Bloqueurs de pub : c’est grave docteur (pour MacGeneration) ?

Christophe Laporte |

Pour beaucoup, c'est la nouveauté n°1 d'iOS 9. Le classement de l'App Store en atteste d'ailleurs : l'arrivée des ad blockers (bloqueurs de pub) va indiscutablement créer une secousse sans précédent dans l'industrie publicitaire.

La plus grosse crise de l'histoire de MacG ?

Et MacGeneration dans tout cela ? Ce n'est pas dans nos habitudes de communiquer sur notre cuisine interne, mais vous avez été assez nombreux à nous demander, soit par mail, soit dans les commentaires, si la montée en puissance des outils de blocage publicitaire a un impact économique sur notre société.

Pour la faire courte : oui. La montée en puissance des bloqueurs de pub a un impact important sur notre activité économique et met en péril notre entreprise à moyen terme si nous n'arrivons pas à apporter une réponse efficace à ce problème.

La semaine dernière, MacGeneration a discrètement fêté son seizième anniversaire. 16 ans, c'est l'adolescence et parfois c'est compliqué, très compliqué. Cela résume bien la situation actuelle.

La problématique des bloqueurs de pub n'est pas nouvelle. Mais elle représente pour nous un véritable manque à gagner depuis 18 mois environ. Et cela va en s'accélérant. En moyenne, sur un site high-tech, plus d'un internaute sur deux bloque la publicité.

L'internet mobile n'était que très peu touché par ce phénomène. Mais avec iOS 9, on ne serait pas étonné de voir des taux similaires d'ici quelques mois (voire quelques semaines).

Vous vous en doutez bien, nous ne sommes pas restés les bras croisés face à ce phénomène. Mais les réponses simples et efficaces n'existent pas. En attendant que les différents projets que nous menons arrivent à leur terme, nous avons engagé un plan d'économie drastique. Durant l'été, nous avons changé d'hébergeur et avons revu notre architecture en profondeur. Pour la première fois de son histoire, MacGeneration se séparera d'un collaborateur pour raison économique. Pour la première fois de son histoire aussi, MacGeneration va finir l'année dans le rouge.

Là où la situation est frustrante, c'est qu'en parallèle, nous enregistrons des chiffres records en matière d'audience. On n'a jamais eu autant de lecteurs et pourtant nos recettes fondent. Drôle de logique…

Tout n'est pas noir pour autant. Nous ne découvrons pas ce problème aujourd'hui, et l'un de nos mérites (autant se lancer des fleurs) est d'avoir anticipé la situation en travaillant depuis des années à d'autres formes de financement. Notre activité d'éditeur de livres (on vous recommande la lecture de notre petit dernier consacré à iOS 9) et les abonnements au Club MacG dans nos apps iPhone/iPad sont en progression constante. Mais cela ne suffit pas (pour le moment) à inverser la tendance. Mais sans cela, nous aurions peut-être déjà mis la clé sous la porte.

Comment MacGeneration gagne-t-il sa croûte ?

MacGeneration est une société comme une autre, avec 9 salariés travaillant à temps plein. Cela n'a rien d'extraordinaire en soi, mais derrière son écran, parfois on ne se rend pas très bien compte du travail réalisé de l'autre côté.

Nous sommes totalement indépendants. Nous ne sommes pas une entité d'Apple (on nous le demande fréquemment) et nous n'appartenons pas à un groupe de presse ou quoi que ce soit.

Nous gagnons de l'argent de quatre manières différentes :

  • la publicité classique que nous vendons soit directement soit à l'aide de régies partenaires
  • l'affiliation
  • la vente de livres
  • le Club MacG

C'est notre première source de revenus que les bloqueurs de publicité mettent en péril, mais pas uniquement… Certains s'en prennent de plus en plus aux liens traqués qui nous empêchent de toucher une commission lorsque vous passez commande par une boutique en ligne en passant par l'un de nos sites…

Si l'on voulait vraiment se plaindre, on évoquerait également le comportement d'Apple qui n'est pas très loyal en matière d'affiliation avec tous les sites qui l'utilisent pour l'Apple Store. À chaque lancement d'un produit qui marche fort (ex: l'iPhone), Apple stoppe pendant quelques semaines le calcul d'une commission sur les ventes effectuées sur l'Apple Store auprès de clients venus de sites extérieurs. À l'inverse, pour un produit qui se vend dans des proportions bien moindres (ex: le Mac mini…) les commissions ne sont jamais mises en pause, ou alors elle reprennent très vite lorsque visiblement les ventes ne sont pas aussi fortes qu'escomptées (ex : iPhone 5c ou l’Apple Watch).

En ce qui concerne la publicité, nous n'avons pas de doctrine arrêtée, si ce n'est que nous sommes les premiers utilisateurs de nos sites (avec la pub qui va avec). Comme vous, nous n'aimons pas les formats trop intrusifs comme les habillages. Cela nous arrive d'en vendre, mais à un prix premium ! Et pour les autres formats comme les vidéos, si on l'accepte, c'est avec un "capping" faible (en clair, vous ne la subirez qu'une fois pendant toute la durée de la campagne).

Beaucoup de régies ont du mal à comprendre notre mode de fonctionnement. Cela nous a contraints à changer plusieurs fois de partenaires commerciaux. On a connu beaucoup de déboires notamment sur le mobile où c'est encore la jungle.

Le problème avec les bloqueurs de pub

Partir en guerre contre les bloqueurs de pub, cela reviendrait à faire exactement la même chose que l'industrie de la musique lorsque Napster a débarqué. C'est perdu d'avance.

Malheureusement, les bloqueurs de pub sont une mauvaise réponse à un vrai problème : la publicité sur internet qui est devenue envahissante sur certains sites.

Très honnêtement, en terme de pression publicitaire, on ne joue pas dans la même cour que d'autres médias. Il y en a toujours trop. Et je ne suis pas certain que de « la bonne publicité » existe. Quoi qu'il en soit, comme expliqué plus haut, nous essayons en permanence de trouver le meilleur équilibre possible.

Comparaison n'est pas raison, mais bon... - Cliquer pour agrandir

Le souci avec les bloqueurs de pub, c'est qu'ils ne font pas la différence. À partir du moment où un d'entre eux est installé, il ne fait pas le distinguo entre un site lesté de dix bannières et un site qui en a seulement deux.

Il y a le mécanisme de la liste blanche, mais c'est fastidieux pour l'utilisateur. Il y a également « les publicités acceptables » d'Adblock Plus, mais son fonctionnement est loin de faire l'unanimité.

Dans un monde parfait, le mode opératoire des ad blockers devrait être inversé. L'utilisateur devrait l'activer uniquement lorsqu'il s'estime importuné. Ou mieux encore, il devrait y avoir une sorte de netiquette pour la publicité. Si certaines règles ne sont pas respectées, alors le mécanisme de blocage de publicité se met en œuvre. Ce serait beaucoup plus juste…

Dans cette passe d'armes sur la publicité, nous avons l'impression d'être des victimes collatérales. Beaucoup suspectent Google de regarder Adblock Plus avec une certaine bienveillance. Le géant de l'internet paie sa dîme à la société allemande, une stratégie motivée dans le but d'affaiblir ses concurrents.

Si Apple avance ses pions dans ce domaine, elle est loin d'être innocente. Certes, elle pense au confort et à la vie privée de ses utilisateurs. On ne peut pas lui reprocher. Mais c'est également une manière de s'attaquer directement à Google. C'est sans doute la plus grande initiative d'Apple contre son meilleur ennemi depuis bien longtemps.

Bloqueurs de pub : quel est le but d'Apple ?

Et il y a une hypocrisie assez incroyable. Au lieu d'intégrer directement dans Safari un bloqueur de publicité (Apple se serait probablement heurté à quelques problèmes), elle a juste intégré le dispositif le permettant… Et ce qui est encore plus "amusant", c'est que dans toutes ses présentations, elle n'a jamais promu le Content Blocking comme un moyen d'éradiquer la publicité ! En off, les responsables de cette fonctionnalité ont un langage beaucoup plus cru : il s'agit de tuer la publicité.

