macOS Monterey : Apple promeut l’amélioration progressive des applications iPad

Anthony Nelzin-Santos |

Doucement mais surement, Apple rapproche les applications iOS des applications macOS, à moins que ce ne soit l’inverse. Avant de profiter au Mac, les évolutions récentes de Catalyst profitent à l’iPad, parce qu’elles forcent les développeurs à repenser leurs applications iPadOS. Avec iOS 15 et macOS Monterey, Apple continue dans la direction d’un développement pratiquement unifié.

FaceTime, Messages, et Safari dans macOS Monterey. Ces trois applications macOS reposent sur des bases partagées avec iOS et iPadOS. Image Apple.

« En concevant une bonne application pour iPad, vous concevez aussi une bonne application pour les Mac M1 », explique Nils Beck, ingénieur Cocoa chez Apple. La réciproque est vraie : en réfléchissant à la structure des menus et la définition des raccourcis clavier de son application Mac, le développeur obtient les menus et raccourcis correspondants sur iPad. Dans iOS 15, la liste des raccourcis qui apparait en maintenant la touche reprend d’ailleurs la structure de la barre des menus de macOS.

Dans macOS Monterey, les applications Catalyst peuvent désormais intégrer un menu d’impression. Cette nouveauté implique que les options d’impression soient disponibles sur iPhone et sur iPad, et c’est effectivement le cas avec iOS 15. Inversement, l’automatisation des applications iPhone et iPad repose sur Raccourcis. Après deux ans d’attente, Apple présente Raccourcis pour Mac, qui remplacera Automator au terme d’une transition qui s’étalera sur plusieurs années.

L’adaptation des applications iPhone au grand écran de l’iPad, et des applications iPad au fonctionnement du Mac, entraine des changements impensables il y a quelques années. Le glisser-déposer entre les applications, intégré à l’iPad en prévision de Catalyst, fait son apparition sur iPhone. Après les manettes dans macOS Big Sur, macOS Monterey adopte la technologie Adaptive Sync de rafraichissement variable de l’écran, pour mieux prendre en charge les jeux iPhone et iPad.

Les développeurs peuvent se contenter de cocher une case pour proposer leurs applications iPad dans le Mac App Store, sans autre forme de procès. Tant de fonctions sont désormais communes aux deux plateformes ! La nouvelle fenêtre Aller au dossier du Finder de macOS Monterey se retrouve à l’identique dans l’application Fichiers d’iPadOS 15. La fenêtre de paiement par Apple d’iOS 15 se retrouve à l’identique dans macOS Monterey.

Le redimensionnement des fenêtres, point noir des premières versions de Catalyst, a été grandement amélioré dans macOS Big Sur. Apple finit le travail dans macOS Monterey, en prenant en charge la lecture des vidéos en plein écran dans leur définition native, dans une fenêtre séparée. La différence entre les applications adaptées et les applications natives n’a jamais été aussi ténue.

Pour autant, Apple recommande aux développeurs d’adopter l’« idiome Mac ». En quelque sorte, elle reprend à son compte le principe d’« amélioration progressive » de plus en plus utilisé par les développeurs web. L’application iPhone devient une application iPad, l’application iPad devient une application Mac, par l’amélioration et l’optimisation progressives d’une base commune.


avatar raoolito | 

avant que les hurlements ne rugissent, je voulais juste dire que pour ma pomme, qui n'est pas la meme que celle des autres, tout cela est bon et bien.
merci Apple !

avatar frankm | 

Côté symbiose, on ne la fait pas à Apple. Clairement !

avatar Htb41 | 

Donc si je comprends bien, ça marche dans les deux sens, alors on peut espérer voir arriver sur iPad des applications qui jusque-là n’existaient que sur Mac ?

avatar Mrleblanc101 | 

@Htb41

Pas vraiment puisque les app Mac actuelle sont développer en AppKit. Une nouvelle app Mac peux choisir d'utiliser Catalyst (UIKit sur Mac) alors oui, mais il faut un app récente.

avatar cherbourg | 

@Htb41

LOGIC ! LOGIC !
😉

avatar Htb41 | 

@cherbourg

Oui par exemple ! Je pensais aussi à Musescore, puisqu’on parle de musique 😉

avatar klouk1 | 

@cherbourg

"LOGIC ! LOGIC ! "

J’y crois pas un instant. Ça serait trop clivant pour le marché des iPad car cela demanderait trop de ressources matérielles sur un IPad.

avatar Niteor | 

alors, j’ai du mal à saisir : est-ce à dire que désormais les applications ipad et mac sont susceptibles d’être strictement identiques en terme de présentation, de menus, etc. ? Et que donc l’ipad deviendrait une sorte de mac itinérant ?
si qqn peut éclairer ma petite lanterne …

avatar marenostrum | 

impossible avec la même interface pour les apps déjà fonctionnelle sur macOS. ça va pas se faire automatiquement mais par le développer de l'app.

par ex moi j'utilise depuis des années une app qui a la même interface sur Mac et sur iPad, mais depuis le départ il a été pensé pour les deux interfaces.

avatar Niteor | 

@marenostrum

ok, donc a moyen terme, c’est ce qui se dessine finalement : des apps tout terrain au bon vouloir des developpeurs ? bon, ce sont pas des philanthropes, donc ça m’étonnerait que ca soit si facile…

avatar flixoo | 

En attendant la majorité des app iPad tu top 30 iPad iPhone ne sont pas sur le Mac. Donc la coche ne semble si simple (choix marketing, technique, UX).

avatar Lucas | 

Ce rapprochement ne peut être que globalement positif, s’il améliore la qualité des apps iPad, enrichir la logithèque du Mac, et remplace des applications Électron/React horribles par des applications natives, on a forcément à y gagner !

Du moment que les dévs ne le font pas à minima juste en agrandissant des apps iPhone, mais au contraire en pensant des apps complètes qui s’adaptent à chaque appareil.

Vivement un App Store vraiment unifié où l’on pourra acheter/souscrire une fois à une app et elle serait disponible partout, y compris pour les achats intégrés ! Et vivement que l’essentiel des logiciels Mac intègre le Mac App Store parce que la simplicité et la sécurité des MàJ automatiques, de la gestion en un endroit, de l’évaluation par Apple et des apps universelles… ne sont que des avantages pour les usagers !

Hâte de voir la suite !

avatar oomu | 

"de la gestion en un endroit, de l’évaluation par Apple"

ce ne sont pas que des avantages pour les consommateurs.

avatar klouk1 | 

@Lu Canneberges

"Du moment que les dévs ne le font pas à minima juste en agrandissant des apps iPhone, mais au contraire en pensant des apps complètes qui s’adaptent à chaque appareil."

C’est ce que font certains éditeurs, mais qui proposent leurs apps à 150€ sur Mac et à 10€ sur iPad. La balle est dans leur camp, mais quand j’entends des rumeurs à propos d’Arturia qui envisage de quitter la plateforme IOS…..

avatar MacJL | 

Est-ce qu’une application développée avec Swift Playground sur l’iPad peut être lancée sur un Mac? Ce serait vraiment la preuve qu’on est proche de la réunification des deux mondes.

avatar Ali Baba | 

@MacJL

Étant donné qu’elle est fondée sur SwiftUI, oui elle devrait tourner sans problème sur Mac. Au moins sur les Mac M1.

CONNEXION UTILISATEUR