Pause clavier #4 : Le clavier parle toutes les langues du monde

Jean-Baptiste Leheup |

Un clavier, c’est des touches, un peu d’électricité, et beaucoup d’électronique. Le problème, c’est que l’ordinateur ne sait pas quelle lettre est dessinée sur chaque touche, alors adapter un clavier au marché international est toujours un exercice complexe. Les premiers ordinateurs ne sont pas du tout conçus à cette fin : l’Apple II que l’on commence à trouver en Europe en 1977 nécessite non seulement un adaptateur secteur 110V et un écran à la norme américaine NTSC, mais son clavier ignore tout des caractères accentués. L’Apple II Europlus, spécialement destiné au marché européen en 1978, a bien corrigé son alimentation électrique et sa carte vidéo, mais il dispose toujours d’un clavier QWERTY !

Pour satisfaire un public international qui s’intéresse de plus en plus aux ordinateurs, mais qui a appris à taper sur des machines à écrire AZERTY, Apple propose un kit avec de nouvelles touches AZERTY, et surtout une nouvelle puce contenant le tableau d’équivalence entre chaque touche physique et chaque lettre. Physiquement, l’appui sur la touche A du clavier AZERTY envoie toujours le même signal électrique que la touche Q du clavier QWERTY, mais la carte-fille, grâce à la puce adaptée, renvoie bien un A vers la carte-mère.


avatar frankm | 

C’est sûr que pour les langues, les Mac et iOS c’est le rêve. Quel cauchemar de mettre le japonais sur un pc avec en prime les mains dans le cambouis pour que le clavier AZERTY ne soit pas traité comme un QWERTY.
Et la le Mac ou iOS se pointe comme une fleur avec simple case à cocher. Paf il y a le japonais.
Et sans aller au japonais. Pour le français — un tiret comme celui-ci c’est simple, ÉÀÎ Ç ça aussi c’est simple. « ça » c’est simple et sans passer par word

avatar zoubi2 | 

@frankm

+1

avatar Lucas | 

@frankm

Ouiii, depuis que je suis passé de Windows à macOS au lycée ce fut une révélation et je ne reviendrais jamais en arrière ; tant que les fabricants de PC et Microsoft n’adopteront pas les normes AFNOR, c’est un cauchemar...

Étant étudiant en sciences politiques, pouvoir simplement écrire « l’État » ou « l’Éducation nationale » (et pas « l’Etat » qui fait saigner les yeux...) ou même « À », sans avoir besoin de faire des contorsions pas possible et perdre 2 minutes à chaque fois, c’est un pur bonheur...

Et je sais que certains vont sauter au plafond, mais pouvoir écrire « étudiant•e•s » ou « citoyen•ne•s » avec un simple jeu de touche, utiliser « — » dans les textes à tiroir, etc. etc. censé un pur bonheur, alors que sur un PC faut s’arracher les cheveux et apprendre des « raccourcis » à 5 touches ou avoir un document dédié constamment ouvert pour copier-coller « É » ou « • »...

Enfin, la nouvelle gestion des accents est une vraie aide surtout quand on doit jongler entre français, espagnol et suédois. Je reviens d’un an d’études en Suède et pouvoir accéder facilement à tous leurs accents exotiques (å, ä, ö...) sans avoir besoin de changer de clavier ou de langue toutes les heures c’est merveilleux.

Bref, il y a plein de choses à critiquer chez Apple ou qui peuvent se faire mieux ailleurs, mais pour la gestion du clavier il n’y a pas photo, c’est le système suprême !

Merci @macg pour cette super série d’articles !

avatar dan38 | 

Il manque la gestion "facile" des 4 caractères par touche (comme sur le PC)

avatar zoubi2 | 

J'adore la blague aux collègues...et 😁

avatar aerobatic-pilot | 

Article très agréable à lire ! Comme toujours !

avatar raoolito | 

" la mise à jour 10.7 du système d’exploitation modifie ce comportement et provoque l’apparition d’un panneau de sélection de caractères accentués. (...) C’est un comportement par défaut dans le système, mais il est heureusement possible de le modifier à l’aide du Terminal "

une des fonctions de claviers les plus révolutionnaires de macOs et un point très fort vis à vis de windows.
tss tss ces codeurs... (pourtant passant votre temps à écrire les articles, vous devriez en avoir l'intérêt non ? )
Perso quand j'écris mes scénarios c'est d'un avantage sans nom.

avatar andr3 | 

Merci pour le truc de devoir appuyer un chouïa plus longtemps pour bloquer la touche majuscules.

avatar Lightman | 

@andr3

C'est la même chose pour la touche d'éjection.

avatar DG33 | 

Au début des années 90 j’ai vendu chez IMAGOL un paquet de logiciels et autocollants pour accéder à des claviers internationaux (chinois simplifié ou traditionnel, japonais, cyrillique, arabe...).
Mais comment donc s’appelait cet éditeur ? 😮

CONNEXION UTILISATEUR