Toute l'hypocrisie d'Apple, c'est de lancer dans la foulée du mécanisme de blocage de pub, la nouvelle application Apple News : une solution (plus ou moins réussie) qui permet au lecteur de s'informer et une nouvelle manière pour les éditeurs de gagner de l'argent. Pour l'heure réservée aux seuls américains, laissant le reste du monde sur le carreau sans alternative au content blocking.

On peut regretter tout d'abord que le modèle retenu par Apple soit celui de la publicité. Un Apple Music de la presse, avec un abonnement mensuel, aurait été beaucoup plus intéressant… mais aussi beaucoup plus complexe à mettre en place au vu des innombrables acteurs du secteur.

D'un côté, Apple facilite comme jamais le blocage de contenus publicitaires pour iOS, de l'autre, elle s'assure que son service d'actualité ne sera pas gêné par ce type d'outils. Par contre, elle impose certaines règles aux régies qui vont très certainement pousser les éditeurs à utiliser iAd, sa régie publicitaire…

L'autre truc marrant avec Apple News, c'est qu'on ne voit jamais de pub dans les démos !
L'autre truc marrant avec Apple News, c'est qu'on ne voit jamais de pub dans les démos !

Vers un monde meilleur ?

L'une des idées reçues répandues au sujet des bloqueurs, c'est qu'ils vont rendre le web meilleur. Alors, si la logique va jusqu'au bout des choses, certains sites web vont effectivement rapidement perdre leur sapin de Noël.

Mais la nature a horreur du vide. La publicité va revenir d'une manière ou d'une autre. On voit déjà certaines grandes marques privatiser des sections entières de sites de news (lire aussi Apple News : une exclusivité pour mieux vendre de la pub). Sur bien des sites, la ligne entre éditorial et contenu sponsorisé risque d'être de plus en plus floue, pour ne pas dire invisible. Il n'y a qu'à voir le nombre de sites qui « oublient » d'indiquer en début ou fin d'article lorsqu'il s'agit d'un publirédactionnel.

Extrait d'une home page d'un site d'actualité, 4 des 5 articles sont soit une publicité, soit réalisé avec un partenaire soit sponsorisé
Extrait d'une home page d'un site d'actualité, 4 des 5 articles sont soit une publicité, soit réalisé avec un partenaire soit sponsorisé

On se plaignait que la publicité était trop intrusive, elle risque de devenir incolore et je ne suis pas certain (en tant qu'internaute) qu'on y gagne au change.

L'autre conséquence, c'est qu'on risque de voir disparaître une certaine idée du net à laquelle on tient beaucoup au sein de MacGeneration, celle de la « gratuité » de l'information. La magie d'Internet à notre sens, c'est de pouvoir accéder à une montagne d'information sans bourse délier. Désormais, dans la plupart des médias, dès qu'un article fait plus de trois paragraphes, l'internaute est invité à mettre la main au porte-monnaie pour le consulter.

Nous avons toujours été attachés à ce que le contenu de MacGeneration soit disponible gratuitement. Et c'est sans doute cela qui a tant retardé le lancement de notre offre payante sur le web. Nous ne voulons pas privatiser une partie de notre contenu. Nous pensons avoir trouvé une formule intéressante. Enfin, ce sera à vous de juger quand celle-ci sera lancée dans quelques mois…

En attendant, si vous voulez nous soutenir, ce ne sont pas les moyens qui manquent. Vous pouvez vous abonner au Club MacG, acheter nos livres, mettre nos sites sur liste blanche… Nous avons une page qui vous explique tout cela…

D'autre part, si vous avez toujours voulu faire de la réclame sur l'un de nos sites, c'est le moment ou jamais de vous manifester.

Ne voulant pas finir sur une note trop sombre, nous avons une bonne nouvelle à partager avec vous : MacGeneration et iGeneration vont bientôt avoir une petite sœur !

avatar costin5959 | 

@ludmer67 :
igen.fr et macg.co ? Ah merde c'est pas ça leurs sites ? On m'aurait menti ? :p

avatar ludmer67 | 

Pour prendre du plaisir ?

avatar Cyril | 

AdBlock désactivé pour Macgé et pour tous les sites que j'apprécie et consulte au quotidien....

avatar Domsware | 

"L'autre conséquence, c'est qu'on risque de voir disparaître une certaine idée du net à laquelle on tient beaucoup au sein de MacGeneration, celle de la « gratuité » de l'information. La magie d'Internet à notre sens, c'est de pouvoir accéder à une montagne d'information sans bourse délier."

La gratuité de l'information n'existe pas : il y a forcément un paiement quelque part :
- soit, les auteurs du contenu paient de leur poche,
- soit, les lecteurs paient,
- soit un tiers paye.

Le financement par la publicité c'est le troisième cas. Or ce système a des limites qui ont été atteintes depuis longtemps. La publicité idiote et massive est rejetée depuis bien avant internet. Dans l'espace urbain les espaces publicitaires sont régulièrement la cible d'attaques et de dégradations plus ou moins subtiles des publicités et/ou de leur support. Les blogueurs de pubs permettent cela sur internet. Cette situation était prévisible et prévue depuis longtemps.

La solution pour les sites comme MacG est de supprimer à long terme les revenus publicitaires. Supprimer car la lutte contre les blogueurs est perdue d'avance. Supprimer car déplacer la publicité dans le rédactionnel va provoquer la fuite de nombreux lecteurs. À long terme car cela prend du temps, pour 1/ définir et mettre en place les alternatives et 2/ constituer une masse critique suffisante de lecteurs payants.

avatar gouloun | 

Honettement, j'ai 14 ans je lis Macg depuis plus de 2 ans et ce la Man fait mal au cœur de lire cet article, et j'espère que l'équipe de MacGeneration et d'iGeneration pourront surmonter l'épreuve des blogueurs de pubs sur Internet.

avatar hackgamer | 

Parce que j'ai l'habitude de vous lire et que j'aime bien ce que vous faites, j'ai désactivé mon adblock sur votre page.
On devrait y penser, et honnêtement il n'y a pas tant de pub que ça, ou dites vous que s'il y en a autant c'est pour palier aux blockers de pub.

Pour avoir été webmaster pendant plusieurs années je sais que les revenus des publicités sont nécessaires à son bon fonctionnement.

Bon courage et continuez.

avatar rikki finefleur | 

le probleme n'est pas que macG, mais tout le web.
Quelle est la stratégie d'Apple ?
Faire écrouler tous les sites gratuits ?

avatar yebmal | 

Il y a pub et pub. Si vous privilégiez la qualité de la réalisation du publicitaire, vous aurez moins de blocage. L'intrusion est mieux que tolérable si la curiosité est éveillée. Dialoguez avec vos clients sur cette qualité, Rappelez régulièrement son importance, entretenez sa curiosité, suscitez-là au besoin et vous ralentirez l'emploi des bloqueur de pub. Certes, je ne suis pas un expert, mais je connais mes réactions à la pub. et je remercie Apple et Free de me débarrasser des odieux excès de publicitaires sans scrupules et de médias assis du mauvais côté de la branche qu'ils scient sciemment en mutant régulièrement pour renaître ailleurs impunément. Un média vit d'abord par sa qualité, toutes ses qualités ... À bon entendeur !

avatar JphD33 | 

Bon, c'est simple, faut mettre MacGé en liste blanche et acheter de temps en temps ses livres. Sinon, les bloqueurs de pub sont une réponse pas trés fine à une pratique pas très fine de harcèlement publicitaire, particulièrement sur iPhone. C'est parfois impossible de lire/comprendre l'info. Faudrait avoir une charte de bonnes pratiques signée par tous les sites....un fia-net de la pub...

avatar ckermo80Dqy | 

Abonné, mais Adblock.

avatar ckermo80Dqy | 

Correction : allez je teste la désactivation d'Adblock sur MacG :) On verra à l'usage.

avatar pinkipou | 

MACGé et autres, ce qui m'a fait mettre un bloqueur de publicité c'est le non respect permanent du "do not track" de mon navigateur.
Respectez le do not track et je supprimerais adblock plus. Voilà c'est simple !

avatar ancampolo | 

La pub c est l enfer mais elle fait partie de votre business model par contre ce qu'il faut...ben c est faire comme nous tous au quotidien s'adapter et trouver une autre source de revenu en faisant evoluer votre business plan...je sais ce que c est je travail avec Le plus gros operateur Français depuis des années et faire changer son business model en l'espace d'un mois tous les 6 mois c est compliqué mais cela se fait.
Bon courage a vous et bienvenue dans notre doux pays socialo communiste qui nous etrangle un peu plus chaque jour...

avatar Un Type Vrai | 

Ou comment en dernière ligne montrer que l'on est hors sujet et que l'on ne comprends rien au monde qui nous entoure (après avoir tenté d'expliquer que l'on était un type important du monde moderne...)

Je doute que le PS français ait un rapport de près ou de loin de la situation de la publicité sur internet...

Bref.

avatar twingocerise | 

Je comprend pas : personne n'a pensé à router les pubs via son propre site / la page HTML regardée ?

je m'explique : au lieu de taper sur le serveur de pub en direct (genre chez smart ad ou autre), tu mets un pont chez toi avec un simple paramètre ? Scripts hostés chez toi, etc.

Si en plus tu réutilises le nom de la page, que le paramètre est aléatoire et qu'il expire au bout d'un moment... problem solved?

EX: balise de pub script src=http://www.macgeneration.com/un_super_article_que_personne_ne_paye.html?...

Meme sous wordpress ça doit pas couter bien cher à faire... ?

Tuer la pub je veux bien mais on vous paye comment ?? un bouton de donation ? :) :)

avatar ancampolo | 

Par contre au passage je suis pret à vous rencontrer pour discuter a macgé d'une eventuelle
Collaboration.

avatar phoenixback | 

@ancampolo :
Vous voyez macgé les requins débarquent c'etait qu'une histoire de minutes.

avatar Einsteinium (non vérifié) | 

@EBLIS

Nos avis se rejoigne tient !!!

Alors macg on peux avoir le détail de votre chiffre d'affaire ? Combien de salaire ce fait un de vos journaliste ? Combien coûte l'entretient de votre serveur web qui tient pas la charge ?...
Moi j'estime à environ 3000€ par mois vos salaires ;-)

avatar Oyoel | 
Ca serait pas mal que tu arrêtes 5 minutes de raconter des idioties. Merci !
avatar Filou53 | 

Voilà, je viens de désactiver AdBlock sur vos pages
et j'achète aussi vos bouquins...

Mais cela ne m'empêchera pas de dire comme beaucoup d'autres: MARRE de la pub...

Il y en a partout: dans les boîtes aux lettres, dans les revues, à la radio, à la TV, en rue, sur le Web, au resto sur des écrans, ...
Trop, c'est trop !
D'autant que 9 fois sur 10 ce n'est que pour proposer de la m...
(toutes mes excuses à ceux qui proposent autre chose)
et en plus, au bout du compte, c'est quand même nous qui payons puisque quelque part le budget pub est toujours repris dans le prix de revient du produit que nous achetons...

Je 'donne' pour des freewares, je viens de donner pour Wikipedia et je soutiens régulièrement diverses associations. Mais donner pour de la pub, c'est non !

(ceci dit, merci pour votre site que je continue à apprécier...)

avatar BS0D | 

Je pense que vous vous êtes toujours reposés sur un modèle économique non-viable qu'est la pub pour survivre.

Vous le savez comme nous, c'est un énorme manque à gagner. Si vos chiffres vous disent que 1 utilisateur sur 2 utilise un blogueur sur votre site, c'est que quelque part, votre pub est DEJA trop invasive -- et vous perdez 50% de revenu potentiel d'entrée de jeu.

L'utilisateur veut avoir la paix, il faut être honnête, PERSONNE ne veut voir de la pub, meme si c'est au détriment du site visité et qu'on le sait.

Moi je ne ferai jamais l'impasse sur mon confort d'utilisateur tout ça parce que vous vivez de la pub. Au fond, c'est votre problème. Et si vous décidez de changer de modèle en rendant l'info payante, je l'accepterai sans problème car vous devez aussi gagner votre croute (je paierais l'abonnement certainement). En attendant, j'ai moyen de lire vos infos gratuitement et sans encombrement ni pollution visuelle, ni pop-ups, ni vidéos. Je pense que je suis l'incarnation de votre utilisateur "typique".

Et puis je vois une grosse part d'hypocrisie aussi dans votre article. Vous chialez pendant 2 pages que vous êtes sur le point de licencier un mec et que vous avez du mal à joindre les 2 bouts, mais vous annoncez à la fin de l'article que vous vous étendez encore votre activité en ouvrant un autre site.
WTF les mecs, vous vous foutez de notre gueule?

avatar Stanley Lubrik | 

Schizophrénie, schizophrénie !

Le modèle économique de Google à souvent été critiquê dans des articles sur Macge. Ou sévèrement hué par les lecteurs : "Si vous ne payez pas, c'est vous le produit !"

Un site - comme Macge qui vit essentiellement de la pub en offrant ses infos fait le même type de cadeau à ses lecteurs. Si je clique sur une pub et que je finis par acheter le produit, mon achat inclut une ponction financière qui finance cette publicité. "Si c'est gratuit, vous payez le produit autrement !"

Un produit bio de la marque d'une supérette - et sans aucune campagne de pub - n'est pas plus cher qu'un produit de marque non bio qui nous bombarde avec sa pub, aussi toxique que toute la chimie que contient sa mixture.

Épatant, non ?

avatar Terrehapax | 

@BS0D :
Je sais pas pour toi mais moi je n'ai pas une "gueule" !
P.S. Laisse tomber le gros rouge...

avatar Tetaroide Bleu | 

Je n'ai pas tout lu, mais je remarque cepandant que je semble être un des rares à préférer lire sur un écran d'ordinateur que sur tablette ou smartphone… Je suis pourtant dans la catégorie d'âge et socio-professionnelle (d'après les sondages) qui est passée massivement aux nouveaux supports. Bon, je ne rentre pas souvent dans les cases, c'est pas grave!

Quoi qu'il en soit, je reste très attaché à l'objet ordinateur et préfère son utilisation à celle d'un écran tactile. j'attends donc encore et toujours le club macg pour la version bureau. Par principe, quitte à payer et à laisser la pub visible quand-même, si vous le proposez, pour vous aider d'avantage .

En attendant je n'utilise pas adblock. Votre site reste lisible malgré la pub (même si je la trouve moins discrète depuis la nouvelle version). De plus je suis également contre la formule du seul abonnement, qui priverait tous ceux n'ayant pas les moyens (trop jeune, pas de carte de crédit, précarité etc). Certes la presse papier fonctionne ainsi, mais ce n'est pas une raison pour la presse web de faire pareil et de de se priver ainsi d'une grande partie de son lectorat. Ce serait dommage je trouve de contribuer à cette nouvelle philosophie du web ou il faudra tout payer. Dans un monde utopique, les régies publicitaires, les sites web et les internautes signeraient une charte universelle pour une pub discrète et la disparition des bloqueurs…

avatar ancampolo | 

Pourtant un "type vrai" quand tu vis dans un pays ou nos politiques nivèle vers le bas.
Je veux bien que tu m'expliques en quoi ma dernière phrase ne prend pas tout son sens face a la situation economique de la France.
Les Français n'aiment pas les gens qui gagnent de l'argent, n'aime pas les entrepreneurs ainsi que les autodidacte.
Et pourtant nous sommes pays de la revolution et des droits de l'homme...
C'est la que le bas blesse.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR