E3 2015 : il y a 20 ans, Apple présentait la Pippin

Sylvain Trinel |

Si les moins jeunes d’entre nous s’en rappellent, la plupart des clients d’Apple d’aujourd’hui ignorent que la firme de Cupertino présentait il y a 20 ans la Pippin, une console de jeu développée en partenariat avec Bandai.

La Pippin, premier modèle fabriqué par Bandai.

C’est l’un des cinglants échecs d’Apple : présentée à l’occasion de la première édition de l’Electronic Entertainment Expo (ou E3 pour les intimes), la Pippin - Pipp!n - sort dans la foulée. Le projet est ambitieux, puisqu’Apple souhaite proposer un ordinateur dédié aux jeux vidéo. L’une de ses particularités réside dans la possibilité de naviguer sur internet, ce qui n'était pas si courant à l'époque. Avec ses 128 ko de mémoire flash, son lecteur CD-ROM, ses deux ports ADB, ses entrées et sorties audio 16 bits ou encore sa mémoire extensible jusqu’à 8 Mo (contre 5 Mo inclus), elle partait avec de sérieux atouts.

Cette console-ordinateur emprunte beaucoup aux Macintosh de l’époque, notamment le processeur PowerPC 603e cadencé à 66 MHz. L’OS est quant à lui une version allégée de Système 7, et les développeurs peuvent programmer des jeux en Java. Un choix certes intéressant, mais qui était sans doute un peu trop avant-gardiste (avant de devenir carrément obsolète quelques années plus tard), ce qui eu comme principal effet un catalogue pour le moins vide d’intérêt. Seule licence : les Power Rangers, dont la popularité commençait alors à s’effondrer en Asie.

Les raisons de l’échec

La Pippin s'imaginait ordinateur de salon, mais à la même époque, on a pu voir débarquer la première PlayStation de Sony, ainsi que la Nintendo 64 de Nintendo, puis la Saturn de Sega. Plombée par cette concurrence nouvelle et par un manque cruel de jeux convaincants, la console fut donc logiquement un lourd échec commercial avec seulement 45 000 unités écoulées deux ans après le lancement.

Conscient que sa console ne tardera pas à boire la tasse, Apple planche sur un nouveau modèle, toujours avec Bandai, et propose moins d’un an plus tard la Pippin Atmark et sa manette étrange. Un poil plus puissante mais toujours sous-équipée par rapport au phénomène PlayStation, et alors que Nintendo sort l’artillerie lourde avec Mario 64 et The Legend of Zelda : Ocarina of Time (premier opus en 3D de la franchise), ce modèle ne sortira pas du Japon, où il est d’ailleurs proposé à un tarif prohibitif : plus de 600 dollars.

La manette de la Pippin Atmark.

Bandai stoppera définitivement la production de la Pippin en 1997, alors même que le fabricant n'aura jamais fait de bénéfices. Depuis ces années difficiles, Apple n’a jamais vraiment témoigné du plus grand support de la communauté des développeurs de jeux, si ce n’est au travers de ses produits mobiles — iOS est devenu par la force des choses la première plateforme gaming au monde.

Les choses peuvent-elles changer ? L’arrivée de l’API Metal sur OS X, un an après sa mise au point sur iOS, est susceptible de redonner un coup de fouet aux performances des Mac (lire : OS X El Capitan accélère bien les Mac). Apple ne s’est pas privée de le démontrer en invitant Epic à présenter Fortnite sur Mac durant la dernière WWDC. Mais cela ne suffira sans doute pas à faire de nos ordinateurs des machines de joueurs. On terminera en rappelant que Halo l'une des grosses licences de la Xbox était au départ… une exclusivité Mac.

Tags
avatar nova313 | 

En même temps, un iPhone qui sert de manette et qui balance en streaming sur l'Apple TV, qui elle sert de console d'appoint, et hop, on a une console de jeu signée Apple.

Et personne n'a l'air de se rendre compte. Pourtant de nombreux jeux proposent la diffusion AirPlay avec une interface TV et un iPhone qui a de gros boutons sur son écran, pour mieux contrôler le jeu à la TV.

Sans le dire, Apple a créé une console de jeu, même si c'est la manette qui fait tout le travail.

avatar Mickaël Bazoge | 
Il y a un gros problème de latence malheureusement, cette solution n'est pas trop viable. Mais une connexion de la qualité de la Wii U, ce serait effectivement pas mal.
avatar ErGo_404 | 

Moui. Jouer sur une TV ne veut pas dire avoir une console de salon. La latence, le manque de jeux profonds, l'impossibilité de jouer à deux sur la même machine et les contrôles tactiles, tout ça fait que l'iPhone n'est pas et ne sera probablement jamais une console de salon.

Après l'Apple TV pourrait en devenir une, si Apple créait une plateforme de jeux en streaming et sortait sa manette sans fil ...

avatar oomu | 

Aarg. Ne me rappelez pas Halo. *traumatisme*

avatar Mr. THZ | 

On dit ça mais aujourd'hui, une Apple Pipp!n ça vaut minimum 500€ !

avatar prommix | 

Toujours cher mais toujours inutile et sans intérêt vidéoludique. Rien à voir avec une Saturne par exemple.

avatar oomu | 

ho la saturn... Panzer Dragoon Azel, Astal, Nights into dreams, Shining Force !

avatar ErGo_404 | 

Le marché des consoles a toujours été très compétitif et Apple n'est pas la seule boîte à s'y être cassé les dents. Il n'y a jamais vraiment eu de place pour plus que 2 gros acteurs à la fois. Aujourd'hui encore il y a trois gros constructeurs dont un qui traine assez loin derrière les autres.

avatar pfx | 

L'AppleTV a pour moi un vrai potentiel de console de jeu, avec comme manette n'importe quel iDevice !
Je ne comprends toujours pas pourquoi il n'y a pas d'App Store...

avatar Leborde | 

Le Pippin n'a pas duré longtemps. Ce fut donc Pippin le bref.

avatar Sylvain Trinel | 

@Leborde :
Félicitations, tu viens de gagner internet.

avatar TristamRabbit | 

Moi aussi je veux gagner Internet. Allez je tente ma chance avec un classique mais non moins efficace : Un Pippin de pomme.

avatar FollowThisCar | 

Excellent :)

avatar Mathias10 | 

Un début de lien tout à fait pertinent entre la Pippin, son échec et le fait que les mac (excepté le pro) ne sont pas du tout fait pour les jeux (hardware et software) ? Ou bien les macs n'étaient-ils déjà pas perçu comme des plateforme de jeu à l'époque?

Sony responsable de l'échec de la Pippin, Apple responsable de la chute du Sony vayo, Sony phone, tablette Sony et j'en passe. Belle revanche:-)

avatar Mémoire Cache | 

Euh non. Apple est en rien responsable de la "chute" de Sony Mobile. C'est surtout à cause de la concurrence toujours plus féroce chez Android, et les smartphone chinois qui cassent les prix.

avatar Kloo13 | 

En même temps les iDevices semblent très orienté casual Gaming, je ne sais pas si ces mêmes joueurs voudraient prendre une Apple TV pour jouer dans leurs salon.

Par contre, Apple pourrait créer une option Gamer pour tout les Mac avec une grosse carte graphique en option... Quand on voit que l'eSport prend de plus en plus d'importance chaque années, quoi de mieux comme pub que d'avoir 50.000 personnes dans un stade qui regardent des types jouer sur des PC estampillé d'une tête d'Alien par exemple. Remplacer les tête d'Alien par une pomme, je pense que les ventes de Mac explosent.
Et ici on le sait tous, passer quelques mois avec OS X c'est l'adopter pour la vie, donc les joueurs qui passeraient sous OS X resteraient des clients fidèles comme on l'est tous par ce qu'entre OS X et Windows il n'y a pas photo.
Par contre ce qui fait que Windows est un nid à malware et spyware c'est que c'est l'OS le plus utilisé au monde. Peut être qu'Apple veut aussi se préserver de ça.
Pour moi Apple continuera à avoir le cul entre deux chaises face au jeu sur Mac. Sur les iDevices c'est une autre histoire.

avatar vrts | 

c'est pas avec les cartes graphiques livrees avec les macs que ca va en faire des machines de jeux...si Apple pouvait arreter de livrer des cartes bridees ou depassees pour le meme prix qu'un model haut de gamme ca pourrait etre pas mal.

Mais bon, on achete pas un Mac pour du gaming qui demande de la puissance.

avatar nicolas | 

@vrts :
C'était d'autant plus énervant à cause du manque d'optimisation des pilotes, et d'OpenGL en retard.

Avec Metal, c'est un peu moins vrai...à condition que Métal soit massivement adopté.

Ce qui aurait pu être cool, c'est qu'Apple essaie d'implementer Metal pour tous les Mac supportant OSX ElCapitan.

avatar gattcat | 

Je pense que l'Apple TV peut devenir une console de jeux à part entière sur le même principe que la WiiU.

avatar YARK | 

Et pour les encore plus vieux, il y a 40 ans naissait Au Bonheur des Dames tenu par Ramon Pipin.

avatar fab21 | 

Quand la pippin est sorti, on était en plein boom du CD-rom (culturel, jeux du type Myst) et elle a été proposée en France non pas comme une simple console de jeu (offre trop pauvre en jeux vidéos) mais comme un lecteur de cd-rom de salon, voir un mac light (vu qu'on pouvait faire tourner un OS 7 light dessus, brancher un clavier et une souris via un port ADB, faire tourner des petites applis MAC et que l'entrée de gamme de l'époque, les Performa, démarrait à bien plus de 10 000 francs et ne se branchait pas en Peritel sur la TV).
Sauf que ça n'a pas du tout touché le grand public.

Perso, en 97-98, jeune graphiste, j'ai réalisé des présentations commerciales et des catalogues produits qui tournait sur la pippin (applis sous macromedia Director, l'ancêtre de Flash).
Un de nos clients était grossiste pour l'agriculture (engrais, équipement) et les commerciaux sillonnaient la campagne, direct chez les producteurs. Les commerciaux embarquait les CD et une pippin et se branchaient sur une télé pour faire leur prez multimédia. Bon, ça n'a pas duré très longtemps mais c'était le débouché que les distributeurs de la pippin avaient trouvé : le marché pro, et vu les prix des PC portables de l'époque et l'absence et/ou la lenteur des connections internet, c'était une option intéressante pour certaines boites.

Bon , sinon, c'était un veau niveau performance donc normal que ça n'ait pas pu accrocher.

avatar iPop | 

@fab21 :
La puissance n'était et ne fut jamais le problème. Rappellez vous la 3DO, pour tout le monde, les jeux c'était NINTENDO , point. Ou sega.
Sony a réussi son pari parçe que Nintendo tardait et reculait les échéances et c'est présenté comme un challenger cool, et taper dans une cible plus mure avec moins d'ado boutonneux.
La brèche ouverte, Microsoft s'y engouffra, s'est cassé les dents et l'année d'après racheta ou licencia toutes les licences Gaming. Il ne resta pour la PS2 que des miettes.

avatar Sylvain Trinel | 
Quand tu parles de miettes, tu parles des Final Fantasy et de tous les RPG pour cette console aux 100 millions + d'exemplaires vendus ?
avatar Lestat1886 | 

@iPop :
Tu veux dire la PS3 pour les miettes non, la PS2 ayant laissé des miettes a la gamecube et a la xbox?

Depuis Sony a repris sa revanche avec la ps4 d'ailleurs

avatar bonnepoire | 

Le parc de machines oui mais les jeux, on les attend toujours sur PS4.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR