Windows ARM sur les Mac M1 ? La balle est dans le camp de Microsoft

Mickaël Bazoge |

Dans une interview au long cours pour ArsTechnica, Craig Federighi est revenu sur un des points noirs1 de la plateforme Apple Silicon : l'absence de prise en charge de Windows. C'est un des atouts des Mac Intel qui disparait ici avec les Mac dotés d'une puce M1.

Le vice-président à l'ingénierie logicielle explique que le framework de virtualisation de Big Sur M1 permet de faire fonctionner des machines virtuelles contenant des systèmes d'exploitation ARM dans Parallels ou VMWare (lire : Boot Camp ne sera pas disponible sur Mac ARM !).

Faire fonctionner Linux sur les Mac M1, c'est une bonne chose, mais évidemment l'éléphant dans le magasin de porcelaines, c'est Windows. Federighi indique que CrossOver peut être une solution pour certains logiciels Windows, et qu'on peut aussi se tourner vers des solutions pour accéder à Windows dans le nuage (avec Shadow, par exemple).

Ces alternatives ne sont cependant pas aussi fiables ou pratiques qu'avec une VM de Windows sur son Mac. Une pièce capitale du puzzle manque : la version ARM de Windows n'est toujours pas proposée sous forme de licence grand public par Microsoft, qui ne la délivre qu'aux constructeurs.

Nous avons les technologies de base pour faire fonctionner Windows ARM [sur Mac M1], qui prend bien sûr en charge les applications x86. Mais c'est une décision que Microsoft doit prendre, il leur revient de mettre sous licence cette technologie pour que les utilisateurs puissent s'en servir sur ces Mac. Les Mac en sont très certainement capables.

La balle est dans le camp de l'éditeur de Windows. Peut-être que la situation va évoluer une fois que Microsoft aura développé le support de l'émulation des apps x86 64 bits au sein de Windows ARM, qui ne prend actuellement en charge que les apps x86 32 bits et ARM 32 et 64 bits.

En attendant, il faudra faire avec les logiciels universels, avec Rosetta 2, et aussi avec la bibliothèque d'apps iOS (lire : Tout ce qu’il faut savoir à propos des apps iOS sur les Mac Apple Silicon). Ce qui ouvre déjà pas mal de perspectives.

Mais pour ceux qui ont besoin de faire rouler des apps Windows sur Mac, il y a toujours les machines sous Intel qui sont disponibles et qui vont bénéficier de plusieurs longues années de support. « D'un point de vue logiciel, nous n'avons pas créé une nouvelle branche de macOS. Il n'y a pas une version M1 de macOS et une version différente pour Intel. Ce sont littéralement les mêmes installeurs. C'est la même branche. C'est le même système d'exploitation que nous construisons toutes les nuits. C'est un projet unique, et ça va continuer à être ainsi ».

macOS est un OS universel qui fonctionne sur les deux architectures. « Si vous avez un Mac Intel aujourd'hui, ou si vous en avez déjà un, vous continuerez à recevoir des mises à jour gratuites pendant les prochaines années », rassure Federighi.


  1. Certains diront « le bon côté » 😙.  ↩︎

avatar YetOneOtherGit | 

@AppleBZH

"Ah oui, c’est évident qu’Apple ne va pas nous permettre de monter un PC avec ses CPU !"

Dans ce cas là des machines à architecture Arm sur lesquels tu peux faire tourner GNU/Linux il y en a déjà de nombreuses du Raspberry au serveur 😎

avatar pocketalex | 

Windows ARM existe

Les PC sous ARM existent (chez Dell, HP, etc)

le souci est pointé deux messages plus haut

- CPU ARM
- CPU Silicon

Les PC actuels sous CPU Arm sont dotés de snapdragon, un CPU Arm dont les performances sont loin, loin, très loin du M1. Et plutot proches, pour les meilleurs modèles, d'un A10.

Pour faire une comparaison à la louche ... dans un PC un snapdragon sera "équivalent" (et je prends de grosses pincettes) à un Celeron, alors qu'un M1 oscille entre un bon core i7 et un i9.

Ajoutez à ça que ce pauvre snapdragon doit émuler du x86 vu que personne, mais alors personne DU TOUT n'a porté ses logiciels pour Windows ARM

Les tests (que l'on peut très facilement trouver sur Internet) sont catastrophiques, c'est à dire que même en bureautique de base ... ça rame sa mère. Et n'espérez surtout pas faire autre chose que du Word ou d'afficher une page web, mais pas plus.

A coté de ça, les "ARM" d'Apple talonnent les meilleures stations de travail, et on parle de l'entrée de gamme, des modèles "grand public"

Donc les PC sous ARM, il faudra un CPU ARM un peu plus travaillé que ce qui existe actuellement, et on se heurte à l'habituelle ritournelle qui fait que tout ce qu'initie microsoft (ou autre) foire lamentablement :
- sans acheteurs, pas d'investissement
- sans investissement, pas d'acheteurs

Et au serpent de se mordre la queue, bref c'est pas gagné pour rattraper Apple, soit émerge un CPU ARM digne du M1, et ensuite il faudra que les développeurs portent leurs apps en Windows ARM, mais les développeurs vont attendre que le parc de PC Windows ARM soit conséquent, et les acheteurs achèteront des PC Windows ARM uniquement quand la base de logiciels portés sera conséquente = le serpent se mord la queue
Soit Intel et AMD arrivent à faire des prouesses aves les Core i et les Ryzen pour baisser en conso tout en montant en puissance, mais c'est pas comme si ça faisait pas 30 ans qu'ils essaient, et si la montée en puissance est effective, c'est au prix d'un conso de plus en plus dramatique (200W pour certains CPU) et par palliers de 2 à 5% par an

Bref c'est pas gagné, bon courage à eux

avatar YetOneOtherGit | 

@pocketalex

"Windows ARM existe

Les PC sous ARM existent (chez Dell, HP, etc)

le souci est pointé deux messages plus haut"

Yep nous sommes bien d’accord sur ce point, pas de soucis. 🤓

avatar en chanson | 

@pocketalex

"personne DU TOUT n'a porté ses logiciels pour Windows ARM"

Faux

Adobe Photoshop est en bêta et annonce pour la fin d’année sur Windows arm

avatar Scooby-Doo | 

@en chanson,

« Adobe Photoshop est en bêta et annonce pour la fin d’année sur Windows arm »

Photoshop risque bien d'être disponible pour Windows ARM avant Apple Silicon !

Je vous l'accorde.

Le problème se situe au niveau des performances des dits processeurs !

Photoshop tournant en natif sur un processeur ARM du niveau d'un Celeron tout moisi, ben cela sera toujours décevant !

Alors que le même Photoshop sous Apple Silicon qui a toutes les fonctions câblées qui vont bien et des cœurs hautes performances aussi, ben cela va dépoter...

😁

avatar YetOneOtherGit | 

@Scooby-Doo

"Photoshop risque bien d'être disponible pour Windows ARM avant Apple Silicon !"

Très loin d’être certain.

avatar raoolito | 

@Scooby-Doo

je suppose qu’adobe fait du dev en parrallele, car ce boulot qu’il soit pour windows ou macos arm il doit y avoir toute une grosse partie en commun.
Ca viendra, et quand on aura une suite CC entierement compatible ARM, comme on a deja une suite officie ARM alors ca bougera fortement.
c’est un serpent qui se mord la queue, c’est exact

avatar Adodane | 

@pocketalex

Pour l’instant on a surtout vu partout les performances du M1 dans geekbench qui n’est pas du tout fiable ( la dernière version augmente d’ailleurs les scores des Apple silicon et des amd zen 3 et pas ceux des Intel ), et quand les accélérateurs sont utilisées ( comme en encodage vidéo donc qualité non contrôlable et peut être inférieur à un encodeur logiciel ).

avatar YetOneOtherGit | 

@Adodane

"Pour l’instant on a surtout vu partout les performances du M1 dans geekbench qui n’est pas du tout fiable ( la dernière version augmente d’ailleurs les scores des Apple silicon et des amd zen 3 et pas ceux des Intel ), et quand les accélérateurs sont utilisées ( comme en encodage vidéo donc qualité non contrôlable et peut être inférieur à un encodeur logiciel )."

C’est cela, oui 😳🙄

https://www.anandtech.com/show/16252/mac-mini-apple-m1-tested

avatar Adodane | 

@YetOneOtherGit

Merci pour le lien, ça confirme ce que je dis 😁

avatar YetOneOtherGit | 

@Adodane

"Merci pour le lien, ça confirme ce que je dis 😁"

Si tu veux, tu as des tests extrêmement sérieux fait par un site de référence.

Des Benchmark tel SPEC qui sont les standards de l’industrie, une analyse technique fine et détaillée...

Mais je te laisse à tes suspicions oiseuses 🙄

avatar Adodane | 

@YetOneOtherGit

https://openbenchmarking.org/result/2011202-PTS-MERGE68890&sor

Je te laisse un peu de lecture en fin de page du lien, et pas des tests d’un site de référence payé par Apple 😁

avatar YetOneOtherGit | 

@Adodane

"Je te laisse un peu de lecture en fin de page du lien, et pas des tests d’un site de référence payé par Apple 😁"

Anandtech thuriféraire d’Apple 🙄🙄

Qu’est ce qu’il ne faut pas lire comme conneries 🤢

avatar YetOneOtherGit | 

@Adodane

Quant à OpenBenchMarking.org nous sommes à des années lumières du sérieux de SPEC.org

Mais bon nous vivons l’époque de la valorisation des sources douteuses et du,dédain des sources sérieuses 🤮

Triste époque que celle de la post-vérité et du conspirationisme dont on ne cesse chaque jour de mesurer les effet délétère sur nos civilisations 😥

avatar Adodane | 

@YetOneOtherGit

Spec un standard ?? Un vieux truc qui dépend de la compilation plus qu’autre chose ? Haha 😁

avatar YetOneOtherGit | 

@Adodane

"Spec un standard ?? Un vieux truc qui dépend de la compilation plus qu’autre chose ? Haha"

C’est mignon à cet âge là 🙄

SPEC reste est de très loin le standard pour tous les usages professionnels de l’IT que ce soit sur les serveurs ou les stations de travail

Tes trucs de néo-geek n’existent simplement pas dans les enjeux du business de l’IT.

avatar Adodane | 

@YetOneOtherGit

Que de jolis mots 😎
Ça n’enlève pas le fait que spec est un vieux truc qui dépend surtout de la compilation 😁

avatar YetOneOtherGit | 

@Adodane

"Ça n’enlève pas le fait que spec est un vieux truc qui dépend surtout de la compilation 😁"

L’architecture von Neumann est elle aussi très ancienne et elle reste pourtant au cœur de toutes tes machines.

Quasiment tous les fondement des technologies que tu utilises sont très anciens

C’est absolument idiot de rejeter quelques choses sous prétexte que c’est relativement ancien.

Le standard actuel date de 2017, l’équipe derrière SPEC regroupe les experts les plus reconnus en matière de benchmark.

Et en ce qui concerne la sensibilité au paramètre d’optimisation du code généré lors de la compilation c’est maintenant adressé et normalisé.

Bref ce qui est daté ce sont tes connaissances superficielles et tes aprioris idiots de néo-geek croyant savoir de quoi il parle 🤢

avatar Adodane | 

@YetOneOtherGit

Bla-bla-bla 😅

avatar YetOneOtherGit | 

@Adodane

"Bla-bla-bla 😅"

La réponse classique du cuistre confronté à la vacuité abyssale de ses semblants de vérité ne supportant pa la confrontation aux réalités factuelles.

Tu racontes strictement n’importe quoi sur des sujets qui visiblement te dépassent largement.

Restes dans ta vision caricaturale si confortable pour toi, c’est la meilleure façon identifiée depuis longtemps de s’élever 🙄🙄🤢🤢🤮

avatar Adodane | 

@YetOneOtherGit

Si ça peut te rassurer va lire les tests geekbench 😂

avatar raoolito | 

@Adodane

on a deja des resultats sous affinity, il va suffire de peu pour avoir des rendus cinema4D etc…
si l’idée de votre propos est de dire «  4x ou 3,5x je demande à comparer » là ok. Si l’idée est de dire « one dit 4x mais si ca se trouve c’est rien ou à peine » bon ben alors là je pense que vous etes seuls dans ce cas. Meme imparfaits, les tests geekbenchs donnent quand meme une tendance qui ne s’est que tres rarement contredite.

avatar YetOneOtherGit | 

@raoolito

"Meme imparfaits, les tests geekbenchs donnent quand meme une tendance qui ne s’est que tres rarement contredite."

Les tests effectués par Anandtech vont bien plus loin que le très grand public GeekBench 😎

Il n’y strictement aucune raison que les performances impressionnantes ne se retrouve pas sur les usages réels, sauf à sombrer dans la bêtise de la posture hypercritique :

« L’hypercritique. C’est l’excès de critique qui aboutit, aussi bien que l’ignorance la plus grossière, à des méprises. C’est l’application des procédés de la critique à des cas qui n’en sont pas justiciables. L’hypercritique est à la critique ce que la finasserie est à la finesse. Certaines gens flairent des rébus partout, même là où il n’y en a pas. Ils subtilisent sur des textes clairs au point de les rendre douteux, sous prétexte de les purger d’altérations imaginaires. Ils distinguent des traces de truquage dans des documents authentiques. État d’esprit singulier ! à force de se méfier de l’instinct de crédulité, on se prend à tout soupçonner. — Il est à remarquer que plus la critique des textes et des sources réalise de progrès positifs, plus le péril d’hypercritique augmente. En effet, lorsque la critique de toutes les sources historiques aura été correctement opérée (pour certaines périodes de l’histoire ancienne, c’est une éventualité prochaine), le bon sens commandera de s’arrêter. Mais on ne s’y résignera pas : on raffinera, comme on raffine déjà sur les textes les mieux établis, et ceux qui raffineront tomberont fatalement dans l’hypercritique. »

Charles-Victor LANGLOIS & Charles SEIGNOBOS, Introduction aux études historiques, Paris, Kimé, 1992 (1re éd., Paris, Hachette, 1898).

avatar raoolito | 

@YetOneOtherGit

vous etes vraiment mauvaise langue !
enlevez l’hyper critique et… à quoi servira internet ?

avatar Adodane | 

@raoolito

Ce sont des testes des accélérateurs inclus dans le soc, mon iPhone XS encode déjà à 240 images par seconde en 1080p h264 au moins, et à 60 images par secondes en 4K h265 ... donc normal qu’un soc plus récent fasse mieux.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR