HP, Asus et Lenovo se lancent dans les portables PC sur ARM

Florian Innocente |

Pouvoir connecter son portable PC à internet tout le temps et (presque) partout, c'est le leitmotiv de l'initiative "Always Connected" de Microsoft, à laquelle ont souscrit plusieurs fabricants, opérateurs ainsi qu'Intel et Qualcomm.

Dans les mois à venir, ces descendants du PowerBop vont être commercialisés avec, en standard, des puces 4G (puis 5G) et des SIM (ou eSIM) autorisant une connexion sans interruption, dès lors que le réseau cellulaire est vigoureux. Plus besoin d'attendre une borne Wi-Fi ou de se reposer sur le mode modem de son smartphone. Selon les pays, où les forfaits en DATA sont moins généreux que chez nous, il est peut-être intéressant d'avoir un PC capable de s'émanciper du téléphone.

crédit : The Verge

Les opérateurs sont partie prenante de l'opération Lors de sa conférence au Computex de Taiwan, Microsoft a mentionné pour l'Europe des acteurs comme Orange, Swisscom, EE, Vodafone ou encore Tele2.

Ces portables utilisent soit un processeur Intel, soit la "Snapdragon 835 Mobile PC Platform" de Qualcomm. Le fondeur préféré de plusieurs marques de smartphones Android va ainsi amener dans les PC le processeur qu'il vend par exemple aujourd'hui à Samsung pour ses Galaxy S8.

Ces PC ARM, dont on ignore le prix et la période exacte de commercialisation, sont promis comme beaucoup plus performants sur l'autonomie. Qualcomm parle d'un mieux de 50 % comparé à l'architecture x86 — assez pour tenir plus d'une journée de travail et sans ventilateur.

Comme les portables Mac, ces PC sauront effectuer des récupérations de données et de notifications en mode veille mais à tout instant, puisque toujours connectés au réseau cellulaire. La vitesse théorique maximale du modem utilisé atteint le Gigabit. Ces machines utiliseront en outre un Windows 10 identique à celui des PC Intel mais recompilé pour ce SoC ARM. Les nouvelles applications Windows 10 universelles y tourneront normalement.

Pour les anciennes ce sera en émulation mais tous les détails techniques et limitation éventuelles ne sont pas encore connus, Microsoft avait annoncé ce portage en fin d'année dernière. Il s'agit toutefois de ne pas rééditer le raté de Windows RT (lire Microsoft se relance dans la course à l'ARMement).

Cependant, Microsoft et Qualcomm n'ont convaincu pour le moment que trois marques de les suivre : Asus, HP et Lenovo. Ce ne sont pas des novices mais il manque d'autres grands acteurs du secteur qui seront par contre aux côtés d'Intel. Ce dernier en revendique au moins 30 derrière lui. HP, Huawei, Asus, VAIO, Dell, Lenovo, Samsung ou bien Xiaomi ont tous répondu présent. Détail, Microsoft qui est est maintenant devenu un fabricant de PC à part entière ne donne pas l'exemple, aucune promesse par exemple d'un futur Surface Laptop sur plateforme ARM.


avatar toto_tutute | 

Voilà les bases pour proposer dans quelques temps des appareils ARM Windows 10 plus compacts qu'on appellerait...smartphones ! Où comment MS va revenir lentement mais sûrement dans la téléphonie mobile.

avatar C1rc3@0rc | 

Ça n'a pas grand chose a voir, d'un coté on a un PC ARM, de l'autre tous les smartphones commercialisés qui tournent avec un processeur ARM. Seul point commun...ARM.

Si le processur est similaire le reste de l'architecture diffère, les fonctions different, le desing differe, l'usage differe, et surtout l'OS et les logiciels different.
On le voit avec l'echec de Windows sur smartphone (le probleme n'etait pas le materiel, excellent des Lumia), on le voit avec les difficultés de Google a fusionner Chrome OS et Android, et Apple demontre par sa reussite exactement la meme chose: un OS mobile et un OS PC, s'ils peuvent partager un moteur commun doivent etre differents au niveau des interfaces.

