Windows ARM sur les Mac M1 ? La balle est dans le camp de Microsoft

Mickaël Bazoge |

Dans une interview au long cours pour ArsTechnica, Craig Federighi est revenu sur un des points noirs1 de la plateforme Apple Silicon : l'absence de prise en charge de Windows. C'est un des atouts des Mac Intel qui disparait ici avec les Mac dotés d'une puce M1.

Le vice-président à l'ingénierie logicielle explique que le framework de virtualisation de Big Sur M1 permet de faire fonctionner des machines virtuelles contenant des systèmes d'exploitation ARM dans Parallels ou VMWare (lire : Boot Camp ne sera pas disponible sur Mac ARM !).

Faire fonctionner Linux sur les Mac M1, c'est une bonne chose, mais évidemment l'éléphant dans le magasin de porcelaines, c'est Windows. Federighi indique que CrossOver peut être une solution pour certains logiciels Windows, et qu'on peut aussi se tourner vers des solutions pour accéder à Windows dans le nuage (avec Shadow, par exemple).

Ces alternatives ne sont cependant pas aussi fiables ou pratiques qu'avec une VM de Windows sur son Mac. Une pièce capitale du puzzle manque : la version ARM de Windows n'est toujours pas proposée sous forme de licence grand public par Microsoft, qui ne la délivre qu'aux constructeurs.

Nous avons les technologies de base pour faire fonctionner Windows ARM [sur Mac M1], qui prend bien sûr en charge les applications x86. Mais c'est une décision que Microsoft doit prendre, il leur revient de mettre sous licence cette technologie pour que les utilisateurs puissent s'en servir sur ces Mac. Les Mac en sont très certainement capables.

La balle est dans le camp de l'éditeur de Windows. Peut-être que la situation va évoluer une fois que Microsoft aura développé le support de l'émulation des apps x86 64 bits au sein de Windows ARM, qui ne prend actuellement en charge que les apps x86 32 bits et ARM 32 et 64 bits.

En attendant, il faudra faire avec les logiciels universels, avec Rosetta 2, et aussi avec la bibliothèque d'apps iOS (lire : Tout ce qu’il faut savoir à propos des apps iOS sur les Mac Apple Silicon). Ce qui ouvre déjà pas mal de perspectives.

Mais pour ceux qui ont besoin de faire rouler des apps Windows sur Mac, il y a toujours les machines sous Intel qui sont disponibles et qui vont bénéficier de plusieurs longues années de support. « D'un point de vue logiciel, nous n'avons pas créé une nouvelle branche de macOS. Il n'y a pas une version M1 de macOS et une version différente pour Intel. Ce sont littéralement les mêmes installeurs. C'est la même branche. C'est le même système d'exploitation que nous construisons toutes les nuits. C'est un projet unique, et ça va continuer à être ainsi ».

macOS est un OS universel qui fonctionne sur les deux architectures. « Si vous avez un Mac Intel aujourd'hui, ou si vous en avez déjà un, vous continuerez à recevoir des mises à jour gratuites pendant les prochaines années », rassure Federighi.


  1. Certains diront « le bon côté » 😙.  ↩︎

avatar raoolito | 

@Adodane

c’est pour cela que j’ai ecrit ceci:
«  on a deja des resultats sous affinity, il va suffire de peu pour avoir des rendus cinema4D etc… »

avatar Scooby-Doo | 

@pocketalex,

« Windows ARM existe

Les PC sous ARM existent (chez Dell, HP, etc)

le souci est pointé deux messages plus haut

- CPU ARM
- CPU Silicon

Les PC actuels sous CPU Arm sont dotés de snapdragon, un CPU Arm dont les performances sont loin, loin, très loin du M1. Et plutot proches, pour les meilleurs modèles, d'un A10.

Pour faire une comparaison à la louche ... dans un PC un snapdragon sera "équivalent" (et je prends de grosses pincettes) à un Celeron, alors qu'un M1 oscille entre un bon core i7 et un i9.

Ajoutez à ça que ce pauvre snapdragon doit émuler du x86 vu que personne, mais alors personne DU TOUT n'a porté ses logiciels pour Windows ARM

Les tests (que l'on peut très facilement trouver sur Internet) sont catastrophiques, c'est à dire que même en bureautique de base ... ça rame sa mère. Et n'espérez surtout pas faire autre chose que du Word ou d'afficher une page web, mais pas plus.

A coté de ça, les "ARM" d'Apple talonnent les meilleures stations de travail, et on parle de l'entrée de gamme, des modèles "grand public"

Donc les PC sous ARM, il faudra un CPU ARM un peu plus travaillé que ce qui existe actuellement, et on se heurte à l'habituelle ritournelle qui fait que tout ce qu'initie microsoft (ou autre) foire lamentablement :
- sans acheteurs, pas d'investissement
- sans investissement, pas d'acheteurs

Et au serpent de se mordre la queue, bref c'est pas gagné pour rattraper Apple, soit émerge un CPU ARM digne du M1, et ensuite il faudra que les développeurs portent leurs apps en Windows ARM, mais les développeurs vont attendre que le parc de PC Windows ARM soit conséquent, et les acheteurs achèteront des PC Windows ARM uniquement quand la base de logiciels portés sera conséquente = le serpent se mord la queue
Soit Intel et AMD arrivent à faire des prouesses aves les Core i et les Ryzen pour baisser en conso tout en montant en puissance, mais c'est pas comme si ça faisait pas 30 ans qu'ils essaient, et si la montée en puissance est effective, c'est au prix d'un conso de plus en plus dramatique (200W pour certains CPU) et par palliers de 2 à 5% par an

Bref c'est pas gagné, bon courage à eux »

👍😘❤

Situation parfaitement résumée !

Microsoft avance à tatons vers ARM avec des processeurs au rabais pendant que Apple elle sort la grosse artillerie !!!

Cherchez l'erreur !

😁

avatar bunam | 

@YetOneOtherGit

Au vu des perfs de M1 je parie que Dell à déjà appelé Apple pour tenter d'acheter des M1 ;)
La porte de sortie viendra pour les constructeurs de PC de Nvidia qui a tout en main pour faire mieux ou aussi bien qu'Apple.

avatar YetOneOtherGit | 

@bunam

"Au vu des perfs de M1 je parie que Dell à déjà appelé Apple pour tenter d'acheter des M1 ;)"

Je présume que c’est de l’humour?

avatar bunam | 

@YetOneOtherGit

Pas sûr

avatar YetOneOtherGit | 

@bunam

"Pas sûr"

Tu imagines une seconde Apple commercialisant ses SOC ?

Personnellement je n’y crois vraiment pas.

avatar Scooby-Doo | 

@YetOneOtherGit,

« Tu imagines une seconde Apple commercialisant ses SOC ? Personnellement je n’y crois vraiment pas. »

👍👌😘

Je n'y crois pas non plus, aujourd'hui et pour demain !

Jamais Apple ne commercialisera ses processeurs maisons pour un constructeur tiers ou à la vente en boîte, en OEM ou au particulier !

Apple veut avoir l'avantage technique sur la concurrence !

Pas que la concurrence la rejoigne aussi facilement...

😁

avatar bunam | 

@Scooby-Doo

Dell peut rêver

Sans déconner Apple ne vendra jamais ses puces sauf sous la contrainte d’un régulateur

avatar Scooby-Doo | 

@bunam,

« Sans déconner Apple ne vendra jamais ses puces sauf sous la contrainte d’un régulateur »

Pour qu'il y est « contrainte », il faut être en position dominante et en abuser il me semble !!!

Même énorme succès commercial des Mac Apple Silicon, je ne pense pas que Apple va atteindre cette position dominante en part de marché.

Rien aujourd'hui, ni dans un proche avenir, ne contraint Apple à vendre ses processeurs à des tiers.

Je parle du Mac pour être précis.

Sur le secteur des téléphones mobiles, je ne pense pas non plus qu'Apple soit dans cette position à cause de la domination de Android sur ce marché...

😁

avatar raoolito | 

@bunam

Dell a appelle Qualcomm ca oui, je veux bien le croire.

avatar bunam | 

@raoolito

Nvidia

avatar raoolito | 

@bunam

Ben
Deja on y est pas encore, l’achat va mettre une bonne année a être validé et consommé
Ensuite arm restera arm, c’est specifié dans ce qu’on a lu
Finalement ca be changera pas grand chose a moyen terme

avatar Scooby-Doo | 

@AppleBZH,

Essaye d'installer Mac OS 11 Apple Silicon sur un PC à base de ARM pour voir si l'installeur de Mac OS 11 va accepter de le faire !

La présence de la puce T2 n'est elle pas un prérequis ?

😎

avatar raoolito | 

@Scooby-Doo

rappel: pas de puce T2 sur les mac silicon
mais bon, aucune chance de toutes façons :D

avatar AppleBZH | 

En effet. !

avatar AppleBZH | 

Moi qui lorgnait du côté d’un hackintosh, c’est raté avec l’arrivée du M1... de façon ma GTX 1080 n’avait pas pilotes...

avatar KimoMac | 

@AppleBZH

Rien à voir, tu peux toujours faire un hackintosh et installer OSX sur ton PC. C’est l’inverse qui devient impossible avec les M1.

avatar AppleBZH | 

@KimoMac

Oui, enfin cette année.
J’ai un gros doute sur le prochain OS

avatar pocketalex | 

@ AppleBZH

Aucun doute à avoir

Si tu montes ton hackintosh dans 5 ans, là, oui, tu peux avoir des doutes

Mais si tu le montes maintenant, c'est presque l'idéal. Tu auras MacOS Big Sur, et le prochain, et encore le prochain, et encore le suivant, c'est une certitude.
Et si l'OS de gen 5 par rapport à Big Sur n'est plus compatible x86, il te restera les mises à jour de sécurité pour encore quelques années

Bref, t'es tranquille au moins 7 à 10 ans

A moins que tu n'avais prévu d'utiliser ton hackintosh encore plus longtemps... tu peux y aller tranquille

avatar Scooby-Doo | 

@pocketalex,

« Mais si tu le montes maintenant, c'est presque l'idéal. Tu auras MacOS Big Sur, et le prochain, et encore le prochain, et encore le suivant, c'est une certitude. »

Dans 3 ans, Apple ne sortira plus que Mac OS 11 compilé pour Apple Silicon et des mises à jours de sécurité pour les anciennes versions pour Intel.

Il faut pas se faire d'illusion.

Ton hackintosh va passer à côté de toutes les optimisations opérées par Apple pour ses Apple Silicon.

Les fonctions câblées présentes sur les Apple Silicon et absentes de l'architecture X86-64, elle va pas les supporter du tout...

😁

avatar raoolito | 

@Scooby-Doo

oui, je plussoie sur toute l’analyse
SAUF
c’est mal connaitre les hackintoshers, ils ne sont pas prompts à passer aux nouvelles versions. Ils gardent leur OS des années.

avatar Scooby-Doo | 

@raoolito,

« c’est mal connaitre les hackintoshers, ils ne sont pas prompts à passer aux nouvelles versions. Ils gardent leur OS des années. »

Monsieur est un connaisseur de la chose ???

C'est bien d'être conservateur mais si demain, après la fin des versions majeures disponibles pour Intel, il y a un gros trou de sécurité, on fait comment ?

C'est une question hypothétique, mais plausible...

😘

avatar MarcMame | 

@AppleBZH

"Moi qui lorgnait du côté d’un hackintosh, c’est raté avec l’arrivée du M1..."

Pas forcément. Tu auras encore 5 ou 6 ans de mise à jour avant qu’Apple n’abandonne complètement le développement x86.

avatar Scooby-Doo | 

@MarcMame,

« Pas forcément. Tu auras encore 5 ou 6 ans de mise à jour avant qu’Apple n’abandonne complètement le développement x86. »

5 ou 6 ans sur la dernière version majeure compilée pour Mac OS 11 Intel.

Les suivantes, c'est à dire dans 3 ans, seront exclusivement Mac OS Apple Silicon, si Apple suit sa précédente transition.

Du coup toutes les dernières optimisatiosn, derniers standards et autres fonctions sympas vont vite passer sous le nez de ceux sur Mac Intel.

On est d'accord que les patchs de sécurité continueront d'être publiés pour la dernière version compilée...

Pas sûr que tout le monde soit tenté de rester sur Intel aussi longtemps !

😁

avatar Le Gognol | 

Vu les performances du M1 et celles potentielles de ses successeur, j’imagine qu’un émulateur à l’ancienne pourrait rendre des services parfaitement à la hauteur pour faire tourner le Windows habituelle et les applications Intel...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR