Mac : Apple envisagerait de quitter Intel

Nicolas Furno |
Selon Bloomberg, Apple envisagerait de remplacer les processeurs Intel de ses Mac par des puces conçues en interne. Profitant de l'expérience gagnée sur les terminaux iOS, le constructeur préparerait des processeurs dérivés des puces mobiles des iPhone et iPad, mais suffisamment puissants pour un ordinateur.



À dire vrai, l'information n'est pas vraiment nouvelle (d'ailleurs, début octobre, les mêmes journalistes de Bloomberg avait déjà eu vent de discussions internes à Apple sur ce sujet) . Depuis qu'Apple a abandonné les processeurs PowerPC au profit des puces Intel, fin 2005, on a régulièrement prêté au constructeur des désirs d'aller voir ailleurs. Si le nom d'AMD a beaucoup tourné les premières années (lire : AMD aurait été envisagé pour le MacBook Air), cette hypothèse n'est aujourd'hui plus crédible, alors que le fondeur s'enfonce dans la crise et semble toujours plus incapable de s'en sortir.

À l'inverse, Apple conçoit maintenant ses propres puces ARM pour ses terminaux, et le résultat est plutôt impressionnant. L'Apple A6 qui équipe les iPhone 5 et l'iPad avec écran Retina atteint des performances impressionnantes pour un terminal mobile, et parfois meilleures que celles d'un ordinateur traditionnel. La conclusion logique est que les Mac finissent par adopter cette architecture, même si, comme le rappelle le site, cela ne surviendrait pas avant quelques années. Les sources du site posent même une hypothèse : 2017, soit dans 4 ou 5 ans et une douzaine d'années après le passage à Intel.

Bloomberg indique que les signes en faveur d'un rapprochement du Mac et des terminaux iOS se multiplient. Après le départ de Scott Forstall, qui serait resté très attaché à une division, la nouvelle équipe dirigeante d'Apple semble conçue pour ce rapprochement (lire : Apple : Tim Cook fait sa révolution). Craig Federighi s'occupe à la fois d'OS X et d'iOS, tandis que Bob Mansfield resté en place serait un fervent partisan du rapprochement depuis quelques années et Forstall parti, il aurait maintenant la voie libre.



Passer d'Intel à ARM reviendrait en effet à répéter la transition des processeurs PPC à Intel. Apple a l'expérience de ce genre de transitions et les règles assez strictes de ses App Store faciliteraient incontestablement le travail pour les développeurs et, in fine, pour les consommateurs.

Dans l'affaire, c'est Intel qui a le plus à perdre. Microsoft a déjà commencé à emprunter la voie ARM avec une version de Windows 8 spécifique à ces processeurs. Si Apple, un gros client pour le fondeur, suit cette voie, cela représentera sans nul doute une perte importante de ses ventes et de ses revenus. L'entreprise met en attendant toutes les chances de son côté et a multiplié les investissements pour essayer de réduire la consommation électrique de ses puces. Est-ce que ce sera suffisant pour garder Apple et les autres ? L'avenir nous le dira…
Tags
avatar terodrel | 

Sans façon pour moi, retrouver des machines lente et moins puissante comme à l'époque du PPC, je pense qu'apple fait une belle connerie . Parce que rivaliser intel sur la puissance, c'est juste un rêve (coucou AMD) .

avatar iCaramba | 

Ben d'ici deux ans on pourra peut-être avoir des octo-cœur cortex A15 2,5 GHz gravés en 20nm !!!

avatar Oliange | 

Gravé en 20nm ?
Intel est avance question finesse de gravure, ce n'est pas encore que les concurrents vont le rattraper.

avatar Mr. THZ | 

C'est comme de PowerPC vers Intel, tous les Macs vont devenir obsolètes ! Pfff...

avatar Ellipse | 

Pour une fois, c'est une mauvaise idée, la transition vers Intel a été salutaire, mais aussi douloureuse.

La possibilité de faire tourner WIndows facilement est aussi important pour un certain nombre d'utilisateurs.

avatar oomu | 

l'intérêt pour ARM n'est pas tant des performances meilleures, les innovations techniques vont et viennent et intel peut être capable de remonter la pente techniquement un jour.

Non

l'intérêt de ARM il est dans la possiblité de changer la manière même de fonctionner de l'industrie.