Ici, il n'est pas question de smartphone, mais de changer uniquement le moteur du PC. Le processeur ARM a assez de puissance pour animer un PC et son efficacite energetique permet de doubler l'autonomie, c'est un debut d'enterrement pour le x86 qui a tant penalisé le PC, mais ça n'a pas d'autre implication.

Ce qui est navrant c'est que le processeur ARM le plus avancé est celui d'Apple et qu'Apple ne sera qu'un suivant dans l'adoption d'ARM dans le PC.

avatar en ballade | 

@C1rc3@0rc

"Ce qui est navrant c'est que le processeur ARM le plus avancé est celui d'Apple et qu'Apple ne sera qu'un suivant dans l'adoption d'ARM dans le PC."

Appl€ t offre l'iPad Pro sans souris et sans curseur pour bosser.

avatar Pas-un-philosophe | 

Allez Apple, reprends toi !!!

avatar Mike Mac | 

Au fait, le Windows 10 pour ARM fait tourner les applications Win32 non recompilées pour le store de Microsoft, contrairement à Windows 10 S.

Démo d'un Photoshop tournant sous Windows 10 ARM :

https://www.youtube.com/watch?v=A_GlGglbu1U

avatar Jeckill13 | 

En quoi ce pc s'émancipe du téléphone et des offres data dans la mesure où il y une carte sim ou esim ? On sera toujours tributaire d'un réseau mobile ! La seul différence est que la puce est placée dans l'ordinateur ! Donc toujours dépendant des données associées au forfait …

avatar toto_tutute | 

On a quand même droit à des forfaits de plus en plus généreux en volume de données voir illimités. Et ça évite des manipulations sur son téléphone et ça préserve l'autonomie de ce celui-ci. Vous vous attendiez à quoi d'autre ?!

avatar C1rc3@0rc | 

MS va peut etre reussir la ou Apple a echoué.
Apple produit des iPad, mal nommés "pro", en version "cellular". L'iPad n'a pas de fonctions de telephonie et ne permet pas de telephoner. Il en resulte que la carte sim ne sert que de remplacement de wifi. Pourtant cette approche n'a pas poussé les offres sim data-only a tarif et quota adaptés!

Si les "hybrid" et 2 en 1 sont systematiquement equipés de sim, alors les operateurs vont devoir s'adapter et proposer des sim specifiques.

avatar lmouillart | 

"HP, Asus et Lenovo se lancent dans les portables PC sur ARM" => "HP, Asus et Lenovo se lancent dans les portables MS Windows sur ARM" ces trois là faisait déjà des machines PC ARM sous ChromeOS, voir Android.

avatar C1rc3@0rc | 

Oui, mais un ChromeBook n'est perçu comme un PC a part entiere. C'est un netbook tres specifique, limité a des usages bien particuliers.
La on a bien des PC sans le moindre doute. Le fait que ce soit du PC sous Windows, meme une version de Windows adaptée, a un impact sur le marché qui va etre massif et irreversible. MS est en train ici d'enterrer le dogme PC Intel et finaliser la mort de Wintel. Un PC Windows sous ARM est un PC Windows! ARM devient du jour au landemain une architecture qui anime le PC et le smartphone, ce n'est plus un processeur de smartphone qu'on retrouve dans un PC limité...

avatar nicolas | 

En espérant que Microsoft n'oblige pas à tout verrouiller pour Windows10, et qu'on pourra rapidement installer un OS GNU/Linux sur ces machines!

avatar andr3 | 

Si  pouvait nous faire un MacBook [Pro] avec un tiroir pour une SIM 4G, je change directement mon MPBR 15"

avatar L'Ornithorynque | 

eSim sur les ordinateur portable, c'est la prochaine norme : comme il fut un temps ou les puces wifi étaient en options, cela sera essentiel dans quelques années. J'ai hate ! Pouvoir facilement souscrire à un abonnement cellulaire en indiquant juste un numéro, voir une identification automatique sur le site de l'opérateur directement depuis le navigateur sur ledit portable... :)

avatar bebex44 | 

l'objectif est d'avoir un boitier en Arm connectable sur réseau, avec rien dedans a part un petit chipset et un wifi, pour entendre dire, Monsieur Martin, vous pourrez terminez ce dossier chez, emmenez votre ordinateur de bureau chez vous, bonne soirée....

CONNEXION UTILISATEUR