De l’Apple I à SwiftUI, l'évolution de la conception des interfaces utilisateurs

Florent Morin |

En 2019, Apple a présenté une technologie amenée à occuper une place essentielle dans le développement des applications sur ses plateformes : SwiftUI. Bien que très jeune, ce nouveau framework permettant de créer des interfaces pour tous les appareils Apple a déjà démontré son potentiel. Son credo : « De meilleures apps. Moins de code. »

Avec la nouvelle mouture présentée lors de la WWDC 2020, SwiftUI a vu ses fonctionnalités et ses performances se renforcer. Est-ce le bon moment pour sauter le pas et abandonner ses prédécesseurs, UIKit et AppKit ? S’il n’y a pas de réponse définitive, certains éléments donnent de bons espoirs pour l’avenir (très) proche. En tout cas, il y a une chose que l’histoire d’Apple nous a apprise, c’est qu’il vaut mieux suivre la cadence au risque d’être vite dépassé.

Apple I : un ordinateur personnel avec interface utilisateur

L'Apple I était à l’origine un projet personnel de Steve Wozniak. À l’époque, l’informatique était réservée à une élite et quelques passionnés. Woz a décidé de concevoir à ses heures perdues un ordinateur utilisable facilement et à moindre coût. Quand Steve Jobs a découvert ce projet, il a proposé des améliorations pour le rendre plus accessible au commun des mortels. Il suffisait de brancher une alimentation, un clavier et un téléviseur à l’appareil pour pouvoir l’utiliser.

L'ordinateur Apple dans ses jeunes années. Image Ed Uthman (CC BY-SA)

Seuls les abonnés du Club iGen peuvent lire l‘article dans son intégralité.

-> Déjà membre ? Je me connecte
-> S‘abonner au Club iGen