Quel avenir pour le MacBook Air ?

Christophe Laporte |

Avant la présentation du MacBook au printemps dernier, le MacBook Air a probablement été la machine la plus emblématique de la gamme Mac depuis le début de la décennie.

L’ultraportable d’Apple est à la fois un succès sur le plan du design et sur le plan commercial. Il a permis de démocratiser plusieurs éléments que l’on retrouve sur bon nombre de Mac à commencer par le stockage Flash.

Mais, le temps a fait son oeuvre. Même s’il est loin d’être parfait, le MacBook lui a donné un coup de vieux. Tout comme le tout premier MacBook Air, le MacBook est une machine pleine de défauts, mais elle préfigure clairement vers quoi se dirige Apple.

Avant la présentation de l’iPad Pro, on pouvait légitimement se poser la question de l’avenir du MacBook Air. Maintenant que la (très) grande tablette est là, est-ce qu’Apple peut continuer à mener de front le développement de quatre gammes, le MacBook Pro, le MacBook, le MacBook Air et l'iPad Pro ?

Le MacBook Air : un destin similaire au MacBook Pro SuperDrive ?

Dans l’histoire récente d’Apple, cela n’a jamais duré longtemps. Le scénario le plus probable serait que le MacBook Air connaisse le même destin que le MacBook Pro SuperDrive. Qu’il continue à évoluer à minima, mais qu’il ne connaisse pas d’évolution fondamentale et qu’il soit là pour occuper l’entrée de gamme. Car l’un des avantages du MacBook Air c’est son prix. Il démarre à 999 €, alors que le MacBook commence à 1449 €.

Tant qu’il y aura une telle différence, le MacBook Air ne sera pas menacé. L’autre problème, c’est qu’il va falloir du temps à Apple pour convaincre ses utilisateurs de la pertinence de son concept.

Le MacBook Air avait abandonné le lecteur SuperDrive en rase-campagne. En quelque sorte, le MacBook poursuit dans cette direction en se débarrassant des ports. Si la légèreté, la finesse et le minimalisme sont une quête quasi obsessionnelle chez les designers d’Apple, il n’en va pas forcément de même pour les utilisateurs.

À l'heure où l'Apple Store met le paquet sur le MacBook et l'iMac Retina, l'une des machines qui continuent le mieux à se vendre, c'est le bon vieux MacBook Pro 13" avec SuperDrive. Au passage, on critique le prix de certains Mac comme le MacBook, mais en termes tarifaire, le MacBook Pro 13" est peut-être le plus gros scandale de la gamme Apple. Comment vendre une telle machine 1199 € alors que la plupart de ses composants sont obsolètes… néanmoins, c’est l’un des très rares Mac à pouvoir être encore bidouillé aujourd’hui (lire : Faut-il être fou pour acheter un MacBook Pro de 2012 ?).

L’iPad Pro : l’autre successeur du MacBook Air ?

Mais l’enseignement du keynote, c’est que le MacBook Air est désormais pris en sandwich. Il est concurrencé d’un côté par le MacBook et de l’autre par l’iPad Pro.

C’est la première fois qu’une tablette iOS se situe dans une fourchette de prix similaire à celle d’un Mac portable. L’iPad Pro démarre à 799 $ (on ne connait pas encore les prix en euros) soit 100 $ de moins que le MacBook Air entrée de gamme. La configuration haut de gamme, celle à 128 Go avec connexion cellulaire, est proposée 20 $ de moins que le MacBook Air 11“ haut de gamme.

Cela pose une question de fond : est-ce qu’un iPad grand écran avec iOS peut se substituer à un MacBook Air ? C’est l’une des grandes questions derrière cette tablette (lire : iPad Pro : vraiment productif ?).

Pour Apple, la réponse est clairement oui. Ce n’est pas pour rien d’ailleurs que parmi les sociétés invitées à faire la démonstration de leurs apps avec l’iPad Pro, il y avait deux sociétés de « l’Ancien Monde » : Microsoft et Adobe.

Qui sera le successeur du MacBook Air ?

Derrière l'étiquette 'pro' accolée à l'iPad, il y a le message que l'on peut travailler avec la tablette d'Apple, qu'il ne s'agit pas d'un simple appareil de consultation. Les nouveautés introduites dans iOS 9 vont dans ce sens. Mais comme pour le MacBook, il y a la vision d'Apple et celle qu'en auront les utilisateurs. À cette équation, il faut ajouter les développeurs qui auront un rôle à jouer pour donner ou non de la consistance à cet appareil (lire : iPad Pro : vraiment productif ?).

Initialement, on se posait la question de l’avenir du MacBook Air. On peut voir le problème sous un autre angle. Quel sera le successeur du MacBook Air dans les années à venir ? Le MacBook ou l’iPad Pro ?

Il y a quelques années on n’aurait pas pensé que la question puisse se poser entre un ordinateur sous OS X et un terminal sous iOS, mais les frontières deviennent chaque jour un peu plus fines entre ces deux mondes. Et la bonne nouvelle dans cette affaire, c’est que l’utilisateur a l’embarras du choix !


Tags
avatar albert-a-l-ouet | 

Comme d'autre le laisse paraître, aucun des deux, le macbook air n'est pas vraiment comparable au deux autres, malgré son écran faiblard sa puissance et sa polyvalence font de lui un redoutable ordinateur nomade et durable.

Et je serais vraiment déçu, si il venais à disparaître car c'est un ordinateur légendaire :D

avatar Chanteloux | 

Le politically correct, la négation de toutes différences, c'est l'intégrisme version française.

avatar phoenixback | 

@emink :
+1milliard

avatar phoenixback | 

@Chanteloux :
+1milliard toi pardon :-D

avatar NAVY7GAS | 

@robertodino :

"L'iPad Pro est limité, le MacBook est limité. Le MacBook Air n'est pas limité. Que veut le peuple?"

Un iPad "vraiment" Pro qui ne soit pas limité, libre d'installer des programmes depuis l'app store ou depuis le net.. Et poubelle macbook, MacBook Air et même iMac en le connectant à l'écran en AirPlay depuis l'Apple Tv. Avec plusieurs ports usb C ainsi pouvoir y brancher si nécessaire une cG sur vitaminé. À côté tout les périphériques nécessaires si besoin pour un usage fixe : clavier, pavé tactile, manette, télécommande, wacom et stylet..
Au lieu de retarder l'innovation c'est ce qu'ils pourraient faire.

avatar fepalcho | 

@NAVY7GAS :
bravo j'aurais pas fait je suis d'accord que il y a bcp de doublon pour rien dans cette histoire et au final on fait souvent un compromis

avatar eden-eden | 

Apple joue comme d'habitude sur la frustration de ses clients : un macbook vendu comme un bijou et un macbook air qu'on laisse "à la traîne" (pas d'écran rétina par exemple, plus d'évolution majeure...). Et au milieu de ça un iPad Pro qui n'est pas un Mac mais qui en prend les airs avec un clavier. De quoi dérouter ceux qui aimeraient ne rien perdre en achetant une machine Apple : puissance honnête, poids acceptable, connexions suffisantes...

À bien y réfléchir, la macbook pro retina 13 pouces est la machine la plus acceptable en termes de compromis : elle ne fait que 22 grammes de plus que la macbook air, possède un écran rétina comme le macbook, est dotée de la meilleure puissance et de la meilleurs connectique, et son autonomie, bien que moindre que celle du macbook air, en est relativement proche.

L'iPad Pro n'est pour le moment pas la meilleure solution pour remplacer un mac tel qu'Apple voudrait nous le faire croire. Mais le macbook est une machine intéressante à laquelle il manque un peu de puissance et un 2ème port USB-C. Chose qui va sans aucun doute être rectifiée d'ici peu avec l'arrivée des nouveau processeurs Intel.

Il ne manque qu'à attendre la prochaine évolution du macbook pro rétina 13 pouces, notamment avec l'intégration de ces nouveaux processeurs qui risquent de faire gagner un peu d'autonomie et un peu de puissance en plus. Et puis avec cette nouvelle connexion USB de type C qui va sans doute remplacer toutes les autres.

L'écran 3D Force truc présent sur l'iPhone 6S est une sacrée nouveauté qu'on va certainement retrouver sur tous les iPad d'ici peu (espérons). De la même manière, tous les iPad mériteraient de bénéficier de l'utilisation du stylet. Plutôt que de faire un iPad 12 pouces en plus, Apple aurait bien gagné quelque chose à transformer tous les iPad en iPad Pro.

Plus exactement, NOUS y aurions tous gagné quelque chose. Mais encore une fois, Apple adore frustrer ses clients. Car un client frustré ne cesse d'acheter.

avatar mrsade | 

"L'une des machines qui continuent le mieux à se vendre, c'est le bon vieux MacBook Pro 13" avec SuperDrive"
Sur quelles sources vous basez vous pour affirmer cela ?
En apple store il ne s'en vend quasiment plus...et je ne vois pas ce qui pousserait la majorité des gens a acheter une machine avec des composants obsoletes... Comme vous dites encore et qui est vrai c'est que c est le mac le plus bidouillable de la gamme, mais des gens qui bidouille il y en a quoi ? 5%? Grand max... Donc je ne comprend pas comment vous pouvez affirmer que le macbook pro est encore un best-seller...

avatar Immagini | 

Il me semble complètement inconcevable de tomber ainsi sur des commentaires soi disant sexistes, après qu'ils est été justifiés. Si c'est effectivement juste pour dire que ce n'est pas bien de faire une différence entre l'homme et la femme sur les besoins d'un ordinateur, soit j'ai un problème, soit il y en a qui font de sérieux/grave raccourci.

avatar mrsade | 

Pk chercher tjr les debats là ou il n y en a pas... Alors traduction de ce que Bonnepoire a dit pour que les feministes exacerbées et autre jeanfoutre du débat en bois de cagette arretent de la ramener pour rien: la MAJORITÉ des femmes veulent un ordi fin et leger, la puissance passe au second degres...ah c'est vrai...majorité est synonyme de généralité, c'est mal il faut pas, si en plus on a le malheur d'etre un homme en disant cela on est un macho c'est bien ça? Quelle triste société serieusement...
Je me permet de prendre un peu la defense de Bonnepoire parce que je bosse depuis plusieurs années ds le milieu informatique, et que son argumentation est loin d etre fausse... Beaucoup de femmes achetent des air, PLUS que des pro retina ou tout autre portable... Alors oui, je ne suis pas l unique vendeur apple de la societé, mais en vendant plusieurs machines par jours, depuis plusieurs années...on fait (involontairement peut etre ) des statistiques...
Et attention je vais balancer un pavé énorme dans la mare... Au niveau des imac, les femmes préfèrent le 21au 27 ! Truc de fou hein?!
Faut il donc que je rajoute qu il y a AUSSI des femmes qui jouent a des jeux gourmands qui necessitent une machine plus puissante ? Qu il y a aussi des femmes qui preferent le 27 ? Que je suis un homme et que j ai qd meme un macbook air (ma virilité est remise en question oui je sais...), que jeannie longo fait du vélo ?
Serieusement les pseudos offusqués vous nous faites perdre du temps... Le debat etait donc... Merde je sais plus tiens !

avatar emink | 

@mrsade :
Le jeannfoutre du débat en bois de cagette est curieux de savoir comment tu sais que la majorité des femmes aiment les ordinateurs légers. Et pas parce qu'il sont moins chers, par exemple.
Non parce que c'est bien d'affirmer des choses comme si on était un savant, mais donner des éléments chiffrés ou des preuves, c'est mieux. Moi je me garderais bien d'affirmer des choses sans en être sur, même si c'est peut-être vrai.
67% des femmes de moins de 30 ans et qui n'ont pas le bac, préfèrent le Samsung galaxy truc moche, parce qu'il est trop cooool... J'ai bon ?

avatar mrsade | 

@emink :
Faute avouée a moitié pardonnée...Jeanfoutre ;)
Je n ai jamais pretendu etre un savant, si tu avais bien lu ce que j ai ecrit, j ai juste dis que j ai vendu beaucoup de mac depuis que je travail dans ce secteur, et que l'argumentation de Bonnepoire n'etait pas mauvaise car c'est ce qui ressortait de mes nombreuses interactions avec mes clients...
Si tu avais encore bien lu ce que j avais ecrit, tu aurais aussi pu comprendre que mon affirmation etait nuancée... En effet, je ne suis pas seul sur cette planete a vendre du mac, donc ca n est que mon humble experience.
Maintenant je me permet de te donner un humble conseil: détent toi un peu, si tu t'offusques pour si peu ta vie sera ennuyeuse et compliquée...(je ne m appuie sur aucune études pour ce conseil non plus)

avatar YSO | 

@ User :
Ne t'en déplaise, le raisonnement n'est pas au "raz des pâquerettes", ni de jouer les timorés réfractaires à toutes évolution.

La problématique est :
- Apple sait (savait ?) faire un produit nécessaire (et beau), mais aussi novateur,
- quel est le besoin actuel ? Le Net (web, mail, chat, réseaux sociaux...), bureautique, créativité, médias (exploitation son, images, vidéo).
- cet outil peut-il satisfaire le besoin du public ?
Oui, si les logiciels existent ou sont rapidement créés. Sinon, c'est un "truc" de geek qui ne set à rien.
-> Les éditeurs "mastodontes" de ces domaines (incontournables jusqu'à présent et utilisés dans le milieu du travail) (MS, Adobe) doivent donc porter (et faire évoluer) leurs softs sur cette plateforme.

Utilisation du Mac portable :
- bureau, domicile, déplacement
- connecté, hors connecté,

De ce fait, la tablette permet-elle de pourvoir à ces besoins sous ces même contraintes ?
-> Pas pour TRAVAILLER en hors connections (petit bled paumé sans réseau et Wifi) avec des outils usuels (les mêmes qu'on utilise au boulot).
-> pas possible d'y connecter un support amovible (DD, clé USB). Il faut passer par un Central via le Cloud (et donc une connexion).
Le jour où ce sera le cas, il pourra supplanter le portable.
Il n'est pour l'instant qu'un bel outil sur lequel :
- nous déportons des documents pour les employer en mode lecture,
- on pourrait prendre des notes (pour les synchroniser plus tard).

La personne qui travaille en zone urbaine connectée (étudiant à la fac, représentant,..) peut tenter de l'utiliser en lieu et place de son portable. -> il faudra tout stocker (synchroniser) sur une machine périodiquement.
Celui qui se déplace dans des lieux dépourvus de réseau (photographe, reporter, ou tout simplement vacancier qui fait un break et qui peut en avoir besoin comme bloc-notes), hésitera plus à prendre cet outil.

T'as compris cette fois-ci ?

avatar iPop | 

@YSO :

Vous oubliez un détail. Quand APPLE supprima le lecteur disquette le marché s'est adapté.pourtant il y a plus de Pc que de Mac.

Il existe bon nombre d'appareils qui permettent de connecter des disques externes, carte SD, etc...a un iPad, iPhone.
C'est même mieux, plusieurs personnes peuvent en profiter. Il en est fini des "tu me le passes ?".
Tout ça pour dire au lieu de regarder les inconvénient en regardant en arrière , regardez les avantages et aller de l'avant.

avatar user | 

@iPop :
+1

avatar 8enoit | 

Le MacBook + un connecteur multisports quasi obligatoire, c'est vraiment très cher.
L'air en entrée de gamme, très bien.

avatar 8enoit | 

Ah oui. Quant à l'iPad pro, son suffixe est aujourd'hui un appel aux dev. Sans navigateur de fichiers centralisés, il ne pourra remplacer complètement un ordi classique que dans quelques métiers. Moi qui suis archi, c'est 50% de dessin et le reste de TT, rapports, tableaux de prix etc.
Le classement des fichiers "par client" est impossible sous iOS. Ingérable. Rédhibitoire.

avatar MAC_Only | 

?

avatar user | 

@YSO :
Ne vous en déplaise il n'y a pas le besoin mais des besoins
Personne n'a dit qu'une tablette avait pour vocation de remplacer un ordinateur totalement, elle a son utilité pour certaines situations.
Ne vous en déplaise, il y a malgrés tout des solutions pour transférer échanger connecter toutes sortes de choses sur un iPad, même avec de l'usb, si si.
Ne vous en déplaise, la sainte trinité des applications bureautiques et professionnelles traditionnelles et tralala sur ordi ne sont pas ce qui motivent l'achat d'une tablette en particulier.
Ne vous en déplaise un peu de courtoisie ne nuit pas au débat, du reste je ne vois pas trop ce que ce déballage certes un peu argumenté, mais aussi simpliste qu'énervé, finalement vient faire avec ma remarque. Relativisons avec un bon café, peut être...

avatar YSO | 

@ User :
Ne vous en déplaise, le sujet est bien le devenir du MacBook Air et son risque de disparaître ?

Ne vous en déplaise, l'article laissé bien entendre qu'il va stagner comme le MBP Superdrive, voire disparaître pour céder sa place à la tablette ? iPad (pro ou pas)

Ne vous en déplaise, pour remplacer un élément, il faut pouvoir couvrir ses capacités ?

Ne vous en déplaise, pour assurer la pérennité (relative - rien n'est éternel) d'un outil, il faut qu'il devienne nécessaire. Et ce n'est pas le monde des Geek, mais bien celui professionnel (PME, PMI, grosse structure) qui doit l'adopter.
Et pour l'adopter, il faut qu'il corresponde à leurs besoins ou soit vite adaptable à leurs besoins.
Et ce n'est pas un hasard si Apple cherche tant à rassurer le monde de l'entreprise en s'associant avec IBM pour des solutions concernant ce milieu.
Ce n'est pas un hasard non plus si Apple a connu une pleine confiance de ce même milieu quand il a pris Intel comme fondeur (roadmap à long terme).

Donc, oui il existe DES besoins, mais pour qu'il vive l'iPad doit être utile. Et non un gadget.

Nota : aucune véhémence dans mes propos (celui-ci ou le précédent).

Sur ce, je vais prendre un café ;)

avatar user | 

@YSO :
C'est continuer l'erreur d'analyse que de considérer que l'iPad, comme les tablettes, est inutile et est un gadget, sous prétexte qu'il ne fonctionne pas comme un ordinateur.
Ce n'est pas un ordinateur, c'est un choix assumé.
Du reste, les mêmes acteurs "sérieux", entreprises, pro, rassurants comme IBM et MS, et qui vous bouchent la vue sur le reste du monde, bossent sur la plateforme IPad... Ceci contredit directement votre argumentaire.
Allez un effort d'ouverture ;-)
Bon café !

avatar YSO | 

@User et iPop:
Ne vous méprenez pas, je ne suis pas réfractaire à l'iPad, bien au contraire.
Oui, l'iMac Bondy Blue s'est affranchi de la disquette 1,44 et a popularisé l'USB.
Mais après : échec pour le FW400 et 800 car non adopté par le monde PC.
Le TB (1 et 2) suit la même trajectoire (face à l'USB3), même si plus de possibilités. Le TB3 qui semble arriver à maturité permettra sans doute de ne pas connaître ce même écueil.

Connecter un DD et une clé USB à un iPad ? => je suis preneur. Merci de donner les liens. A part le Fuel (DD en Wifi) et un autre, ça reste marginal.

Le mot tablette n'est pas réducteur, mais encore une fois, la quadrature réside dans "ce que l'on peut ACTUELLEMENT en faire" et non un objet de béatitude ou pour se regarder le nombril.
Ce qui marche (succès) c'est ce qui est pratique ET utile, pour ne pas dire incontournable ; et non ce qui est cool et novateur (uniquement).
Maintenant, si c'est pratique, utile, cool et novateur, bref incontournable (comme le fut l'iPhone à sa sortie), là c'est un coup de génie.
Apple est doué pour sortir des produits novateurs et de qualité, maîtrise le software et le hardware, mais après le flash du coup de génie, il faut que ça soit utile à l'emploi (même en innovant la méthode - comme vous l'évoquez).
Que l'outil devienne mature et non un élément de niche, un gadget.

Donc, je suis fana pour que la capacité d'emploi de l'iPad et les domaines couverts soient plus conséquents, mais cela implique des logiciels appropriés, aboutis.
Sinon, l'objet restera marginal et le soufflé retombera.

avatar NAVY7GAS | 

Certains soutiennent la thèse et la stratégie commerciale d'apple qu'une tablette d'un côté et un ordinateur PC de l'autre est la solution au futur de l'informatique.
Sous-entendant que ce serait inadapté. Évidemment si un jour Apple suit le même chemin que la surface, les adeptes retourneront leur veste en cherchant une raison défendable à leur marque fétiche. En fait Apple pourrait très facilement fusionner les deux mondes comme la surface mais pour des raisons économiques ils s'en abstiennent car ca cannibaliserait non pas une mais quasiment toute la famille de produits qu'ils commercialisent ; peut-être que quand ils auront trouvé un autre moyen de se faire de l'argent, exemple leur voiture connectée, ils feront mine d'être amnésiques et retourneront leur veste comme pour l'iPad mini, le stylet, l'iPhone grand format, le streaming de music etc..

Qu'iOS soit fait pour le tactile et que Mac OS soit fait pour le clavier et souris, ce dernier n'aurait pas lieu d'être dans un écran tactile ? Que ce serait impraticable ?
Rien n'empêchera de permuter d'un OS à l'autre selon l'usage et le contexte, de pouvoir y connecter différents accessoires de travail ou de loisir si besoin, de pouvoir télécharger des applications depuis l'App Store ou le net selon ce qu'on recherche, et ce n'est pas le risque de sécurité qui devrait empêcher son utilisateur, si le système est sécurisé il n'y a pas de raisons. Et enfin cela ne rendrait pas la tablette plus lourde ou plus épaisse. Tout ceci n'est que Apple qui nous monte le bourrichon.
Je pense qu'en réalité la surface de Microsoft est plus dans le vrai depuis maintenant trois ans et qu'ils arrivent à maturité quant à leur planification de leur OS. Aussi peut-être parce qu'ils ont trouvé leur substitut économique, leur casque virtuel qui supplantera ou complétera le Pc mobile, et donc qu'ils peuvent se permettre de se tirer en avant toute quand Apple arrivera en retard dans ce secteur, au moins auront-ils leur voiture intelligente..

avatar poco | 

AMHA uniquement : iOS n'est pas un OS de travail pour beaucoup de personnes encore. Il l'est dans le cas d'utilisateurs bien particuliers (datas sur serveur/cloud; utilisation d'applications "de base" ou progiciel développé spécifiquement pour iOS…).

Beaucoup de gens ont encore besoin aujourd'hui de pouvoir accéder au système de fichier, de classer et de se ballader avec ces derniers et des applications qui dépassent l'ergonomie d'iOS. N'en déplaise à certains, tout le monde n'a pas accès H24 à une connection wireless sur un Cloud/Serveur pour plusieurs raisons (géographique, topologique, confidentialité…). Donc exit iPad Pro et d'une certaine mesure le MacBook dans sa version actuelle castrée.

D'ailleurs, je pense que Microsoft avec la fusion de son Windows PC et Tablette a pris une direction plus pérenne qu'Apple avec 2 OS. L'arrivée d'un stylet (et clavier) semble montrer ici de légères corrections de la part d'Apple dans son discours passé d'ailleurs.

Enfin, je ne suis qu'un simple "Mac User" et ce ne sont que mes modestes réflexions.

avatar Damien | 

Le nouveau Macbook est un macbook air de 2010/2011 niveau puissance. Apple ne m'a jamais autant déçu sur un nouveau modèle. Il faudra attendre les prochaines versions...

avatar brunitou | 

Je ne sais pas mais je ne suis pas intéressé par ce MacBook anémique au prix costaud! Mon MBA haut-de-gamme a 3 ans 1/2 bien fait et je pense qu'il fera encore bien l'affaire quelques années. Son successeur devra être 13", Retina, puissant et avec un prix raisonnable!

Pages

CONNEXION UTILISATEUR