Prise en main du MacBook Air 2018 : un air de fête

Stéphane Moussie |

Le MacBook Air est de retour ! Il n’a jamais vraiment quitté les étals d’Apple, mais sans amélioration depuis des années, il n’était plus que l’ombre de lui-même, juste destiné à proposer une entrée de gamme proche des 1 000 €.

Le MacBook Air dans le nouveau coloris or qui remplace l’or rose et l’ancien or. La finition est un mélange des deux. La teinte varie en fonction de la lumière : de rose pâle, elle passe parfois au cuivré.

Le MacBook Air 2018 n’a plus rien à voir avec le MacBook Air 2015… dont le design remonte à 2010. Décrire la nouvelle génération est simple : c’est la fusion du MacBook et du MacBook Pro.

Le MacBook Air a la même largeur et la même profondeur que le MacBook Pro (30,41 x 21,24 cm), mais reprend le même profil fuselé que le MacBook (1,56 cm d’épaisseur au maximum, jusqu’à 0,41). Il pèse 1,25 kg, soit 330 g de plus que le MacBook et 120 g de moins que le Pro. C’est sensible en main, ça l’est moins dans un sac.

Par rapport à l’ancien MacBook Air 13" (32,5 x 22,7 cm pour 1,35 kg), le nouveau est un peu plus compact et plus léger… et tellement plus moderne. Fini le vieil écran 1 440 x 900 pixels, place à un bel écran Retina 2 560 x 1 600 pixels. Non seulement le confort de lisibilité est incomparable, mais en plus on gagne la possibilité d’avoir une surface d’affichage plus large (et toujours bien définie).

Je trouve le clavier papillon de troisième génération très agréable à utiliser — mais certains n’apprécient pas sa frappe très courte. Il est plus silencieux que le clavier de deuxième génération qui équipe toujours le MacBook et le MacBook Pro 13" sans Touch Bar… et moins sensible à la poussière a priori — il faudra attendre un démontage pour être sûr qu’il comporte la membrane protégeant des débris.

Deux ports Thunderbolt 3. Prends ça, MacBook !

Le MacBook Air est le premier Mac à avoir un bouton Touch ID sans Touch Bar. J’ai beau utiliser au quotidien un MacBook Pro Touch depuis fin 2016, la Touch Bar ne m’a pas manqué durant ces premières heures d’essai, et je doute qu’elle me manque par la suite. Elle ne s’est jamais vraiment insérée dans mes habitudes.

Au contraire, la présence du bouton Touch ID est vraiment appréciable, même si ce capteur d’empreintes est moins crucial que sur un iPhone où l’on est amené à déverrouiller son appareil et des apps plus souvent.

Le capteur Touch ID.
À côté d’un MacBook Pro 13" Touch Bar.

Je n’ai pas encore évalué les performances de la machine. En tout cas, en utilisation courante, il n’y a aucun problème : avec une dizaine d’apps ouvertes en même temps et plusieurs bureaux virtuels, aucun ralentissement, tout est fluide, et le ventilateur (puisqu’il y en a un) ne se fait pas entendre.

Quant à la connectique, on perd certes des ports USB-A toujours largement utilisés (coucou le câble Lightning fourni avec l’iPhone) et un lecteur de carte SD que les photographes regretteront, mais on a deux ports Thunderbolt 3 polyvalents et puissants. J’ai pu brancher le MacBook Air au dock Thunderbolt 3 que j’utilise habituellement avec mon MacBook Pro, chose impossible avec le MacBook seulement USB-C.

Comparaison avec un MacBook Pro 13" Touch Bar.

En bref, la première impression est enthousiasmante. Enfin à la page, le nouveau MacBook Air est raffiné et très agréable à utiliser. Reste à voir ce qu’il a sous le capot et comment il se positionne dans une gamme qui offre plus de choix que jamais.

Papy fait de la résistance

L’ancien MacBook Air n’a pas disparu. C’est toujours lui qui joue le rôle de portable le plus abordable, à 1 099 €. Pour avoir la nouvelle génération, il faut dépenser au minimum 1 349 €.

avatar kalla | 

Une petite pensée pour tous ces idiots qui continuent d'utiliser des clés USB-A.
Puisque l'on vous dit que vous n'en n'avez plus besoin. Ou prenez cet adaptateur qu'Apple vous demande d'acheter, vous avez déjà dépensé 1500 euros, 10 euros de plus c'est quoi ?
Par contre, il ne faudra jamais l'oublier.

Et sinon, vous pouvez tout racheter en USB-C, y compris changer cette maudite clé USB que vous avez déjà. Par contre, vous ne pourrez pas la prêter à votre voisin...cette idée aussi de n'avoir que l'USB-A sur le PC du voisin.
Vous voulez toutes mes photos, vous les aurez dans quelques heures....C'est con, elles sont sur ma clé. Ha bon, vous n'avez pas de port USB-C ? Vous êtes vraiment en retard...

pathétique...bref continue à bien t'amuser avec tes transferts.

avatar pocketalex | 

@kalla

je m'amuse pas, je bosse. Et avec des outils modernes. C'est tout.

On va pas se répéter, si tu veux brancher une clé USB, l'adaptateur coute 3,50€. Et oui, il ne faut pas l'oublier, comme il ne faut pas oublier tout adaptateur UBS-C vers préhistorique pour tout périphérique des 30 dernières années que tu souhaiterais connecter, et si tu l'oublies ... c'est pas grave, il y a les outils modernes qui te permettent quand même de le faire, en un clic.

avatar kalla | 

je laisse tomber tu n'es même plus drôle.
Un vieux grincheux. Bonne journée

avatar adixya | 

Je commence a lire que le retina est un peu au rabais par rapport aux autres mb récents: pas de couleur P3 (?) et seulement 240nits en luminosité.
Résultat : légèrement plus fade en couleur et moins lumineux que les autres.

Hum hum !

Je suppose que le marché du macbook air s’en fiche...

Mais moi je peux pas passer de mon 12” a un ecran moins bien...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR