Donc, c'est une techno intéressante, probablement le support de stockage de l'avenir, mais perso je ne suis pas client pour le moment.
Je viens de mettre un excellent WD 500 Go Caviar Blue dans mon MBP et j'en suis super satisfait.
Pour 89 eur...

Donc bonne chance au SSD, mais le HDD n'est pas mort.

avatar Cubytus | 

Il faut quand même dire que tous les SSD n'ont pas la même performance, certains des "premier prix" (si le terme s'applique bien à des pièces de 400€) sont lents.

L'article n'indique que le temps de démarrage, une mesure que je trouve inutile; étant donné la stabilité de Mac OSX, qui a réellement besoin de redémarrer sa machine assez souvent pour que la performance du disque dur devienne un facteur décisif?
Ah, si le SSD avait existé du temps de Windows Me :-D

Puis le temps de sortie de veille... Quelques secondes vs. instantané?

C'est bien d'avoir parlé des fonctions de réduction de l'usure des cellules, ceci dit, existe-t-il un système d'alerte à la SMART pour qu'un utilisateur sache si une cellule devient peu fiable? Ou mieux, que cette cellule soit mise en quarantaine silencieusement, la capacité du SSD réduite d'autant, l'important étant qu'il reste fonctionnel. Ça vient d'une idée similaire pour la RAM, qui, mystérieusement, n'est toujours pas implantée en série dans OS X, Win ou Linux (où c'est simplement un projet pas trop abouti). Le but est d'éviter de jeter un SSD (très cher) dont 4 ou 5 cellules seraient devenues défectueuses après usage.

J'aurais bien aimé que l'article indique la performance lorsque le système swappe (inévitable en multi-tâche lourd), un véritable tue-l'amour du plaisir de bosser sur Mac OS X (et les autres OS, mais ils ne sont pas concernés ici)

Recommander de mettre + de sous dans le disque dur que le CPU est, encore une fois, dépendant des besoins. "Quelques centaines de MHz", sur un CPU type Core 2 Duo, c'est beaucoup plus important que sur d'autres srchitectures. Tout dépend des besoins; un type qui se balade souvent entre différentes applications ou fait du calcul sur des grandes quantités de données préfèrera avoir un SSD pour accélérer la lecture. Celui qui fait de la capture et encodage vidéo ne regardera que les disques durs à plateaux de forte capacité. Le SSD n'est pas un choix évident vu le tarif 6 à 7 fois plus élev

avatar oeufmollet | 

Perso je trouve le SSD encore beaucoup trop cher.

J'ai préféré remplacer mon hdd 5400tr de mon macbook blanc par un 7200tr WD Scorpio Black, et deja, ça donne un sacré coup de fouet à la machine, pour beaucoup moins cher.

avatar Daniel Noel | 

J'ai installé un SSD 128 dans mon Mac Pro première génération. Mac Os Lion 10.7.1
La performance est radicale. Démarrage en qques secondes . Ouverture instantanée des applications. Remarquable. Et quel silence.
Daniel Noel, Qc, Canada

CONNEXION UTILISATEUR