macOS Catalina : l'option hors ligne pour la dictée vocale s'est envolée

Florian Innocente |

La fonction de dictée vocale dans macOS Catalina a été amputée d'une option qui n'a rien de superflu, celle qui permet de préférer un traitement en local des choses que l'on dit à son Mac plutôt que leur transfert en direction des serveurs d'Apple.

Avec macOS Mojave, dans les Préférences Système du clavier, on a le choix entre une dictée standard et une autre dite "améliorée". Avec cette dernière le traitement se déroule sur le Mac, même sans connexion réseau (avant de pouvoir s'en servir la première fois, le système télécharge un bloc de données qui lui servira pour la suite).

Mojave

Dans Catalina, cette option a disparu au fil des bêtas. Il ne subsiste que la dictée de base, celle qui a besoin des serveurs d'Apple. Si vous lancez la dictée en coupant l'accès internet, ça ne marche plus.

Catalina

Cela implique de laisser macOS transmettre à Apple diverses informations, que la Pomme détaille dans les infos de ce panneau de préférences :

Lorsque vous utilisez Siri et la dictée non améliorée, ce que vous dites et dictez est enregistré et envoyé à Apple afin de traiter vos requêtes. Votre appareil envoie aussi à Apple d’autres informations, notamment :

  • votre prénom et votre surnom ;
  • les noms et surnoms de vos contacts ainsi que leur relation avec vous (par exemple, « mon père ») ;
  • la musique que vous aimez ;
  • les appareils de votre domicile sur lesquels HomeKit est activé (par exemple, « lumières du salon »), ainsi que les noms de votre appareil et de ceux des membres de votre partage familial ; et
  • les titres de vos albums photo et les apps installées sur votre appareil.

Toutes ces données (vos « Données utilisateur ») sont utilisées pour permettre à Siri et Dictée sur votre Mac de mieux vous comprendre et de reconnaître ce que vous dites. Elles ne sont liées à aucune autre donnée qu’Apple pourrait avoir obtenue par le biais de votre utilisation d’autres services Apple.

Si vous avez activé le service de localisation, la position géographique de votre Mac au moment où vous énoncez une requête est également envoyée à Apple pour permettre à Siri et Dictée d’améliorer la précision des réponses à vos questions.

Peut-être qu'avec les prochaines bêtas cette option reviendra, mais rien dans les fonctions annoncées pour Catalina ne le laisse présager. La seule fonction pour laquelle Apple insiste sur des opérations qui sont effectuées hors-ligne est relative au contrôle de l'interface à la voix, qui s'améliore grandement avec Catalina (au départ pour les anglophones).

Ce sujet du traitement déporté des informations que l'on dicte à un assistant est revenu sur le devant de l'actualité ces derniers jours, et il n'a pas épargné Apple (lire Comment supprimer les enregistrements Siri qu'Apple possède sur vous ?).

avatar marenostrum | 

pareil pour synchroniser depuis un iPhone avec notre Mac, le lien a disparu dans les Réglages de IOS 13 beta. apparement ils vont couper tout manipulation locale pour ne passer que par leurs serveurs.

avatar Almux | 

Ça craint! On va vers un contrôle total de la machine par le cloud...
Encore plus de charge sur les bandes passantes, et encore plus de risques de pannes.
Les ordis seront des boîtes vides, et inutilisables en cas de crise majeur.

avatar jacques_dh | 

C'est pas "surnom", Flo, c'est "nom de famille" 😉

avatar raoolito | 

Alors autant je frémis quand je vois tout ce qu'Apple peut récupérer comme données lorsque l'on fait une simple dictée de phrase comme en ce moment même...
... Autant je dois bien vous avouer que la version "améliorée" de la dictée vocale est absolument déplorable. j'ai l'impression qu'il comprend 50 fois moins ce que j'ai dit quand cette option est activée et en plus ça vous prend presque un giga à chaque fois .

avatar kitetrip | 

Depuis la présentation de Siri il y a maintenant presque 10 ans, Apple expliquait que la dictée passait par ses serveurs.

Déjà à l’epoque je trouvais ça scandaleux.

Aujourd’hui les gens se réveillent, comme s’ils découvraient le bio ou le changement climatique...

avatar oomu | 

Boh !

tout cela parait bien contradictoire.

avatar DareMac | 

Apple, c'est les gentils, voyons. Ils nous écoutent et nous enregistrent pour notre bien.

Bref, ça donne le goût de passer à Linux...

avatar Almux | 

Ce qui se profile est surtout scabreux pour celles et ceux qui n'utilisent jamais Siri ni aucun service cloud... ou du moins qui évitent de trop s'y fier.
Ne pas pouvoir synchroniser son calendrier par simple câble serait vraiment ch.ant!

avatar debione | 

Voilà comment on passe de donnée anonyme à on envoie tout sur vous y compris votre carnet d'adresse...
A mon sens Apple vient de perdre la seule chose qui valait de mettre deux fois plus dans leurs Matos... Perso ça va être direction Microsoft pour mon prochain ordi...

avatar EBLIS | 

Je parlais de cette fonction dans les commentaires il y a quelques articles de cela. Ça commence à être lourd d'être dépendants et prisonniers des serveurs des compagnies, même Apple qui se dit fervent défenseur des données personnelles se transforme petit à petit en un aspirateur de ces mêmes données et on ne peut rien y faire.

avatar byte_order | 

@EBLIS

Le business modèle d'Apple ce n'est pas de valoriser *l'usage* de vos données personnelles (et elle communiquement beaucoup pour assurer à tout le monde qu'elle ne revend rien à personne, contrairement à d'autres bien connus, non, mais son business modèle c'est de valoriser la *captivité* de vos données personnelles, qui renforce toujours un peu plus le vendor lock-in de vos usages, et donc la rentabilité pour Apple et augmente le coût d'un changement de crèmerie.

avatar Mecky | 

Le sujet est plein d’ambiguïté.
• Autonomie : par essence, une fonction se doit d'être disponible. Or si il n'y a pas d'accès réseau, la fonction doit être intégrée, indépendante.
• Efficacité : la gestion du contexte apporte un plus indéniable, une pertinence dans le résultat. Or pour cela, un partage de nos informations (localisation,…) et une connexion aux bases de données (et évidemment au réseau) sont impératives.
• Vie privé : à l'inverse, la reconnaissance vocale montre vite ses limites si elle est dépourvue de lien, d'informations lui permettant de faire un minimum de déductions.

Bref, on ne peut vouloir tout et son contraire. À l'impossible, nul n'est tenu. Etc..
Il faut faire des choix. Le mieux serait que chacun reste libre de ses/ces choix !
Apple (et les autres) font souvent fausse route en tranchant à notre place. Il y a d'office des mécontents et une publicité négative. Évidemment, offrir plus de choix a aussi un coût.

avatar SyMich | 

Il y a quelques années (en fait au moins 10 ans...) j'utilisais quotidiennement Dragon Dictate pour dicter tous mes rapports. Il etait redoutablement efficace même sur des sujets très techniques.
Et pour autant, jamais ce logiciel n'a eu besoin que je lui livre toute ma vie privée!

Quant à la dictée de macOS, je l'utilise en version "offline" (dite "améliorée") depuis qu'elle est' proposée, elle m'a toujours donné satisfaction également. Pourquoi tout à coup il faudrait que je l'autorise à inspecter mon carnet d'adresses, ma discothèque, à identifier de quel endroit sur le globe je lui dicte le roman que j'ai tout à coup envie d'écrire???

avatar Osei Tutu | 

« Toutes ces données (vos « Données utilisateur ») sont utilisées pour permettre à Siri et Dictée sur votre Mac de mieux vous comprendre et de reconnaître ce que vous dites. Elles ne sont liées à aucune autre donnée qu’Apple pourrait avoir obtenue par le biais de votre utilisation d’autres services Apple. »
Comment cela est possible étant donné que Siri prend ses éléments dans les différentes applications et services utilisés ? C’est particulièrement alambiqué et contradictoire. Mais bon s’ils le disent cela doit être vrai

avatar ajalexxx | 

This is nice that they added offline options.
https://games.lol/applist/keyword/offline-poker/

CONNEXION UTILISATEUR