Le clavier Nemeio compte 81 touches à personnaliser

Mickaël Bazoge |

Il n’est pas rare de devoir jongler entre plusieurs claviers, ne serait-ce que pour passer d’une langue latine à une asiatique, ou pour utiliser un logiciel spécifique. Avec le clavier Nemeio, il ne sera plus nécessaire de s’encombrer de plusieurs périphériques de saisie : la configuration des touches de ce clavier peut être modifiée comme qui rigole.

Sous les touches mécaniques du clavier Nemeio, se trouve un écran e-paper, comme celui des liseuses. Il est possible de modifier l’apparence de chacune des 81 touches pour une personnalisation aux petits oignons, en fonction de ses besoins et des logiciels utilisés. Peu importe son mapping de prédilection (azerty, qwerty, Bépo, japonais, mandarin…) et les raccourcis indispensables à sa productivité, ce périphérique devrait pouvoir s’adapter sans aucun problème.

Voilà un produit qui pourrait être très utile aux traducteurs, mais aussi aux professionnels de l’image, de la vidéo et de l’audio dont les logiciels s’interfacent avec des claviers spéciaux. En termes d’accessibilité aussi, cet appareil est intéressant : l’affichage des touches peut en effet être agrandi autant que désiré.

Profil « design » pour Photoshop.
Profil « langues ».
Profil « édition » pour Word.

Ce clavier Bluetooth, équipé d’un port USB-C et d’un port USB-A, comprend aussi des boutons pour basculer d’un profil à un autre ainsi que pour régler la luminosité du rétro-éclairage. La batterie intégrée promet une grande autonomie, mais on n’en connait pas la capacité. Sa taille est de 304 x 179 x 11 mm, pour un poids de 600 grammes (il est conçu en métal brossé).

Cet appareil est de conception française. Nemeio est en effet une marque intégrée au groupe LDLC, qui a fait chauffer la matière grise de son service R&D — ce labo compte une dizaine de têtes bien faites (deux brevets ont été déposés pour protéger la technologie à l’œuvre dans ce produit). Pour le moment, l’heure est à la présentation du clavier, dont la production n’a pas encore débuté : on ne sait pas encore son prix ni sa disponibilité.

Le clavier Optimus a fait fantasmer une génération de geeks.

Le principe d’un clavier aux touches personnalisables n’est pas nouveau. Les plus anciens se rappellent sans doute du clavier Optimus dont chacune des touches intégrait un écran OLED. Plus près de nous, l’idée a été reprise par Elgato Gaming pour son clavier gaming Stream Deck (une version à 6 touches a fait son apparition depuis).

On prête aussi à Apple de l’ambition dans le domaine des claviers à encre électronique. En 2016, le constructeur californien se serait ainsi intéressé à la start-up Sonder Design soutenue par Foxconn. Cette jeune pousse a développé un clavier qui ressemble beaucoup au modèle de Nemeio.

Tags
avatar haioun | 

Superbonne idée: hart de voir le produit fini; pour les traducteurs c’est parfait !

avatar fousfous | 

Et tout le monde crache sur la touchbar qui permet la personnalisation des touches de fonction...

avatar QNTN | 

Rien à voir, la TouchBar est un écran ! Pas de touches physiques ! C'est ça qui manque, et qui foire dans ce concept ! Le touché n'y est pas, on ne peux pas s'en servir à l'aveugle...

avatar fousfous | 

@QNTN

Sauf qu'on ne se sert pas des touches de fonctions à l'aveugle... Et qu'au pire ça ne change rien, je peux écrire sur un clavier d'iPad à l'aveugle comme sur le clavier du Mac. Et sur un ipad l'écran rend tactile fonctionne mieux qu'un clavier, quand on touche ou sait que le caractère a été saisis, contrairement à un clavier classique.

avatar QNTN | 

Alors, en fait, non. On peut se servir des touches de fonctions à l'aveugle, et encore bien plus si justement on peut/doit les personnaliser ! Tu te contredis en fait.
Et le fait qu'un iPad soit mieux pour taper qu'un clavier, désolé mais tu es le seul sur cette planète à être dans ce cas ! Tu ne sais pas où tu touches sans jeter un oeil, tu n'as aucun repère tactile justement pour savoir où est ta main. Alors qu'avec un clavier si. C'est d'ailleurs pour ça que les gens qui font de la bureautique avec un iPad ajoute un clavier...
Donc, non seulement tu te contredis mais en plus tu dis un non-sens dans la suite... Franchement ! Juste parce que ce clavier n'a pas une pomme en dos en fait !

avatar fousfous | 

@QNTN

Sur un clavier physique tu n'as pas vraiment plus de repère non plus, si tu commences à taper par la mauvaise touche (imaginons le Z à la place du A) tu risques de ne pas t'en rendre compte grâce au touches mais en voyant ce que tu écris.
Donc le clavier physique n'est certainement pas une nécessité pour taper vite et sans défauts.

avatar QNTN | 

@fousfous

Mais arrête stp. Bien sûr que si ! Depuis quand un clavier physique, avec des reliefs que tu sens ne donne aucun repère ?! Tu es en train de dire que ce qui fonctionne à la perfection depuis 50 ans est faux, juste car t’es le pigeon type d’Apple.
Et tu te trompes de lettre, Z au lieu de A, tu rectifies sans regarder et tu enchaînes. Alors qu’avec un écran non... Tu ne sais pas où sont tes doigts sans regarder !

avatar colossus928 | 

@QNTN

Laisse tomber, il n'admettra pas que les touches en relief sont plus ergonomiques.
L'utilisation du toucher ou de la vue en sens supplémentaire rend l'action forcément plus facile.

avatar ForzaDesmo | 

@QNTN @colossus928 @fousfous

Visionnaire = Haptique = Tout le monde content 😗

Même si ce n'est pas du haptique, les musicos qui utilisent les claviers SeaBoard ne se plaignent pas bien au contraire, c'est la révolution des claviers et une créativité en hausse.

avatar fousfous | 

@QNTN

Tu ne sais pas ou sont tes doigts sans regarder? Ça m'inquiète un peu, c'est sensé être un de nos de sens de savoir où se situe nos membres...

avatar QNTN | 

@fousfous

Tu joues sur les mots mais tu vois ce qu’on veut dire. Par on j’entend quand même 99% des usagers donc bon... Remets toi en cause au bout d’un moment. Sur un écran si tu lèves et reposes ta main ailleurs tu n’as aucune confirmation sensitive de la position de ta main en dehors de l’habitude du geste. Ce qui peut faillir facilement donc. Par contre au toucher sur un vrai clavier, si :)
Et le retour haptique c’est bien mais ça a aussi ses limites par rapport à un vrai relief qui permet d’être sur du placement de ses mains.

avatar ForzaDesmo | 

@QNTN

«Et le retour haptique c’est bien mais ça a aussi ses limites par rapport à un vrai relief qui permet d’être sur du placement de ses mains.»
Le relief d'une touche ou du petit trait peut être remplacé par une autre profondeur de la sensibilité, c'est ce que Perfetti a très bien compris à l'inverse de toi. Mais en même temps on a toujours utilisé ce type de clavier depuis la bonne vieille Remington, du coup le formatage est gravé cérébralement 😉

avatar QNTN | 

Détends-toi garçon !
Le haptique, c'est une vibration qui simule le toucher. C'est pas un relief. Tu n'as pas d'haptique qui te fait ressentir un angle différent d'un trait différent d'une surface ! Donc avant de vouloir au grand garçon plus malin que tout le monde et de passer pour un con, réfléchis à ce qu'il se passe lorsque tu utilises ton clavier au quotidien avec ta main ! Et ça, ni l'haptique ni le tactile ne le remplace encore !
Donc, peut-être que mon cerveau est préformaté, mais visiblement le mien est au moins utilisé 😉

avatar ForzaDesmo | 

@QNTN
Faut croire que c'est toi qui n'est pas détendu au point de ne pas voir que je suis dans le cool et où je dis même à la fin que l'on a tellement l'habitude de se bon vieux clavier que l'on est (c'est à dire tous) assez insensible du coup.
Par contre pas de remarques sur les différents mode de la sensibilité et sur Perfetti qui si tu avais pris le temps de faire une petite recherche au lieu de t'empresser de taper sur ton clavier pour un soit-disant mec détendu tu aurais peut-être eu des idées de comment avoir des repères sur un clavier sans touche.

«Le haptique, c'est une vibration qui simule le toucher» et... et...
Pourquoi une ? Des vibrations, c'est pas compliqué de mettre une fréquence différente pour savoir où tu te situes par exemple. Tu peux même en mettre une différente pour chaque touche, encore mieux qu'un clavier mécanique classique. Et je ne te parle même pas de l'évolution possible dans ce type de technologie (ou dérivé) sous développée par faute d'être standardisée.

Là je suis toujours aussi détendu... mais moins cool. [no smiley cool]

avatar QNTN | 

@ForzaDesmo

Une ou des vibrations, ça règle pas le problème pour autant. Ça rajoute un peu d’amplitude certes, mais c’est pas équivalent pour autant.

avatar Kenny31i | 

@QNTN

Je suis admiratif du temps que tu as réussi à passer en face de tant de mauvaise foi. Je n’arrive plus à dialoguer avec ces gens persuadé (de détenir la vérité universelle) qu’Apple fait tout à la perfection sans la moindre remise en question. La vie est trop courte pour ces conneries xD.

avatar ForzaDesmo | 

@QNTN

C'est mieux puisque chaque touche peut-être différente, mais c'est une autre approche, c'est ça qui est différent et jamais évident à approcher, comme chaque changement d'habitude.

avatar QNTN | 

@ForzaDesmo

Bin non !

avatar ForzaDesmo | 

@QNTN

Quand une telle technologie en devenir dépasse bien plus qu'un simple touché de "clavier", je me permets effectivement de dire que c'est bien mieux que le clavier inerte.
Une technologie qui te permettra de sentir sur un écran tactile n'importe quelle texture pourra alors te faire sentir bien plus qu'un petit ergot de touche de clavier pour placer tes doigts.

avatar QNTN | 

@ForzaDesmo

D’accord, et cette technologie elle existe ?

avatar ForzaDesmo | 

@ QNTN

Tu connais ou pas la technologie haptique ? Car sinon tu saurais qu'elle existe mais qu'elle est en devenir, il faut justement que la combinaison hardware/software évolue (c'est surtout ça qui la freine, d'où ma prose sur l'évolution et le renouveau du clavier notamment dans le futur pour remplacer ce bon vieux clavier ancestral), et justement avec la 3D elle risque de s'accélérer.

avatar QNTN | 

@ForzaDesmo

Donc en fait tu dis que c’est trop bien car tu espères une évolution qui sera peut être pas possible avant 15 ans... Super. Forcément ouais c’est trop bien. Mais c’est tout sauf d’actualité ! Et le fonctionnement aujourd’hui est très loin de permettre ce que tu décris. Et d’ailleurs ce que tu décris est là même chose qu’un clavier physique en fait... sentir un relief ou une texture sous le doigt, c’est possible en physique. Puisque l’haptique je te le rappelle veut tromper le sens du toucher. Tout ce qu’il permet est donc possible en vrai ;)
En gros, tu attends une technologie qui n’existe pas et qui doit juste simuler ce que permet l’existant. Et tu prétends que c’est mieux (alors que ça n’existe pas) et que ça dépasse le clavier physique (alors que le rendu sera justement le même). Tu te rends toujours pas compte des conneries que tu dis depuis 20 messages là ? Que tout le monde te dit que tu te trompes, que t’es juste un beau pigeon technologique pas foutu de réfléchir 2 sec ?

avatar ForzaDesmo | 

@QNTN

«En gros, tu attends une technologie qui n’existe pas et qui doit juste simuler ce que permet l’existant. Et tu prétends que c’est mieux (alors que ça n’existe pas) et que ça dépasse le clavier physique (alors que le rendu sera justement le même). Tu te rends toujours pas compte des conneries que tu dis depuis 20 messages là ? Que tout le monde te dit que tu te trompes, que t’es juste un beau pigeon technologique pas foutu de réfléchir 2 sec ?»
Faut savoir, tu dis que la technologie haptique n'est pas pareil, ensuite tu dis que c'est pareil, sans voir les plus que cela apporte (sur le fond et la forme) car tu n'es nullement visionnaire et ne suis pas les technologies et leurs avancées. Avec toi tout existe et est figé. Là on parle justement de technologie et de produit qui n'existent pas encore sur le marché (pour certaines c'est pour demain et pour d'autres après-demain), alors excuses moi d'être dans le sujet même si tu es coincé cérébralement.
Heureusement que les hommes sont doués d'une intelligence pour créer, inventer et faire évoluer les choses. Apparemment tu ne sembles doué d'aucune intelligence et te réfugies derrière des insultes, ce qui prouve bien tes limites intellectuelles.
Tu te rends toujours pas compte que le sujet de départ est un clavier qui n'est pas produit et qui ne le sera peut-être pas avant longtemps car même avec ce simple clavier il faut que le reste de la technologie suive pour l'incorporer. L'article parle également des projets futurs et des R&D qui recherchent des solutions nouvelles, dont Apple également. Alors excuses moi de voir plus loin que le bout de mon nez et de voir ce que peut apporter la technologie Haptique (renseignes toi et lis un peu les revues spécialisés sur le sujet si c'est pas trop compliqué à lire pour toi).
Tu fais vraiment partie du groupe des satellisés qui n'ont pas fini de tourner.

avatar QNTN | 

Ah mais le haptique n'est pas pareil parce qu'aujourd'hui il n'est pas ce que tu dictes, effectivement. Et ce que tu en attends (et c'est très bien), c'est en gros un clavier physique. Sauf qu'on ajoute l'aspect écran qui lui n'est pas figé. Le seul mec qui réfléchis pas c'est toi. Donc ouais, j'utilise les mots adéquates pour te définir, désolé si ça te déplais.
Je ne pense pas que tout est figé, et heureusement. Mais parler d'un clavier qui est présenté avec des technologies d'aujourd'hui en disant que c'est nul car dans x années indéfinisables encore aujourd'hui on fera mieux, c'est complètement hors d'intérêt. Sans compter qu'encore une fois, le haptique que tu décris reprend toutes les caractéristiques du clavier physique... donc ne dénigre pas ce bon vieux clavier physique sans raison ! Juste parce que ton côté geek VEUT que le futur aille un peu plus vite pour te propre satisfaction. Ce que propose ce clavier est dispo aujourd'hui, remplie très bien les fonctions qu'il propose puisque mieux que l'haptique d'AUJOURD'HUI. Si on doit dire que dans 20 ans tous les produits seront mieux qu'aujourd'hui, tu prends pas beaucoup de risque c'est clair, mais surtout ça n'a aucun intérêt de dire ça !
Et ne t'en fais pas pour mes capacités intellectuelles, elles sont bien là et je suis loin d'être cantonné au fond de la classe ;)

avatar ForzaDesmo | 

@QNTN

«Mais parler d'un clavier qui est présenté avec des technologies d'aujourd'hui en disant que c'est nul car dans x années indéfinisables encore aujourd'hui on fera mieux, c'est complètement hors d'intérêt»
La bonne technique où quand on manque de répondant on déforme les propos de l'autre.

«Sans compter qu'encore une fois, le haptique que tu décris reprend toutes les caractéristiques du clavier physique...»
Tu ne comprends toujours pas la technologie haptique et son avenir et ce qu'en disent les professionnels dans les R&D. Sur ce point tu vas te répéter indéfiniment car étant très limité de ce côté là.

«Ce que propose ce clavier est dispo aujourd'hui, remplie très bien les fonctions qu'il propose puisque mieux que l'haptique d'AUJOURD'HUI. Si on doit dire que dans 20 ans tous les produits seront mieux qu'aujourd'hui, tu prends pas beaucoup de risque c'est clair, mais surtout ça n'a aucun intérêt de dire ça !»
La technologie haptique d'aujourd'hui existe avec toute ses capacités de rendu possible mais est très limitée dans son application puisque que j'ai déjà dit que la cette technologie ne se suffit pas à elle même il faut que le reste suive et soit développé avec elle (vois du côté R&D 3D). On est bien d'accord que cette technologie n'est pas aujourd'hui dans des produits pouvant tirer toute la quintessence de sa technologie qui elle existe bien (ce n'est pas une "imagination"). Et les claviers tel présenté dans l'article sont plus que rares, personnellement il y a l'Optimus Maximus et puis... et puis rien d'autre à ma connaissance (mais je serai intéressé si tu en connaissais d'autres), tout en précisant que celui-ci est introuvable à la vente (même chose si tu sais où en acheter merci de me donner le lien). Donc même là on parle d'une technologie très peu développée en fait dans un vrai clavier informatique.

Abstiens toi de faire des synthèses ridicules qui montrent une fois de plus ton verrouillage d'esprit et de la manière de discuter d'un sujet très intéressant, mais encore faut-il que l'interlocuteur ait un minimum de connexion neuronale.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR