SmartHalo : fin de route pour le GPS de vélo

Florian Innocente |

Le SmartHalo tire sa révérence sur fond de crise de la Covid 19. Cet accessoire pour vélos, né d'un financement participatif et qu'Apple avait promu dans ses stores, disparait de la circulation. Ses propriétaires ne pourront plus utiliser ses fonctions les plus avancées et les commandes en attente ne seront pas honorées.

Dévoilé en 2015 sur Kickstarter, le SmartHalo, un produit québécois, avait récolté 500 000 $ pour 3 000 unités. Ce gros boitier s'installait sur un guidon de vélo et faisait office de GPS au moyen de signaux lumineux et d'anti-vol, entre autres fonctions.

Un vélo plus intelligent avec SmartHalo

Un vélo plus intelligent avec SmartHalo

Apple avait été suffisamment séduite par ce produit pour l'inclure en 2017 dans sa sélection d'accessoires vendus dans ses boutiques et sur le store en ligne en Amérique du Nord ainsi qu'en Europe. On l'y trouvait en France pour 170 €. 25 000 unités auraient été vendues par cette entremise.

Le SmartHalo pour les fans de vélo est sur l

Le SmartHalo pour les fans de vélo est sur l'Apple Store

Une deuxième version du produit a été lancée en Kickstarter en 2019 avec un engagement de 1 700 000 $ pour 10 000 unités. Autour de 9 000 unités auraient été livrées au printemps dernier puis ce fut le silence radio auprès des clients.

Les deux fondateurs — Xavier Peich et Gabriel Alberola — ont fini par expliquer à leurs clients que l'entreprise cessait ses activités, emportée par les conséquences de la crise sanitaire :

La pandémie a rendu les choses impossibles. Nous n'avons pas réussi à mettre les pieds en Chine pendant tout le processus de production de SmartHalo 2, ce qui est du jamais vu pour une nouvelle série de production (et à ce jour, la frontière chinoise est toujours fermée). Cela a entraîné des retards continus et des problèmes de production, ce qui a mis à rude épreuve notre trésorerie. Cela a été encore plus difficile à accepter, car malgré tout, nous avons réussi à expédier environ neuf mille unités.

Dans l'incapacité de lever de nouveaux fonds, les quelque salariés ont été licenciés et les serveurs éteints. Les commandes en attente ne seront pas honorées. Il n'y a encore aucune assurance que les clients non livrés soient remboursés un jour, suggèrent les deux entrepreneurs qui expliquent, quelque peu sèchement, que toute correspondance est désormais suspendue :

Nous ne répondrons à aucun autre message à l'avenir. Si vous attendiez un appareil, nous ne pourrons pas l'expédier car nous n'avons pas les fonds pour couvrir les frais d'expédition.

Auprès du Journal de Montréal, Xavier Peich évoque une hypothétique vente d'actifs pour rembourser les clients qui attendent leur produit. Pour ceux qui sont déjà équipés, le SmartHalo va se résumer à deux fonctions : « l'éclairage avant et l'alarme en mode hors ligne, sans l'application ».


Source
Merci Arnaud
Tags
avatar Amaczing | 

[Modéré. MB]

avatar Fado08 | 

Démonstration claire que le produit que vous achetez, ne vous appartient finalement pas. Cela fera une belle jambe aux acheteurs que leur GPS de vélo, ..... , ne puisse plus remplir sa fonction primaire de guidage.

avatar tempest | 

Pour avoir financé un certains nombre de produits en crowd funding, il est, hélas assez fréquent d’en arriver à ce genre d’extrémité. Il faut éviter les objets connectés surtout ceux qui reposent sur des protocoles privés. Mais je compatis avec ceux qui ont finances sans recevoir le bouzin. C’est le principe de l’entreprenariat. On prend un risque. Souvent ça passe et parfois hélas ça casse.

avatar Insomnia | 

@tempest

Ça me rappel les sortes de lapins connectés la marque avait offert le code source gratuitement, ils auraient pu faire de même

avatar abalem | 

Je me souviens très bien de ce produit, à l’époque ça avait l’air cool, mais ça paraît loin aujourd’hui… Hélas, de bonnes idées qui ne durent pas longtemps.

avatar oomu | 

bou-arf-feuh

(ce n'est pas sympa pour les clients lésés, je sais, mais faut arrêter d'acheter des produits "connectés")

avatar Nesus | 

Comme d’habitude dans le milieu de la start up. Ils ne savent pas gérer. La stratégie est de brûler du cash sans arrêt qu’importe le reste. Du coup, dès que la machine s’enraye, le résultat est automatique. À la fin, ce sont toujours les mêmes qui en font les frais. Les clients et uniquement eux.

avatar xDave | 

et parfois les fournisseurs…

avatar Nesus | 

@xDave

Rarement dans le modèle start up, les fournisseurs faisant payer aux culs du camion voire même avant lancement de production.

avatar Norandy | 

@Nesus

Exact

avatar Gladjessca | 

Une bonne leçon, une fois de plus, qui prouve qu’il faut au maximum arrêter de produire en Chine. Ils le disent tous, si tu n’es pas sur place pour contrôler la production il sort de la merde. Ils auraient pu fabriquer en Europe mais il faut toujours gagner plus…

avatar Strix | 

Comme quoi, un bon système de fixation pour téléphone, c'est plus simple et surtout moins cher...

avatar ingmar92110 | 

@Strix

Pas si simple. J’ai bousillé l’autofocus de mon XR à cause des vibrations.. un appareil dédié est mieux armé

avatar smog | 

C'est justement ce qui m'éloigne du crowfunding (à part pour la musique par ex. -> financement d'enregistrements). La stabilité dans la durée... Ce type de financement est la voie ouverte à la "mauvaise" gestion (même si je suis sûr qu'ils ont fait au mieux). Il y a des domaines où il vaut mieux passer son chemin (le GPS pour vélo en est un : il y a déjà un marché quasi saturé).
Le gros problème est que ce genre de mésaventure nuit aux autres personnes qui se lancent dans le financement participatif, créateurs comme consommateurs.
À titre personnel je vois ça comme un nouveau signal d'alarme de la fragilité de beaucoup de modèles économiques...

avatar Mageekmomo | 

Le produit est très cool, j'espère que les fondateurs trouveront le moyen de libérer le code source pour le GPS 😌

avatar Pierre H | 

Oui ce serait la moindre des choses plutôt que la porte fermée "ah désolé on a même pas les moyens de vous poster votre produit que vous ne pourrez pas utiliser de toutes manières"...
J'espère que si ça vient pas d'eux, quelqu'un avec accès aura la présence d'esprit de fuiter les sources. Ca serait pas la première fois qu'un produit serait sauvé par l'opensource.

avatar Mageekmomo | 

Lumos pour les casques connectés aussi financés sur Kickstarter ont aussi partagé leurs difficultés avec des conditions post Covid plus onéreuses et complexes à gérer avec des financements bouclés avant le Covid et avec des paramètres qui sont du passé. Bon courage à eux aussi

avatar belrock | 

@Mageekmomo

Les casques sont livrés et ils sont au top!

avatar Mageekmomo | 

@belrock

Oui j'ai bien reçu les miens aussi cet été, ça valait le coup d'attendre !
Mais ils ont l'air d'avoir des turbulences avec les conséquences du Covid sur les chaînes d'approvisionnement et le transport 😌

avatar quinzero | 

he oui, j'en ai plein mes armoires des trucs super qui se transforment en brique après le depot de la 'super start-up" trop géniale.

avatar Faabb | 

Oui, probablement dommage d'avoir essayé à tout prix de maintenir la production en Chine.
Le boitier, l'électronique embarquée qui reste relativement simple : il aurait été possible de faire produire en Europe ou au Canada, même si le prix de revient aurait probablement fait x3 à x10.
Ils auraient honoré leurs commandes le temps de voir la situation s'améliorer ...

avatar Absolut Piano | 

C’est bizarre, je pensais que cette forme de financement assurait le remboursement quand les produits n’était pas livrés…

avatar Strix | 

Non, c'est très souvent au bon vouloir de créateur du projet, sauf s'il est prouvé qu'il y a vraiment eu une fraude.

Ce qui n'est pas le cas ici, c'est leur deuxième campagne et ils ont quand même livré 9000 unités sur 10000.

avatar 421 | 

@Strix

9000 briques qui éclairent…
Ils pourraient au moins rendre public le code source….

avatar FatB | 

Le produit était vraiment très bien, et franchement je pense plutôt aux fondateurs et salariés de cette société. Et puis c'est bien joli d'attaquer sans cesse le financement participatif, mais c'est le covid qui a tué la société, comme tant d'autres sociétés qui n'avaient rien à voir de près ou de loin avec ce système de financement.

avatar powergeek | 

@FatB

Ok mais tu avoueras que le mode de communication des fondateurs est assez méprisant envers les clients. Ils pourraient mettre les codes source en Open source pour que la communauté puisse reprendre le projet et le faire fonctionner. J’avais acheté un système d’arrosage intelligent à une startup qui a fait faillite bien avant le Covid et du jour au lendemain ils ont disparu et leur système propriétaire connecté à leurs serveurs a rendu le produit inerte. J’ai juste pu récupérer le Raspberry Pi et la carte SD qui le composait 😏

avatar Strix | 

"Ok mais tu avoueras que le mode de communication des fondateurs est assez méprisant envers les clients"

C'est là tout le problème. Ils annoncent ça de but en blanc, là comme ça...

J'attends le résultat d'un Kickstarter, qui normalement aurait dû arriver en juillet de cette année.
Malheureusement, il va bien y avoir une année de décalage, donc mi-2022.
Mais, au moins une fois par mois, il y a une actu sur la roadmap, ce qui a avancé, ce qui a du retard (et pourquoi ce retard).
C'est pénible mais au moins on sait que ça avance.

J'ai failli participer à un autre projet, une actu tous les 3/4 mois et sincèrement, si le projet voit le jour en 2030, ça sera déjà une aubaine...

avatar ImJustHuman | 

@Strix

Je fais personnellement partie des clients qui ont acheté un smarthalo 2 et qui ne seront jamais livrés. En réalité, le projet est au point mort depuis le mois de mai (date du dernier mail).

A les écouter, tout n’a été qu’une succession de malchances, que ce soit au niveau du développement du produit jusqu’à l’acheminement final (le Covid, l’explosion des prix des matériaux, la hausse des conteneurs de transport sur les cargos, puis le blocage du canal de Suez, pour finir par le nouvel an chinois qui a encore étalé les livraisons).

Durant toute la campagne de fond et même ensuite, on recevait une newsletter par mois pour nous tenir au courant. Ils ont viré toutes les équipes en juillet et fermés le site en octobre. Depuis, avec la communauté Smarthalo, on se bat pour au moins récupérer le code source, à défaut de revoir notre argent. Ça laisse un goût amer d’avoir un peu été pris pour des glands.

avatar FatB | 

Oui je suis d'accord, c'est un peu brutal, et la mise en open source serait effectivement une très bonne chose.

avatar Rin-Kun | 

170€ la lampe avant… ça pique

avatar jeanCloud | 

Un nouveau buzzer pour « Questions pour un champion » ?

avatar huexley | 

A chaque fois que je vois des services connectés je regarde mon Nabaztag que je dépoussière de temps à autre

CONNEXION UTILISATEUR