iTunes Store : pas de hausse des royalties

Vincent Absous |
La presse s'en faisait écho mercredi : Apple menaçait de fermer iTunes Store si la National Musc Publishers' Association obtenait qu'on relevât le montant des royalties versées par les distributeurs de musique en ligne (lire notre article "iTunes Store : le retour d'une vieille menace"). Elle n'aura pas à mettre sa menace à exécution : le Copyright Royalty Board, en charge aux États-Unis de ce dossier, aurait décidé de n'en rien faire et de laisser le taux inchangé Apple et ses confrères n'auront donc pas à verser plus d'argent et les prix des téléchargements pourraient ainsi rester les mêmes dans les prochaines années. La National Music Publishers' Association réclamait 6 cents supplémentaires. Apple ne voulait pas en entendre parler. La menace a-t-elle eu son effet ? On ne le sait pas encore, mais il est sûr que les membres de la commission ont dû peser les choses avec attention.

avatar P'tit Suisse | 
Aux Etats-Unis, et bientôt en Europe, MySpace Music s'apprête à tuer ITunes avec des millions de morceaux gratuits financés par la publicité. Avec le soutien d'EMI, Warner, Sony-BMG, Universal et de The Orchad. La nouvelle fait le tour du monde depuis 15 jours. [url]http://www.letemps.ch/template/tempsFort.asp?page=3&article=240569 http://www.nytimes.com/2008/09/16/technology/16myspace.html?_r=1&oref=slogin
avatar P'tit Suisse | 
Allez, un petit extrait : “C'est le quasi-monopole d'Apple, avec son système iTunes, qui est visé. Car MySpace ne se limite pas au streaming mais s'attaque aussi au téléchargement payant, pour ceux qui le désirent. Or, à la différence de la pomme croquée, qui surprotège son catalogue, MySpace se révèle plus souple et ne met pas de barrières (DRM) aux morceaux téléchargés. Les chansons pourront ainsi être reproduites sans limitations, sur tous les supports (ordinateur, lecteurs MP3, clés USB, etc.) et seront compatibles avec toutes sortes de lecteurs. Y compris avec le... iPod d'Apple.» [urlhttp://www.letemps.ch/template/tempsFort.asp?page=3&article=240569
avatar Mukei | 
Avec l'etat economique actuel ils ne vaut mieux pas faire couler plus de boites ^_^
avatar Shralldam | 
C'est une question de goût personnel, mais s'il y a bien un site que je fuis, c'est MySpace… C'est un gros foutoir, surtout à cause de ses membres qui saturent leurs pages avec des fonds inutiles, des liens dans tous les coins, images lourdes, etc. Si MySpace Music est un clone de ce concept, on va rigoler.
avatar NightWalker | 
J'attends voir pour MySpace parce que leur situation par rapport aux majors est quand même assez paradoxale. Les majors gueulent parce qu'ils ne gagnent plus et là miracle, MySpace offre gratuitement des morceaux qui plus est sans DRM. Certes il y a la publicité qui finance, mais à quel niveau ? Lors du téléchargement ? ou en permanence, c'est à dire les pubs qu'on voit dès qu'on se connecte sur leur site ? Dans les deux cas les majors sont perdants... il suffit qu'une personne télécharge, donc une personne voit les pubs, puis elle distribue à ses amis. Quand on voit comment ces majors sont près de leur sous, ça me laisse un peu scéptique. En streaming, oui pourquoi pas, on est obligé de regarder les pubs. Mais en téléchargement ??? On verra bien... ce qu'il faut c'est d'arriver à secouer ces majors...
avatar fluxus | 
Sauf que contrairement a iTunes et à AmazonMp3, MyspaceMusic a interdit l'entrée aux indépendants, c'est uniquement reservé aux Majors.
avatar BenLeTibétain | 
Je pense qu'il vont mettre de la pub sur les morceaux de musique, façon radio :P
avatar pval | 
Et pas un mot pour les artistes dans les commentaires. Bien entendu.
avatar Samplay2 | 
"Et pas un mot pour les artistes dans les commentaires." On parle pas artiste , mais gros sious ! Maintenant que ça commence a marcher iTunes , faut taxer plus ! Encore une incitation au piratage! 1 pas en avant 2 pas en arrière ! @+
avatar pval | 
J'adore ce type de réflexion. ET les artistes, mon ami, ne peuvent pas parler gros sous. Taxer, il ne s'agit pas de taxes mais il s'agit de rémunérer correctement les artistes un mot dont vous ignorez le sens. Le prétexte du piratage à bon dos. Tiens les prix de telle quincailleries électroniques ont encore augmenté, encore une incitation au vol. Supposons que vous soyez commerçant..... Itunes est un déversoir à musique. Rien ne remplacera jamais les grandes maisons d'édition discographique.

CONNEXION UTILISATEUR