ARM est "unique" dans le fait qu'il n'est pas un processeur que vous achetez chez un fondeur, mais un "design" que vous pouvez licencier entièrement ou en partie pour développer ou créer vos propre variantes de processeur (et ensuite vous allez le faire fondre chez un DES fondeurs de puces, que vous pouvez mettre en concurrence ou devenir vous même fondeur).

Cela donne une liberté et flexibilité qu'intel ne fournit PAS.

Ce n'est pas un simple changement technologique, ça c'est peanuts et banals (motorola à ibm à intel etc, on a connu).

C'est un changement de business entièrement.

ARM (et du coup toute l'industrie) ne joue PAS avec les même règles qu'intel.

-
ARM est équivalent à la vague de fond qu'est Linux pour le logiciel.

avatar fantomx6 | 

@jesfr

Quel argumentaire ! La réponse est aussi naze.

@oliange

+1000

De plus il faudrait que les éditeurs de logiciels suivent la migration et, ça non plus, c'est pas gagné d'avance.

Et même Angry Bird sur un iPad 27" ça me branche pas du tout. Par ce qu'avec un ARM (a moins d'un enorme bond) Apple nous offrira un ibidule Grand écran.

Finalement si cette rumeur complétait une autre rumeur sur une télévision "intelligente" Apple ???

avatar Trollolol | 

Un rpi avec une pomme dessus à 1799€, tous les fanboy en rêve :)

avatar Bast6 | 

J'ai un peu du mal à y croire quand même car comme beaucoup ici je pense que les processeurs Intel sont toujours supérieurs et que si les processeurs ARM font des progrès y a pas de raison pour que ceux d'Intel ne suivent pas.
De plus, on commence à voir des smartphones avec du Intel (Atom... Je sais pas ce que ça vaut dans un téléphone ceci dit) donc si ça se trouve Intel va créer la surprise.
On verra bien, mais j'ai du mal à y croire. Avid Media Composer sur ARM ça me parait impensable.

avatar babgond | 

Avant que Microsoft quitte le x86, on a le temps de voir venir.
Il sont frileux chez Microsoft...

La preuve, Windows RT sort en seulement 2012.... et peut de constructeur compte vendre du Windows ARM....
Bref malheureusement Windows 8 RT (Surface) risque de faire Zune d'ici peu :(

avatar NekoSan64 | 

J'ai gouté les joies du 680x0 puis du PPC… Et j'ai tellement "aimé" que j'ai fini sur PC à la fin des 90's (machines Intel 2x plus rapides et 2x moins chères que les PPC). Il m'a fallu supporter Windows. OK. Mais c'était le prix d'une certaine liberté, tout au moins matérielle... et financière (pour être tout à fait honnête).

Si je suis revenu sur Mac en 2006, c'est grâce au couple Intel + Mac OS.
Acheter (assez cher) un Mac se justifiait alors à mes yeux par son universalité : OS X, Windows, Linux pouvaient tourner sur la même machine. Accessoirement l'afficionado d'OS X que je suis peut se rassurer sur son investissement logiciel en se disant que le jour où ses moyens financiers deviennent limités (chômage, retraite, accident de la vie), le hack'intosh est une option "valable". D'une certaine façon Mac OS s'est "acheté" une forme de stabilité matérielle et temporelle en passant sur Intel, malgré ses sempiternelles "révolutions".

Si le Mac perd ce côté universel et reprend ses anciens travers de machine fermée à l'occasion d'un énième changement d'architecture… je prédis un juste retour aux 1,5% de parts de marché de la fin des 90's ;-)
Et puis si le Mac devient juste un super iBidule, ben... bye bye.

Moralité de l'histoire. Le truc rageant avec Apple c'est qu'il faut l'aimer comme une "sacré garce" dont il faut se méfier : vous l'aimez, elle pas du tout ou elle fait semblant et passe son temps à vous laisser en plan (Classic, Rosetta, iWork, iWeb, technologie Quicktime,... j'en passe, la liste est longue !)

avatar istratocaster | 

Ou alors Apple rachète Intel...

avatar damien83 | 

La question est , est ce qu'apple peut fabriquer des ARM capablent de rivaliser sur Intel sur les performances ?

Serait il possible un jour d'avoir des ARM qui puissent faire tourner un battelfield pleine configuration ? Ou un Photoshop dans toute sa splendeur ?

Je ne sais pas mais ça risque d' être intéressant et peut être que les macs retrouveraient leur aspect unique d'entent et pas la caricature du Pc trop cher avec Mac osx dessus ...

Bref , belle perspective d'avenir et de croissance en tout cas ! L'innovation snt a plein nez !

avatar RickDeckard | 

Je ne pense pas que prendre l'exemple de MS soit vraiment une bonne chose. Les premiers retours de Windows RT ne sont pas vraiment top top, à cause des perfs justement, alors que l'OS ne demande qu'a être utilisé comme un desktop. Tout le monde attend par contre Surface Pro sous x86, qui devrait vraiment changer la donne.

De toute façon, un Mac sous ARM, même dans 5 ans, c'est se tirer une balle dans le pied. Pour faire tourner du lourd, c'est pas du tout adapté.

Et Intel revient bien dans la course du mobile. Medfield (SoC Atom) rivalise avec l'ARM en terme de rapport conso/perf.

avatar oomu | 

"La différence, c'est qu'Apple avait conçu Carbon, qui marchait très bien"

Carbon était médiocre.

basé sur les principes de Quickdraw etc du 1er mac, ce qui était bien pour les cartes vidéo bitmap et faibles processeurs de l'époque, mais inadaptés aux innombrables possibilités des machines de 2000 et +

Sans parler que depuis Carbon/Foundation et C/C++ et autre Metrowerks, les milieux académiques avaient considérablement amélioré l'état de l'art du paradigme de développement.

Cocoa est basé sur des idées fortes. et à chaque transition, Apple en a profité pour gommer autant que possible la dépendance à l'architecture matérielle en dessous.

" et ne nécessitait pas de réécriture du code."

faux. Chaque transition était douloureuse avec Carbon/Foundation. bien des APIS avaient des dépendances au choix du processeur en dessous. SAns parler que l'adapter à 64b aurait de toute façon forcé une réécriture en profondeur des logiciels.

Carbon devait mourir.

" Avec cette nouvelle transition, j'ai un peu peur qu'ils forcent la main à tous ceux qui n'utilisent pas Xcode"

Cocoa et l'App Store faciliteront énormément toute transition. et d'ailleurs, on peut voir depuis des années Apple tenter de cadrer, progressivement, l'évolution de Cocoa (et encore + visible avec la version pour ios) pour masquer l'architecture matérielle sous le système. Ainsi un code source est moins dépendant de la machine, facilitant une éventuelle migration.

" en ne leur permettant pas de continuer à développer dans leur propre langage..."

Apple ne peut pas "permettre" ou "pas permettre", c'est pas la Police hein

Mais dans les faits, l'environnement de développement pour os X et ios c'est Xcode / Cocoa / Objective-c.

Se prendre la tête avec Ruby, Python, Lua, Java etc, c'est une lubie que Apple n'aide en rien.

Il y 10 ans Apple avait tenté de faire de Java une alternative de même plan que Objective-C, mais sincèrement, à part les fétichistes, personne n'y voyait d'intérêt.

C'est clair.

avatar Jimmy_ | 

Le switch du PPC vers Intel s'est fait avec une part de marché anémique et des utilisateurs informés.

Aujourd'hui, les Macs sont achetés comme des pizzas de marque par des clients qui passeront à la prochaine marque à la mode sans broncher.

Je serais curieux de connaitre le pourcentage d'utilisateurs de Mac qui n'ont pas d'iPhone.

avatar Applerider | 

Ne vous en faites pas, c'est juste une option envisagée. Le passage des PowerPC vers l'architecture x86 n'a pas été fait simplement pour rendre les PowerMac obsolètes, mais en raison du retard que cette architecture prenait sur Intel qui était bien plus avancé niveau puissance et finesse de gravure, pour que les Macs puissent rivaliser avec des PC question puissance.

Je vois bien cette architecture sur un appareil ultra-mobile comme un MacBook Air avec un OS X modifié, peut être, mais JAMAIS sur un MacBook Pro ou un Mac Pro (bien que leur avenir soit encore incertain). Des applications comme Autodesk Maya, Autodesk MudBox, Adobe After Effects, Photoshop ou Illustrator ne seraient tout simplement PAS ENVISAGABLES au vu du retard que l'architecture ARM a prise par rapport à Intel en terme de puissance.

Je n'imagine pas faire un rendu de plusieurs millions de polygones avec Mental Ray sur un Mac avec ARM quand je vois que cela sollicite fortement mon Mac Pro 8 Cœurs Xeon. Un Mac ARM serait tout simplement incapable de procéder à cela.

Au niveau de l'autonomie, ARM a peut être l'avantage de moins consommer, mais je pense qu'en 2016-2017, on aura des processeurs Intel surpuissants qui consommeront très peu tandis que les puces ARM, à consommation égale, seront au niveau des Intel d'aujourd'hui. Intel a aussi l'avantage de la finesse de gravure qui est à 45-32 nm pour les puces A5(X)-A6(X), tandis que les Intel Core iX sont à 22 ou 20 nm, je ne sais plus.

avatar damien83 | 

LE gros problème que ça va engendrer , c'est que comme le dit très bien Neko le Mac va perde son universalité , et on ne pourra PLUS installer windows dessus

. Ce qui est dommage malgré tout car ça nous permettais de pouvoir jouer au jeu 3D bien plus présent sur cette plateforme .

avatar gto55 | 

Sur Geekbench:
A6X: 1700
CPU Mac Pro 2012: 22000
...
http://browser.primatelabs.com/mac-benchmarks

avatar cecemf | 

Est si Apple acheter AMD ;)

avatar oomu | 

"Parce que rivaliser intel sur la puissance, c'est juste un rêve "

c'est pourtant ce que font tous les fondeurs de processeurs ARM et mon chien sur les machines mobiles (Samsung, qualcomm, STMicroélectronics, Toshiba etc.)

La seule chose qui restreint, à l'heure _actuelle_, ARM, c'est qu'ils sont moins génériques que les processeurs intels (ils n'ont pas les instructions pour supporter la virtualisation par exemple).

Chose qui justement change avec les derniers design ARM de puces 64b pour serveurs.

mais bon, ça on s'en fiche.

On a déjà vécu ça avec le PowerPC (qui était supérieur en tout point au jeu d'instruction x86)
ou avec les processeurs RISC encore plus tôt.

Ce qui est différent avec ARM, que vous n'aviez PAS avec le 68x00, le PPC ou RISC ou SPARC ou MIPS ou .. , la différence, c'est que ARM ne vend PAS le processeur

ARM vend la CONCEPTION et sa LICENCE à L'INDUSTRIE toute entière qui ensuite peut le dériver à SA convenance.

C'est ce qui permet à Apple de faire un cpu sur mesure pour l'iphone ou l'ipad. Idem pour Samsung ou ZTE.

Cela n'est PAS possible avec Intel.

C'est comme demande à Microsoft de mettre Windows sous licence GPL pour être l'équivalent exact de Linux.

C'est CA qui fait que vous voyez du ARM envahir le monde.

-
Le principal problème pour intel (et microsoft d'ailleurs), c'est que les seuls secteurs de l'informatique qui sont en croissance (et rapide de surcroit), c'est QUE des secteurs entièrement dominés par des puces ARM fabriquées par des concurrents OU "partenaires" d'intel.

C'est équivalent au problème qu'a Microsoft, où le secteur en pleine croissance est sous la domination Linux Android et variés, et ios sur le haut de gamme.

-
Le PC est un camion, MS et Intel n'ont pas envie de faire que des camions, mais le Nouveau Monde est déjà occupé, par un modèle-business qui leur est étranger.

Il ne s'agit donc pas que de Technique et de vitesse de processeur ou de qualité de gravure, mais de licence, de flexibilité inédite.

avatar BeePotato | 

Si ça se faisait, ça ne ferait jamais que la cinquième grosse transition pour les plus anciens d’entre nous (Apple II → Mac, 68K → PowerPC, Mac OS 9 → Mac OS X, PowerPC → Intel)… une question d’habitude, quoi ! :-)

M’enfin, pour l’instant, comme beaucoup ici, j’ai du mal à voir comment et pourquoi ça se ferait. Cela dit, il est bien difficile de prédire où en sera chaque famille de processeurs dans 5 ans et plus.

avatar oomu | 

toute idée de migration est trop tôt.

c'était le même baratin que l'année dernière.

Y a eu l'annonce AMD tout récemment, certe quasi historique mais cela ne change rien encore à la situation d'Apple.

avatar Oliange | 

@oomu : " intel peut être capable de remonter la pente techniquement un jour"

J'ai bien rit, Intel domine la fabrication de processeur et sont ceux qui peuvent graver le plus finement.
Technologiquement Intel est en avance.

Regarde les roadmap des concurrents et celle d'Intel. Ils ont 2 ans d'avance au minimum en tant que fondeur.

avatar David16 | 

Mouais , ce qui me fait peur c'est qu'après on va être encore plus fermé dans l'écosystème Apple ....

Pas bon ça pour les logiciels !

Pages

CONNEXION UTILISATEUR