Les voitures électriques en forte croissance en Europe, avant de devenir obligatoires en 2035

Nicolas Furno |

Les voitures électriques connaissent un succès croissant en Europe, où leur part de marché a plus que doublé en un an d’après l’ACEA (Association des Constructeurs Européens d’Automobiles). Alors qu’elles représentaient 3,5 % des ventes au deuxième trimestre 2020, elles ont atteint 7,5 % des ventes au deuxième trimestre de cette année. Même si elles restent encore très minoritaires, elles sont appelées à dominer le marché au cours des prochaines années.


avatar 406 | 

Mais bien sûre.
Vous habitez avec un supermarché, un métro, un cinéma, un musée et un centre commerciale en bas de chez vous et vos amis sont vos colocataires et voisins dans l'immeuble et vos vacances se passent au camping de votre ville ? =))

avatar Sindanárië | 

@406

Eh bien avant c’était comme ça. Ce n’est pas impossible donc.

avatar Florian Wallez | 

Si on s‘intéresse à la fabrication des batteries, le bilan n’est pas si écologique que cela…
Ajouté à la difficulté de charger le véhicule en logement collectif…
Il me semble que les hybrides des chargent en roulant, serait-ce faux ?

avatar Nicolas Furno | 

@fwally

Ce n’est pas faux pour les hybrides, mais les batteries des modèles rechargeables sont bien trop grosses pour que ce soit significatif. Il faut absolument passer par la prise pour obtenir de bons résultats de consommation.

avatar max351 | 

Ce qui est marrant, c'est qu'à chaque fois qu'on parle de voitures électriques, on parle d'écologie mais on ne parle JAMAIS de consommation. Il faudrait arrêter l'hypocrisie générale qui consiste à nous croire qu'acheter des voitures soi-disant plus propres est écologique quand, en même temps, on nous encourage à les changer toujours plus fréquemment. Le problème, ce n'est pas tant le carburant utilisé, mais la durée de détention. C'est bien beau d'acheter des voitures plus propres, mais si c'est pour les changer tous les 2, 3 ou 4 ans, c'est un non-sens écologique.
Le papy qui roule en Renault 11 diesel (en bon état) pollue beaucoup moins que celui qui change de voitures tous les 3 ans pour des voitures toujours plus propres.

avatar Nicolas Furno | 

@max351

> Le papy qui roule en Renault 11 diesel (en bon état) pollue beaucoup moins que celui qui change de voitures tous les 3 ans pour des voitures toujours plus propres.

C’est quand même un raccourci bien trop rapide. Déjà, ça dépend si le papy utilise sa voiture uniquement pour les courses ou pour traverser l’Europe.

Ensuite, changer de voiture ne signifie pas que l’ancienne part à la casse. Il faut juger de la vie du véhicule dans sa globalité, peu importe son propriétaire.

Et le renouvellement régulier n’a rien à voir avec l’électrique, c’est un mouvement de fond de l’industrie avec la généralisation des locations de longue durée. On peut (et sûrement doit) le remettre en cause, mais ça sert à rien de l’utiliser comme argument contre le changement de technologie.

avatar romainB84 | 

@nicolasf
"Il faut juger de la vie du véhicule dans sa globalité, peu importe son propriétaire."
je suis 100% d'accord avec cette phrase.
Et c'est justement la dessus que j'ai des craintes sur l'électrique (en tout cas les modèles actuels).
Là ou la R11 du papy (pour rester dans l'image) aura une autonomie "globalement" identique à celle de l'achat (grosso modo - et on parle d'une voiture qui doit avoir dans les 30 ans!!) même après 20-30 ans, je ne suis pas certain que les batteries des voitures électriques actuelles pourront en dire autant. Si c'est pour avoir des voitures dans 15-20 ans qui ont une autonomie de l'ordre de 30-40km... ça la rend plutôt inutilisable (et 15-20 ans pour une voiture... c'est loin d'être vieux 😊 - dixit ma meriva de 2011 (ok 10 ans pour le moment...) qui roule comme au premier jour 🙂).

Apres il faut rester optimiste sur les progrès à venir (vu que les problème de partout sont lié aux batteries, la recherche avance beaucoup la dessus). Je ne remets pas en cause l'intérêt de l'éléctrique, mais uniquement des modèles actuels qui risquent de très mal vieillir.

avatar Nicolas Furno | 

@romainB84

Les véhicules électriques ne sont pas nouveau non plus, il y en a qui ont plus de dix ans et qui tiennent la route. Même chez Tesla, on s’en approche, les premières Model S fêtent leur neuvième anniversaire et il y en a qui roulent encore sans problème majeur.

Il y a des batteries qui ont très mal vieilli au début, notamment chez Renault/Nissan. Mais ce sont des exceptions et elles ont très vite perdu de leur capacité. La majorité se tient bien dans le temps, les pertes arrivent autour de 10 % en général, ce qui reste très raisonnable.

Et quand bien même, une batterie peut être remplacée si besoin et l’ancienne trouvera une seconde vie de stockage sur le réseau ou dans une maison. Le recyclage de batteries devenues vraiment inutilisables est encore assez rare, il s’agit souvent de batteries accidentées et irrécupérables, pas tellement de batteries trop usées par un usage normal.

Et pour reprendre la R11, la voiture électrique n’émet pas plus de pollution en vieillissant. Alors que les vieux diesel, même entretenus, ça devient une horreur avec le temps à ce niveau.

avatar romainB84 | 

@nicolasf

On va dire que c'est rassurant sur ce point alors 😊.
Apres d'ici à ce que le parc de voitures électriques sur les routes soient majoritaires, on a encore du temps.
Comme tu l'as dit ce qui compte c'est la durée de vie sur le long terme de la voiture. et du coup... sur le plan écologique ca serait bien que meme les voitures "thermiques" vendues en 2030 restent fonctionnelles une 20aine d'années (comme toutes les voitures en fait). Le plus catastrophique (sur le plan écologique j'entends) serait de se dire "bon aller.... faut vraiment accélérer l'électrique maintenant.... on pousse pour mettre à la casse toutes les voitures thermiques (en faisant payé un MAX le prix de l'essence, de l'assurance, de l'entretien etc... a ceux qui en ont une... ils seront obligés de passer à l'éléctrique...) comme ca... les voitures récentes (2020 et + auront eu une durée de vie de 15 ans MAX. la voiture achetée neuve en 2021 qui part à la casse en 2035 pour accélérer le passage à l'éléctrique... ca ne serait pas top niveau écologie quand meme ^^).
Mais bon, on peut essayer de se dire que le gouvernement ne va pas pousser cette voie quand même (même si les vignettes Critair, le renforcement des contrôles techniques et autres trucs du genre, quand même le sentiments que bon "si vous voulez mettre votre voiture à la casse et passer à l'éléctrique... n'hésitez pas hein ^^").

avatar Nicolas Furno | 

@romainB84

Naturellement, la date de 2035 concerne uniquement les nouveaux véhicules, pas le parc existant.

avatar romainB84 | 

@nicolasf

Evidemment, ça je l'avais bien compris 😊.
Ce que je veux dire, c'est que j'espère que l'état ne va pas chercher à vouloir à tout prix accélérer le déclin du parc existant (en chargeant de taxe dans tous les sens les possesseurs de thermique) afin d'accélérer le remplacement des voitures thermiques. Parce que du coup, ça reviendrait à drastiquement réduire la durée de vie des modèles de voitures thermiques vendus neuve récemment (2025 par exemple).
C'est une équation compliquée (ça me fait un peu penser à la transition apple silicon chez Apple), d'un coté, on veut avoir le plus vite possible tout le monde à l'électrique (histoire de moins polluer - on va pas rentrer dans ce débat c'est pas l'objet de mon commentaire) mais d'un autre coté si on va trop vite pour renouveler le parc... on réduit drastiquement la durée de vies des thermiques récentes commercialisés.
Comme pour les Mac M1... si apple pousse l'achat sur des Mac M1 (en ne rendant plus compatible Mac OS rapidement sur les macs Intel par exemple) : OK on va se retrouver super rapidement avec un parc Apple Silicon... ca c'est le bon coté, mais de l'autre... les machines de 2018 auront eu une durée de suivi de Mac OS ultra faible et les clients risquent d'apprécier moyen (ce qui est légitime) mais d'un autre coté à vouloir trainer les machines sur Intel, ca bride un peu macOS (qui devra fonctionner aussi sur ces machines et se trainer des "vielles" machines).... je suis persuadé que tu as compris ce que je voulais dire ^^.
C'est pas facile comme plan à faire 🙂.

avatar max351 | 

@Nicolas Furno

"C’est quand même un raccourci bien trop rapide. Déjà, ça dépend si le papy utilise sa voiture uniquement pour les courses ou pour traverser l’Europe.
Ensuite, changer de voiture ne signifie pas que l’ancienne part à la casse. Il faut juger de la vie du véhicule dans sa globalité, peu importe son propriétaire."

La production d'une voiture et de chacune des pièces qui la compose pollue, il faut donc pouvoir "amortir" le véhicule par l'usage. Le papy a acheté une voiture qu'il a conservé 30 ans au bas mot et qui fonctionne encore. C'est X voitures non consommées et donc non produites. Où est le raccourci ?
Quant aux véhicules d'occasion, il faut que le marché puisse les absorber (augmentation du nombre de ventes de véhicules donc au final le même résultat de consommation à outrance).

De plus une R11, ça ne doit même pas faire 1 tonne, ça doit comporter beaucoup moins de pièces qu'une voiture actuelle, ça a dû être produit en France (transport moindre, etc.) donc le bilan environnemental est probablement plus favorable.

"Et le renouvellement régulier n’a rien à voir avec l’électrique, c’est un mouvement de fond de l’industrie avec la généralisation des locations de longue durée. On peut (et sûrement doit) le remettre en cause, mais ça sert à rien de l’utiliser comme argument contre le changement de technologie."

Je suis entièrement d'accord. Je remets en cause la consommation à outrance, quelle que soit la technologie derrière. Mais je prends l'exemple de l'électrique car :
1. c'est le sujet actuel (électrique vs thermique)
2. on nous vend l'électrique comme une solution propre (je ne dis pas qu'elle ne l'est pas, je dis qu'on ne prend pas le sujet du bon côté).

La pollution n'est pas faite uniquement par ce qui sort du pot d'échappement (lorsqu'il y en a un). Et nos véhicules usagés ne disparaissent pas par magie. Donc je réitère que si nous étions tous des papys en R11, on polluerait beaucoup moins, quelle que soit la technologie derrière.

avatar marsnet | 

En ce qui me concerne essai pendant les vacances d’une électrique nouvelle génération ( une petite Fiat 500e pas un tank électrique car sinon comme dirait Jancovici ça ne sert à rien)

Bilan à mi chemin : un agrément de conduite incroyable, voiture techno souple et très nerveuse . Autonomie vendue : 350 km - autonomie réelle 200-220. Suffisant pour une utilisation quotidienne en ville , compliqué pour des voyages familiaux . En plus, le système de recharge est une jungle qui oblige à avoir une multitude de cartes et d’abonnement .

Enfin, les recharges , c’est long c’est long ….. il faut vraiment des bornes > 50 kW pour que l’on arrive à 1 heure de charge pour deux heures de route ( ce qui est ok quand on a le temps mais il ne faut pas être pressé …)

Pages

CONNEXION UTILISATEUR