Ecrans, connecteurs, ces lentes transitions du Mac

Christophe Laporte |

La migration vers le tout Retina se poursuit mais ce n'est pas la seule qui occupe actuellement le Mac. Entre les écrans et les connecteurs, plusieurs évolutions ne sont pas achevées sur les machines d'Apple. Dans certains cas même, la logique des choix opérés récemment a de quoi surprendre.

Retina : une transition qui dure

Apres les MacBook Pro 15”, l’intégralité de la gamme iMac 27” est passée au Retina. La famille d’écrans haute définition a accueilli deux nouveaux membres en son sein cette année : le MacBook en début d’année et l’iMac 21,5” Retina 4K la semaine dernière.

Nul doute que tous les 21” passeront au 4K lorsque les coûts de production auront baissé. Mais cela pourrait prendre du temps, à l’image du MacBook Pro 13” Super Drive, qui fait de la résistance.

Le seul ordinateur de la gamme Apple à être totalement passé à côté du Retina, c’est le MacBook Air. On peut d’ailleurs se demander s’il y aura droit un jour. Ce serait faire beaucoup d’ombre au MacBook (lire : Quel avenir pour le MacBook Air ?).

Il y a un autre produit Apple qui n’est toujours pas passé au Retina, c’est l’écran Thunderbolt Display 27". L’arrivée du Thunderbolt 3 (déjà disponible sur certains PC) pourrait régler le problème (lire : Le Thunderbolt 3 intègrera l’USB C).

À l’échelle du Mac, la migration vers le Retina sera sans doute l’une des plus longues de sa riche histoire. Le premier MacBook Pro ainsi équipé est sorti il y a trois ans, cette évolution n'est toujours pas achevée. À titre de comparaison, Apple a réglé cette affaire sur les iPhone en l’espace de seulement deux ans.

Pour en revenir à la gamme Mac, elle donne l’impression d’être un chantier permanent et de manquer de cohérence. La question du Retina en est le parfait symbole, mais ce n’est pas la seule.

L’iMac snobe l’USB-C et le Thunderbolt 3

En ce qui concerne la connectique, c’est également un joyeux bazar. Cette année, Apple a adopté le connecteur USB-C pour son MacBook. On pensait que ce connecteur allait faire progressivement son apparition sur d’autres ordinateurs de la gamme, au fil de leurs renouvellements.

Alors que les iMac 21” ont été amplement revus, son absence se fait d’autant plus remarquer. On aurait également pu penser le croiser dans les nouveaux claviers, souris et trackpad d’Apple, mais le Lightning (pour des raisons de finesse ?) lui a été préféré.

Quels sont les ports sur lesquels Apple va s’appuyer ces prochaines années pour sa gamme d’ordinateurs ? Bien malin celui qui est capable de répondre à cette question.

Si on pose la question de l’USB-C, on n’ose même pas avancer celle du Thunderbolt 3, qui a été déjà adopté sur certains PC (lire : De nouveaux portables avec Thunderbolt 3). Toutefois, si un ordinateur devait débuter sa prise en charge, cela devrait être au Mac Pro d’en bénéficier le premier. Mais on est sans nouvelle de lui. Il n’a pas évolué depuis sa première sortie il y a deux ans.

Tout cela est bien confus, mais cela illustre parfaitement la situation du moment : le couple Mac / OS X vit plus que jamais dans l’ombre des terminaux iOS. Résultat, les Mac connaissent moins de mises à jour et évoluent de manière dispersée. Quand on se souvient que la transition vers Intel avait été menée en quelques mois… Et puisque dans cette affaire, on n’est plus à un paradoxe près, le Mac, malgré tout, ne s’est jamais aussi bien vendu !


avatar Manao | 

Ils sont assez fatiguant chez Apple. Ils donnent tellement l'impression de maîtriser leurs gammes de produits que ça en est à se demander s'ils ne sont pas artificiellement en train de traîner volontairement les pieds pour maintenir une pression commerciale sur leurs produits… et ça devient lassant. Les mecs ils inventent des trucs géniaux et les distillent sur leurs produits au compte-goutte. Moi je trouve cela douteux et franchement suspicieux. Navré de commencer mon premier post de la journée par un coup de gueule… mais bon sinon, il fait assez beau sur Toulouse. Quelques nuages épars et une température qui a défaut de douce est assez clémente ;)

avatar albert-a-l-ouet | 

Je n'en pense pas moins et a Grenoble aussi il fait beau :D

avatar frankm | 

C'est vrai ils sont chiants à en garder sous le coude. Beau temps à Nantes

avatar Lopokova Lydia | 

on attend notre ami ce78 :-)

avatar Lopokova Lydia | 

pour le remplacement de l'écran externe je ne suis vraiment pas certains qu'il intervienne un jour.

Apple a que fort peu d'intérêt à proposer ce produit, ils peuvent sans problème se dégager de ce marché fort bien adressé par d'autres, comme il se sont retiré des marchés de l'imprimante, des scanners, des haut-parleurs, des cameras ...

avatar jackhal | 

Apple vend un écran externe 27". Sur l'iMac 27" c'est de la 5K, donc le prochain écran externe devrait être 5K, logiquement.

Problème : comment brancher un Mac sur un 5K, et combien sont capables d'afficher un bureau qui ne rame pas, sachant que les Macbook Pro auraient leur Retina à gérer + les 5K de l'écran externe, et que le Mac Pro et le Mini n'ont pas de prise capable de véhiculer de la 5K (si je ne m'abuse) ?

Voilà ce qui coince peut-être : une mise à jour, ok... mais qui pourrait en profiter ?
Certes, ils pourraient faire une mise à jour mineure avec de l'USB 3, mais de toute façon les Mac qui se brancheraient dessus et pouvant les exploiter ont eux-même des prises USB 3. Du coup ça ne semble pas crucial.

avatar C1rc3@0rc | 

+1

La solution c'est un double port thunderbolt, mais il faut encore que les GPU suivent et c'est la le probleme: les Mac qui ont des GPU sont rares et les Mac qui ont des GPU puissants sont... inexistants.

Ensuite il faut se poser la question de la pertinence d'un ecran Apple. Aujourd'hui on ne fait que constater la dégradation de l'ergonomie et de la fonctionnalité des produits Apple (le summum etant l'Apple Watch) et deja le vieux ecran 27" était une horreur en terme d'ergonomie. Qui acheterait aujourd'hui un ecran 5k Apple, brillant, impossible a ajuster et qui n'aurait pas de fixation VESA, et tout ça pour un prix élevé par rapport a la moyenne?

Si Apple veut vendre des ecrans il faudrait qu'ils soient sacrements bons et ergonomiques, mais ça c'est pas possible tant que Ive decide de tout.

avatar patrick86 | 

"Qui acheterait aujourd'hui un ecran 5k Apple, brillant, impossible a ajuster et qui n'aurait pas de fixation VESA, et tout ça pour un prix élevé par rapport a la moyenne?"

Par example quelqu'un qui n'est pas effrayé par le prix, se fout du VESA car n'en a pas l'utilité, n'a pas besoin d'ajuster l'écran en hauteur et n'est pas géré par le brillant, mais, apprécie la précision de l'ajustement du fortement dans l'axe de basculement de l'écran sur son pied.

"mais ça c'est pas possible tant que Ive decide de tout."

Ive ne décide pas de tout.

avatar pariscanal | 

Qu ils nous sortent iMacPro ,
Retina , usbc et Thunderbolt et on en parle plus

avatar Lopokova Lydia | 

@pariscanal

Tu as déjà le Mac Pro :-)

Je ne crois, à titre personnel, absolument pas à un nouveau segment dans la gamme de machine fixe.

avatar Skittou | 

Le Mac Mini n'a pas encore eu droit au rétina non plus--- ;-) ok je ->[]

avatar kelkun | 

lol
C'est pas si bête comme réflexion :)
Sachant qu'on ne peut pas utiliser un écran 4K 60Hz avec...
Et que c'est bien dommage d'ailleurs.

avatar pat3 | 

Le renouvellement s'est fait avec uniqu le critère de la finesse en tête, ce qui a entrain presque tous les autres changements matériels… à la baisse. On voit que Tim Cook n'est pas intéressé profondément par les évolutions matérielles, enquête qu'il fonctionne en gestionnaire de gamme pepère, et non en refondante un d'une nouvelle cohérence comme Steve Jobs à chaque renouvellement de gamme de produit. On ne voit plus dans les keynotes de slides sur une gamme qui serait cohérente si on y ajoutait un "One more thing"…

avatar Lopokova Lydia | 

@pat3

"On voit que Tim Cook n'est pas intéressé profondément par les évolutions matérielles,"

Il ne te viendrait pas une seconde à l'idée que ce n'est pas Tim Cook mais les cibles qui sont moins sensible que toi à la lettre d'une fiche de spécifications technique ?

avatar patrick86 | 

" et non en refondante un d'une nouvelle cohérence comme Steve Jobs à chaque renouvellement de gamme de produit."

Dernière souvenir en tête qui me vient immédiatement : le MacBook polycarbonate + le MacBook unibody aluminium, avant de renommer celui-ci MacBook Pro. C'était à l'époque de Steve Jobs.
C'est ça que vous appelé une "gamme plus cohérente que maintenant" ?

avatar Mémoire Cache | 

Apple et ses trains de retard... Disque dur archaïque, connecteurs à la traîne, fiabilité qui laisse à désirer...
C'est la raison pour laquelle je suis en train de passé sur hackintosh. Pourtant il y a quelques temps ça m'aurait jamais traversé l'esprit.

avatar Lopokova Lydia | 

@Mémoire Cache

"Apple et ses trains de retard... "

Et incroyablement leur activité Mac se porte mieux que le marché :-)

C'est quand même incroyable :-)

avatar poulpe63 | 

Le rapport ?

Si le marché Mac se porte mieux que le [reste du] monde PC, c'est peut-être aussi lié à celui d'iOS (XCode ne tourne que sous Mac OS X).

Quant à la connectique, vu son emplacement sur l'iMac, autant qu'il n'y ait rien, ça serait plus simple (et le reste en sans fil)

avatar patrick86 | 

"Quant à la connectique, vu son emplacement sur l'iMac, autant qu'il n'y ait rien, ça serait plus simple (et le reste en sans fil)"

Je vous accorde que brancher une clé USB à un iMac n'est pas très aisé, mais c'est une machine de bureau, donc une grande partie des câbles (Ethernet, DD externes fixes, claviers et souris, imprimantes, etc.) y reste constamment branché.

Bizarre que soit toujours cité l'iMac, mais pas le Mac mini dont tous les connecteurs sont également à l'arrière.

avatar Niarlatop | 

On tourne beaucoup plus facilement un Mac Mini qu'un iMac, c'est moins problématique.

avatar BeePotato | 

@ Niarlatop : « On tourne beaucoup plus facilement un Mac Mini qu'un iMac, c'est moins problématique. »

Pour ma part, je trouve que c’est l’inverse.
L’iMac se tourne facilement en l’attrapant par le bord de l’écran, plus facilement que le petit boîtier du Mac mini. De plus, il est toujours juste en face de nous, alors que le Mac mini peut se retrouver déporté assez loin de l’ensemble écran/clavier/souris.

avatar Lopokova Lydia | 

@poulpe63

"Le rapport ?"

La seul chose qui compte c'est justement le rapport d'activité trimestrielle.

Le reste c'est de la masturbation de pseudo/neo geek.

avatar byte_order | 

En volume, le marché du PC n'est pas franchement le même que celui des Macs.

Certes, les ventes baissent nettement, mais un peu comme pour la sacro-sainte croissance qui ne peut pourtant pas être éternelle d'année en année, les volumes en *plus* chaque année ne sont plus là mais le parc de PC continuer de peser quand même considérablement plus que celui des Macs. C'est toujours plus facile de croître beaucoup quand la référence est faible au départ.

Par ailleurs, le marché iOS et le wallen garden d'Apple force certains a prendre un Mac pas uniquement par choix, mais par obligation. C'est la force d'un écosystème fermé... tant qu'il est satisfaisant.
Enfin, le marketing d'Apple est efficace et capture de manière parfois très irrationnelle la clientèle.

Cela ne retire rien au fait que sur certains plans techniques, les Macs sont en retard sur les produits concurrents. Ce n'est pas parce que cela se vend mieux que c'est forcément mieux.

PS : toujours ce prisme de lecture purement commerciale...

avatar BeePotato | 

@ byte_order : « Par ailleurs, le marché iOS et le wallen garden d'Apple force certains a prendre un Mac pas uniquement par choix, mais par obligation. »

??
Qui ça ?

À part quelques développeurs pour iOS (qui sont loin de représenter un nombre très important par rapport aux ventes actuelles de Mac), je ne vois pas qui pourrait se sentir forcé de cette façon.

« Ce n'est pas parce que cela se vend mieux que c'est forcément mieux. »

Là, tout à fait d’accord. Les PC et Windows en sont la preuve régulière depuis une trentaine d’années.

J’espère donc que certains chez Apple réfléchissent autrement qu’en se disant « ça se vend bien, donc il n’y a rien (ou pas grand chose) à changer ». L’avenir nous le dira.

avatar Lopokova Lydia | 

@BeePotato

« ça se vend bien, donc il n’y a rien (ou pas grand chose) à changer »

Cela n'a jamais été le cas et les changement font régulièrement hurler une part des utilisateurs depuis des lustres.

Mais les changements faisant que cela continue à bien se vendre ne sont pas forcément du côté de la fiche technique comme beaucoup de pseudo/néo geek le croient.

Si je cherche la machine la plus puissant du marché je vais prendre une station PC, si je cherche une machine pour jouer je vais aussi prendre un PC.

Apple ne fait pas les machines ayant les fiches techniques les plus impressionnantes et pourtant ils s'en sortent bien mieux que les autres sur le marché :-)

Je sais ça emmerde bien des néo/pseudo geek mais on ne fait pas une stratégie avec un concours de bites :-)

avatar BeePotato | 

@ Lopokova Lydia : « Cela n'a jamais été le cas et les changement font régulièrement hurler une part des utilisateurs depuis des lustres. »

Je ne parlais pas du passé (que je connais fort bien, pratiquant ces machines depuis trente ans), mais de l’avenir. D’où la notion d’espoir, quoi.

« Apple ne fait pas les machines ayant les fiches techniques les plus impressionnantes et pourtant ils s'en sortent bien mieux que les autres sur le marché :-)
Je sais ça emmerde bien des néo/pseudo geek mais on ne fait pas une stratégie avec un concours de bites :-) »

Je ne suis pas un néo/pseudo/quelqu’autre-préfixe-que-tu-pourrais-vouloir-utiliser geek. Et pourtant, bien que généralement satisfait des choix faits par Apple pour les Mac, il m’arrive d’être déçu de certains de ces choix, qui sont regrettables pour l’utilisateur (même non geek).

D’autre part, bien qu’Apple n’ait pas systématiquement cherché à produire les machines les plus puissantes ni les machines les plus complètes techniquement, les Mac ont presque toujours été à la pointe de ce qui se faisait en termes de connectique pratique et efficace.
Il est, de ce point de vue, surprenant et regrettable de ne pas voir le moindre connecteur USB type C sur les derniers iMac, par exemple.

Enfin, le passé dont tu parles n’ayant pas été fait par l’équipe dirigeante actuelle, je réitère ma remarque au sujet de l’espoir que les bonnes ventes actuelle n’incitent pas cette équipe à céder à trop de facilité pour la conception des Mac à venir.

Rien à voir avec un concours de bites. Merci d’essayer de comprendre ça. ;-)

avatar Lopokova Lydia | 

@BeePotato

" il m’arrive d’être déçu de certains de ces choix, qui sont regrettables pour l’utilisateur "

Et moi donc, sans cela mon parc serait peut-être à 100% constitué de Mac, je vote avec mon portefeuille et bien que les 2/3 de notre budget échappe à Apple cela ne change pas grand chose.

Cela ne sert à rien de raller dans la configuration actuelle du marché et des cibles d'Apple.

Il faut s'adapter et ce n'est pas si difficile.

On vit très bien aussi avec des PC sous Windows :-)

avatar BeePotato | 

@ Lopokova Lydia : « Cela ne sert à rien de raller dans la configuration actuelle du marché et des cibles d'Apple.
Il faut s'adapter et ce n'est pas si difficile. »

Mais on peut très bien à la fois s’adapter ET venir râler dans les commentaires sur MacG, hein ! L’un n’interdit pas l’autre (et inversement).

« On vit très bien aussi avec des PC sous Windows :-) »

Non.
Merci d’éviter de généraliser un cas personnel.

avatar Lopokova Lydia | 

@BeePotato

"Merci d’éviter de généraliser un cas personnel."

Ce n'est en rien un cas personnel mais la réalité de la plus grande part des utilisateurs d'ordinateur sur cette planète.

Windows ce n'est pas la mort, un être humain s'adapte ... être attaché à ce point à OS X est une faiblesse.

"Mais on peut très bien à la fois s’adapter ET venir râler dans les commentaires sur MacG, hein ! L’un n’interdit pas l’autre (et inversement)"

On peut mais raller n'a jamais été la meilleurs façon de s'adapter :-)

avatar BeePotato | 

@ Lopokova Lydia : « Ce n'est en rien un cas personnel mais la réalité de la plus grande part des utilisateurs d’ordinateur sur cette planète. »

Écrire « pleins de gens vivent très bien avec des PC sous Windows », voire « la majorité des gens », ça, ça aurait été réfléter la réalité de la grande part des utilisateurs d’ordinateurs (enfin, à condition de ne pas trop s’attarder sur la définition de « très bien »).

Mais écrire « on vit très bien avec des PC sous Windows », c’est généraliser ce point de vue personnel (partagé par beaucoup de gens, mais restant juste leur point de vue et non celui de la totalité de l’espèce humaine).

Non, moi je ne vis pas très bien avec des PC sous Windows.

« être attaché à ce point à OS X est une faiblesse. »

Non.
Et je n’ai pas besoin que tu tentes de m’expliquer le contraire, merci bien.

« On peut mais raller n'a jamais été la meilleurs façon de s'adapter :-) »

Comme je l’ai très clairement écrit (mais apparemment tu ne lis pas vraiment ce qu’on écrit), râler et s’adapter sont deux processus qui peuvent parfaitement être menés en même temps, en parallèle, sans que l’un interfère avec l’autre.
Donc râler n’a rien à voir avec une façon de s’adapter, bonne ou mauvaise.

avatar Lopokova Lydia | 

@BeePotato

Là tu es de mauvaise fois, considérer la vérité statistique de la répartition des plate-forme comme un point de vue personnel :-)

avatar BeePotato | 

@ Lopokova Lydia : « Là tu es de mauvaise fois, considérer la vérité statistique de la répartition des plate-forme comme un point de vue personnel :-) »

Je n’ai nullement écrit ça. Apprends à lire, merci. ;-)

avatar Lopokova Lydia | 

@BeePotato

"Donc râler n’a rien à voir avec une façon de s’adapter, bonne ou mauvaise"

Si, si on ne s'adapte pas bien quand on est frustré et qu'on le fait à reculons en râlant.

avatar BeePotato | 

@ Lopokova Lydia : « Si, si on ne s'adapte pas bien quand on est frustré et qu'on le fait à reculons en râlant. »

Parle pour toi.
J’y arrive fort bien.
Arrête donc de généraliser ton cas personnel, vraiment. ;-)

avatar Lopokova Lydia | 

@BeePotato

"D’autre part, bien qu’Apple n’ait pas systématiquement cherché à produire les machines les plus puissantes ni les machines les plus complètes techniquement, les Mac ont presque toujours été à la pointe de ce qui se faisait en termes de connectique pratique et efficace.
Il est, de ce point de vue, surprenant et regrettable de ne pas voir le moindre connecteur USB type C sur les derniers iMac, par exemple.

Enfin, le passé dont tu parles n’ayant pas été fait par l’équipe dirigeante actuelle, je réitère ma remarque au sujet de l’espoir que les bonnes ventes actuelle n’incitent pas cette équipe à céder à trop de facilité pour la conception des Mac à venir."

Sur ces questions nous sommes tout simplement pour moi dans une période transitoire.

Apple ne laisse pas ses Mac en déshérence et reste à l'affût de ce qu'elle peut offrir de mieux (l'adoption très anticipé des SSD en PCIe en est pour moi clairement l'exemple)

Sur les dernière années l'emphase à été mise avant tout sur les écrans, mais une machine tel le Mac Pro 2013 (Pour clivante qu'elle soit) prouve qu'Apple n'a pas renoncé à sa capacité à innover et à surprendre.

Le Mac Book de 2015, lui aussi très clivant, montre qu"il y a toujours une vision qui ne redoute pas de se mettre à dos les ralleurs.

C'est finalement le plus important : Apple ne cherche toujours pas à plaire à n'importe quel prix et n'en fait qu'à sa tête, c'est ça l'ADN d'Apple faire des choix net et imposer des visions clivantes.

avatar byte_order | 

En même temps, le seul concurrent d'Apple sur le marché des Macs c'est Apple lui-même.
Hors avant l'arrivée des iPhones, les ventes de Mac ne décollaient pas, malgré un Mac OS X méritant.

Les ventes de Mac d'aujourd'hui se font principalement sur la cible des clients ayant découvert Apple avec l'iPhone. C'est d'ailleurs pour ça que Apple fait tout pour faire avec leur branche Mac ce qu'ils font depuis les début avec les iPhones : maximaliser les marges en roignant partout ou c'est possible, en réduisant le spectre fonctionnel (en particulier en supprimant de la connectique, de l'évolutivité, etc) tout en favorisant les choix stylistiques et qualitatif "Premium" pour justifier des tarifs en explosion.

Cela marche avec les clients d'iPhone, ça marche pareil avec ceux des Macs car, en gros, c'est souvent les mêmes désormais.
Et, oui, les (vieux) clients Mac ne sont plus leur cible. Ni les clients voulant un rapport perf/prix bon. Mais ceux là ne l'ont jamais été de tout façon...

Tout cela ne change rien au constat, factuel, qu'un Mac aujourd'hui coté connectique est en retard sur les autres plateformes.

Hors ici on débat de la pertinence de la plateforme à nos yeux, pas de la politique commerciale d'Apple.
Pour ça, y'a les traders...

avatar Lopokova Lydia | 

@byte_order

"C'est toujours plus facile de croître beaucoup quand la référence est faible au départ."

Qu'importe que ce soit prétendument facile, seul compte la santé économique des acteurs.

"Enfin, le marketing d'Apple est efficace et capture de manière parfois très irrationnelle la clientèle"

Et alors ?

"Ce n'est pas parce que cela se vend mieux que c'est forcément mieux."

Si la question est de savoir si les Mac sont ou pas les meilleurs machines du monde, c'est un autre débat (Assez vain il me semble)

Si tu veux une réponse personnelle à cela, d'un point de vue fiche technique la réponse est : non et c'est comme ça depuis très longtemps.

Là nous sommes sur des réactions à la pertinence de la stratégie d'Apple et sur cette question seul les ventes comptes.

avatar BeePotato | 

@ Lopokova Lydia : « Si la question est de savoir si les Mac sont ou pas les meilleurs machines du monde, c'est un autre débat (Assez vain il me semble)
Si tu veux une réponse personnelle à cela, d'un point de vue fiche technique la réponse est : non et c'est comme ça depuis très longtemps. »

Réponse très personnelle, en effet, tant le concept de « meilleur » est subjectif.
Pour beaucoup d’intervenant ici, la réponse est probablement plutôt « oui, ce sont les meilleures machines du monde et c’est comme ça depuis longtemps ». ;-)

« Là nous sommes sur des réactions à la pertinence de la stratégie d'Apple et sur cette question seul les ventes comptes. »

C’est ce que certains ici te reprochent : tu ne veux apparemment que d’un débat sur la pertinence de la stratégie d’Apple du point de vue d’Apple. Or bien d’autres ici s’intéressent, ne t’en déplaise, à une discussion sur la pertinence de la stratégie d’Apple du point de vue des utilisateurs qu’ils sont.
La seule erreur qu’ils pourraient faire est de généraliser leurs besoins personnels à l’ensemble des utilisateurs (et de là conclure qu’Apple fait n’importe quoi avec les Mac). Mais, à la lecture des divers commentaires, je trouve que la plupart évitent cette erreur et considèrent bien leurs besoins personnels comme étant juste les leurs (voire ceux d’un groupe d’utilisateurs), ce qui les amène juste à conclure (parfois) que ce que fait actuellement Apple avec les Mac ne leur convient plus autant que par le passé. Ils sont bien le droit d’exprimer ça, non ? Pas la peine de leur rappeler à chaque fois que les Mac se vendent plutôt bien actuellement — ça, on le sait déjà tous, merci.

avatar Lopokova Lydia | 

@BeePotato

" tu ne veux apparemment que d’un débat sur la pertinence de la stratégie d’Apple du point de vue d’Apple. Or bien d’autres ici s’intéressent, ne t’en déplaise, à une discussion sur la pertinence de la stratégie d’Apple du point de vue des utilisateurs qu’ils sont."

Je ne m'oppose nullement au consommateur et ne défends pas Apple.

Je fais juste remarquer, plus ou moins adroitement, que le client final vote avec son portefeuille et que jusqu'ici pour déplaisante qu'elle soit la stratégie d'Apple est couronné de succès.

Ce qui déplait vraiment c'est que je clame notre impuissance à peser sur Apple, personne n'aime les porteurs de mauvaise nouvelle, particulièrement quand cette nouvelle est : vous êtes impuissant à peser sur Apple, bien évidement avec vos constat, mais pire encore même en votant avec votre portefeuille.

Vous faite avec ou vous allez ailleurs, c'est pas le gendre de message qu'on aime entendre.

J'avais eu le même type de clash autour de l'annonce par Adobe du passage obligé à la CC, expliquant par le menu exactement ce qui aller ce passer et pourquoi : le succès de l'offre pour Adobe.

On déteste recevoir un message qu'on a pas envie d'entendre et on fait appel à tous les subterfuge pour ne surtout pas l'entendre :-)

avatar BeePotato | 

@ Lopokova Lydia : « Je ne m'oppose nullement au consommateur et ne défends pas Apple. »

Tu noteras bien, je l’espère, que je n’ai pas prétendu ça.

« Ce qui déplait vraiment c'est que je clame notre impuissance à peser sur Apple »

Si tu préfères penser que c’est ça qui déplaît, libe à toi.
En tout cas, quand je vois tes réponses aux autres, ce n’est pas ça qui me choque.

« personne n'aime les porteurs de mauvaise nouvelle »

Il est un poil méprisant de penser que c’est une nouvelle pour tes interlocuteurs, ne crois-tu pas ? Merci, mais on est déjà bien au courant de la bonne santé d’Apple et des ventes de Mac, et de notre totale incapacité à influer sur les choix futurs d’Apple concernant cette gamme de machines. :-)

avatar Lopokova Lydia | 

@byte_order

"PS : toujours ce prisme de lecture purement commerciale..."

Ce n'est pas un prisme c'est la seule pierre de touche permettant d'évaluer la pertinence de l'offre d'une entreprise, tout le restant n'est que champ de distorsion de la réalité.

avatar BeePotato | 

@ Lopokova Lydia : « Ce n'est pas un prisme c'est la seule pierre de touche permettant d'évaluer la pertinence de l'offre d'une entreprise, tout le restant n'est que champ de distorsion de la réalité. »

Non.
Le reste s’appelle juste « considérer les choses d’un point de vue différent ».
Un point de vue (celui d’un acheteur potentiel) bien plus utile pour décider d’un achat que le point de vue du PDG d’Apple. :-)

avatar Lopokova Lydia | 

@BeePotato

Je suis un grand défenseur de la nécessité de changer de point de vue sur les choses.

Mais le point de vue purement consumériste est inopérant, je ne dis nullement son existence, je ni juste sa capacité à avoir ici prise sur les choses et j'explique pourquoi,

Je sais c'est désespérant :-)

avatar BeePotato | 

@ Lopokova Lydia : « Je suis un grand défenseur de la nécessité de changer de point de vue sur les choses. »

Plus qu’à mettre cette conviction en application, alors. :-)

« Mais le point de vue purement consumériste est inopérant, je ne dis nullement son existence, je ni juste sa capacité à avoir ici prise sur les choses et j'explique pourquoi,
Je sais c'est désespérant :-) »

Ça n’a rien de désespérant, parce qu’on est déjà tous parfaitement au courant.
En gros, pas la peine de nous répéter cette « leçon » ou de vouloir nous apporter cette « nouvelle », on sait déjà très bien tout ça, mais on a tout de même envie de débattre et échanger au sujet de ce qu’on aimerait bien voir Apple faire, sans pour autant qu’on s’imagine bêtement être en train de changer les choses.

avatar Lopokova Lydia | 

@BeePotato

"Plus qu’à mettre cette conviction en application, alors. :-)'

Changer de point de vue ne veut pas dire que tous les point de vues se valent.

Il en est qui déforme franchement les perspective.

Désolé mais le point de vue axé sur le nombril du consommateur est stérile ;-)

avatar BeePotato | 

@ Lopokova Lydia : « Changer de point de vue ne veut pas dire que tous les point de vues se valent. »

Je n’ai jamais prétendu qu’ils se valaient, d’ailleurs.

« Désolé mais le point de vue axé sur le nombril du consommateur est stérile ;-) »

Non.
Pas plus que rester obstinément fixé dans le point de vue axé sur les chiffres de ventes, déjà hyper-connu de tous.

avatar Lopokova Lydia | 

@BeePotato

Excuses moi, tu préfères sans doute masturbatoire à stérile, c'est acceptable :-)

avatar BeePotato | 

@ Lopokova Lydia : « Excuses moi, tu préfères sans doute masturbatoire à stérile, c'est acceptable :-) »

Pas plus masturbatoire que stérile. Essaye encore (de comprendre — je sais que ça va être dur, mais peut-être qu’en faisant un gros, gros effort…).

avatar Lopokova Lydia | 

@BeePotato

"mais on a tout de même envie de débattre et échanger au sujet de ce qu’on aimerait bien voir Apple faire, sans pour autant qu’on s’imagine bêtement être en train de changer les choses."

OK je n'avais pas compris le contexte, c'est un jeu de rôle, de la science fiction, une uchronie ...

On joue au et si

Why not ça se tient :-)

Merci pour cette éclairage, tu mets en avant une dimension ludique un peu infantile qui m'avait échappée, c'est très intéressant.

avatar BeePotato | 

@ Lopokova Lydia : « OK je n'avais pas compris le contexte, c'est un jeu de rôle, de la science fiction, une uchronie ... »

On peut appeler ça comme ça, si on tient vraiment à adopter une attitude méprisante.
Sinon, on appelle ça juste une discussion sur un forum (ou des commentaires d’articles) de site web. :-)

« Merci pour cette éclairage, tu mets en avant une dimension ludique un peu infantile »

Ludique, parfois (mais pas forcément).
Infantile, pas vraiment. Humaine, tout simplement.

« qui m'avait échappée, c'est très intéressant. »

C’est inquiétant.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR