Une vis responsable du retard du Mac Pro 2013 et symbole de la complexité du made in USA

Stéphane Moussie |

Qu’est-ce qui a bien pu causer le délai d’approvisionnement particulièrement long du Mac Pro à ses débuts ? Une pénurie de vis, répond le New York Times six ans après le lancement de la station de travail made in USA. Oui, la pièce sûrement la plus simple du Mac Pro a fait perdre du temps à Apple.

Phil Schiller présentant le Mac Pro en octobre 2013.

La pénurie de vis n’est pas l’unique raison du retard du cylindre, mais elle est révélatrice de la complexité de produire du matériel informatique sur le territoire américain, ce que réclame à cor et à tweets Donald Trump.

Alors qu’Apple avait fièrement annoncé que sa nouvelle station de travail allait être assemblée à Austin, au Texas, elle s’est retrouvée le bec dans l’eau quand son fournisseur américain n’a pas pu lui fournir suffisamment de vis.

Des commandes ont été passées en Chine, sauf que les équipes de conception et de production au Texas avaient besoin — rapidement — de nouveaux modèles au fil de l’évolution du design. Le fournisseur désigné ne pouvant pas produire plus de 1 000 vis par jour, les tests des prototypes ont été paralysés un certain temps.

Apple est alors allée chercher du renfort auprès de Caldwell Manufacturing pour faire produire 28 000 vis, une quantité encore inférieure à ses besoins. Une situation ironique pour le propriétaire de Caldwell, Stephen Melo, qui note que son entreprise aurait été capable de répondre à la demande si Apple n’avait pas fait sous-traiter sa production à l’étranger à partir du milieu des années 2000.

Au fil des ans, il a dû remplacer ses machines capables de produire des vis en grande quantité par des machines plus précises mais moins prolifiques. Les 28 000 vis ont finalement été livrées à Apple en 22 voyages, dont certains faits par Stephen Melo lui-même dans sa Lexus.

La pénurie de vis n’explique pas tout. Un ancien manager d’Apple a indiqué au New York Times que l’effectif de Flextronics, chargé de l’assemblage, était largement inférieur à ceux des projets similaires d’Apple en Chine. D’un côté, une seule personne, débordée, pour s’assurer de la mise en place de la production, avec les aléas que cela entraîne. De l’autre, une équipe entière pour contrôler l’opération.

Cette source suppose que l’effectif réduit s’explique par le coût de la main d’œuvre américaine, autrement plus important que les ouvriers chinois payés environ 3,15 $ de l’heure. Le nombre d’heures travaillées par employé n’est pas non plus le même entre les deux pays.

« La Chine n’est pas seulement bon marché. C’est un endroit où, en raison de son gouvernement autoritaire, vous pouvez rassembler 10 000 personnes qui travailleront pour vous toute la nuit », commente Susan Helper, ancienne économiste en chef du Département du Commerce américain.

Seulement, une menace plane au-dessus de cette production chinoise depuis quelques temps. Les smartphones importés de Chine pourraient faire l’objet d’une taxe douanière de 25 % aux États-Unis si Donald Trump joint l’acte à la parole.

Dans ce contexte, on savait déjà qu’Apple envisageait de délocaliser une partie de sa production hors de Chine, mais on ne savait pas où. Le rêve de Donald Trump de voir des iPhone produits aux États-Unis ne devrait pas se réaliser, puisqu’un dirigeant d’Apple a confié au New York Times que la délocalisation pourrait avoir lieu en Inde et au Vietnam.


avatar occam | 

Vis comica.

avatar zoubi2 | 

:-)

avatar Lightman | 

Comme en France dans le nucléaire civil : une vis cassée sur le couvercle du BR (Bâtiment Réacteur), ça fait tout un pataquès pendant des semaines (vécu).

avatar byte_order | 

Tant que c'est pas un vice caché...

avatar Benjamin | 

@byte_order

Bien vue ?? ???

avatar Powerdom | 

@Macmania

Hum. « Bien vu »

avatar naas | 

@Lightman

Rien à voir, dans ce cas, c’est d’où vient la vis qui est important

avatar SyMich | 

Donc ceux qui espèrent encore un nouveau Mac Pro, va falloir qu'ils acceptent qu'il soit entièrement collé. Les vis c'est vraiment trop galère...☹️

avatar Stéphane Moussie | 
Ou produit ailleurs qu'aux États-Unis. Sauf erreur, Apple n'a pas dit que le futur modèle serait produit aux USA.
avatar xDave | 

@SyMich

On a enfin l’explication de la colle à gogo(s)

avatar anonx | 

Depuis ils soudent tout ???

avatar asseb | 

Si vis pacem, para bellum

avatar SadChief | 

La guerre des vis, en somme ...

avatar Fan2ElodieFrege | 

Ça semble un peu plus compréhensible quand même. Peut être pas le genre de vis que tu trouves chez Casto ?
Les vis du Mac Pro tu les trouve toutes sur Aliexpress à 10 dollars les 100.000 vis.

avatar Link1993 | 

A moins de bosser dans l'industrie, tant qu'on a pas au moins fais un tour dans une usine d'assemblage on ne se rends pas compte de la logistique qui traîne derrière tout ça juste en tenant l'objet finit dans la main.

Si vous avez l'opportunité de le faire, hésitez pas, ça remet les choses bien en place la première fois ! ^^

Des entreprises ouvre leurs usines pour que les familles et amis de leurs employés puisse voir. Tentez votre chance à ce moment là ?

avatar VanZoo | 

Please Apple, présenter un nouveau Mac Pro... réellement modulaire !

Et un moniteur 4K Oled

avatar pagaupa | 

Ça apprendra Apple à utiliser des vis plus classiques ?

avatar anti2703 | 

S’ils arrêtaient les vis propriétaire ils n’auraient pas eu ce soucis ?

avatar en ballade | 

tout ça pour ne pas rendre accessible ses boitiers poubelles....

avatar Dimemas | 

merci !
tout ça pour fermer leur matos de merde

avatar corben | 

« La Chine n’est pas seulement bon marché. C’est un endroit où, en raison de son gouvernement autoritaire, vous pouvez rassembler 10 000 personnes qui travailleront pour vous toute la nuit »

D’un côté il y a le Tim Cook qui crie haut et fort que c’est dans notre monde merveilleux Apple est le chevalier blanc qui défend les gay lesbiennes et toutes sortes de minorités visibles et de l’autre côté y a le mec qui ferme les yeux sur le fait que des milliers de chinois sont entassés comme du bétail dans les dortoirs de Foxconn pour bosser 6 jours sur 7 parfois plus de 10h par jour ?

avatar Derrick92 | 

@corben

Double pensée typique du camp du Bien. Faites ce que je dis pas ce que je fais.

avatar malcolmZ07 | 

Je comprends tous les problèmes de conception du Mac Pro maintenant ...
Cest aussi étrange qu'aucun site d'actualité n'a jamais parlé de la fiabilité presque nulle des ordinateurs razer. Pc souvent plébiscité par les youtuber les testant 2 semaines (+ traitement de faveur de la marque)

avatar albert einstein | 

« La Chine n’est pas seulement bon marché. C’est un endroit où, en raison de son gouvernement autoritaire, vous pouvez rassembler 10 000 personnes qui travailleront pour vous toute la nuit" .. si en plus, ils ne pouvaient pas prendre de pause pour manger et faire leurs besoins.. cela pourrait augmenter les marges d'Apple, pour les actionnaires et évidement selon la vision de Tim Cook... pour un monde meilleur..

avatar Yeux | 

Une conception viciée... vissiée !!!
Des tas de boitiers Pc sont depuis longtemps sans vis...
https://www.ldlc.com/informatique/pieces-informatique/boitier-pc/c4678/p1e48t8o1a1+fc265-1.html

avatar totoguile | 

S'ils peuvent plus produire en Chine, ils produiront au Vietnam ...
Foxconn y a déjà 2 sites.

avatar byte_order | 

Une vis *au format propriétaire* responsable du retard...
Nuance.

Etrangement, le mot "custom" s'est perdu durant la traduction de l'article d'origine.

On peut se poser la question de l'utilité de ce format propriétaire de vis. Quel dessein servait-il ? Était-ce dans l'intérêt du client, du produit ou du vendeur ?
Parce qu'en fonction de la réponse, on peut alors reformuler le titre justifiant le retard du Mac Pro 2013 d'une façon plus ou moins élégante.

avatar coucou | 

On peut taper sur apple mais pas trop fort, faudrait pas faire fuir les fanboy qui paient l'abo au club et le kickstarter :)

avatar françois bayrou | 

+1 pour la vis torx 6 v2 security a 13,666667 pans.
Ca commence à se voir ...

avatar vince29 | 

Et pas un site pour publier la photo de cette vis.

Sans doute une pentalobe torxée avec DRM 2.0.

Tant qu'à y aller dans la c*****ie ils devraient déposer un modèle en forme de logo Apple et là ils pourraient sans doute même chercher des noises aux chinois qui fournissent le kit de tournevis Apple pour 15 euros 2 semaines après (voire avant) la sortie.

avatar marenostrum | 

c'est normal, après autant d'années, où tout se passe en Chine. mais c'est pas un problème insurmontable pour les USA, comme le journaliste veut nous faire croire, en utilisant en plus le nom de Trump. une fois que la production revient aux usa, y aura pas problèmes de vis. ils peuvent tout faire la bas (c'est le pays le plus industrialisé au monde). c'est juste une volonté politique qui manque.

avatar pagaupa | 

@marenostrum

« c'est juste une volonté politique qui manque. »
Ou la volonté d’Apple qui ne pourra pas payer un américain comme un chinois.

avatar marenostrum | 

avec la volonté politique tu interdis Apple de produire en dehors des usa. quand ils produisaient tout chez eux les américains étaient plus fort que maintenant. (quand Apple et ses copains imposent leur intérêts minimes, que pour gagner du papier, de l'argent actuel qui sert que pour essuyer leur cul). ils l'ont perdu la compétition (ou la guerre) industrielle, quand ils vont le comprendre ce sera trop tard.

avatar byte_order | 

@marenostrum
> quand ils produisaient tout chez eux les américains étaient plus fort que maintenant.

Probable, en effet.
Mais les américains les plus riches étaient alors moins aussi immensément riches qu'ils ne le sont devenus depuis qu'ils ne font plus produire tout chez eux.

La question n'est pas dans la volonté politique "des" américains, mais la volonté politique de ceux qui sont manipulés par les plus riches américains.

avatar marenostrum | 

en fait américain veut rien dire. en dessous y en a pleins d'autres communautés qui gardent fanatiquement leurs origines ethniques. bref sont des gens avec des intérêts divers. quand les anglo-saxons dominaient la vie politique, ces intérêts "américains" étaient plus centralisé et USA ressemblait plus à un Etat que à un Empire. pour ça sont sorti de chez eux, parce que pour eux c'est pareil, leur état ne change pas beaucoup avec le monde. y a de tout dedans. etc.

avatar huexley | 

Toute l'utilité d'utiliser des vis à la con au départ ..

avatar IceWizard | 

Le MIT a présenté récemment un nouveau modèle d'imprimante 3D, capable de créer des objets en polymère, à la cadence incroyable de 2 mètres/heure. L'astuce c'est d'utiliser deux faisceaux laser à des fréquences différentes, se croisant au point d'impression à la place d'un seul faisceau.

Aucun rapport avec le sujet de l'article ? Peut-être, quoi que ..

avatar Un Type Vrai | 

Ca m'intéresse, tu as un lien (ok, je vais chercher de toute façon).
Tout comme le camion usine de Nokia, je trouve des solutions exceptionnellement intéressantes pour réindustrialiser l'Europe...
On le voit avec les succès de kickstarter etc, ce qui manque c'est pas les idées mais bien des savoir faire pour des petites/moyennes series.
Je cherchais une carte mère pour refaire un MBP 2006 en conservant la coque. Ben faut faire sur mesure, personne ne fait de carte mère NUC «plate».
Et j'ai plein d'autres exemples à la con, un pièce d'un vaporetto cassé dispo uniquement en carton de 1000 importé... Imprimé pour 5€ au camion usine du coin ça serait super...

avatar SyMich | 

L'impression 3D permet de reproduire la forme d'une pièce. Jamais ses caractéristiques mécaniques. Si la pièce du vaporeto est soumise à haute pression et/ou haute température, la remplacer par une pièce "imprimée"peut présenter de gros risques.

avatar IceWizard | 

@Un Type Vrai
"Ca m'intéresse, tu as un lien (ok, je vais chercher de toute façon)."

En fait, cette technologie ne sort pas du MIT, mais de l'université du Michigan. Le M c'est toujours trompeur ..

Voici un lien en français :

https://www.futura-sciences.com/tech/actualites/technologie-impression-3d-devient-100-fois-plus-rapide-lumiere-57655/

avatar ispeed | 

Et quand il n'y a plus de colle ? C'est vicieux tout ça :)

avatar inumerix | 

Ils n’ont qu’à utiliser des vis standards.

avatar debione | 

Si ils avaient une production américaine ils auraient pu se passer des vis. Conception Amish, tout en queue d’aigle...

avatar totoguile | 

En fait, je me rend compte qu'on ne répond pas à la question simple du pourquoi ?
Pourquoi Apple utilise des vis pentalobe ? on pense à la complexification du démontage, mais on trouve facilement sur internet des tournevis pentalobe.

J'ai démonté mon macbook pro et je pense avoir une explication (elle vaut ce qu'elle vaut):
Lorsqu'on visse/dévisse un vis pentalobe, comme tout est "rond", il n'y a pas de "micro échardes" qui se forment et du coup, on garde un toucher lisse.
à l'inverse, lorsqu'on visse/dévisse des vis cruciformes ou plates, il arrive que l'empreinte se déforme et génère soit une bosse soit des "micro échardes".
@Macg, est-il possible de poser la question à Apple ?

avatar byte_order | 

@totoguile
Y'a très très très longtemps qu'on dispose de formats de tête de vis plus performants que le cruciforme ou la tête plate dans l'industrie, avec des propriétés de résistance au couple mais également à l'usure avérées depuis longtemps et sur le tas.
Rien que le format Torx, par exemple, inventé par une entreprise américain y'a presque 100 ans déjà, est utilisé depuis très longtemps, en particulier dans le secteur de l'aviation - un secteur où l'usure des pièces - en particulier lors de la maintenance - est un gros chapitre dans le cahier des charges.

Il n'y a aucun secret derrière l'introduction du pentalobe par Apple à partir de 2009 (c.a.d quand les ventes de l'iPhone ont explosées, en faisant le succès mondial que l'on sait - une coïncidence étrange, non ?) : le format, par sa rareté (initiale, du moins) qui limite la facilité de trouver des outils compatibles au coin de n'importe quelle rue, vise clairement à réduire la tentation de tiers - propriétaire du produit y compris, mais aussi et surtout évidement les réparateurs indépendants - de démonter ses produits.

Il n'échappera à personne que le chiffre d'affaire des réparations en SAV d'un produit vendu par dizaine de millions est loin d'être anodin.

avatar totoguile | 

Ce raisonnement (de la part d'Apple) m'échappe un peu. Certes, tu ne trouves pas le tournevis pentalobe au coin de la rue, mais il est un peu stupide de croire que personne ne fabriquera l'outil...

J'aurais vraiment aimer croire qu'il y avait une autre raison que celle financière pour justifier ce choix, je suis naif et j'ai visiblement tort :/

CONNEXION UTILISATEUR