La réunion entre Steve Jobs et Lucent qui prépara le succès du Wi-Fi

Florian Innocente |

Un peu plus d'un an avant l'annonce de l'iBook et de la première borne AirPort, Steve Jobs avait fait venir les responsables de Lucent depuis les Pays-Bas pour discuter Wi-Fi et argent.

Wi-Fi Now revient sur cette réunion d'avril 1998 qui a préparé l'avènement commercial du Wi-Fi (un terme et une technologie complètement absents du marché grand-public à l'époque). Car si Apple n'a pas inventé ce mode de communication, c'est par son entremise qu'il a fini par entrer dans les foyers.

Cees Links, chez Lucent Technologies, avait essayé en vain de démocratiser la norme 802.11. Une nouvelle opportunité s'est offerte lorsqu'Apple a signifié son intérêt et donné une semaine à Lucent pour venir faire une présentation à Cupertino.

Cees Links, crédit : Wikipedia

Le cadre de Lucent parvint à convaincre son patron Rich McGinn de faire aussi le déplacement. Ce qui n'était pas acquis, dans l'affaire c'était Lucent le géant et Apple l'entreprise auréolée d'une gloire désormais fanée. À ce moment-là, en avril 1998, Apple s'apprêtait seulement à dévoiler l'iMac (lire Rétro MacG : l’iMac fête son 20e anniversaire).

« Apple cherchait quelque chose de différent et de nouveau pour leur produit iBook et Steve s'était pris de passion pour l'idée de portables connectés sans fil » raconte Cees Links. « Avec le recul, je pense qu'il avait déjà décidé ce qu'il voulait faire, bien avant cette rencontre ».

La réunion a démarré en l'absence de son hôte. Jobs est arrivé bien en retard et a déboulé dans la pièce sans faire plus de manières : « Je me suis demandé, "Qui est ce type ?" — Il ne s'est pas du tout présenté. Et en tant qu'Européen, je n'avais pas vu de photos de lui. En général on n'était pas non plus habitués à avoir des responsables d'entreprises décrits par la presse comme des célébrités ».

La réunion démarra et Steve Jobs parla pendant 10 minutes du Wi-Fi comme étant la chose la plus extraordinaire sur la planète : « Faire la présentation pour Steve Jobs s'est avéré assez simple. J'affichais juste les slides et il parlait, et ce qu'il disait n'était pas forcément du tout en rapport avec ce qui était montré. À la fin, il nous dit qu'il voulait une carte Wi-Fi coûtant 50 $ parce qu'il voulait la vendre 99 $ ».

Un coût qui fut difficile à atteindre pendant l'année de développement qui suivit, poursuit Cees Links : « Mais entre la puissance d'achat d'Apple et beaucoup de travail de notre côté, ça a pu le faire ». Un an plus tard, Jobs fit un tour de magie sur scène pour annoncer le Wi-Fi, sous la forme d'une carte glissée dans le nouvel iBook (lire aussi AirPort : la naissance du Wi-Fi pour tous).

avatar reborn | 

À la fin, il nous dit qu'il voulait une carte Wi-Fi coûtant 50 $ parce qu'il voulait la vendre 99 $

50% de marge 🤑

Et aujourd’hui les gens regrettent Jobs sur le plan tarifaire 😂

avatar marenostrum | 

ça doit choquer personne, ils appliquent tous les mêmes marges. bien plus que ça, dans les secteurs où c'est bien possible (où y a pas de couts élevés de production, de licences, de tiers à payer, etc). les autres un tee-shirt qui coute 5€ ils te le vendent minimum 150€.

avatar IceWizard | 

@reborn
"À la fin, il nous dit qu'il voulait une carte Wi-Fi coûtant 50 $ parce qu'il voulait la vendre 99 $
50% de marge 🤑"

Tu confonds la marge brute et la marge nette.

A titre de comparaison l'iPhone a une marge BRUTE d'environ 40% et une marge NETTE de 20%. Ces infos sont disponibles sur les document qu'Apple est obligé de communiquer au public tous les 3 mois.

Les marges brutes colossales ne sont pas rares chez les marchands : restaurateurs, boulangers, opticiens, etc .. Pourtant au final, ils ne s'en sortent pas si bien que ça. Les salaires, la location des locaux commerciaux, les frais de stockage, l'électricité, les taxes, les assurances, le service après-vente, la communication, etc .. ne sont PAS comptabilisés dans la marge brute .. D'où une grosse différence entre la marge brute et la marge nette.

avatar rua negundo | 

Vous trahissez votre âge en disant le wifi et non la wifi 😁

Cela dit je préfère moi aussi dire le wifi.
J’aimerai savoir pourquoi les ados disent la wifi. Qui est à l’origine de ce changement de genre alors que le wifi étant déjà bien installé dans le langage courant ?

avatar alexis83 | 

@rua negundo

Je dis aussi bien le que la, du coup je dois me situer ou ? 😔

https://media0.giphy.com/media/vsZF2hC9cH0Mo/giphy.gif

avatar rua negundo | 

@alexis83

Adulescent 🧐

avatar Almux | 

... Il s'est produit la même incongruité pour les voitures.
Tout d'un coup LA voiture est devenue LE!
Serait-ce une mode "transgenre" qui se généralise?

avatar osxkiller92 | 

@Almux Et à la voiture de répondre : « Mais attendez, je ne vois pas ce qui vous fait dire que je suis un (la faute est faite exprès) voiture, mais je ne suis pas un voiture. Il ne faut pas confondre identité de genre et expression de genre. Je suis un véhicule non binaire » 😂😂😂

avatar zapotech | 

@rua negundo

Aucun rapport avec l’âge. C’est du wifi. du = de le en Français.
Donc LE wifi et non la wifi qui est « chanté » par des pseudo rappeur chanteur qui ne parle pas un mot de Français correctement :(

avatar rua negundo | 

@zapotech

Tu vises Bazardée de KeBlack je suppose ?

avatar bugman | 

@rua negundo

La [connexion] WiFi, je suppose.

avatar IceWizard | 

@bugman
"La [connexion] WiFi, je suppose."

C'est aussi mon avis.

avatar iDanny | 

@IceWizard

À mon avis c’est plutôt par analogie avec « la Hi-Fi » : la High Fidelity (haute fidélité [sonore]) et la Wireless Fidelity... même si l’analogie n’est pas forcément assumée : https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Wi-Fi

avatar flux_capacitor | 

@IceWizard

Non, ça remonte à la jeune ménagère du début des années et 2000 absolument pas technophile, qui n'avait jamais entendu parler du Wi-Fi et qui lui a sans doute donné un caractère féminin au pif par amalgame avec la Hi-Fi. Par la suite ses mioches de la génération Y, voire Z, qui se sont avérés savoir encore moins bien lire et écrire, ont reproduit sans réfléchir cette grossière erreur de langage.

avatar AlexDedalus | 

@rua negundo

WiFi est un mot anglais et ne possède donc pas de genre, en français il est ainsi automatiquement neutre...c’est à dire au masculin dans notre belle langue sexiste.

On dit donc LE wifi si l’on s’exprime correctement...d’autant qu’un chaton meurt de tristesse à chaque fois que qqn prononce la wifi.

Merci de penser aux chatons.

avatar Abd Salam | 

@AlexDedalus

En français, il n’y a pas de genre neutre...

Mais en effet, le genre masculin est considéré comme le genre par défaut.

Sans oublier une réforme du 17ème qui a interdit la féminisation des noms. Certaines essaient une contre-réforme que les opposants veulent faire passer pour artificielle et sans fondement!

avatar flux_capacitor | 

@Abd Salam

C'est pour ça qu'on dit la cuillère, la fourchette, la chaise, la table, la girafe, la loutre..... ?!

avatar Abd Salam | 

@flux_capacitor

C’est une plaisanterie ?

avatar Kensei68 | 

On peut avoir la même réflexion avec le mot "chips" par exemple. Un ou une chips ? Telle est la question...

avatar mistervannes | 

@Kensei68

Il faudrait commencer par dire un ou une chip, sans s ! One chip, two chips ...

avatar SkeletonGamer | 

Ils disent la pour "la connexion Wi-Fi". Tout simplement :)

avatar iDanny | 

@SkeletonGamer

Non : voir ma réponse à l’instant au-dessus 😊

avatar rua negundo | 

@SkeletonGamer

« La connexion wifi ».
C’est une explication pertinente.

Mais pourquoi tout le monde disait le wifi dans les années 2000 et pourquoi ce sont majoritairement les ados qui disent la wifi alors que chez les plus âgés le wifi domine ?

avatar Jerem06 | 

On dit aussi LE réseau wifi...

avatar bl@ck warrior_69 | 

Et pourtant dans le dictionnaire : nom masculin invariable.
https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/wi-fi/10910038

Pages

CONNEXION UTILISATEUR