SAP a basculé 50 % de son parc de Mac sur Apple Silicon

Florian Innocente |

Deux ans et demi après le lancement des premiers Mac Apple Silicon, SAP a déjà basculé la moitié de son parc de machines à la Pomme sur la nouvelle architecture. Dans un court billet publié le mois dernier sur Linkedin, Harald Monihart, Director in Enterprise Mobility chez le géant du logiciel d'entreprise, et spécialiste des plateformes de la Pomme, indiquait qu'un peu plus de 50 % des Mac utilisés par les salariés fonctionnaient désormais sur processeurs Apple.

Depuis 7 ans, Apple et l'éditeur allemand ont noué un partenariat sur la prise en charge des iPhone, iPad et Mac pour les solutions SAP. Cette relation privilégiée a été reconduite au fil du temps.

La répartition entre puces Intel et Apple Silicon dans le parc global de Mac chez SAP. Source : Harald Monihart

SAP est également un bon client pour les matériels d'Apple et sert occasionnellement de porte-voix. Harald Monihart nous a précisé que le groupe, qui emploie environ 105 000 personnes, avait dépassé les 35 000 Mac dans son parc global. La politique d'équipement est basée sur la liberté du choix de la plateforme par celles et ceux qui les utilisent.

Quant à l'autre moitié restée sur Intel ? Aucun obstacle technique n'empêche leur bascule, c'est davantage une question de temps, ajoute le directeur technique :

La majorité de nos utilisateurs se sert de MacBook Pro 16" et cela a pris du temps avant qu'ils soient disponibles (les premiers 16" M1 sont arrivés fin 2021 et il y a eu au départ des aléas sur les stocks, ndlr) et puis, typiquement, nos employés gardent leurs Mac 3 à 4 ans avant d'en changer.

D'autres vagues de renouvellement sont donc prévisibles lorsque les machines Intel achetées juste avant l'arrivée des modèles Apple Silicon auront fait leur temps.


Tags
#SAP
avatar Dwigt | 

C’est en fait un non-événement. Presque toutes les entreprises renouvellent leurs ordinateurs au bout de trois ou cinq ans. C’est la période d’amortissement prévue au niveau de la fiscalité. Grosso modo, la seule info est que les employés de SAP avec un Mac qu’on a renouvelé depuis novembre 2020 n’ont pas choisi en masse les derniers modèles avec puces Intel.

avatar k2r | 

@Dwigt

À mon avis, il ne s'agit pas du parc de machines détenu par SAP — auquel cas votre commentaire sur l'amortissement est tout à fait juste — mais de l'utilisation par les employés de leur propre machine "bring your own device", comme chez IBM et d'autres. Ce qui explique le commentaire "nos employés gardent leurs Mac 3 à 4 ans avant d'en changer.". Si ces machines appartenaient à SAP, il est effectivement très probable que la rotation serait "automatique" dès la fin de l'amortissement. Automatique, mais pas nécessairement systématique.

avatar nmo | 

@k2r

“ À mon avis, il ne s'agit pas du parc de machines détenu par SAP”

Il est bien question d’une flotte appartenant à l’entreprise pour l’essentiel, tout comme chez IBM.

avatar Mrleblanc101 | 

@Dwigt

Plutôt 5 ans pour des ordinateurs à 4000€...
De plus, comme l'article l'explique le MBP 16" est arrivé bien plus tard que les premier M1. Alors oui c'est très impressionnant pour seulement 2 ans de transition

avatar white.spirit | 

Apple Silicon/ARM représente 50% de tout le parc machine ou seulement du parc de Macs? Le titre de l'article et mon intuition va vers la 1ère possibilité, mais le reste de l'article et en particulier la légende du graphique sont ambiguës.

avatar white.spirit | 

@white.spirit

Je voulais dire que la 2ème possibilité est plus probable, pas la 1ère ! 😉

avatar rolmeyer | 

@white.spirit

105.000 personnes et 35000 mac, je penche pour 50 % du parc mac est passé sous Apple silicon. On est en 2023, Apple Silicon sorti en 2020, rien de plus normal vu mes règles fiscales et comptables.

avatar Florian Innocente | 
50 % du parc de Mac oui, pas du parc total d'ordinateurs chez SAP.
avatar r e m y | 

Pourtant le titre est explicite, non? (À moins qu'il ait été modifié....)
On parle de "...50% de son parc de Mac..."

avatar rolmeyer | 

@r e m y

ça a été modifié… le titre m’a interpellé aussi à la publication initiale, mais bon à la lecture du contenu avec les chiffres on se doutait que c’était le parc de mac. Après c’était pas impossible que ce fût le parc complet ce qui aurait constitué une news intéressante.

avatar Almux | 

C'est surtout un signal qu'Intel et Microsoft devrait pouvoir interpréter avec attention: cela signifie que l'obligation de passer par des applications X86 s'effrite.

avatar pocketalex | 

Et, aussi, qu’on peut être une grosse multinationale, s’appeler IBM ou SAP ou d’autres…, et avoir un parc informatique composé en grosse partie de Mac

Ce qui était impensable a une époque, et encore aujourd’hui au yeux de certains qui nous expliquent à tort et à travers que Mac c’est cher, Mac c’est nul, Mac c’est juste bon pour les familles et les solos

avatar occam | 

@pocketalex

Acharnez votre ardeur sur une cible valant cette peine, cher confrère. Sur le sujet présent, vous êtes en train d’accumuler non pas une, mais deux guerres de retard.

avatar pocketalex | 

@occam

je ne mène aucune guerre, je ne fais que lire et échanger ici et ailleurs ... d'où mon commentaire

avatar occam | 

@Almux

La conférence en ligne SAP Sapphire 2023 est juste en train de se dérouler, aujourd’hui et demain. Le thème principal est l’intégration sur une plateforme unique — cloud — et la présentation de SAP Integration Suite, avec ses différents API et connecteurs.

Pour comprendre la portée de votre commentaire à l’égard de ce que présente en ce moment SAP — en fait, à l’égard de toute la politique du groupe — il serait utile de savoir sur quelle(s) plateforme(s) vous déployez des services SAP. Ceci, tenant compte du fait que leur stratégie des dernières années a été de découpler autant que possible le soft client local du traitement SAP en cloud, maximisant ainsi l’indépendance du produit face aux servitudes d’accès locales.
(En clair : OSEF de ce que le client a sur son bureau, tant qu’il nous refile ses données à traiter.)

Autre considération : SAP est en train de donner un sérieux coup de pouce aux clients mobiles. Les contraintes liées au développement pour ix₃OS impliquent nécessairement l’utilisation des versions macOS les plus récentes, et donc d’une proportion croissante de machines Apple Silicon dans leur parc Mac, jusqu’à saturation.

avatar Dwigt | 

Oui, c'est effectivement le gros truc que cette info révèle au final : qu'en entreprise, une part notable du parc informatique a pu basculer en deux ans et demi vers des puces non x86 en douceur, sans aucun problème particulier. Intel était encore considéré par beaucoup comme la solution de référence quand on voulait un "vrai PC", ils sont malgré tout en train de perdre ce halo au niveau de leur image de marque, en partie parce que les utilisateurs Mac ont pu faire le saut vers une autre architecture et des puces maison sans qu'ils aient eu la moindre difficulté.

Intel a très certainement conscience du problème depuis longtemps. Quand ils avaient fait leur campagne de dénigrement du Mac il y a deux ans, en prenant l'acteur qui jouait le Mac dans les pubs Apple Mac et PC, ça n'était évidemment pas pour reconquérir indirectement des parts de marché : Apple devait alors représenter 10 % de leurs ventes, grand max, vu qu'Intel a aussi le marché des serveurs et d'autres trucs très rentables, la boîte n'allait pas rebasculer chez Intel dans les six mois ou voir les ventes de Macs s'écrouler après ces spots.
C'était pour essayer de montrer que les vrais ordinateurs polyvalents pour power users tournaient encore sur puces Intel. Or quand des pointures chez des éditeurs de logiciels ou des entreprises du service du numérique sont parfaitement à leur aise sur Apple Silicon, ça complique de vendre au prix de l'or fin via les constructeurs des Core i9 plutôt que des Core i3, quand beaucoup d'utilisateurs éclairés constatent qu'avec le même supplément, ils pourraient avoir un MacBook avec M1 ou M2 qui leur apporterait au final bien plus. C'est la plus value de l'offre haut de gamme Intel qui a pris du plomb dans l'aile, et avec elle toute la valeur de l'autocollant Intel Inside, chez les utilisateurs éclairés et même auprès du grand public.

avatar PascalC6706 | 

@pocket j'espere que vous avez intéret financier à faire la promotion de apple sinon c'est pathétique, faire l'homme sandwich gratis qui plus est...
par ailleurs, que faites vous des gens fort nombreux qui ont du mac ET du pc, de l'iphone ET des tablettes android ?
dans quelle catégorie d'impies votre sainte eglise les classe t elle?
dans la case semi ou 1/3 d'impie ? figurez vous que j'ai des baskets nike et des jogging d'une autre marque et que tout fonctionne de concert.

le souci n’est pas que sap ou autre société s'achete du mac ou du lenovo mais l'intéret personnel que nous trouvons dans tel ou tel produit : car ce que sap ou ibm ou autre fait, on s'en fout.

PRODUIT
pas sainte bible ou talmud ou coran

du simple produit industriel à la con
rien d'autre
pas plus important qu'une fourchette ou une ... casserole
cva nous convient on prend sinon on ne prend pas,
i l'n ya rien d'autre à en dire;.

et si je tape ces mot sur un mac book air, s'il y a réponse binaire (forcement) de votre part, ma réplique sera sans doute tapée sous pc hp ou sous mac pro, selon mes humeurs du moment. car oui je suis un IMPIE : j'ai du mac du pc de l'android et du IOS. et ca n'a pas plus d'importance que cela

a quand les guerres de religion technoides ?

CONNEXION UTILISATEUR