L’iPad Pro entrouvre les portes d’un Mac sans Intel

Christophe Laporte |

Les processeurs ARM d’Apple continuent leur montée en puissance. Le processeur A8 de l’Apple TV n’a rien à envier à celui d’une console — selon les responsables d’Apple — alors que le tout nouvel A9X de l’iPad Pro n’a semble-t-il plus rien à envier à celui d’un PC. Faut-il y voir des indices de bouleversements à venir pour le Mac ?

Le discours d’Apple est clair : sa tablette est plus puissante que « 80 % des portables PC vendus cette année » (et 90 % pour ses capacités graphiques). Preuve supplémentaire qu’il n’a rien à envier à l’ordinateur de monsieur tout le monde, Apple a doté son nouveau jouet de 4 Go de RAM, une première pour un terminal iOS ! C'est par ailleurs ce qui est proposé de base dans les MacBook Air.

Récemment, Intel fanfaronnait en indiquant que ses nouveaux Core M Skylake étaient deux fois plus puissants que l'A8X de l'iPad Air 2. Cela tombe bien, car selon Apple, sa puce de troisième génération, l’A9X monte encore une marche. Elle est jusqu’à 1,8 fois plus rapide que l'A8X. On se gardera bien de comparer des mesures réalisées, d’une part avec des utilitaires en partie développés par Intel et de l’autre des chiffres avancés par Apple sans trop d’explications.

Les 22 et 360 fois plus rapides s'entendent pour les CPU et GPU de l'iPad Pro face à ceux du tout premier iPad — Cliquer pour agrandir

Mais une chose est certaine, la dynamique penche clairement en faveur des processeurs ARM. Ces graphiques réalisés l’année dernière montraient l’évolution des performances avec l'app de test Geekbench depuis 2011, entre les différents iPad et MacBook Air d'entrée de gamme (lire : Mac ARM : pas encore une réalité, mais plus un rêve).

On attend avec impatience les premiers benchs de l’iPad Pro pour pouvoir les mettre à jour. Nul doute que d’ici une génération ou deux, Apple aura techniquement la possibilité de proposer des MacBook avec une architecture ARM (lire : Mac ARM : dans les deux ans avec un processeur A10X ?).

Ensuite, entre avoir la possibilité technique de le faire et prendre cette décision stratégique… il y a un pas non négligeable. Au pire, ce serait un formidable moyen de pression sur Intel.

Lorsqu’Apple est passée du PowerPC à Intel, il y avait une véritable plus-value pour l’utilisateur : un gain de puissance important, la compatibilité des applications Windows et une roadmap alléchante chez le fondeur pour les ordinateurs portables. À l'inverse, l'horizon était bouché pour le PowerPC question mobilité.

Le passage à ARM ne bloquerait pas forcément « la compatibilité Windows ». Plusieurs techniques sont possibles pour continuer à faire tourner des applications Windows avec un niveau de performances satisfaisant. Quant à l'Ax, il est né pour des plateformes mobiles.

Le grand intérêt pour Apple serait de faire du sur-mesure pour ses ordinateurs comme elle le fait pour ses smartphones et tablettes. Elle serait en mesure de différencier de manière plus importante ses ordinateurs de la concurrence et sans doute de sortir de nouveaux formats d’ordinateurs. Reste à savoir si le jeu en vaut la chandelle. À l’heure où le Mac se vend tout seul et vit dans l’ombre des terminaux iOS, il n’est pas certain qu’Apple s’en donne la peine. C’est peut-être bien la plus grande chance d’Intel !

Tags
avatar C1rc3@0rc | 

@MacGyver
Au moins elles sont reproductibles par les tiers, elles.
Parce que les données annoncées par Intel, personne ne comprend comment Intel a reussi a les obtenir, et Intel n'arrive d'ailleurs jamais a les reproduire avec des processeurs de production.

Et puis si tu veux aller dans ce debat, accroche toi parce qu'il va te falloir expliquer la valse autour du TDP, du SDP, du turboboost et du turboboost +++ avec l'intertie thermique!

Ceci dit, 22 c'est le facteur d'augmentation de puissance entre le processeur de l'iPad 1 et celui de l'iPad Pro. L'iPad 1 est sorti en avril 2010, l'iPad Pro c'est 2015, soit 5 ans.
Donc ARM a acquis une puissance 22 fois supérieure en 5 ans!

Cote x86, la croissance etant de 0.05 en moyenne par 18 mois ça fait un facteur 0.15 en sur la même periode, a comparer au facteur 22 d'ARM...

Si on veut avoir pitié d'Intel on peut juste considérer la croissance maximale entre generations sur la même période, soit un facteur 0.3, et alors on arrive a un magnifique 0.9, donc même pas un doublement de performances maximales en 5 ans...

Alors tu peux rétorquer qu'ARM part qu'une puissance bien plus faible et que les Core i7 et Xeon desktop sont encore plus puissants que les ARM (designés pour mobiles).
Cet argument ne tient pas non plus puisque on voit qu'ARM est aujourd'hui avec des processeurs mobile supérieur aux proceseurs pour PC portables!
L'efficacite energetique d'ARM etant superieure et en amelioration par rapport aux x86, chaque watt de plus donne plus de puissance a un ARM qu'a un x86. Donc la course est mathematiquement perdui pour le x86. CQFD!

avatar JoKer | 

Sauf qu'en puissance et en performance, rien n'est linéaire dans l'augmentation.

avatar Un Type Vrai | 

"Cote x86, la croissance etant de 0.05 en moyenne par 18 mois ça fait un facteur 0.15 en sur la même periode, a comparer au facteur 22 d'ARM..."

Non, un facteur de 1.15 pour Intel (ou une augmentation de 0.15)
Ceci n'enlève rien à ton propos ceci dit.

avatar heero | 

j'attend de voir pour faire fonctionner chaque applications Adode CC sur une puce ARM -_-

avatar BitNic | 

"un Mac sans Intel"

On a déjà un OS X sans Mac, alors...

avatar cv21 | 

+++100 000 !

avatar Nesus | 

Qui aurait cru que la concurrence d'intel viendrait d'Apple un jour. Ca va devoir s'activer sec chez Intel afin de ne pas perdre un gros marché.

avatar vrts | 

"ne pas perdre un gros marché."

le marché Apple? huhuhu c'est minuscule pour intel...

avatar C1rc3@0rc | 

Ben Intel sauve ses benefices aujourd'hui exclusivement avec l'equipement de data center...

Intel a perdu le marché mobile, qui est a 99% ARM

Intel voit le marché PC s'erroder et redoute l'arrivee d'ARM qui lui prendra des PDM a grande vitesse

Il y a tres peu de vendeur sur PC qui sont en croissance et Apple a la plus forte croissance sur ce marché, avec en plus des PC qui font de bonne marge, contrairerement aux PC chinois qui margent peu. Donc si Intel veut continuer a faire des marges indecentes avec ses x86, Apple c'est le bon client.

En fait Intel a une voie de sortie qui s'appelle... ARM, parce que mine de rien Intel a une licence ARM du meme niveau que celle d'Apple.

Il faut aussi prendre conscience qu'Intel vient de se faire laminer par Samsung qui a mis au point la gravure 14nm avant Intel. Et qu'Intel n'a plus d'avance en terme de gravure face a Samsung et TSMC, et bientôt GF qui arrive avec du lourd depuis qu'ils ont récupéré la technologie d'IBM

Faut aussi prendre conscience que la progression du data center va se ralentir voir s'arreter a court terme, et qu'Intel n'a pas de relai de croissance, alors que ces marchés sont tous en concurrence ou vont l'etre et qu'Intel a l'habitude d'evoluer avec son monopole, pas de gerer une vraie concurence.

avatar Stardustxxx | 

@C1rc3@0rc
Désolé mais Intel a été le premier sur 14 nm.

Commercialisation du premier processeur 14 nm chez intel, c'est Septembre 2014, premier processeur chez Samsung, février 2015.

Sans compter que le process de Intel est plus performant que celui de Samsung ou TSMC. C'est d'ailleurs ce qui a fait la force d'Intel pendant longtemps, c'est sa maitrise de la gravure.

avatar Armaniac | 

Niveau consommation d'énergie, ça donne quoi ARM vs. Intel? C'est peut être la que la plus value se situe?

Et peut être aussi moins besoin de le ventiler : aucun iPad n'a de ventilateur, pour autant que je sache => Des MacBook Air sans ventilateur?

avatar oomu | 

je ne saurais dire avec les nouveaux core M

typiquement, à charge égale, les ARM étaient + économes que les équivalents Intel.

avatar oomu | 

le macbook a aucun ventilateur, justement avec un intel core M.

avatar C1rc3@0rc | 

Parler de niveau de consommation n'est pas la bonne question. Il faut parler d’efficacité énergétique, et la Intel court très loin derrière ARM. Pire encore pour Intel, ARM augemente sa puissance a chaque generation tout en ameliorant son efficacité energetique, ce qu'Intel ne sait pas faire sur le x86.

En fait Intel n'a pratiquement pas évolué sur l’efficacité énergétique depuis 5 ans. Intel annonçait un gros gain grâce a la gravure a 14 nm, c'est raté! Le 14 nm (enfin surtout le Finfet) n'a permis qu'un gain marginal.

Si les x86 consomme moins depuis 5 ans c'est parce que Intel a hyper optimisé son système de gestion électrique au cœur des x86: la fréquence de base a baissé, les composants les moins sollicités sont plus vite éteints ou sous-cadencé, et surtout Intel est devenu redoutablement efficace dans la gestion de la fréquence des Core.
Si un core est moins utilisé il peut être éteint et la charge est reportée sur un autre.
Ce n'est donc pas de l’efficacité énergétique, mais ca donne l'impression que le processeur consomme moins (et de fait il consomme moins, mais en en faisant moins)

Et puis Intel a inventé le Core-M pour remplacer l'Atom et tenter de contrer ARM.
Pour la simple raison que l'Atom se fait toujours plus laminer par les ARM.
Le Core -M c'est en gros un Core i3 castré et sous cadencé dont le TDP a ete fortement reduit et qui sait faire des montées de turbo aussi impressionnantes qu'ephemeres.
C'est le pire processeur d'Intel, son efficacité énergétique est la meme que les autres Core, mais il se sous-cadence plus vite et sa fréquence de base est plus basse que tous les autres Core.

avatar fousfous | 

Et quand je dis que c'est pour l'année prochaine on dit que je raconte n'importe quoi que les processus ARM sont à la ramasse et tout... N'empêche le A9X est sensiblement plus performant que tout les MacBook sauf le 15", et pour une dissipation thermique bien moins important.
Le gain de puissance est largement suffisant pour un passage au tout ARM a la prochaine WWDC et la présentation d'OS X pour ARM, ce qui permettrait aussi du coup de fournir l'iPad pro avec OS X.

avatar kril1n | 

@fousfous :
Y'a pas d' OS X ARM qui tourne, ça n'existe pas à l'heure actuelle. Sinon il aurait déjà fuité sur le net. Faudra attendre encore longtemps pour que ça arrive qu'Apple vire Intel. Alors tes prédictions non merci garde les pour tes enfants

avatar reborn | 

pourquoi pas, OS X intel existait depuis le pentium 3

avatar C1rc3@0rc | 

en fait OS X ARM existe depuis tres longtemps et meme en version officielle depuis 2007... c'est iOS:
iOS c'est a 95% Mac OSX, les 5% restant etant l'interface graphique specifique au tactile et les fonctions de telephonie.

Pour enfoncer encore le clou dans la tete de bois des hierodules de la secte x86, il faut rappeler que Mac OS X vient de NextStep et que NextStep a ete conçu pour être indépendant de la plateforme (comme les Unix dont il fait partie).

Et puis faut pas aller chercher bien loin, il n'y a qu'a regarder du cote des investissement fait par Apple pour developper des propre puces ARM (et Apple a atteint un niveau technique universellement reconnu) pour comprendre que passer toutes ses machines sous ARM n'est pas une option, mais une evidence.

Apres il y a des freins techniques (harmonisation et stabilisation des API entre iOS et Mac OS X, principalement au niveau de la gestion de l'interface), des questions d'accord (Apple et Intel ont des accords...) et des question marketing. Il faut pas oublier non plus le probleme de la production de processeurs.

Aujourd'hui les Ax d'Apple sont encore relativement simples par rapport a l'architectures a fortes complications des x86, mais pourtant Apple a du mal a trouver des fondeur ayant l'expertise necessaire et les chaines de productions pour produire assez d'Ax.

Si on rajoute a l'equation un Ax designé pour PC, cela veut dire un niveau de complication supplementaire (les Ax c'est 1,2 et exceptionnelement 3 core, un processeur de PC c'est 4 a 8 core) et des coprocesseurs et l'integration de GPU "desktop", et la jusqu'a aujourd'hui , a part Intel y a pas grand monde capables de sortir des volumes suffisants (et encore Intel a eu toutes les peines du monde avec Haswell et plus encore avec Broadwell). Maintenant il semble que Samsung et TSMC soient arrivés au niveau suffisant, mais c'est tout récent...

avatar iPop | 

@C1rc3@0rc :
part Intel y a pas grand monde capables de sortir des volumes suffisants (et encore Intel a eu toutes les peines du monde avec Haswell et plus encore avec Broadwell).

Vous êtes conscient qu'Apple vend chaque ANNÉE 20 millions de Mac, contre 30 millions d'iPhone chaque trimestres. JE pense que ça n'est vraiment pas un souci de fournir la plateforme Mac en puce AX. C'est même du gâteau.

avatar en ballade | 

@iPop :
Euh je crois que tu n as pas compris son raisonnement .....il parlait de la capacité à fabriquer des cpu. Apple ne fabrique rien.

avatar feefee | 

@en ballade :

"il parlait de la capacité à fabriquer des cpu. Apple ne fabrique rien."

On parle pas de poterie la ..
Concevoir est plus important que fabriquer ..

avatar Un Type Vrai | 

Mais Apple vend quand même 30 millions de processeurs ARM.

Qu'importe qui les produits.

Et le besoin de seconder Samsung par TSMC tend plutôt à montrer qu'Apple est DEJA lâââârgement capable de fournir 50 millions de processeurs ARM à ses client, peut importe qui grave dans les fait. (idem pour les écrans, les batteries, les puces bluetooth ... )

avatar heret | 

oui oui, et avant qu'Apple mette un proc Intel dans ses Macintosh, tout le monde pensait que ça ne pourrait jamais arriver. Alors tes prédictions non merci garde les pour tes enfants

avatar kril1n | 

@heret :
Comme dit plus haut un OS X Intel tournait au moins depuis 2 ans avant la grande bascule. La il n'y a rien, nada ! kapish ?!

Les balances d'aujourd'hui étant très réactives on en aurait déjà eu connaissance si il existait.

avatar pme | 

Si si, selon une rumeur en 2011, Apple avait déjà fait tourner des macbook air avec un A5, je crois qu'ils avaient même été agréablement surpris des performances.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR