Mon hackintosh a reçu sa première mise à jour de macOS

Nicolas Furno |

Note : si vous avez raté les épisodes précédents, vous pouvez suivre mon aventure hackintosh depuis le début à cette adresse.

Pour ceux qui ont suivi, un article sur l’installation est bien sûr prévu, mais il a pris du retard à cause du livre sur iOS 10 que je dois terminer au plus vite.

J’ai mis à jour pour la première fois mon hackintosh ! Non, pas à Sierra, même pas vraiment une mise à jour mineure de macOS, mais une correction de sécurité apparue hier soir. Rien de grave en apparence, mais quand on n’utilise pas un vrai Mac vendu par Apple, n’importe quelle modification du système pose problème. Et même s’il s’agit d’une mise à jour de sécurité à faire le plus rapidement possible — surtout que les failles comblées étaient assez graves —, il est préférable de prendre son temps.

Une mise à jour importante, à faire rapidement… sauf si on utilise un hackintosh.
Une mise à jour importante, à faire rapidement… sauf si on utilise un hackintosh.

En l’occurrence, si j’avais appliqué cette mise à jour directement, je me serais retrouvé sans pilote pour ma carte graphique, une GTX960 de MSI. C’est Nvidia et non Apple qui fournit les drivers et chaque version est adaptée spécifiquement à une version d’OS X. Nvidia ne se contente pas de viser le numéro de version (10.11.6 en l’occurrence), mais le numéro de build. Et ce dernier a changé en appliquant la mise à jour de sécurité, ce qui veut dire que le driver aurait été bloqué après redémarrage.

Pour éviter tout problème, j’avais deux solutions : soit attendre que Nvidia mette à jour ses pilotes, les installer et enfin installer la mise à jour de sécurité d’El Capitan. Le problème, c’est que l’ordinateur reste à la merci de tous les malwares qui exploiteront les failles comblées par Apple. Autre option, modifier un paramètre du driver Nvidia pour le rendre plus tolérant et accepter davantage de builds.

Cette solution m’a été suggérée sur nos forums et elle est assez simple à mettre en place, même si, comme souvent avec les hackintosh, il faut en passer par le terminal. La solution est décrite précisément et en français à cette adresse, je vous laisse suivre attentivement le tutoriel en faisant attention à chaque étape. À la fin, pour réparer les permissions et reconstruire le cache, j’ai utilisé DPCIManager, puisqu’il intègre ces deux fonctions.

Pour installer une mise à jour de sécurité sur mon hackintosh, un passage par le terminal a été nécessaire.
Pour installer une mise à jour de sécurité sur mon hackintosh, un passage par le terminal a été nécessaire.

Après avoir modifié ce fichier, j’ai ouvert le Mac App Store, installé la mise à jour de sécurité, redémarré et… tout fonctionne ! Aucun souci cette fois-ci, ce sera une autre affaire pour les versions majeures de macOS et notamment Sierra.

J’utilise mon hackintosh depuis bientôt deux semaines pour travailler et je dois dire que je suis très satisfait de sa fiabilité au quotidien. Néanmoins, cette petite mise à jour de sécurité est une bonne piqûre de rappel : se passer d’un Mac nécessite d’accepter de remettre les mains dans le cambouis à tout moment. Si l’idée même de lancer un terminal et de reconstruire le cache des extensions du kernel vous horrifie, mieux vaut probablement s’en tenir à une machine vendue par Apple.

Pour ma part, j’ai toujours au moins une fenêtre de terminal ouverte quelque part, donc ça ne m’effraie pas plus que cela. J’ai aussi coupé les mises à jour automatiques du Mac App Store, pour éviter les mauvaises surprises. Et en guise de garantie supplémentaire, je clone le SSD toutes les nuits sur un disque dur en interne avec Carbon Copy Cloner. Si la mise à jour de ce matin n’avait pas fonctionné, je pouvais ainsi revenir en arrière très rapidement.


avatar Iaart | 

@Archos :
1000

avatar gradou | 

Oui, en l'occurence la manip à effectuer pour avoir un webdriver "passepartout" pour 10.11.6 était assez simple (encore fallait il la connaitre - merci polyzargone !!), mais là où les choses sont plus compliquées, en tout cas pour moi, c'est pour disposer de ports USB (2.0, 3.0...) fonctionnels quelles que soient les mises à jour. Il y a bien des tutos ici ou là sur le web, en anglais ou en Français, dont je ne me permettrais pas de nier la qualité ni l'investissement du travail pour les initiés pros du Hackintosh, mais absolument pas didactiques pour l'utilisateur qui cherche à comprendre comment faire !!!.
Dans ces tutos il y a trop de pré-requis sur les connaissances à avoir. De quels outils faut il disposer, comment les utiliser...etc. ces tutos passent trop vite là dessus comme si, en ce qui me concerne, j'avais à tout le moins une formation basique de programmeur en herbe (je précise que je n'ai aucun problème pour aller farfouiller avec le terminal), mais dans ce cas c'est de bien autre chose encore qu'il s'agit.
Tout ce baratin pour dire que j'attends beaucoup de toi, Nicolas, pour nous expliquer simplement comme tu sais le faire, les méthodologies à employer (Audio, USB... entre autres)
En tout cas un GRAND MERCI pour avoir initié cette démarche de construction d'un Hackintosh et pour nous la faire partager !!!

avatar heret | 

@gradou
Les ports USB 3 de mon hackintosh fonctionnent enfin sans problème depuis que j'ai abandonné Chimera + Yosemite pour Clover + El Capitan, avec l'installation standard décrite chez tonymacx86.

avatar vrts | 

Clover est vraiment super pour tout ça, j'ai passé le cap du hackintosh lorsque j'ai vu Clover.

avatar akaaw | 

@heret
Oui moi aussi j'ai suivi la démarche de chez tonymacx86 avec Clover+El Capitan et tout marche nickel comme si j'étais sur un vrai Mac. Mes ports USB3 arrière, en façade, tout fonctionne parfaitement. Pour AirPlay, AirDrop et Handoff, j'ai acheté la carte wifi PC/HACKINTOSH - APPLE BROADCOM BCM94360CD - 802.11 A/B/G/N/AC + BLUETOOTH 4.0 de chez OSXWIFI à 153$ .
Carte reçu en 5 jours. Une fois installée physiquement, elle est reconnue sans rien faire et le Bluetooth aussi. Voilà si ça peut faire avancer le débat.

avatar Maverick73 | 

Bonjour à tous!

Superbe article qui m'a surtout permis de comprendre pourquoi ma carte graphique ne marche plus sur mon hackintosh depuis la MAJ depuis hier soir. Cependant, étant novice dans ce domaine même pas un moi que je l'ai, est-il possible dans clover de supprimer une cession ?

Je m'explique, j'ai un dual boot sur un même ssd (MacOS X El Capitain / Ubuntu 16.04 LTS), lorsque mon Hackintosh boot j'ai donc le choix entre ces deux systèmes par icônes plus des icônes recovery. Seulement quand Ubuntu fait une mise à jour et change de noyau je me retrouve avec une nouvelle icône boot de ce nouveau noyau. Est-il possible de me débarrasser des anciens ? Car à ce rythme je vais me retrouvé avec une page de boot assez conséquente.

Je vous remercie de votre aide.

Maverick73

avatar heret | 

Supprime les anciens noyaux d'Ubuntu, ça évitera les pépins ;)
Garde quand même les 3 ou 4 derniers, on ne sait jamais.

avatar ingmar92110 | 

@Maverick73 :
Dans les options de clover tu peux effacer les entrées de boot inutiles y compris reseau etc

avatar docidoc | 

La procédure de backup en cas de crash depuis un clone sur un disque externe est elle détaillée dans votre livre sur les sauvegardes? Merci

avatar caissonbulle | 

Je me suis fait, un peu, avoir avec cette mise à jour sur mon Hack !...

J'ai téléchargé la mise à jour hier après-midi... SANS l'installer proprement dit, histoire de prendre le temps, aujourd'hui, pour voir s'il n'y avait pas de problème.
Ce matin, j'allume le Hack... et l'installation débute sans que je n'ai la possibilité de faire quoi que ce soit, et bien sûr, j'ai eu ensuite un redémarrage SANS la prise en compte des WebDrivers.

Ensuite, j'ai juste eu à suivre les tutos donnés hier ici et sur MacBidouille pour retrouver un Hack parfaitement fonctionnel et “protégé” de la nouvelle release.

avatar caissonbulle | 

@ Gradou - Première partie.

“Il y a bien des tutos ici ou là sur le web, en anglais ou en Français, dont je ne me permettrais pas de nier la qualité ni l'investissement du travail pour les initiés pros du Hackintosh, mais absolument pas didactiques pour l'utilisateur qui cherche à comprendre comment faire !!!.”

Ab-so-lu-ment d'accord avec toi !... J'ai commencé par tonymacx86 et j'ai vraiment galéré à essayer de comprendre : le site est en anglais et les posts sont écrits en langage courant. Il faut un certain background technique pour accéder à toutes ces richesses. Mauvais choix pour moi : trop de temps passer pour peu d'information prélevée.
Ensuite, j'ai essayé un site qui est maintenant fermé : Hackintosh Montréal. Là, les outils proposés étaient assez bien intégrés : tout se faisait en même temps. Mais, je ne suis pas arrivé à faire parfaitement fonctionner la machine.
Et enfin, les forums de MacBidouille, en français : ils sont parfaits... et surtout gérés par des personnes compétentes et très agréables... en plus de donner beaucoup de leur temps pour résoudre nos petits maux.

“Dans ces tutos il y a trop de pré-requis sur les connaissances à avoir. De quels outils faut il disposer, comment les utiliser...etc. ces tutos passent trop vite là dessus comme si, en ce qui me concerne, j'avais à tout le moins une formation basique de programmeur en herbe (je précise que je n'ai aucun problème pour aller farfouiller avec le terminal), mais dans ce cas c'est de bien autre chose encore qu'il s'agit.”

Il y a un investissement personnel indéniable à réaliser avant de se lancer. Mais comme toute technique, il n'y a pas de place ici pour l'aléatoire ou l'irrationnel. Cela reste de l'informatique et de la mécanique pour la partie installation matérielle. Restent les incompatibilités hard/soft/OS, et là, le web regorge d'informations relativement lisibles : ça marche ou ça ne marche pas !...

avatar caissonbulle | 

@ Gradou - Seconde partie.

“Tout ce baratin pour dire que j'attends beaucoup de toi, Nicolas, pour nous expliquer simplement comme tu sais le faire, les méthodologies à employer (Audio, USB... entre autres)”

J'ai peur qu’“expliquer simplement” ne soit pas tout à fait envisageable, à mon humble avis : il y a vraiment beaucoup de notions à appréhender. Heureusement, j'ai l'impression que la période actuelle est riche en solutions de plus en plus conviviales et efficaces. Clover semble être le meilleur outil du moment. Donc, beaucoup moins de bidouilles lourdes à faire. En gros, il y a de plus en plus d'applications bien faites et efficientes.

“En tout cas un GRAND MERCI pour avoir initié cette démarche de construction d'un Hackintosh et pour nous la faire partager !!!”

+1 ;-)

J'ai vraiment peu d'expérience sur le Hack (http://forum.macbidouille.com/index.php?showtopic=396169&st=0&start=0) que j'ai construit en tout début d'année. J'en apprends tous les jours. Et il y a des points techniques que je ne comprends absolument pas !... Cela ne m’a pas empêché de produire (professionnellement parlant) pendant ce premier semestre sans aucun problème et avec une machine très véloce, performante et solide, sur El Capitan et pour un prix imbattable par rapport à l'offre d'Apple.

Comme la tâche est compliquée, il faut juste assurer ses arrières :
• avoir un peu de temps devant soi,
• ne pas être dans l'urgence,
• prendre le temps pour comprendre les grands principes du Hackintosh,
• essayer de prendre des notes le plus possible (chose que j'aurai dû faire afin de ne pas perdre de temps et laisser une trace quelque part),
• pouvoir accéder à un Mac, au cas où. J'ai acheté en même temps sur le Refurb un MacMini qui me permet, au cas où encore, de continuer à bosser et par la même occasion d'effectuer un back-up de mon Hack dessus (un disque, qui contient le système, préparé pour un Hack, peut parfaitement être le disque de démarrage... d'un simple Mac !...)

avatar NORMAN49 | 

C'est justement pour éviter ça que j'ai choisi d'avoir un MAC.

avatar DarkChocolâte | 

Moi je reconstruis le cache des extensions du kernel tous les matins en prenant mon café... :-)

avatar diazou06 | 

J'ai essayé d'installer un hackintosh il y a quelques années et ce n'était pas stable du tout, pratiquement aucun composant n'avait de driver adapté.
Je vais voir à refaire l'expérience, je pense que cela a évolué depuis.

avatar johnios | 

J'avais tester un hackintosh portable en 2008 et je m'étais cassé les dents, et j'avais acheté un macbook pro suite à cette échec. Là suite au décès de mon mbpr j'ai acheté un portable qui un matériel similaire aux macbook, pour le coup mon hackintosh cette fois ci marche parfaitement, mon seul regret c'est la carcasse en plastique cheap ^^
Si je rachètes un autre portable dans 3 ans, j'en prendrai un si possible en alu ou en carbone

avatar akaaw | 

Maintenant c'est vraiment pas compliqué de faire un hackintosh. Avec des composants bien choisis, Clover+El capitan et la démarche de tonymacx86, ça marche même mieux qu'un vrai Mac.
Moi ma config (Asus P8Z77 V deluxe, Core i7, GTX 670, 16go de RAM) équipée d'une carte wifi de chez Osxwifi marche tu tonnerre avec AirDrop, AirPlay, Handoff tout marche à merveille. Je suis même étonné

avatar ckermo80Dqy | 

Bon, ben ce sera sans moi, pour le Hackintosh... Ça donne pas envie.

avatar jazz678 | 

La publication de la 1ère partie de l'aventure de @nicolas furno m'avait fait faire une remarque : le hackintosh est une machine de bidouilleurs ayant des besoins particuliers. Il faut donc s'y connaitre un minimum.
L'article donnait l'impression qu'il s'agissait d'une entreprise banale à la portée de n'importe qui...et une alternative à ce que proposerait Apple.
Sûrement vrai...si on n'a pas peur de se faire ch...

avatar jcds83 | 

Si vous ne voulez pas passer par le Terminal, il suffit d'installer les derniers pilotes web beta de Nvidia.
Voici le lien pour les obtenir :
http://us.download.nvidia.com/wanl9YNPeTLf4ztbBsDkiMXsE4tbtMGp/WebDriver-346.03.15b01.pkg

avatar Highmac | 

Les webdrivers sont à jours: version 346.03.15f03.
Merci Nvdia, pour la rapidité.

avatar johnios | 

Utiliser et maintenir un hackintosh comme machine principale demande des bonnes pratique :

apprendre à utiliser le terminal ( captain obvious :) )

désactiver les mises à jour automatiques ( on peut autoriser le téléchargement par contre )

se tenir au courant des news de la scène hackintosh ( nouveaux patchs, nouveaux tutoriaux, etc )

faire une copie complète de son os en état de marche

disposer d'un os de secours pour pouvoir annuler des modifications qui ont cassé le hackintosh

Au moins ça permet de filtrer les kikoo-copier-coller-sans-réfléchir.
Perso les topics sur insanly ou sur tony, je vois des noobs, mais ils sont généralement motivés à apprendre

avatar oZen | 

Simplement, un bon hackintosh ben préparé et maintenu, de toutes les manières qui ont déjà été dit, peut tout à fait être une machine de travail redoutable. Personnellement j'ai monté un core i7(del'epoque forcément) +16go de Ram plutôt rapide avec enfin une 770 ya trois ans maintenant. Il tourne toujours parfaitement et c'est ma machine et mon systeme principal pour le traitement photo: PS, LR, Illustrator.
Plus tous les petits trucs de tous les jours aussi aisément prit en charge par ce qu'il reste de temps machine. En fait la machine est presque disproportionnée encore...

avatar CNek | 

En fait pour tous les râleurs qui estime que ça vaut pas le coup de s'emmerder avec un hack, autant prendre un pc ou un mac etc.
Faut le voir comme ça (c'est mon expérience) : un hack c'est comme monter un PC sur mesure, mais avec meilleur OS que windows, qui certes sera un peu plus dur à maintenir qu'un vraie mac (et encore, voir les soucis avec CG's sur Mac Pro tour, pareil que les hacks) mais bien plus facile à maintenir qu'un Windows (clean install annuelle, MAJ à répétition, désactiver les mouchards...)

La liberté en terme de matos à un coût en temps en terme d'installation c'est sûr, mais une fois que c'est fait, c'est des années de bonheur (3 hacks chez moi, dont un qui tourne 24/24 7/7 depuis 4 ans)

avatar Highmac | 

Je me suis monter un Hackintosh, car je voulais renouveler mon iMac haut de gamme, de début 2009 (toujours vaillant).
Mon souci est que chez Apple, le haut de gamme est terriblement cher pour moi maintenant. Et comme je ne renouvelle pas souvent mes machines, je me fais plaisir !
J'ai l'habitude de monter des PC et je me suis demandé si ce serait aussi facile pour un Hackintosh.
Ma réponse est oui (pour le montage) et ni oui/ni non, pour la configuration. Il faut vraiment suivre les tutos sur Macbidouille (entre autre). Clover et vraiment très utile et fiable.
Les soucis sont surtout au niveau des réglages du bios de la carte mère.
Mais après c'est que du bonheur !
Machine rapide, fiable, silencieuse, pour moitié prix.

avatar alargeau | 

Je suis les épisodes depuis le début et j'ai du mal à saisir l'intérêt d'avoir un hackintosh. J'avais lu dans le premier épisode qu'il y avait bien sûr une motivation financière (que je peux comprendre), mais l'avantage principal d'Apple n'est-il pas sa maîtrise du matériel et du logiciel ? Du coup, ici on perd ce lien.

avatar caissonbulle | 

@ Alargeau

Pourquoi un Hack ?

À performance égale, moins cher, donc.
Possibilité d'avoir une machine sous macOS plus performantes que celles, trop peu nombreuses, proposées au catalogue.
Machine modulaire par essence donc absolument et facilement upgradable et réparable car accessible et où rien n'est collé.
Possibilité de faire évoluer la machine suivant les besoins, sans avoir à tout changer.
Possibilité de revente des composants internes pour mise à jour par exemple.
Simple satisfaction à avoir "niqué” Apple qui nous prend peut-être un peu trop ostensiblement pour des vaches à lait et pour des promesses de moins en moins aléchantes (suppression des ports par exemples ou encore limitation des surfaces de stockage).
Et enfin, plaisir à maîtriser son investissement en ayant appris quelque chose, techniquement parlant.
Mais ce point disparait complètement dès que la configuration fonctionne, comme avant avec vos habitudes, comme si vous aviez un mac, réellement.

Quant à la “maîtrise” du matériel et du logiciel de la firme, est-ce toujours le plus fort des arguments ?
Surtout quand on voit vers quoi tendent les machines et les choix faits par Apple.

avatar rombzg | 

Il faut arrêter le débat, c'est comme comparer ce classique cas de figure. Il y a les gens qui vont faire réparer leur voiture chez le garagiste, et d'autres qui le font eux même. Ce n'est qu'une question de compétence et d'interêt, peut être de temps aussi mais pour un passionné ce n'est pas un problème.

Les personnes qui achètes des Macs et des PC prêt à l'emploi, passaient votre chemin simplement. Pour ceux qui apprécient de monter le hardware et le software, un hackitosh est intéressant et l'installation et devenu bien plus simple qu'un ArchLinux par exemple.

avatar akaaw | 

C'est bizarre j'ai un hackintosh mais j'arrive à faire toutes les mises à jour de El Capitan sans aucun souci. MacOs me signale les nouvelles MAJ depuis l'App store, je les lance, le pc me demande de redémarrer pour faire la MAJ, au redémarrage la MAJ s'effectue sans problème. Je ne comprend pas tous ces réglages à faire. Pour rappel j'ai la,config suivante:
Carte Mère : Asus P8Z77 V-Deluxe
Processeur : Intel core i7 3770
Carte graphique: Asus GTX 670
Mon pc tourne du feu de dieu. J'ai aussi Windows 7 en dualboot pour certaines tâches spécifiques mais depuis que j'ai goûté à MacOs, je ne boot plus sur Seven.
Quelle puissance mon MacPro ??

avatar Highmac | 

Salut,
Pourrais-tu me décrire comment tu as créé ton dualboot OSX/Windows ?
Merci.

avatar akaaw | 

@Highmac

Bonjour Highmac

C'est simple. J'ai deux SSD distincts. Un SSD sur lequel j'ai préalablement installé win7 et un autre qui m'a servi pour El Capitan.
Pour l'installation de El capitan, je te conseilles de suivre la procédure décrite sur tonymacx86.com
( http://www.tonymacx86.com/threads/unibeast-install-os-x-el-capitan-on-any-supported-intel-based-pc.172672/ )
Une fois l'installation terminée et que tu as bien suivi le auto, clover va te créer au démarrage, un
menu qui te permettra de choisir sur quel os bosser. Voilà ce n'est vraiment pas compliqué.
Fais attention à ne pas te tromper de SSD quand tu vas choisir ton disque d'install. Après le reste ça va tout seul. Voilà j'espère avoir répondu à ta question :)

avatar Highmac | 

Merci pour ta réponse.
Moi j'ai un ssd où El Capitan est déjà installé. Je voulais mettre Windows 10 sur le deuxième ssd.
Mais apparement il faut que je débranche le ssd de El Capitan, car windows n'aime pas ça.

avatar akaaw | 

@Highmac

Oui tout à fait, je te le conseille vivement. Débranche le ssd sur lequel t'as installé El Capitan avant d'installer win10.

avatar Highmac | 

Merci.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR