Renault confirme son association avec Google pour ses futures voitures

Nicolas Furno |

Renault a été parmi les premiers constructeurs automobiles à parier sur Android Automotive, le système d’exploitation de Google destiné aux voitures. L’entreprise française le propose depuis près d’un an dans la Megane E-Tech, qui est aussi sa première voiture « nouvelle génération », où l’informatique est centrale dans l’expérience et la conception. Ce choix n’était pas un accident, comme le confirme ce nouvel accord signé entre le groupe Renault et Google. Ce contrat conforte et étend le partenariat entre les deux entreprises et place Google au centre du futur de Renault.

La Megane E-Tech est une voiture non seulement entièrement électrique, elle est aussi l’une des rares à fonctionner grâce à Android Automotive, un système d’exploitation de Google (image Renault).

Ce partenariat est assez large, puisqu’il s’étend jusqu’à l’infrastructure « cloud » utilisée par le groupe Renault. À travers Google Cloud, le géant de la recherche devient le fournisseur de cloud privilégié par l’entreprise française, qui a initié sa transition en 2018 et qui entend l’accélérer désormais. Dans ce domaine, l’un des apports de Google devrait être en matière d’intelligence artificielle, notamment pour traiter toutes les (futures) données collectées par Renault, depuis ses usines comme depuis ses véhicules.

Pour les clients du constructeur au losange, ce partenariat signifie que tous les futurs véhicules de Renault devraient adopter les solutions de Google. On imagine qu’Android Automotive va se généraliser dans les nouveaux modèles, on le retrouve d’ailleurs dans l’Austral, un nouveau SUV qui reprend la planche de bord de la Megane. Le système d’exploitation de Google est libre et ouvert, ce qui permet de l’adapter à sa sauce et même de créer une version qui ne dépend pas des services de l’Américain. Ce ne devrait pas être le cas chez Renault, où tous les services de Google seront à la manœuvre : Google Maps pour le planificateur et le GPS, Google Assistant pour les commandes vocales ou encore le Play Store pour installer des apps tierces.

À l’image de ce que Tesla fait depuis des années, Renault s’engage sur la voie des véhicules qui sont avant tout des ordinateurs sur roues, ou bien des « Software Defined Vehicles » (SDV) dans le jargon. Au-delà de l’interface projetée sur les écrans placés dans l’habitacle, cela implique de penser la voiture comme un ordinateur, géré par un ensemble de puces et surtout du code qui peut être mis à jour à distance. Android Automotive se contente de gérer l’affichage, mais Renault veut aller beaucoup plus loin en reposant sur l’expertise de Google.

Image Renault.

Le développement de tout le logiciel destiné aux véhicules se fera notamment grâce à un « Digital Twin ». Ce jumeau numérique consiste en gros à reproduire le matériel d’une voiture dans Google Cloud, pour accélérer la partie développement, lors de la création du véhicule, puis pendant toute sa durée de vie pour ses mises à jour. Cela va au-delà du logiciel toutefois, Renault va aussi développer des services qui là encore évoquent directement ce que Tesla propose. Une « maintenance prédictive » saura détecter des défaillances en temps réel et Renault envisage même d’utiliser les données collectées par les véhicules pour les assurances, une idée mise en place par son concurrent américain depuis un an.

Côté matériel, Renault a aussi signé un accord long terme avec Qualcomm pour s'approvisionner en puces indispensables à ces ordinateurs sur quatre roues. Les deux entreprises travaillaient déjà ensemble depuis 2018, mais elles renforcent leur partenariat. Renault va notamment exploiter la plateforme Snapdragon Digital Chassis de Qualcomm pour gérer l’infodivertissement, mais aussi les assistances à la conduite et la connectivité des véhicules.

Les premiers SDV du groupe Renault devraient arriver à partir de 2026. L’entreprise a aussi annoncé la suite de son plan de modernisation, avec notamment le lancement d’Ampère, un nouveau constructeur automobile qui sera entièrement électrique et qui ne proposera que des véhicules informatisés. La firme avait déjà prévu de séparer ses activités en gardant une branche distincte nommée Power qui sera dédiée au thermique et à l’hybride, des motorisations qui persisteront bien au-delà de 2030 hors du continent européen1. Six véhicules électriques sont prévus dans le futur catalogue de ce constructeur, dont l’actuelle Megane E-Tech, mais aussi les Renault 4 et Renault 5 ainsi que le Scenic, trois modèles qui sont en développement depuis quelques années.

Le prototype de la future Renault 5 électrique à côté de son illustre ancêtre (image Renault).

  1. D’ailleurs, Renault a aussi signé un accord avec le chinois Geely pour concevoir et produire des moteurs hybrides.  ↩︎

avatar R-APPLE-R | 

Quand est il des données personnelles ? 👿

avatar Chris K | 

@R-APPLE-R

Sans doute pareil que lorsque tu utilises un téléphone ou un ordi.

avatar R-APPLE-R | 

@Chris K

Je ne crois pas non… la ça vous traque sans que vous puissiez faire quoique ce soit 👿

avatar Chris K | 

@R-APPLE-R

Quoi donc qui traque ? (La voiture ou le tel ?)

avatar R-APPLE-R | 

@Chris K

La voiture avec Automotive impossible à désinstallé.
Contrairement à l’approche d’Apple avec CarPlay qui n’est activé que quand l’iPhone est branché sur la voiture et qui reste sur le téléphone ! 😈

avatar Smoky | 

@R-APPLE-R

Si je ne me trompe pas, Apple CarPlay est indépendant du système d’exploitation de la voiture, c’est-à-dire qu’il est totalement compatible avec Android automotive.

L’un n’empêche pas l’autre 😊

avatar R-APPLE-R | 

@Smoky

Oui donc ne pas acheter une voiture avec automotive car impossible à enlever quoique qu’il arrive👿

avatar Smoky | 

@R-APPLE-R

Tout comme on ne peut pas remplacer ou désinstaller l’OS des autres voitures non ?

avatar R-APPLE-R | 

@Smoky

Mais les autres voitures ne vendent pas vos données personnelles comme Google ! 👿

avatar Smoky | 

@R-APPLE-R

C’est pas faux 👍

avatar R-APPLE-R | 

@Smoky

Renault que je n’aimais déjà pas à vendue sont c.. à Google et à perdu une bonne partie des clients Apple ! 👿

avatar armandgz123 | 

@R-APPLE-R

En quoi ils perdraient une bonne partie des clients Apple ?🧐

avatar Paquito06 | 

@R-APPLE-R

Ton premier commentaire:

“Quand est il des données personnelles ? 👿”

Puis celui ci où tu reponds:

“Mais les autres voitures ne vendent pas vos données personnelles comme Google ! 👿”

Enfin, ce que dit et fait Google:

https://www.eff.org/deeplinks/2020/03/google-says-it-doesnt-sell-your-data-heres-how-company-shares-monetizes-and

Et oui, le CCPA c’est pas du flan non plus.

avatar armandgz123 | 

@R-APPLE-R

Ça n’a rien à voir avec CarPlay

avatar cecile_aelita | 

@R-APPLE-R

😂😂! Très drôle !
Avec la pub qui arrive chez Apple … on en reparle bientôt ? 😂

avatar rolmeyer | 

@R-APPLE-R

C’est déjà le cas avec la détection d’accidents installés déjà sur beaucoup de véhicules et obligatoire dans pas longtemps.
Et c’est le cas si tu utilises Carplay ou Android Auto où le réglage de récupération des données ( pour améliorer le service) est activé par défaut. Combien de gens savent que ce bouton existe…
On peut aussi parler du tele péage, du système de lecture des plaques aux barrières de péages ou carrément au millieu de l’autoroute comme à Beaune où un système relève ta plaque et t’informe de ta vitesse si jamais elle est un peu élevée.
Système qui existait déjà en 2002 où on parlait pas encore de Google..
Peut on faire plus confiance aux Sociétés d’Autoroutes qu’à Google…bof.

avatar R-APPLE-R | 

@rolmeyer

Ça je ne sais pas comment ça marche véritablement mais, je pense que c’est des capteurs comme pour les airbags qui active un appel au urgence seulement si il y’a un accident 😈

avatar rolmeyer | 

@R-APPLE-R

Oui et tu es geolocalisé. Ça marche avec une Sim, enfin dans ma voiture, peut-être passeront ils en Esim. J’ai fait un gros freinage d’urgence un jour et hop la voix d’une dame venue de nulle part me parlait dans ma voiture 😂 et m’a demandé si j’allais bien…La première fois ça étonne. Et elle savait que je n’avais pas quitté la route.

avatar R-APPLE-R | 

@rolmeyer

"la voix d’une dame venue de nulle part me parlait dans ma voiture 😂 et m’a demandé si j’allais bien…

Ça s’appelle entendre des voix et dans se cas faut aller à lourdes, ou alors ça s’appelle un fantasme 😝😈

avatar lmouillart | 

Obligatoire depuis peu, plutôt que dans pas longtemps : https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A15659

avatar pat3 | 

@rolmeyer

"Peut on faire plus confiance aux Sociétés d’Autoroutes qu’à Google…bof."

On peut faire confiance à Google pour recouper tes informations de conduite avec celles de ton usage du moteur de recherche, de ton tel Android et de ta tele connectée sous Android tv. Bref, les sociétés d’Autoroutes n’ont pas pour métier la collecte de tes données personnelles.

avatar Dimemas | 

Mais arrête de parler de trucs que tu ne comprends pas …
Ça n’a rien à voir bordel

avatar R-APPLE-R | 

@Dimemas

Dis celui qui crois savoir mieux…🤫
Ou alors vous êtes vous même un vieux chnoque du parlement européen et vous êtes touché ? Je m’en excuse si c’est le cas 🤭

Vous avez bien mangé à midi avec votre ticket restaurant payer par le contribuable européen ?
C’est tout ce que vous savez faire de mieux de toute façon 😈

avatar r e m y | 

Renault est tenu de respecter le RGPD

avatar R-APPLE-R | 

@r e m y

Google aussi et pourtant ça ne les empêche pas de continué à vendre vos données car si c’était le cas c’est la faillite pour ces entreprises 😈

avatar RonDex | 

@R-APPLE-R

C’est exactement ce que j’ai pensé en disant le titre et l’article…

avatar 0MiguelAnge0 | 

@R-APPLE-R

Renault est à cours de liquidités: Google apporte tout et va aider aux développement. En contre partie, ils vont avoir un droit de regard sur les données!

Et puis venir pavaner et dire qu’ils vont exploiter les données pour offrir des produits, suite à tous les abus que tout le monde connait, ils sont assez gonflés

avatar R-APPLE-R | 

@0MiguelAnge0

Ou avez-vous vue ça ? Si c’est vrai c’est honteux mais prévisible 👿

avatar cecile_aelita | 

@R-APPLE-R

On s’en fiche des sources et d’où on a vu ça !
Le plus important c’est ce que les gens veulent lire ! Et il a parfaitement raison d’écrire ça du coup 😈

avatar theflow | 

Quel enfer

avatar vomito | 

@theflow

Pour moi l’enfer c’est surtout Siri dans ma voiture…et pourtant je suis loin d’être fan d’androïde

avatar vomito | 

@theflow

Pour moi l’enfer c’est surtout Siri dans ma voiture…et pourtant je suis loin d’être fan d’androïde

avatar stefhan | 

Toi aussi tu as le problème de bégaiement Ventura ? 😁

avatar samgrosfite | 

Mon dieu les monstres qu’ils sont en train de créer, pauvres générations futures

avatar Phiphi | 

Adieu Renault…
Enfin… ça doit faire 14 ans que j’ai revendu ma dernière Renault ça ne va pas changer grand chose 🤷‍♂️

avatar JOHN³ | 

Il serait temps qu’un géant européen puisse émerger pour concurrencer les GAFA américains…
L’industrie française et européenne n’a aucun avenir assuré face à la concurrence asiatique et américaine.

avatar 421 | 

@JOHN³

Va expliquer cela aux Allemands…

avatar MGA | 

@421

Ils trinquent pas mal aussi en ce moment…

avatar JOHN³ | 

@421

Je suis frontalier, je peux toujours distribuer des tracts quand j’irai à Europapark.

avatar zearno | 

@JOHN³

J'ai bien peur qu'il soit déjà trop tard tant l'avance prise est grande.
Et j'ai bien peur aussi qu'on refasse la même erreur dans le domaine de l'IA, domaine dans lequel on a pourtant en France de sérieux atouts.

avatar R-APPLE-R | 

@zearno

"Et j'ai bien peur aussi qu'on refasse la même erreur dans le domaine de l'IA, domaine dans lequel on a pourtant en France de sérieux atouts. "

C’est déjà fini ça… moi j’ai peur de la même erreur sur le web 3 et la blockchain surtout avec la loi Mica qui va faire fuir tous les européens encore une fois…👿👿👿

avatar zearno | 

@R-APPLE-R

L’IA n’en est qu’à ses balbutiements, il y a encore beaucoup de choses à faire dessus, mais effectivement, la France et ses voisins sont en dehors du jeu.
Pour le Web3, je vous rejoins, on en est toujours à légiférer contre au lieu de prendre cette technologie structurante à bras le corps et d’en devenir un acteur incontournable.

avatar R-APPLE-R | 

@zearno

Nous sommes dirigés par des vieux chnoques depuis Brucelles c’est ça le problème surtout, il faudrait des jeunes qui comprennent les choses comme un Hasheur mais en tant que député pour changer enfin la direction qui nous mène dans le mur depuis plus de 40 ans 👿

avatar Paul Position | 

Que sera devenu le marché automobile (et de la mobilité en général) en 2026 avec toutes les incertitudes qui pèsent sur notre avenir ?

avatar rolmeyer | 

@Paul Position

On verra ça prend ou ça prends pas. On avait la 3D, les casques où on mettait le téléphone dessus (cardboard et autres) et puis pour rester dans le domaine, je suis vieux, je me souviens des véhicules qui parlaient (trop bavards) des modèles avec chaines hifi tableau de bord d’avions etc..
Bref les gens veulent faire joujou dans leur voiture avec des écrans, ils s’en lasseront.

avatar zearno | 

On peut effectivement s'interroger sur l'utilisation des données collectées par les voitures et ce indépendamment du fournisseur d'infrastructure. L'article en fait rapidement mention mais le fait d'avoir tous les éléments consignés dans ce data center roulant pourraient alors être utilisés par les assurances et vous faire payer plus cher votre prime suivant que vous êtes un "bon conducteur".
La notion, alors, de "bon conducteur" sera à l'entière discrétion de ces entreprises privées que sont les assurances et, sans vouloir faire de l'anticapitalisme primaire, il est fort à parier que cela se retournera contre l'utilisateur (je n'emplois pas le terme client volontairement). Rappelons-nous que le "Casino" gagne toujours.

Et si on se prend au jeu de l'extrapolation dystopique, ne serait-il pas alors possible de dire si oui ou non une personne de prendre son auto suivant qu'il a plus ou moins utilisé son quota de kms ou CO2 par l'intermédiaire d'un nieme QR Code dont l'utilisation est actuellement déjà monnaie courante ? Est-ce que cette dystopie n'est-elle pas de plus en plus probable à l'aune de ce qu'on a tous déjà pu constater par le passer ?

Il n'y a pas, à mon sens de réponse facile à ces questions, mais cet article à cet intérêt particulier de nous les faire se poser.

avatar donatello | 

@zearno

On lit ce genre de trucs anxiogènes sur les compagnies d'assurance depuis l'invention de l'Internet.
Google existe depuis 20 ans, en quoi la vie privée des gens en a été réellement affectée (vraie question) ?

avatar rolmeyer | 

@donatello

Précise en Europe. Parce qu’aux States des gens ont été interrogés ( juste interrogés) sur des délits par le simple fait qu’ils étaient dans le parages du dit délit. C’est assez moyen.

avatar donatello | 

@rolmeyer

Ok. Donc à cause des méchants Gafa qui anéantissent notre vie privée depuis vingt ans, la police a pu interroger des personnes se trouvant à proximité d'un délit.

Comme disent mes enfants : c cho fr

avatar codeX | 

Les voitures homologuées à partir du 6 juillet de cette année ont l'obligation d'avoir une boite noire qui enregistre tout un tas de paramètres : https://www.flotauto.com/boite-noire-obligatoire-vehicules-2022-20220705.html

Pages

CONNEXION UTILISATEUR