Apple M1 : le MacBook Pro fait mieux qu’un iMac Pro dans Final Cut Pro

Nicolas Furno |

Les premiers Mac Apple Silicon ont été livrés de l’autre côté du monde et les premiers heureux utilisateurs commencent à jouer avec leur nouvelle machine. À l’image de ce vidéaste chinois qui a détaillé son expérience dans Final Cut Pro avec un MacBook Pro 13 pouces doté de 8 Go de RAM, un modèle de base donc. Il a comparé cet ordinateur portable vendu à partir de 1 449 € à son Mac principal, un iMac Pro équipé de 128 Go de RAM, une machine qui débute à 7 779 €.

Malgré cette débauche de moyens, l’iMac Pro n’a rien pu faire contre la puissance de l’Apple M1. Alors même que le tout-en-un est mieux équipé sur tous les points, avec plus de cœurs processeur (dix minimum), beaucoup plus de RAM et surtout une carte graphique dédiée haut de gamme (AMD Radeon Pro Vega 56) qui dispose de sa propre mémoire dédiée (8 Go), le MacBook Pro 13 pouces a systématiquement exporté les différents projets du vidéaste plus rapidement.

Le Mac Apple Silicon a fait mieux à l’export, avec un écart grandissant plus la vidéo est complexe. Ainsi, l’export d’une vidéo 4K H.264 10 bits est environ 11 % plus rapide sur le MacBook Pro, mais l’export d’une vidéo H.265 en 8K est… 163 % plus rapide que sur l’iMac Pro ! 🤯 Le tout-en-un a été plus de deux fois plus lent sur cette tâche, terminée en à peine plus d’une minute sur le Mac Apple M1 contre deux minutes et 47 secondes sur le Mac Intel.

Export d’une longue vidéo 4K H.264 10 bits à 25 ips. L’écart entre les deux machines n’est alors que de l’ordre de 10 % environ.
Export d’une courte vidéo, aussi 4K H.264 10 bits, mais cette fois à 100 ips. Cette fois, le Mac Apple M1 creuse l’écart, avec un gain de performances autour de 77 %.

L’écart immense sur les vidéos H.265 entre l’iMac Pro et le MacBook Pro s’explique par l’absence de conversion matérielle sur le tout-en-un. Le processeur d’Intel ne gère nativement que le H.264 et à défaut d’une prise en charge matérielle, ses scores sont nettement moins bons.

Entre tous ces tests, c’est celui en H.264 qui est le plus juste pour comparer les deux machines et même alors, l’Apple M1 s’en sort en tête. Et puis, c’est l’un des avantages de cette puce créée par Apple, entreprise qui gère autant le matériel que le logiciel. Les composants ont été soigneusement choisis en fonction des besoins spécifiques des Mac, ce qui lui apporte son avance indéniable.

Pour en savoir plus :

Le MacBook Pro est aussi meilleur simplement pour lire les fichiers vidéo de façon fluide dans Final Cut Pro. Comme le vidéaste le montre dans sa vidéo, l’iMac Pro n’arrive pas à suivre la cadence et affiche même un message d’erreur sur la vidéo à 100 ips. Lors d’un travail de montage intensif, le MacBook Pro a aussi eu quelques ralentissements similaires, mais beaucoup moins et sans provoquer d’affichage du message d’erreur.

L’iMac Pro est tout simplement incapable de suivre la cadence…

La performance est d’autant plus impressionnante que le MacBook Pro utilisé ici dispose de 8 Go de RAM, ce n’est même pas le modèle avec 16 Go en option. Apple avait insisté pendant le keynote sur les avantages d’avoir la mémoire vive partagée et placée directement à côté des autres composants, on commence peut-être à en voir l’effet. Même si un modèle avec 16 Go pourrait faire encore mieux, on peut aussi envisager que la quantité de mémoire vive ne sera pas autant un problème sur les Mac Apple Silicon.

Cela ne suffit toujours pas à vous convaincre ? Alors sachez que le ventilateur du Mac portable est resté totalement silencieux pendant le montage d’une vidéo H.265. Il tournait peut-être pour maintenir les bonnes performances de la puce, mais pas assez vite pour qu’il soit audible. C’est de bon augure pour les amateurs de silence, et peut-être même aussi pour le MacBook Air et son refroidissement passif.

D’ailleurs, cette autre vidéo d’un utilisateur australien mesure un temps identique pour exporter avec iMovie une vidéo H.264 1080p sur les deux Mac Apple M1. Un exercice assez facile, mais qui montre que pour des usages simples, le MacBook Air pourrait s’en sortir, même en montage vidéo. Et sur une autre vidéo où il effectue une mesure des performances avec Cinebench, le MacBook Pro ne fait pas entendre son ventilateur et il reste à peine tiède, alors que c’est une tâche très exigeante et qu’il est posé sur un tapis, le pire pour son refroidissement. Les scores finaux entre les deux machines sont très proches.

Pour en revenir au vidéaste chinois et à Final Cut Pro, il souligne aussi que le niveau de la batterie était loin de descendre aussi vite sur son MacBook Pro 13 pouces que sur le modèle de 16 pouces qu’il utilisait auparavant en déplacement. Lors du montage de la vidéo 8K encodée en H.265, il a perdu 15 % de la batterie environ sur le Mac Apple M1. À titre de comparaison, il estime que son MacBook Pro 16 pouces aurait perdu 40 à 50 % de sa capacité sur la même tâche.

Même si ce sont d’excellentes nouvelles pour la puce créée par Apple, il relève également qu’il y a encore quelques bugs de jeunesse liés à la transition. Pendant le montage, il a eu plusieurs bugs : le son s’est coupé sur le MacBook Pro à un moment et Final Cut Pro a aussi planté à un autre. Il note enfin qu’AirDrop ne semblait pas fonctionner. Un bon rappel qu’un changement d’architecture n’est pas anodin et que vous devriez patienter un petit peu si vous n’aimez pas les bugs.

Ces défauts de jeunesse écartés, ces premiers tests en conditions réelles devraient finir de convaincre les plus sceptiques1. L’Apple M1, puce pensée pour les Mac d’entrée de gamme, peut déjà faire bien mieux qu’une machine professionnelle cinq fois plus chère pour éditer et exporter des vidéos. Alors imaginez la déclinaison plus puissante attendue au printemps et celle de l’an prochain…


  1. Toujours pas ? Bon alors sortons l’argument ultime : les autocollants Apple fournis avec le MacBook Air gris sidéral sont désormais gris. Et il y en a deux dans la boîte !  ↩︎


avatar Pipes Chapman | 

Dr Troy

on sent "l'amateur éclairé" plus qu'autre chose

ton discours sur la RAM est incompétent. Tu n'as clairement aucune idée de la gestion incroyablement économe de Fcp dans ce domaine et des tâches où la RAM est sollicitée.

ton discours sur les formats est confus et incompétent, on sent bien que tu ne sais pas de quoi tu parles. (tu confond "natif " et original")

bref j'invite à lire avec un grain de sel les contributions de Troy qui ressemble plus à un retaité à hobby qu'autre chose. en tout cas si il travaille en vidéo pro, ce dont je doute, c'est un bricoleur

avatar glomerul | 

@Dr Troy
"Parce que faire du montage dans un format nativement gérer par le processeur ne requiert que très peu de RAM."
Peux tu expliquer au profane que je suis le pourquoi du comment ? En fait les données vidéos seraient peu stockées en RAM (dans ce cas précis) ? Parce qu'elles sont traitées rapidement par le processeur qui aurait les instructions pour le faire ? Le cache L2 aurait ici une importance ?Merci pour tes éclaircissements.

avatar Dr Troy | 

L'encodage/décodage est géré nativement, matériellement par le processeur. Il n'y a pas de codage logiciel, pas besoin d'avoir à mettre en cache (souvent dans la RAM) les pré-rendus. Ce qui se passe quand tu fais du montage dans des formats différents. Et à moins d'être Youtuber, personne ne fait du montage professionnel dans des formats compressés comme le h264.
Ce qui serait intéressant c'est de savoir si Apple va continuer ou non avec ses formats pro, parce qu'actuellement, on doit encore utiliser Quicktime 7 dans le monde professionnel pour y avoir accès (et Quicktime X reste une blague, il ne lit pas grand chose - même les formats Quicktime... - et ne gère même pas correctement les profils colorimétriques après plusieurs années, jamais compris cette régression).

avatar cv21 | 

@Dr Toy
Autant je peux comprendre la remarque sur la différence entre feu quicktime 7 pro et Quicktime X, j'ai plus de mal sur la remarque: "Apple va continuer ou non avec ses formats pro" ?

La situation est celle-ci:
- liste des incompatibilités en 2019: https://support.apple.com/fr-fr/HT209000
- liste des compatibilités dans FCP: https://support.apple.com/fr-fr/guide/final-cut-pro/ver2833f855/10.5/mac/10.15.6
- Apple Pro Video Format 2.2 (dispo depuis peu) prend en charge"nativement" les Avid DNxHD® / Avid DNxHR® decoder, les versions précédentes ont suivi les XF de Canon, les XAVC de Sony: https://support.apple.com/kb/DL2050?viewlocale=fr_FR&locale=en_US

avatar Pipes Chapman | 

Dr Troy

tu écris. : " Ce qui serait intéressant c'est de savoir si Apple va continuer ou non avec ses formats pro, parce qu'actuellement, on doit encore utiliser Quicktime 7 dans le monde professionnel pour y avoir accès"

énorme connerie ! n'écoutez pas ce type , il raconte n'importe quoi, c'est fascinant. c'est faux et c'est stupide.

on ne comprend même pas ce qu'il appelle format Pro . " ses formats pro" (sic) pour Apple donc le ProRes ??? si c'est le cas il écrit une imbécilité.

on n'a l'impression qu'il parle des formats de tournage en GOP , dans ce cas, deuxième imbécilité.

si il parle du DNXHD rappellerons qu'il vient d'être incorporé das les "Formats Pro" installés avec la dernière livraison de Fcp

dans tous les cas plus aucun besoin de QuickTime 7 ! il ne dit que des idioties

avatar nicopulse | 

On parle de test sur UNE MINUTE.

Ca va bien pour l'export d'un spot de pub....

Exportez 2h de film en 4K ou 8K et on en reparle.

avatar BingoBob | 

Marques Brownlee vient de faire sa première vidéo test sur YouTube du MacBook Pro silicon.
Est-il aussi critique que certains commentateurs pro Intel de MacG...?

avatar Mike Mac | 

Je suis très enthousiaste au sujet de ces Mac Silicon et son prometteur M1, mais gardons la tête froide.

Sous Windows, un ami m'a fait la projection de petits films de quelques mn en 8K, 60 trames, webm ou HEVC en MKV. La charge processeur oscillait entre 9 et 13 % dans le gestionnaire des tâches pour une lecture parfaitement fluide avec le lecteur natif de Windows. Et la machine en question est une simple.... Surface Go sous processeur Intel Core M3 avec 8 Go de RAM.

Donc, oui, il y a des processeurs avec accélération hardware pour la vidéo qui s'avèrent performants avec certains codecs.

Maintenant, je vais suivre de près ce qui se passe autour de formats comme le ProRES ou le DNxHD et autres codec en RAW pour voir ce que ce M1 a dans le ventre pour les pros de la vidéo.

avatar Vaouchy | 

Ça promet pour les futurs machines pros!!
De bonne augure!!

avatar 0MiguelAnge0 | 

Oui mais non.

Le codec HW Apple génére des fichiers rapidement mais il n’est pas configurable. En passant sur Handbrake, avec le non set up, le gain en réencodant à qualité éfale varie entre 3 et 10.
Et pour Handbrake, c’est le CPU qui compte et là l’iMac Pro du Monsieur doit rêtamer le M1.

La compression HW n’est pas optimisée ou dit autrement a été pondue en faisant des compromis.

avatar clarksebat | 

HW ?
Pourriez-vous éclairer ma lanterne ?

avatar marenostrum | 

les chinois vont aussi faire leurs processeurs de PC, pour ne plus acheter chez Intel.

avatar Eristoff47 | 

Une chance pour Intel que les puces Apple iront que sur du Apple.

avatar JONYBLAZ | 

Donc Apple favorise obsolescence programmée sur ces Mac Pro c’est inadmissible 7700€ foutu à la poubelle par un MacBook Pro a 1200€

avatar clarksebat | 

Je me méfie beaucoup des tests autour de l'encodage video car ils sont très dépendant de l'accès au hardware. Or celui-ci peut être activé ou désactivé de manière un peu aléatoire, même avec le même projet FCP ou Compressor. Il m'est arrivé de lancer une tâche de rendu (h265 Compressor) qui parte vers le CPU avec des temps de rendus en centaines d'heures, de l'interrompre immédiatement, de le relancer et qu'il parte cette fois vers le GPU (avec l'encodeur matériel h265) et des rendus en minutes… Aucun changement de réglage. Mais on voit bien la différence dans Moniteur d'Activité et la sollicitation ou non du GPU. Même problèmes dans Final Cut Pro, ça dépend presque de l'humeur…
Sans compter que la prise en charge via l'encodeur hardware dépend des profils et réglages choisis et que certains modes (multi-passes par exemple) ne peuvent pas utiliser l'encodeur matériel. Les meilleurs résultats qualité/poids ne sont donc tout simplement pas accessibles via l'encodeur matériel.
Une comparaison plus intéressante sur les encodages serait d'utiliser des codecs non pris en charge par une partie matérielle dédiée pour voir ce que vaut vraiment le CPU. Et pour ce qui est de comparer les encodeurs hardware, Handbrake dispose d'une option VideoToolBox qui active clairement cette partie dédiée quand elle est disponible. Là aussi, on serait en terrain sûr.

avatar clarksebat | 

Je complèterais en pointant un petit biais…
L'encodage h265 a été fait sur un fichier 8K. Or, à la sortie de l'iMac Pro, aucun encodeur hardware n'était dispo en 8K. On en parlait à peine. Donc le matériel de l'iMac Pro n'a pas de quoi décoder/encoder du h264/h265 8K…
On a donc juste un circuit plus moderne sur le M1 qui prend en compte le 8K : une simple évolution technologique qui suit l'actualité technique comme tous les autres acteurs du marché y compris Intel. Et de simplement dire qu'un processeur d'il y a quelques années n'est pas conçu avec les mêmes problématiques qu'aujourd'hui.
Ou de conclure que c'est mieux avec un encodeur matériel, ce qu'on savait depuis longtemps.

Amusons-nous plutôt à tester l'encodage av1… On va rire.

avatar MarcMame | 

@clarksebat

"Or, à la sortie de l'iMac Pro, aucun encodeur hardware n'était dispo en 8K. "

———-
Quel est donc cet encodeur hardware 8K qui est dispo actuellement ?

avatar e2x | 

200 commentaires ! c pas grave je passe quand même 😄 sans débat, pour dire big up à MacG team pour le suivi sur ces Silicon news, moi je plussoie !
Ça promet tousa.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR