Ouf, le Mac Pro de 2019 est bien plus rapide que celui de 2010

Nicolas Furno |

Sur le papier, un Mac Pro de 2010 équipé du processeur à 12 cœurs semble bien similaire à celui de 2019 avec la même option. Leur processeur sont deux Intel Xeon, ils ont le même nombre de cœurs et même quasiment la même fréquence de base : 3,30 GHz pour le Mac Pro dernière génération contre 3,33 GHz pour son prédécesseur. Faut-il en conclure que ces deux Mac offriront les mêmes performances ?

Le Mac Pro 12 cœurs de 2010 (image MacGeneration).

Non, évidemment, car neuf ans séparent ces deux Mac Pro et même si Intel a du mal ces dernières années à faire évoluer ses processeurs, cela reste une période suffisamment longue pour que les progrès accomplis soient indéniables. Cela semble logique, mais ça va mieux en le testant, ce qu’a fait Bare Feats en comparant ces deux ordinateurs dans une série de tests. Et les conclusions sont sans appel : le Mac Pro de 2019 écrase son illustre prédécesseur.

Sur tous les tests sans exception, le Mac Pro de 2019 a terminé premier. Pour ne pas avantager l’un ou l’autre, les deux Mac ont été équipés de manière aussi similaire que possible, avec 96 Go de RAM dans les deux tours, ou encore un SSD NVMe Samsung ultra-rapide pour ne pas pénaliser l’ancienne machine. La carte graphique complique les choses, puisque la Radeon Pro Vega II Duo est une exclusivité du nouveau Mac, mais la Radeon VII installée dans le modèle de 2010 est ce qui se fait de mieux chez AMD.

Ces tests ont été réalisés sous macOS Catalina, avec les mêmes versions et configurations pour chaque logiciel.

À propos de carte graphique, le site a également mené une série de tests spécifiques à la suite Adobe. Cette fois, le Mac Pro de 2010 a été équipé soit d’une carte AMD Radeon 5700 XT1, soit d’une carte graphique Nvidia Titan XP. Dans tous les cas, le Mac Pro de 2019 a battu l’ancien modèle, et pas qu’un peu. Sur certains tests, la nouvelle tour d’Apple a été deux fois plus rapide.

De manière générale, le dernier Mac Pro est plus rapide, entre 30 et 60 % de mieux selon les tests. Cette série de mesures est aussi l’occasion de constater que l’avantage supposé de Nvidia avec les apps Adobe n’est pas aussi évident, en tout cas pas sur macOS. Les apps ont été modifiées pour exploiter la carte graphique via Metal, l’API propriétaire d’Apple, et celle-ci ne fonctionne pas avec les cartes Nvidia récentes. Résultat, la carte d’AMD a souvent fait mieux que celle de Nvidia dans le Mac Pro de 2010.

Les résultats de ces tests ne sont pas surprenants, même si on peut aussi souligner que le Mac Pro de 2010 ne se ridiculise pas totalement. Surtout si vous avez surtout besoin d’une carte graphique puissante, il peut encore très bien faire l’affaire avec un SSD rapide et une bonne dotation en mémoire vive. D’un autre côté, c’est probablement rassurant pour l’avenir du Mac Pro de 2019 : dans dix ans, il sera sans doute dépassé par le dernier modèle du moment (si tant est que le Mac Pro existe encore), mais il devrait encore être utile pour la majorité des tâches.


  1. Le site explique avoir commencé par tester la Radeon VII, mais elle offrait de moins bons résultats, sans doute un problème d’optimisation spécifique à ces apps.  ↩

Pour aller plus loin :

avatar pim | 

Il y a une erreur dans l’article :

😭😭😭 « si tant est que le Mac Pro existe encore » 😭😭😭

avatar damien.thg | 

Ces tests mettent quand même bien en valeur que l’on a atteint un palier technologique pour ce type de CPU, et depuis longtemps.

Seulement 2x mieux en single core avec 10 ans d’écart entre les deux produits, c’est quasiment un aveu d’impuissance. Il fut une époque où c’était fait en 2 ans.

avatar davideneco | 

Dis ça a Intel

Qui a fait exprès de stagner les performance

avatar NestorK | 

@davideneco

Qui fait exprès ? Entre ARM et AMD qui font feu de tout bois ? Je crois pas non.

avatar mouahahaha | 

Si si intel a fait exprès de profiter de sa position de leader incontesté pour ne pas se fouler avec les perfs des cpu... 5% de + entre 2 générations mais des tarifs qui augmente à la apple...

Au lieu d'avoir une branche pour les puces mobiles qui finit par accoucher de rien, ils auraient du s'occuper de leurs produits phare...

Suffisait de voir l'arrogance d'intel quand amd annoncait des futurs cpu monstrueux. Intel rigolait et puis sont arriver les ryzen 3xxx et la ça a été panique à bord, avec un ptit "on a rien à leur opposer à part un baisse de prix pendant quelques années"...

avatar damien.thg | 

@davideneco

J’ai accusé Apple ?

avatar Dimemas | 

C’est exactement ce que je me disais !
20sec d’écart au bout de 10ans c’est franchement pas terrible

Après est-ce que ça veut dire que l’ancien Mac Pro était bien ?
J’en sais rien

avatar marenostrum | 

même un iMac le dépasse largement. j'ai le mac pro de 2008, et mon iMac de 2015 le dépasse largement. pas besoin de test, une page web l'ouvre plus vite.

avatar Pierre H | 

Faut comparer ce qui peut l'être. Le 2008 est bloqué... en 2008. Le 2009-2012 peut recevoir un GPU actuel sans broncher, des processeurs upgradés par de plus récents, un SSD M2 aussi voire plus rapide que le MacPro 2019, etc. Bref il n'a pas à rougir face aux trucs actuels et il enfume ton 2008 et pas que sur des pages Safari.

avatar marenostrum | 

de 2008 à 2010 y a moins de différence en temps que de 2010 à 2020. ton mac pro de 2010 n'est pas plus rapide que iMac de fin 2015 même avec tous les changements possibles que on peut lui faire aujourd'hui.

avatar Bigdidou | 

Oui, ben 10 ans pour juste doubler les performances, on voit bien que cette technologie arrive à ses limites.
On peut augmenter le nombre de cœurs avec les limites qu’on connait, on peut faire coopérer les machines, mais le moteur lui même, il y a un moment où il peut pas aller plus vite.
Ça s’appelle un plafond de verre.

avatar occam | 

@Bigdidou

"Ça s’appelle un plafond de verre."

Pas sûr que le problème se pose véritablement de cette façon, ou que ce soit le bon bout pour l’appréhender.

Un exemple sur deux systèmes.
    Je travaille sur des algorithmes de déconvolution, spectrale come itérative. Problème qui se prête bien au traitement parallélisé sur plusieurs coeurs (chez moi, Xeon 12 coeurs).
     Si je réduis de 8% la fréquence, cela suffit à éviter le throttling, donc le stop-and-go ; du coup, la performance d’ensemble augmente jusqu’à + 24%. Si l’on ne comparait que les graphiques,comme sur un benchmark, on dirait deux générations successives de processeurs.
En outre, si je parviens à optimiser la vectorisation du traitement pour CUDA, afin de tirer meilleur parti de la carte graphique Nvidia, les performances peuvent s’améliorer encore de 20-30%. Et encore, sur ce truc mon optimisation pour CUDA est péniblement balbutiante ; trop d’années passées à soigner les bobos de bobos sur Mac, pas assez de temps consacré aux choses sérieuses.

• Conclusion 1 : j’hésiterais à invoquer un plafond de verre, avant de savoir ce qui est vraiment possible en tirant le meilleur parti de la quincaille disponible.

Suite : J’ai mis en place un mini-cluster de 4 Raspi (Raspberry 4, 4 GB) pour traiter en parallèle, en Mathematica 12 et Wolfram Language, une partie des problèmes qui m’enquiquinent. Pas pour la performance : Mathematica n’est pas du tout optimisé pour, et un Raspi, même le 4, reste un Raspi (le 4 surchauffe pour un oui ou pour un non, et dès qu’il surchauffe, il plonge). Mais pour la transparence : Mathematica est un langage de haut niveau, et ses notebooks se documentent d’eux mêmes. Plus simple de fignoler des variantes des algorithmes, quand on n’y travaille pas tout le temps.

   Pourtant, mis en parallèle, ces Raspi en mini-cluster progressent plus vite que ne le faisait Mathematica 9, sur 1 ou 2 coeurs, sur mon MBP i7. Pour le coût astronomique d’environ 160 €, un switch, et quelques scripts cousus de fil blanc.

• Conclusion 2 : On progresse non seulement en force brute, mais aussi en savoir-faire. Il faudrait en tirer davantage parti. Et utiliser au mieux les ressources disponibles, au lieu de les bannir because Not Invented Here, ou parce que Ce N’Est Pas La Politique De Notre Auguste Maison.
Industrie comme utilisateurs seraient bien avisés de s’y atteler, avant d’invoquer un « plafond de verre ».

avatar Bigdidou | 

@occam

« Industrie comme utilisateurs seraient bien avisés de s’y atteler, avant d’invoquer un « plafond de verre ». »

Et pourtant, telles que ces technologies sont mises en place et utilisées, c’est bien le cas.
Tu le dis toi même : tu affines, tu optimises, pour gagner quoi ? 30%.
Ça s’appelle le syndrome du préparateur de bagnole pour qui le monde change quand il gagne 10% d’accélération.
On est bloqué aux mêmes ordres de grandeur, rien qui peut révolutionner l’usage.

avatar occam | 

@Bigdidou

"tu affines, tu optimises, pour gagner quoi ? 30%."

30%, sans rien changer en matos. Que du soft. Avec la même quincaille qui passe pour surannée.
C’est plus que la progression d’une génération de processeurs à la suivante.

Augmenter d’un coup de 30% l’efficacité de notre parc automobile ou de notre production d’électricité, sans tout devoir envoyer à la ferraille, ce serait considéré comme une révolution.

Ou alors, dans l’exemple des Raspi, en prenant des bécanes qui coûtent 40 €, au lieu de 2400. Deux billets de cinoche, au lieu d’une croisière aux Caraïbes.

Ça change sacrément, comme ordre de grandeur.
Et quand ça devient tellement abordable pour tellement de gens, ça révolutionne forcément l’usage. LES usages.

Non, je maintiens : si plafond de verre il y a, il est cérébral, bien avant d’être matériel.
Il est là, le syndrome du fignoleur de bagnole : à toujours demander plus de cylindrée, au lieu d’optimiser son parcours et sa façon de conduire.

avatar Bigdidou | 

@occam

« Augmenter d’un coup de 30% l’efficacité de notre parc automobile ou de notre production d’électricité, sans tout devoir envoyer à la ferraille, ce serait considéré comme une révolution. »

On parle absolument pas de la même chose, en fait.

Je te parle de la révolution que constitue le moteur à réaction par rapport au moteur diesel, tu me parles d’une autre révolution qui n’a rien à voir.
On passera pas du moteur diesel au moteur à réaction avec cette technologie, et c’est en cela qu’il y a un plafond de verre.

avatar mouahahaha | 

Pour une vraie révolution, faut retourner au bas niveau. Et pas juste 1 seul des éléments de l'équation. Ya trop de couches "inutiles" (qui permettent à beaucoup de se mettre à travailler sans des connaissances ultra avancées mais empêche le matériel d'être utiliser de la manière la plus efficace possible par ricochet) dans le développement entre le matériel et ce que l'utilisateur final va avoir comme résultat à la fin.
C'est toute l'industrie qui devrait s'y atteler mais les gros doivent en avoir un peu rien à foutre puisque de toute façon, optimisé comme il faut ou pas ça se vendra.

AMD était en retard sur nvidia, ils ont bossés sur Mantle (qui a donné metal, dx12, vulkan etc) ils arrive à mettre une douille à nvidia en nombre de fps et complexité de scène grace à ça. Les cpus c'est la même, ça travaille encore et encore et la ya intel en pls pour un moment.

L'inertie de ceux qui dominent est le résultat des faibles performances de la vie de tout les jours. Et notre Fabrice Bellard national l'a démontré ya une dizaine d'année en faisant ~20x mieux avec des algo bien travaillés, sur une machine seulement à quelques milliers d'€, qu'un super-calculateur qui était classé 40 et quelque du top 500 des plus puissants super-calculateurs au monde. :)

Ou google avec ses algo pour android qui a arrive à de meilleurs résultat en photo que ceux qui foutent 2, 3 ou 4 capteurs sur leurs smartphones.

Le hardware est puissant, c'est la partie logiciel qui est un frein à son utilisation optimale...

avatar Tesh | 

Exactement !
Seulement plus il y a de puissance disponible, moins bien sont codé les logiciels...
Mais c'est plus une affaire de pression des éditeurs sur le temps laissé aux programmeurs pour faire leur travail que de l'incompétence. A mon avis.

Quand on se souvient du temps des disquettes à 4Mo qui contenait un logiciel complet. Fallait coder de façon concise à l'époque !

avatar fte | 

@occam

"Pas sûr que le problème se pose véritablement de cette façon, ou que ce soit le bon bout pour l’appréhender."

Je pense que l’on peut discuter physique.

Pourquoi les fréquences des processeurs n’ont pas dépassé 10 GHz ? Il y a une limite physique à ce que l’on peut intégrer et faire fonctionner. Une limite liée aux technologies en œuvre.

Il y a de nouveaux types de transistors intéressants, permettant de diminuer courants de fuite, courants de commutation, temps de commutation, mais la longueur d’onde reste ce qu’elle est ainsi que les temps de propagation.

Il ne suffira pas d’améliorer les transistors actuels. Les limites physiques des technologies actuelles demeurent.

Il faut de nouvelles technologies. De nouveaux commutateurs. Vraiment nouveaux. Optiques ? Quantiques ? Magnétiques peut-être ?

avatar Dark Phantom | 

Je retiens personnellement de l’article que le Mac Pro de 2010 est bien vaillant encore, alors imaginons un Mac Pro de 2012 avec une Radeon VII et un xeon au maximum ? Il serait seulement 20 à 30% moins performant que le nouveau Mac Pro ?
Amplement suffisant pour de la vidéo et du graphisme, quoi.
Et un peu inquiétant pour les tarifs actuels

avatar Pierre H | 

Euh... c'est celui de l'article ! Le 2010 et le 2012 c'est kif kif et la, ils l'ont boosté au Max.

avatar Dark Phantom | 

@Pierre H

D’après mes souvenirs il y a un nehalem et un westmere

avatar pagaupa | 

Comparés aux tarifs respectifs, c’est payer très cher pour un plus dont on semblait douter...

avatar pocketalex | 

La force du mac pro 2019 est de pouvoir mettre un CPU 12 coeurs... et avec ça il explose violement le modele 2010, MAIS AUSSI, vous avez tous tendance a l’oublier parceque ça vous arrange de casser du Apple, de monter en 18, 24, 28 coeurs, de mettre une seconde AMD vega duo, de mettre bien, bien plus que 96 Go de RAM, de connecter moultes peripheriques TB3 et ethernet 10GbE, et des SSD internes dans les slots prevus pour mais aussi en PCI

Bref l’article montre que configuré en mode castré, ce Mac Pro explose le meilleur de 2010. Super. mais il peut monter dans les tours sans souci et laisser le Mac Pro 2010 loin, loin derrière

Moi aussi je peux acheter une station Z chez HP, lui mettre le plus petit des Xeons, que dalle de RAM et une CG aux fraises, faire des tests et me la ramener dans les forums comme quoi un bon PC a 1000 boules c’est aussi bien que les meilleures stations HP.
Mais à part s’autopersuader entre cancres, ça va pas plus loin, et ça n’empêchera enrien les pros qui ont besoin d’un vrai matos d’investir et d’utiliser

avatar Bigdidou | 

@pocketalex

« vous avez tous tendance a l’oublier parceque ça vous arrange de casser du Apple, de monter en 18, 24, 28 coeurs »

Faut arrêter la parano deux minutes.
D’abord, il ne s’agit pas de « casser Apple » (où plus exactement les machines d’Apple, je fais une distinction), mais de constater que les fondeurs arrivent aux limites des possibilités des technologies qu’ils emploient.
Comme le dit fte, aux limites imposées par la physique.
Quant à la multiplication des cœurs, elle a des limites aussi, en particulier logicielle, on s’en aperçoit régulièrement.
Il faut trouver une nouvelle technologie processeur si on veut gagner de la force brute (en dehors de toute considération d’ingénierie mathématique qui permet effectivement une bien meilleure utilisation des resources actuelles). Laquelle ?

avatar pocketalex | 

l'informatique quantique ?

la bio informatique (pluguer sa carte-mère sur une cervelle de singe ?)

avatar pocketalex | 

@ Bigdidou

excuse moi, je ne fais que lire des commentaires qui s'enorgueillissent que le Mac Pro 2019 est à peine plus rapide que le Mac Pro 2010 à configuration "identique", sachant qu'un Xeon 12C de 2010 et un Xeon 12C de 2019 ne sont pas vraiment deux CPU identiques

Je rappelle juste qu'en Xeon 12C, le Mac Pro 2010 se fait laver profond, mais surtout, qu'il est au maximum de ce qu'il peut donner, alors que concernant le Mac Pro 2019, il est bon de rappeler qu'il peut monter plus haut, bien pus haut, sur TOUT (CPU, GPU, RAM, etc) et que justement c'est en montant plus haut que cette machine devient intéressante

Si l'objectif est juste de "laver" un Mac Pro 2010, un hackintosh ou un iMac suffit ...

avatar occam | 

Lloyd Chambers (« diglloyd », l’auteur de certains tests utilisés par BareFeats comme de nombre d’autres) vient de s’acheter un Mac Pro dans une configuration semblable.
Il sera intéressant de suivre ses essais, très photo-centriques.

avatar Mike Mac | 

Et en nombre d'articles sur cet engin que finalement une frange ultra-minuscule d'usagers pourra se payer contrairement à ses prédécesseurs - le rapport est de combien ?

En regard de la cible, j'ai l'impression d'une déferlante pour l'actuel inaccessible objet.

Les amateurs de grosses cylindrées vont encore me parler du syndrome Formule Un qui fait rêver...

Toutefois, nouveau MacPro contre Hackintosh surpuissant fait maison, je suis preneur. ;-)

avatar rolmeyer | 

@Mike Mac

Assez d’accord, en même temps, un mac tour ça fait parler dans la techno sphère même s’il est pour presque personne. Va voir sur Youtube Davec2D développe des arguments intéressants concernant le mac pro, pourquoi il est si cher et pourquoi on en parle tant. Je ne dis pas qu’il a raison, ça mérite d’être écouté.

avatar melaure | 

@Mike Mac

Ce n'est pas pour rien qu'Apple ne donne plus de chiffre de vente par gamme. Le nombre d'unité va être très faible parce qu'Apple vise une toute petite elite et ignore un beaucoup plus grand nombre de pro et d'amateurs éclairés qui veulent une tour tout a fait standard et upgradable, avec des configs en i7/i9. J'estime même que le ratio serait facilement de 1 pour 100. Les pdms des macs sont pas prêt d'exploser dans ces conditions (et pour le reste du matos dont le prix ne se justifie pas quand c'est tout soudé). Avec Cook c'est le fric avant la plateforme ...

avatar codeX | 

"Avec Cook c'est le fric avant la plateforme ..."
C'est le fric qui donne à becqueter, pas la plateforme. C'est con, surtout quand on a pas 🤣

avatar sangoku | 

@codeX

Une tour à 3000 € bien refroidie avec un i9, des ports PCI et des emplacements disques se vendrait très bien mais cannibaliserait une partie des iMac Mac mini Mac brook pros et Mac Pro. Imaginez les marges que fait Apple avec ses iMac et Mac mini bridés sur cartes de portables sans carte graphique sans refroidissement sans évolutivité ... Une bonne tour à 3000 € serait parfaite pour bon nombre de personnes mais Apple pense qu’il gagnerait moins d’argent. Ils se foutent des besoins de ses clients c’est une évidence. Je veux un mac performant dans tous les sens du terme : il n’y a que le Mac Pro à des prix stratosphériques. Je veux choisir mon écran avec mon mac : choix entre Mac Pro et Mac mini => super choix merci Apple. Il n’y a rien dans la gamme pour bon nombre de clients, dont acte je me suis fait un PC au top à 3000 €, je traite mes photos sur Windows et je les mets ensuite sur le Mac Pro 2013 (dans Photos vus que Aperture c’est mort merci encore Apple) Le dernier portable que j’ai eu était le MacBook Pro 17 pouces avec les options au max, processeur le plus cher, écran mat : 2700 euros à l’époque, c’était le top de la gamme. Maintenant je n’ai plus de portable, rien ne me convient, il y a toujours un compromis inacceptable à faire soit sur le prix soir sur le matériel.

Bref Apple ne veut plus de ma clientèle j’ai bien compris. Dommage j’ai eu un beau parcours en commençant avec un Power Mac 7500 puis Power Mac G3 tour puis Power Mac G5 watercoolé puis Mac Pro camion 8 cœurs puis Mac Pro 2013. A part le 2013 c’était toujours 3000 € max. Le 2013 c’était 4500 €. Maintenant ? Juste LOL.
Faudra-t-il passer totalement sous Windows ? J’en tremble d’avance mais aurais-je le choix ?

avatar pocketalex | 

@melaure

La pdm on s’en tape. L’immense majorité des pros n’est PAS concernée par ce Mac pro, mais ça veut pas dire qu’il n’y a rien pour eux

Entre les mini 2018 vitaminés, l’imac i9, l’imac pro, les MBP.... ok il y a pas de mini tour upgradeable, mais il y a large de quoi combler tout le monde, ou quasi

avatar MarcMame | 

@pocketalex

"il y a large de quoi combler tout le monde, ou quasi"

Tout est dans le "quasi"...

avatar pocketalex | 

@MarcMame

oui, je me suis réservé une porte de sortie 😂

avatar guijou | 

Ça donne presque envie d’investir dans un mac pro de 2010, sauf que... celui ci est certainement bloqué sous Sierra ou une autre ancienne version! Pas top si on veut garder la machine encore quelques années...

avatar Dumber@Redmond | 

@guijou

« celui ci est certainement bloqué sous Sierra ou une autre ancienne version! »

Quand on lit l’article attentivement, il est bien précisé que le Mac Pro 2010 tourne sous Catalina...
Donc remarque nulle et non avenue.

avatar guijou | 

@Dumber@Redmond

Et tu te prends pour qui pour juger ce que disent les gens et les rembarrer gratuitement?

avatar Elyandrah | 

@guijou

Pour quelqu’un qui a lu l’article attentivement, vs quelqu’un qui fait une supposition à partir de rien.

C’est fatigant les commentaires de news de gens qui ne lisent pas.

L’app store ne permet pas d’évaluer une app non téléchargée, malheureusement c’est impossible avec les sites de news quels qu’ils soient...

Donc c’est normal que celui à à fait l’effort de lire remballe celui qui ne se fie qu’au titre et lit en diagonale.

avatar guijou | 

@Elyandrah

Vous devez être en famille tous les deux...

Je ne pense pas que d’avoir loupé une info qui se trouvait dans la légende d’un graphique puisse être qualifié de « lire en diagonale ».

Et encore, « loupé une info », j’ai suggéré le mac pro 2010 devait être bloqué à Sierra ou une autre ancienne version —> ce qui est le cas, officiellement Mojave.

Si vous êtes à ce point fatigués par les gens qui ont une autre version que vous, vous êtes au mauvais endroit sur MacG.

Bonne journée...

avatar Dumber@Redmond | 

@Elyandrah

😉🤜🏻

avatar 0MiguelAnge0 | 

@guijou

Mojave est supporté officiellement pour le Mac Pro 2010~2012. Officiellement, Catalina ne tourne pas dessus. Mais avec de la bidouille, cela peut passer.

J’ai un MPro 2012. Mojave débloque le PCIe 2.0 en x16 et permet le boot sur SSD NVMe. Le hic, c’est que les Web Driver de Nvidia ne passe plus. Donc AMD obligatoire supportant Metal. Le bouzin peut alimenter une carte graphique de 250W.

J’ai boosté le bidule avec des Xeons à 3.43GHz. Cela passe mais pour maintenir la fiabilité il vaut mieux rajouter un ventillo qui souffle sur le Northbridge car Apple a été (encore une fois) super optimiste avec son refroidissement.

avatar MarcMame | 

@0MiguelAnge0

"Mojave est supporté officiellement pour le Mac Pro 2010~2012. Officiellement, Catalina ne tourne pas dessus. Mais avec de la bidouille, cela peut passer."

"Pro" et "bidouille" sont 2 qualificatifs qui vont rarement de paires.

avatar guijou | 

@Dumber@Redmond

J’ajoute que le mac pro 2010 12 coeurs est officiellement bloqué à Mojave (après vérification, oui).
Le test a donc été réalisé avec une version de Catalina qui a été patchée (j’imagine que tu sais ce que ça veut dire et ce que ça peut impliquer).
Il me semble donc que mes remarques tout à fait utile à qui lit l’article et se pose la question de l’intérêt de se procurer en mac pro 2010.

avatar Dumber@Redmond | 

@guijou

Wow Mojave c'est une super vieille version!!! 🤣

avatar pim | 

@guijou

Intéressant !

Cela me conforte dans une vision qui est la suivante : ce qui rends une machine caduque, ce n’est pas son manque de puissance, mais le fait qu’elle soit mise au rencard par les mises à jours logicielles successives.

Donc en fait il ne faudrait jamais rien mettre à jour... au risque de passer à côté d’une nouveauté intéressante (je ne parle même pas des patchs de sécurité).

Vu le prix actuellement atteint par le Mac Pro, Apple devrait proposer une prise en charge « long term ». Juste histoire de pérenniser l’investissement.

avatar Dumber@Redmond | 

@guijou

L'app Mactracker (qui est réalisée par un naze qui n'y connaît rien) lui donne la dernière version de macOS ("Maximum OS: Latest release of macOS with a recommended Metal-capable graphics card").
C'est probablement officieux, j'en conviens.

avatar MarcMame | 

@Dumber@Redmond

"L'app Mactracker (qui est réalisée par un naze qui n'y connaît rien) lui donne la dernière version de macOS ("Maximum OS: Latest release of macOS with a recommended Metal-capable graphics card")."

————-
Est-ce que L'app Mactracker fait une quelconque mention de Catalina dans la liste des macOS ?
Gros malin.

avatar Pipes Chapman | 

@Dumber@Redmond

C'est vrai qu'il t'a rembarré mais, en même temps, il y a trop de petits avis comme le tien assenés de façon péremptoire, avec un "certainement" en plus et qui disent des petites bêtises

Et après tu continue avec les bêtises :).

J'ai un MacPro 2009 Nehalem patché qui tourne comme une horloge avec Mojave (et qui va prendre Catalina sans problème) . Je suis tranquille pour gagner ma vie avec pour au minimum 4 ans donc. (FcpX tourne toujours "à cheval" sur deux versions d'OS)

Et le reste je m'en fous

avatar Dumber@Redmond | 

@Pipes Chapman

😉👍🏻

Pages

CONNEXION UTILISATEUR