Apple désespère-t-elle le Mac ?

Christophe Laporte |

Il n’y a eu aucune nouveauté sur le front (matériel) du Mac lors de la conférence des développeurs. Ce n’est pas une surprise en soi, les dernières rumeurs laissaient entendre qu’il n’y aurait rien à se mettre sous la dent lors de la grande messe des développeurs. De ce point de vue, il a fallu se contenter de nouveaux bracelets pour Apple Watch et de nouveaux étuis pour iPhone (plutôt jolis par ailleurs).

Jusqu’à présent, l’année a été calme d’un point de vue matériel. Les seules nouveautés à ce jour sont une nouvelle couleur pour les iPhone 8 et un nouvel iPad entrée de gamme. À cette liste, on pourra ajouter en début de semaine prochaine le HomePod qui fera ses grands débuts en France.

Des premiers semestres toujours plus calmes

Il s’agit d’une tendance de fond. Sur le plan hardware, les premiers semestres de l’année sont de plus en plus ennuyeux. Si l’on comprend aisément qu’Apple garde les meilleurs créneaux (les fêtes de fin d’année) pour sa gamme de smartphones, on comprend moins pourquoi elle n’occupe pas davantage le terrain au premier semestre avec ses produits « secondaires ». Désolé de briser le coeur à certains, mais la plupart des appareils équipés de macOS appartiennent à cette catégorie.

Le constat n’est pas nouveau, mais paradoxalement, la nouvelle campagne de publicité d’Apple, Behind the Mac sortie cette semaine a été pour certains la goutte qui a fait déborder le vase. Ils sont nombreux à souhaiter ardemment qu’Apple montre son amour du Mac en sortant de nouveaux modèles, plutôt qu’en faisant des campagnes de publicité. Les plus cyniques auront sans doute remarqué que ce qu’Apple sait faire le mieux en ce moment, ou du moins là où elle est le plus prolifique, c’est pour faire des réclames. Elle doit en sortir plus d’une par jour. En absence de nouveautés, il faut bien occuper le terrain...

Une gamme à l’abandon

Si l’on met de côté l’iMac Pro qui a vu le jour en fin d’année dernière, toutes les machines de la gamme sont au catalogue depuis plus d’un an. Le MacBook Air, le MacBook Pro et l’iMac ont été revus en juin dernier. Le Mac Pro a connu pour sa part de petits changements en avril dernier. Mais le « maillot jaune » de la longévité revient au Mac mini, qui n’a plus été mis à jour depuis 1 339 jours !

Jason Snell, dans une de ses chroniques sarcastiques, a bien résumé la situation du "petit" ordinateur d'Apple. Il est non seulement complètement dépassé sur le plan technologique, mais il n’est même plus mini, le comparant avec un NUC d’Intel qu’il a transformé en hackintosh.

Le blogger attend désespérément un nouveau Mac mini pour pouvoir remplacer son hackintosh qui lui sert de petit serveur. En ce qui concerne l’embonpoint de son ordinateur, Apple est capable de faire beaucoup mieux, l’Apple TV en est l’illustration parfaite.

Reste que les arguments expliquant pourquoi Apple ne met pas à jour plus fréquemment ses ordinateurs sont connus et peuvent jusqu’à un certain point s’entendre. Les processeurs Intel font des sauts de puce. Et il n’est pas dit que des révisions mineures aient un impact significatif sur les ventes d’Apple.

Certains espèrent qu’une transition vers ARM pousserait Apple à proposer des mises à jour annuelles comme elle le fait pour l’iPhone. En vérité, rien n’est moins certain. Si Apple met à jour chaque année ses téléphones, les mises à jour d’iPad sont plus irrégulières. Et celles de l’iPod touch ont le mérite de montrer que le Mac n’est pas un cas isolé.

Cette absence de mise à jour régulière exaspère également Quentin Carnicelli, développeur chez Rogue Amoeba, qui estime qu’Apple n’a pas tenu parole, suite à son mea culpa au sujet du Mac Pro l’année dernière. À l’époque, Apple avait tenu à rassurer ses utilisateurs professionnels concernant le devenir de ses ordinateurs (lire : Mac Pro, clients professionnels… le grand mea culpa d'Apple).

Et Apple est étonnamment rassurante concernant ses « camions ». Lors de la WWDC, Craig Federighi a pris cinq minutes pour clamer son amour du Mac et assurer que celui-ci n’allait pas être annexé par iOS (lire : Dix enseignements à retenir de la WWDC 2018) . Beaucoup de paroles, mais au final peu d’actes !

Si toutes les composantes de la gamme Mac étaient parfaites, il n’y aurait rien à redire, mais à ce jour, plusieurs modèles mériteraient au moins une révision. D’un côté, il y a ceux qui sont dépassés techniquement comme le MacBook Air ou le Mac mini. De l’autre, il y a des modèles qui trainent des problèmes plus ou moins importants et pour lesquels une mise à jour ne serait pas du luxe. On pense au MacBook Pro et ses problèmes de clavier ou au MacBook qui deviendrait autrement plus intéressant s’il combinait un port USB-C et Thunderbolt.

En attendant, il faudra probablement patienter jusqu’à la rentrée pour voir de nouveaux Mac prendre le chemin des Apple Store. Bien entendu, on ne demande qu’une chose : qu’Apple nous donne tort !


avatar Yacc | 

@jazz678

Là par contre je ne te suis pas.

Sur le marché des workstation c’est intervention sur site à minima en J+1.

Après certains VAR offrent ce type de services pour le Mac.

avatar jazz678 | 

@Yacc

« Sur le marché des workstation c’est intervention sur site à minima en J+1. »

Indeed ?
Bon argument

avatar pocketalex | 

@fte :

corrections !!!

"Ce qui est caricatural, c’est ton interprétation de mon propos. Je parlais de ce qu’Apple visait comme clientèle, pas la clientèle ni les usages eux-mêmes. Un magasin Apple n’est clairement pas ciblé entreprises..."

C'est quoi une entreprise pour toi ? EDF ? SNCF ? AREVA ?

"Je n’ai pas dit qu’un Mac ne pouvait tourner 24/365. J’en ai plusieurs qui l’ont fait pendant plus de 6 ans et qui le seraient encore si je les utilisais encore.
Ce n’est pas ce qui intéresse Apple aujourd’hui, ce n’est pas ce qui permet les plus grosses marges, ce n’est pas la voie choisie par Apple pour les développements de macOS et d’iOS."

Tu confonds endurance et performances. Les machines Apple étaient, sont, et seront endurantes, la question ne se discute pas. C'est la performance qui est LE point soulevé, me semble t'il.
Apple ne cherche plus mettre les composants les plus performants dans ses machines, et encore, quand j'écris ça, j'écris une connerie car Apple propose le meilleur ou quasi, sauf dans un et un seul domaine : les cartes graphiques.
Apple ne fait plus cette course pour une raison très simple, c'est une course inutile.
Les CG intégrées aux Mac répondent aux besoins de l'énorme majorité des créateurs, à quoi bon, par exemple, intégrer une CG type GTX 1080 dans un Macbook Pro ? Pour gratter quelques pourcentages de performances qui n'intéresseront qu'une niche d'utilisateurs, cela obligera à revoir complètement la conception de la machine pour en faire un bousin plus lourd, plus épais, qui chauffe plus, donc qui nécessitera une plus grosse batterie, donc encore plus gros, encore plus lourd.
Pour faire plaisir à une poignée d'utilisateurs très spécifiques, tu vas dégouter une immense majorité d'autres.
Le Macbook Pro actuel est une machine de compromis. Elle offre largement assez de puissance sous le capot pour faire tourner (très) confortablement les logiciels de création les plus utilisés, tout en offrant une mobilité supérieure aux précédentes gammes. Bingo, c'est pile ce qu'il fallait faire.

En écoutant des féru de MGHz et de TFlops comme toi, elle aurait perdu des millions d'autres qui se contrefoutent de tes considérations techniques, et qui ne veulent pas se trimballer un bousin de 3Kg

"Le Mac se porte très bien malgré des parts de marché faibles"

La Pdm d'apple est juste énorme, mais bon..

"parce qu’Apple cible une clientèle qui paie cher et coûte peu, avec le succès financier que l’on sait pour la division Mac."

Tous les constructeurs cherchent tous à cibler les utilisateurs à haut revenus, et pas que Apple.

Tous.

Juste, le seul qui arrive à les intéresser, c'est Apple. Pourquoi ? Parceque les produits !
Les produits, les produits, les produits.
Pas le marketing, pas le positionnement, pas la pub, et même pas l'historique. Non. Les produits, les produits, les produit. (sous entendu : la qualité des produits)

Les utilisateurs à haut revenus sont, généralement, loin d'être des crétins finis.

Ne t'en déplaise.

avatar Bigdidou | 

@pocketalex
"qui chauffe plus, donc qui nécessitera une plus grosse batterie, donc encore plus gros, encore plus lourd."
Et fera exploser le risque de surchauffe et de panne sur une machine portable.

"qui se contrefoutent de tes considérations techniques, et qui ne veulent pas se trimballer un bousin de 3Kg"
Oh si, les considérations techniques les intéressent. Toutes les considérations techniques. Par exemple la qualité du trackpad dont ils savent qu'il leur fera gagner bien plus de temps que quelques pour-cent de benchs dont ils n'on t pas besoin...

"Les utilisateurs à haut revenus sont, généralement, loin d'être des crétins finis.
Ne t'en déplaise."

Hélas, si, cette idée déplaît beaucoup ici.
Bobo crétin fini qui ne fait pas la différence entre les oeufs de lump et le caviar qu'il mange quand même parce que c'est bling.
Bobo tellement bete qu'on se demande comment il a survécu.

Parfaitement d'accord avec le reste de tes post, par ailleurs.

avatar pocketalex | 

@Bigdidou

Après avoir vaillamment défendu les choix et compromis d'Apple concernant le MBP 2017/2018, je me permet d'ajouter que je trouve le surcout demandé par cette nouvelle gamme bien trop important ?

On nage entre le n'importe quoi et le foutage de gueule, les gammes précédentes étant déjà vendues"cher" - Apple oblige - et là, on a la droit à un surcout non négligeable et inexplicable, si ce n'est à payer pour la Touch Bar ? .
+300€ pour un joli gadget, merci Apple

Autre grief à l'encontre de ces nouveaux MBP, outre le clavier dont la conception s'avère discutable, c'est le choix de limiter la RAM à 16Go, encore et toujours pour des questions d'autonomie.

Autant une CG plus rapide ne va contenter qu'une infime partie d'utilisateurs, autant quand on utilise la suite Adobe, et surement d'autres logiciels aussi, 16Go c'est devenu totalement rédhibitoire, si ce n'est un frein.
On nous explique que le SSD palie grandement à cette limitation, et c'est vrai, mais tout de même, là on touche une sacré limitation bien casse-couille.

avatar fte | 

@pocketalex

"Ne t'en déplaise."

D’accord. Les parts d’Apple sont énormes. Comme Dell, HP et Lenovo vendent 7 fois plus de machines, leur part est quoi ? Cosmiqénormous ?

Je n’ai en outre jamais parlé de MacBook pour gamers. Kinda. Par contre, des options de configuration là ou il n’y en a pas, flexibilité, oui, j’ai osé en parler.

Incroyable aussi cette réaction épidermique quant à l’intelligence. Ce n’est pas parce qu’on n’a pas de besoins pointus et des exigences en rapport qu’on est un gros débile. Il y a plein de domaines dans lesquels mes besoins et exigences sont au plancher et j’achète sans réfléchir le premier machin qui passe et tout va bien. Je ne me sens pas agressé pour autant.

Nous ne sommes pas ce que nous achetons figures-toi. Ni d’ailleurs ce que nous faisons. Duh.

Et enfin, dans quel monde vis-tu ? As-tu seulement regardé l’offre de la concurrence ? Les machines luxueuses et autres matériels de gamer sont légion et se vendent très bien. Les ThinkPad X, les Dell XPS, j’en vois tous les jours sans chercher. Des tas d’entreprises ne vivent que du secteur des gamers. Apple n’y a même pas un orteil.

Par contre, ce serait très intéressant de regarder de plus près la rentabilité de ces acteurs. Pourquoi leurs marges sont-elles à ce point plus faible ? Chaine logistique moins efficace ? Marge de vente plus basse ? SAV plus coûteux ? Des machines haut de gamme certes, mais aussi beaucoup de machines bien moins chères aux marges plus serrées ? Ce serait intéressant de gratter sous la surface pour comprendre comment Apple fait pour tondre le client...

Juste une idée... j’ai acheté 3 adaptateurs secteur pour mon Lenovo. 60 W USB-C. Charge rapide, bonne construction, câble bien plus épais et costaud que ceux d’Apple. 75 CHF. Pour les trois ! Garantis 5 ans puisque achetés avec ma machine. Ça vaut combien un chargeur chez Apple ?

Bref. Merci de ne pas me faire dire ce que je n’ai jamais dit.

avatar pocketalex | 

@fte

"Ce n’est pas parce qu’on n’a pas de besoins pointus et des exigences en rapport qu’on est un gros débile."

La n'est pas le problème, on peut avoir des besoins "modeste" et acheter un Mac. Juste ... cela ne représente pas TOUS les acheteurs de Mac.

On peut être ultra-exigeant et bosser sur des projet de haute volée, avec gros moyens, grosses attentes et grosse pression... et bosser sur Mac.

Les gens avec qui je bosse cherchent les machines les plus performantes pour répondre à leur besoins (Photo, Vidéo, Post Prod, etc) et sont ... sur Mac

Réduire les utilisateurs de Mac à des gens qui ont des besoins "modestes", c'est en sous marin accréditer le message qu'Apple fait des "sous-ordinateurs". Je m'applique à affirmer le contraire parceque ça me saoule de lire ces entre-lignes et ces messages sous-terrains, et que OUI, ces machines sont destinées à des utilisateurs exigeants.

Quand on gère des shooting pour Dior, Chopard, Roger Vivier, ... ou des films pour Hermès, Kenzo, Hennessy, Ruinart, .... on bosse avec les meilleurs réal, les meilleurs photographes, il y a de gros moyens sur la table et de très haute exigences, plus hautes que j'en ai jamais vu ailleurs (J'ai bossé pour Renault, EDF, etc), derrière les graphistes, assistants, retoucheurs, post prod, etc qui interviennent sont des pro reconnus, estimés et ultra-demandés dans leur métiers, bref, si tous ces gens là tu viens leur expliquer qu'ils utilisent du Mac donc c'est des "bobos, gogos, pétés de fric, qui se la pètent" ou qu'ils ont des besoins "modestes" dans leurs métiers, vas-y, moi je la tenterais pas, mais c'est moi, hein, je suis peut-être un ignare qui vit dans l'erreur, tout comme ce par-terre de la profession que je viens de citer, alors que toi, qui fait tes flyers pour le boulanger du coin, tu "sais"

Voila quoi

avatar Yacc | 

@pocketalex

Le type d’usage que tu mets en avant est une niche sur le marché, non seulement pour Apple mais pour l’ensemble du marché.

Les enjeux principaux ne sont pas là et ce pour aucun des acteurs majeurs ?

avatar pocketalex | 

@Yacc

Je comprends ton discours, mais les métiers que je décris ne sont pas si niche que ça

Les métiers vraiment "niche" se situent un cran au dessus et nécessitent des stations de travail bien spécifiques, pour des métiers ultra-spécialisés (notamment dans la post prod vidéo, ou la 3D, par exemple)

Et là Apple est totalement absente, et pour cause. Entre un iMac pro et sa Radeon Vega, et une tour PC HP bi-Xeon avec 4 CG en SLI, pour bosser sur du Nuke ou du Resolve ... moi je choisis PC, et sans réfléchir 2 sec ?

avatar Yacc | 

@pocketalex

« mais les métiers que je décris ne sont pas si niche que ça »

Ho si ils le sont et pire ils ne sont plus en situation de croissance économique, certains sont même franchement sinistrés ?

Le marché c’est plus de 260M d’unités il faut prendre conscience de ce que ce chiffres représente ?

avatar fte | 

@pocketalex

"cela ne représente pas TOUS les acheteurs de Mac."

Coup de bol, ce n’est pas ce que j’ai dit. Ouf. J’ai eu chaud.

avatar webHAL1 | 

@pocketalex
« La Pdm d'apple est juste énorme, mais bon.. »

Entre 7 et 8 % (alors qu'elle était 50% plus élevée au début des années 90), c'est "énorme" ?! ?

avatar Yacc | 

@webHAL1

Oui c’est énorme dans un contexte qui n’a strictement rien à voir avec la très ancienne période où le Mac avait de meilleur PDM sur des volumes bien plus faible.

avatar pocketalex | 

@webHAL1

8% du marché mondial d'un secteur ... moi je trouve ça énorme

Et cela place Apple au même niveau que les premiers constructeurs PC (HP, Lenovo, Dell) et quand on sait ce qu'est HP, quand on sait ce qu'est Dell, quand on sait ce qu'est Lenovo ... oui, c'est énorme

Un truc qui m'a fait toujours halluciner, c'est quand je lis "la Pdm d'apple c'est seulement 3%" (ça, c'était à une certaine époque) ou "Apple n'a que 7% du marché Windows c'est 90%"

En gros, non seulement Apple est la société la plus profitable du marché, c'est aussi la 1e capitalisation mondiale, mais non, non, il ne faut pas qu'ils fassent aussi bien que chaque multinationale du marché (Dell, HP, ...), non, il faudrait, pour réussir, qu'ils fassent aussi bien que la moitié des multinationales réunies !!!!!

Genre le jour ou Apple à 30 ou 40% de Pdm, là le Mac aura réussi

Les gens qui disent ça n'ont aucune conscience des réalités.

Pour eux, une boite qui réussit, c'est une boite qui vends ses produits à 30 ou 50% de la population mondiale.

On nage dans le pur délire ...et ça devrait être une base de discussion ?

avatar Yacc | 

@pocketalex

« Et cela place Apple au même niveau que les premiers constructeurs PC (HP, Lenovo, Dell) »

Absolument pas : HP, Lenovo et Dell vendent beaucoup plus d’unités qu’Apple ?

Hp et Lenovo vendent quasiment 2,9 fois plus d’unités.

Dell vend 2 fois plus d’unités.

Par contre malgré ces volumes Apple fait entre 70% et 79% du CA des trois leader du marché.

avatar pocketalex | 

@yacc

HP c'est 22% du marché, Apple 8%. du marché et 4e constructeur mondial

Ce que je veux dire, c'est que le meilleur des meilleurs des meilleurs occupe 22% de Pdm, aucun constructeur n'a 50%du marché à lui tout seul, et que c'est bien souvent ce que l'on reproche à Apple en soulignant "l'échec du Mac", car pour réussir, il faudrait une Pdm très significative

C'est un gros mélange entre Pdm d'OS et Pdm de vente de machines, confusion souvent entretenue car Apple étant seul constructeur de Mac, pour que son OS fasse 50% de Pdm, il faudrait que les ventes de machines fassent 50% de Pdm, donc en gros, pour que pour certains, Apple soit un succès, il faudrait juste qu'ils vendent autant qu'HP, Dell et Lenovo ... rien que ça

C'est ce discours peu crédible, si ce n'est totalement fantaisiste, auquel je m'attaque et que je lis bien souvent.

Sachant que, comme tu le soulignes, on est dans le commerce, et les VRAIs chiffres à prendre en compte ne sont pas le nombre de ventes, surtout quand les concurrents vendent majoritairement de l'entrée de gamme à 300€ et enchainent promos sur promos, mais c'est qui gagne de l'argent ou pas dans ce petit jeu

Et dans ce petit jeu, Apple en gagne plus que les 3 premiers réunis ...

Bref on se comprend...

avatar webHAL1 | 

@pocketalex
« Et cela place Apple au même niveau que les premiers constructeurs PC (HP, Lenovo, Dell) et quand on sait ce qu'est HP, quand on sait ce qu'est Dell, quand on sait ce qu'est Lenovo ... oui, c'est énorme. »

Euh, non, de loin pas. HP et Lenovo vendent trois fois plus de machines qu'Apple, Dell deux fois plus.

Et, oui, en tant qu'utilisateur de Mac, je serais ravis qu'Apple ait 40 ou 50 % de part de marché. Tout simplement parce que ça inciterait nettement plus d'éditeurs et de fabricants de périphériques à sortir leurs produits sur Mac. Donc c'est dans mon intérêt. Contrairement au fait que la Pomme récolte une grande partie des profits du marché, qui ne m'apporte strictement rien à moi (diable, je commence à écrire comme oomu, il va falloir que je m'éloigne un moment de MacG ! :-D).

avatar Yacc | 

@webHAL1

« Tout simplement parce que ça inciterait nettement plus d'éditeurs et de fabricants de périphériques à sortir leurs produits sur Mac. »

Tu trouves vraiment qu’il y a un manque actuellement sur ces points, hors jeux-vidéo ?

avatar Bigdidou | 

@Yacc

"Tu trouves vraiment qu’il y a un manque actuellement sur ces points, hors jeux-vidéo ?"

Dans le domaine pro, oui, un paquet de solutions logicielles de référence windows only, et du côté matériel des drivers ou des logiciels d'accompagnement pas du tout à la hauteur du camps d'en face. Pour du petit matériel (otoscope numérique, par exemple), je suis d'ailleurs inquiet de voir l'absence de "driver" 64 bits et de réaction de ce côté.

avatar Yacc | 

@Bigdidou

Donc des trucs marginaux ?sur des marchés captés depuis des décennies par les solutions Wintel.

avatar webHAL1 | 

@Bigdidou
« Dans le domaine pro, oui, un paquet de solutions logicielles de référence windows only, et du côté matériel des drivers ou des logiciels d'accompagnement pas du tout à la hauteur du camps d'en face. »

Très juste. Dans le monde de l'entreprise, le Mac est complètement ignoré dans la plupart des cas. Donc les solutions internes ne le prennent pas en compte, et même la plupart des logiciels commerciaux n'ont pas de versions macOS.
C'est pour ça que ça me fait toujours sourire de lire (ici ou ailleurs) qu'il n'y a jamais eu autant de Mac dans le monde l'entreprise. Nul doute que bien des gens utilisent leur machine pommée pour travailler (et pour toutes les solutions "cloud" ça ne pose pas de souci), mais c'est totalement illusoire de croire qu'on peut débarquer dans une grande société et dire "je veux être sur Mac".

avatar Yacc | 

@webHAL1

« Dans le monde de l'entreprise, le Mac est complètement ignoré dans la plupart des cas. »

Le joli mensonge ?

Il n’y a jamais eu autant de Mac en entreprise qu’aujourd’hui et ce même chez les très grands comptes.

mais c'est totalement illusoire de croire qu'on peut débarquer dans une grande société et dire "je veux être sur Mac".

IBM, Google, Walmart, SAP, Accenture, Capital One ... ce sont des TPE ?

Plus de la moitié des entreprises du Fortune 500 ont aujourd’hui des parcs conséquents de Mac.

Des parcs de dizaines de milliers de machines c’est du pipi de chat ?

Bref un gros mensonge ?

avatar Yacc | 

@webHAL1

« Donc les solutions internes ne le prennent pas en compte »

De plus en plus d’application métiers d’entreprise sont des solutions web, le natif perd chaque jour du terrain côté client.

Là encore tu pointes un faux pb de plus en plus marginal.

avatar Bigdidou | 

@Yacc

"Là encore tu pointes un faux pb de plus en plus marginal."

Ben oui, mais à force de voir toutes les solutions métier comme marginales, il reste plus que le trognon de la pomme (ou Pomme).

avatar Yacc | 

@Bigdidou

« il reste plus que le trognon de la pomme »

Non il reste au contraire la plus belle part du marché : celle qui est porteuse d’avenir et est profitable.

Il y a des clients qu’il est bon de laisser sciemment à la concurrence ?

avatar Bigdidou | 

@webHAL1

"mais c'est totalement illusoire de croire qu'on peut débarquer dans une grande société et dire "je veux être sur Mac"."

Oui, ou alors c'est pour, comme moi, utiliser un machin virtualisé sur un serveur Win ?
Bref...

avatar Yacc | 

@Bigdidou

Tu bosses en milieu hospitalier ?

avatar Bigdidou | 

@Yacc

J'ai travaillé longtemps à l'APHP, oui.
Maintenant, je travaille dans une petite structure d'une soixantaine de lits (plus l'hdj).

avatar Yacc | 

@Bigdidou

Niveau IT je te plein ?

avatar webHAL1 | 

@Bigdidou
« Oui, ou alors c'est pour, comme moi, utiliser un machin virtualisé sur un serveur Win ?
Bref... »

Oui, c'est aussi une solution que j'ai utilisée. Pour ça, le passage aux processeurs Intel a été une bénédiction. Virtual PC était pratique, mais l'émulation est à la limite de l'utilisable, là où la virtualisation est très confortable, si on ne fait pas appel à des ressources graphiques gourmandes.
Mais bon, avoir un Mac pour l'utiliser la majeure partie du temps en virtualisation Windows, c'est un peu bof. ^_^

avatar Yacc | 

@webHAL1

En fait tu as une vision très étriquée et très datée des réalités des usages du poste client en entreprise en 2018 et plus encore des évolutions en marche ?

C’est assez impressionnant de constater que beaucoup de tes commentaires semblent sortir tout droit du contexte des années 90-00 ?

avatar Yacc | 

@webHAL1

« Contrairement au fait que la Pomme récolte une grande partie des profits du marché, qui ne m'apporte strictement rien à moi »

Si ça te permet de savoir que leur stratégie est la bonne et que si leurs offres ne correspondent pas à tes attentes ce n’est pas du fait qu’ils sont dans l’erreur.

Désolé mais ce n’est pas rien de savoir cela, loin s’en faut ?

Surprenant que tu ne veuilles pas accepter cela ?

avatar webHAL1 | 

@pocketalex :
« Les produits, les produits, les produits. Pas le marketing, pas le positionnement, pas la pub, et même pas l'historique. »

Je ne suis pas d'accord avec cette affirmation, qui à mon sens est une simplification de la situation, et qui l'embellit largement. Je ne dis pas qu'Apple ne fait pas de bons produits (chers, mais bons), par contre sont-ils à ce point meilleurs que ceux de la concurrence ? Et surtout : sont-ils, en 2018, tellement supérieur à ceux des autres fabricants par rapport à la situation il y a 15 ans ? À l'époque, le monde Windows se débattait avec des versions grand public pourries (plantages innombrables avant XP ; gros problèmes de sécurités avec les premières versions de XP), alors qu'Apple proposait des Macs aux tarifs intéressants et globalement de bonne qualité. Et pourtant, si tu as connu cet époque, tu te rappelles que la Pomme et ses utilisateurs étaient moqués, choisir un Mac c'était être un "marginal", et même la presse spécialisée regardait Apple comme une entreprise amusante, mais pas vraiment digne d'intérêt. L'effet iPod n'était pas encore là, et le raz-de-marée iPhone restait un fantasme dont aucune personne appréciant la Pomme osait rêver.
Aujourd'hui, les mêmes qui hier rigolaient d'Apple achètent ses produits. Les sites Web qui en parlaient comme d'une société du passé destinée à vivre éternellement dans l'ombre de Microsoft traitent de son actualité. Qu'est-ce qui a changé ? Les produits pommés se sont-ils peu à peu démarqué de manière formidable de ceux de la concurrence ? Ou bien Apple a-t-elle adroitement su profiter du succès de l'iPhone et ensuite de l'iPhone pour acquérir de nouveaux clients ? A-t-elle aussi su tirer parti des soucis de Windows XP et Vista et a-t-elle affiné son marketing pour devenir une redoutable "vendeuse de rêve" ?

avatar Yacc | 

@webHAL1

« Et surtout : sont-ils, en 2018, tellement supérieur à ceux des autres fabricants par rapport à la situation il y a 15 ans ? »

Sur ce point tu as largement raison.

Que ce soit sur l’OS où W10 est plus que mature ou sur le hardware où il y a de très bonnes choses pour peu qu’on y mette le prix.

Apple a largement servi de modèle à l’industrie qui s’en est inspirée.

Les résultats commerciaux d’Apple n’en sont que plus impressionnant : un niveau bien plus élevé que dans le passé avec bien moins d’avantages concurrentiels objectifs que dans le passé ?

avatar Yacc | 

@fte

Ce que tu décris comme usages c'est la réalité de la plus grande part du marché en 2018 pour l'ensemble des PC que ce soit en usage domestique ou professionnel.

Hors machine de gamer et station de travail qui sont des niches, la plus grande part des usages informatiques en 2018 sont même dans le cadre professionnel de l'ordre de :
- bureautique
- Navigation web
- Messagerie/visio conférence ...
- Gestion/Création de base de contenus multi-média

Ce sont là les réalités de notre temps.

L'ordinateurs c'est démocratisé, c'est un produit de masse ...

Comme je l'écrivais plus haut :

Il aura fallut attendre l'exercice 2010 pour cumuler un peu plus de 100 millions de Mac vendus depuis l'exercice 1984 soit 27 exercices.

En sept exercices de 2011 à 2017 ce sont 128 millions de Mac qui ont été vendus.

En trois exercices de 2015 à 2017 ce sont 58 millions de Mac qui ont été vendus.

For the times they are a-changin'.

avatar pocketalex | 

@Yacc

"Gestion/Création de base de contenus multi-média"

De base ... t'es gentil ?

Tu nous ferais presque croire qu'avec la "GTX 1080" dont beaucoup parlent ici, tout d'un coup, le mac deviendrait un avion de chasse qui ferai les rendus super vite et donc si on est un "pro", c'est ça que l'on veut

Non

La réalité, c'est que la GTX 1080 est quelques % plus rapide que les Radeon équivalentes, et qu'il n'y a que quelques rares secteurs qui se trouvent donc intéressés par ce modèle : ceux basés à 400% sur lesperformances GPU : les jeux vidéo, la 3D...

Je dis ça ... je caricature. Pourquoi ? Parceque dans le domaine des jeux vidéos, il est illusoire de croire qu'il faut une GTX1080 pour jouer. La majorité des CG du commerce moyen et haut de gamme, et même certains bas de gamme, permettent de jouer, c'est juste une question de réglages de qualité et de résolution (jouer en 4K n'est pas pareil que jouer en 1080p)

Idem pour la 3D, en fait, les performances GPU "ultimes" (= quelques % de plus) n'intéressent qu'une niche d'utilisateurs qui font de la 3D à haut niveau, et ces gens là utilisent plutôt les fermes de 3D pour leurs rendus. En tout cas ceux avec qui je bosse.

Bref je ne suis pas vraiment d'accord avec ton "de base" qui accrédite le coté "sous-ordinateurs" dont certains ici veulent affubler le Mac.

Pour faire court : avec un bon Mac on ne fera pas moins qu'avec un bon PC équivalent. Point.

Après, dans des domaines de haute volée nécessitant des stations de travail spécifiques et fort couteuses, qui feraient passer l'iMac Pro pour une machine low-cost, oui, on ne trouve que du PC

Mais en dessous de ce domaine culminant, il y a de nombreuses utilisations qui sont loin d'être "de base"

avatar Yacc | 

@pocketalex

« De base ... t'es gentil ? »

Je ne parle pas ici du potentiel des machines mais des usages les plus largement partagés ?

avatar ashurao | 

Là c'est toi qui est gentil.
Apple, de manière générale propose des machines performantes. Mais pour la partie graphique tu es loin du compte. Les solutions choisies par Apple ne sont pas juste quelques % derrière.
La carte la plus puissante disponible dans un mac "grand public" est la 580. cette carte est en moyenne 30 à 40 moins performante qu'une GTX 1080.
Concernant la carte la plus puissante actuellement disponible dans un mac, la Vega 64, vu le prix de l'imac pro, c'est plutôt la 1080Ti qu'on trouve dans les PC de cette gamme de prix, ou des vraies cartes PRO. Là aussi, la différence de perf est de l'ordre de 30 à 40% en faveur de Nvidia.
On est loin des quelques % dont tu parles.

avatar Yacc | 

@ashurao

Quel importance accordent les cibles d’Apple à la puissance GPU ?

Au vu des chiffres de ventes ce n’est sans doute pas un critère fondamental des acheteurs ?

avatar ashurao | 

Ah, je n'ai jamais dit que les clients accordaient de l'importance à la puissance GPU. J'ai juste réagit quand quelqu'un a dit que mettre des GPU plus puissant n'apporterai que quelques % de puissance en plus, ce qui est faux.
Après, si Apple vend autant de mac, c'est que la gamme répond à des besoins. Mais peut-être aussi que parmi ces millions de clients, il y en a qui achète à contre coeur, parce qu'ils n'ont pas envie ou le courage de changer de crémerie. Aujourd'hui, les clients se contentent de ce que Apple veut bien leur donner, puisqu'ils n'ont pas de choix.
Si demain, Apple proposait des CG Nvidia en option, qui vous dit que personne ne les prendraient.

avatar pocketalex | 

"La carte la plus puissante disponible dans un mac "grand public" est la 580. cette carte est en moyenne 30 à 40 moins performante qu'une GTX 1080."

La 580 d'AMD se compare plutôt à une GTX 1070. Dans ton discours, on a l'impression que TOUS les PC sont équipés en GTX 1080 ou 1080 Ti, c'est loin, loin, loin d'être le cas.

J'ajoute également, et c'est mon discours depuis un bon moment, que l'accélération GPU est un miroir aux alouettes. La majorité des logiciels "pro" les plus usités ne font qu'une utilisation moyenne ou quasi-nulle de l'accélération GPU, donc avoir dans sa machine la plus puissante des plus puissantes CG va occasionner des prix élevés et une forte consommation énergétique, si c'est pour intéresser 5% des utilisateurs, l'intérêt est plus que discutable, et ça Apple l'a bien compris.
Pour ceux qui travaillent dans des domaines ou l'accélération GPU est primordiale ... ben ces gens là choisissent en connaissance de cause leur configurations, ils sont donc hors sujet direct.
Pour les autres, il faut bien comprendre que l'intérêt d'un GPU au top du top du top est discutable.
Rien que Photoshop, c'est un logiciel principalement "CPU Only", et mono thread. D'ou mon discours aussi : vous êtes photographes, retoucheur, etc ? Prenez un iMac plutôt qu'un iMac Pro !
Photoshop utilise l'accélération GPU, mais il y a de nombreux benchs qui démontrent que l'accélération GPU le rend presque plus lent.
Il en est de même pour Premiere Pro, Illustrator, etc, etc

Ce que je dis, c'est qu'avec les CG actuelles des Macs (ou des PC qui sont aussi dotés de RX580, GTX 1060n 1070 ou 1080, Vega, etc), la majorité des outils de création sont accélérés en GPU, ce n'est pas une CG "top of the top" qui changera significativement grand chose

"Concernant la carte la plus puissante actuellement disponible dans un mac, la Vega 64, vu le prix de l'imac pro, c'est plutôt la 1080Ti qu'on trouve dans les PC de cette gamme de prix, ou des vraies cartes PRO. Là aussi, la différence de perf est de l'ordre de 30 à 40% en faveur de Nvidia."

Tous les benchs entre la 1080 Ti et la Vega 64 donnent soit une équivalence, soit un avantage pour la nVidia, soit un avantage pour la Vega. ça dépend des benchs et de ce qu'ils privilégient dans ces cartes somme toute différentes et donc à leur avantage dans certains calculs, et à leur désavantage dans d'autres.
Les cartes "pro" nVidia sont bien évidemment mieux taillées pour les gros rendus de certaines applications, oui, en revanche attention au prix. Un P6000, c'est 7000€ la carte, le prix d'un iMac Pro. On jour pas dans la même cour....

avatar pocketalex | 

@Emmanuel ROBERT

Je me permet d'enfoncer le clou en soulevant un point important, et qu'Apple a tout aussi bien compris : un ordinateur n'est pas un CPU+ un GPU

Prend After Effect par exemple, le parfait logiciel pour discuter technique. Il est principalement CPU, donc l'offre Apple est tout aussi intéressante que l'offre PC, et suivant les gammes tu auras un After Effect qui marche "bien" (entrée de gamme), "très bien" (machines moyen de gamme type core i5 ou i7) ou "très très bien" (station de travail i9 ou Xeon).
Suivant la CG qui accompagne le CPU, les plus-in "GPU accelerated" vont améliorer le quotidien du motion designer, mais là encore, c'est pas une CG avec 20 ou 30% de plus dans les benchs qui va révolutionner ton quotidien, c'est parfois à peine visible en différence, et sinon un peu mais rien de significatif.
Entre un After qui tourne avec une RX 580 et un After qui tourne avec une GTX 1080ti, ce ne sera pas une différence ultra importante sur un usage global du logiciel (ça dépend aussi des usages que l'on a, donc je parle "au global")

Bon

Par contre, After Effect est un logiciel qui utilise plus qu'abondamment la mémoire et cache. Il passe sont temps à lire et écrire des Go de datas, et se sert allègrement dans la RAM

Et ça, ben on en parle pas. Quand on benche un PC avec une GTX 1080ti, et un iMac avec une AMD 580, on ne parla pas, jamais, du stockage et de sa vitesse.

Pourtant ce dernier à une influence majeure sur l'utilisation du logiciel.

Idem pour le stockage du projet (lecture des assets, écriture des rendus) qui peut sans souci s'avérer être un véritable goulet d'étranglement.

Or le Mac, si l'on prend l'iMac ou l'iMac Pro ou le Macbook Pro par exemple, est équipé :

- de SSD à 2-3Go/s
- de ports TB 40Gb/s

Bref tout ce qu'il faut pour qu'After Effect bourrine comme un taré lors des preview, mises en cache, lecture des assets (pour peu qu'ils soient stockés sur un support rapide derrière le TB3), écriture des rendus

Les PC, c'est possible de les équiper en SSD nVme, d'y retrouver des ports TB3, oui, c'est possible. Mais ce n'est pas systématique. Sur Mac... si

D'où mon discours sur l'homogénéité des Macs, Apple a pensé à tout, sur PC on raisonne bien souvent "CPU/GPU" et le reste, c'est au petit bonheur la chance.

Et des configs PC de motion designer qui arrivent avec le meilleur des meilleurs CPU accompagné par le meilleur des meilleurs GPU, et qui bossent sur des SSD SATA quand c'est pas des HDD, où le peu de supériorité en puissance de calcul est totalement ruiné par la lenteur des E/S ... rigole pas, mais j'en ai vu passer

avatar jcp25 (non vérifié) | 

@fte

Tu as parfaitement raison.
Oser mi 2018 vendre des imacs entrée de gamme avec un disque dur 5400 tours... J'ai quelques clients qui ont encore ce type de produit. C'est d'une lenteur à mourir.
Et quand on voit le prix d'un SSD "normal".... C'est honteux.

JC

avatar pocketalex | 

@jc25

On ne peut plus d'accord. Maintenant, le Mac mini entrée de gamme à HDD et l'iMac entrée de gamme à HDD sont 2 modèles qui ne sont "heureusement" pas représentatifs de l'ensemble de ce que vend Apple

Et si tu coches l'option SSD (ce qui est, par ailleurs, une OBLIGATION), tu te retrouves avec les SSD les plus performants du marché...

Apple n'est pas à une contradiction près hein ?

Edit : commentaire légèrement modifié dans le style car trop "condescendant" sans en avoir besoin, désolé.

avatar Jacti | 

@Yacc : Ceux qui se contentent de tablettes et smartphones sont ceux qui n'utilisent de l'informatique que les réseaux sociaux et le surf. Pour tous ceux qui ont des activités créatives (musique, graphisme, vidéos, etc.) le Mac est indispensable et n'est pas près de mourir. Votre vision du futur est absurde.

avatar Yacc | 

@Jacti

« Votre vision du futur est absurde. »

Il semblerait que tu n’ai pas compris grand chose à mes propos au vu se l’incipit de ton commentaire qui est caricatural et réducteur ?

avatar Yeux | 

Si les iPhones étaient traités comme les macs, avec des smartphones datants de 1 à 5 ans... vous achèteriez des iPhones ?

avatar fte | 

@Yeux

"Si les iPhones étaient traités comme les macs, avec des smartphones datants de 1 à 5 ans... vous achèteriez des iPhones ?"

Si des cornets de glace au chocolat étaient traités comme des...

Les voitures ne sont pas renouvelées chaque année et pourtant les gens en achètent toujours...

Tu compares des objets dont l’usage diffère absolument et totalement. Quel sens à cette comparaison ?

avatar pocketalex | 

@Yeux

"Si les iPhones étaient traités comme les macs, avec des smartphones datants de 1 à 5 ans... vous achèteriez des iPhones ?"

Mon iPhone est un ....iPhone 6. Il date de 2014 et affiche fièrement ses 4 ans au compteur. La batterie a été remplacée il y a quelques mois et il tourne comme une horloge, et, depuis iOS 11.3, il est même redevenu très confortable à utiliser

Et il était vendu neuf il y a encore pas si longtemps que ça. Maintenant c'est le 6S minimum, un iPhone sorti en 2015 ... il y a 3 ans.

avatar pecos | 

Ce qui est absolument édifiant au sujet de cette news, ce n'est pas le sujet à proprement parler.

C'est... LES DIZAINES DE MESSAGES LÉNIFIANTS DE YACC.

Dont la teneur générale est "tout va très bien madame la marquise".

Cher amis utilisateurs de mac, ne vous y trompez pas : qu'une seule personne puisse occuper le terrain de cette façon sur tous les sujets, tous les jours, en postant des centaines de messages allant toujours dans le même sens (tout va bien du côté d'Apple) ne veut dire qu'une chose :

IL EST PAYÉ POUR LE FAIRE. (ou alors il est bon pour l'ambulance et la camisole)
Car sinon, je me demande bien quand il arrive à bosser, vu la conscience professionnelle extraordinaire qu'il a de toujours défendre la marque qu'il aime, que dis-je, qu'il adore.

J'ai pour habitude de ne pas trop me préoccuper de ce genre de pub déguisée, mais là, l'indigestion guette.

Revenons au sujet pour finir : quand on a connu et utilisé le mac depuis 1990, on ne peut qu'être désespéré par les orientations actuelles d'Apple.
Simplement dégouté.
Et c'est un développeur iOS qui écrit ces lignes, et qui gagne sa vie (peut-être plus pour longtemps) grâce à Apple.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR