Mac : Apple envisagerait de quitter Intel

Nicolas Furno |
Selon Bloomberg, Apple envisagerait de remplacer les processeurs Intel de ses Mac par des puces conçues en interne. Profitant de l'expérience gagnée sur les terminaux iOS, le constructeur préparerait des processeurs dérivés des puces mobiles des iPhone et iPad, mais suffisamment puissants pour un ordinateur.



À dire vrai, l'information n'est pas vraiment nouvelle (d'ailleurs, début octobre, les mêmes journalistes de Bloomberg avait déjà eu vent de discussions internes à Apple sur ce sujet) . Depuis qu'Apple a abandonné les processeurs PowerPC au profit des puces Intel, fin 2005, on a régulièrement prêté au constructeur des désirs d'aller voir ailleurs. Si le nom d'AMD a beaucoup tourné les premières années (lire : AMD aurait été envisagé pour le MacBook Air), cette hypothèse n'est aujourd'hui plus crédible, alors que le fondeur s'enfonce dans la crise et semble toujours plus incapable de s'en sortir.

À l'inverse, Apple conçoit maintenant ses propres puces ARM pour ses terminaux, et le résultat est plutôt impressionnant. L'Apple A6 qui équipe les iPhone 5 et l'iPad avec écran Retina atteint des performances impressionnantes pour un terminal mobile, et parfois meilleures que celles d'un ordinateur traditionnel. La conclusion logique est que les Mac finissent par adopter cette architecture, même si, comme le rappelle le site, cela ne surviendrait pas avant quelques années. Les sources du site posent même une hypothèse : 2017, soit dans 4 ou 5 ans et une douzaine d'années après le passage à Intel.

Bloomberg indique que les signes en faveur d'un rapprochement du Mac et des terminaux iOS se multiplient. Après le départ de Scott Forstall, qui serait resté très attaché à une division, la nouvelle équipe dirigeante d'Apple semble conçue pour ce rapprochement (lire : Apple : Tim Cook fait sa révolution). Craig Federighi s'occupe à la fois d'OS X et d'iOS, tandis que Bob Mansfield resté en place serait un fervent partisan du rapprochement depuis quelques années et Forstall parti, il aurait maintenant la voie libre.



Passer d'Intel à ARM reviendrait en effet à répéter la transition des processeurs PPC à Intel. Apple a l'expérience de ce genre de transitions et les règles assez strictes de ses App Store faciliteraient incontestablement le travail pour les développeurs et, in fine, pour les consommateurs.

Dans l'affaire, c'est Intel qui a le plus à perdre. Microsoft a déjà commencé à emprunter la voie ARM avec une version de Windows 8 spécifique à ces processeurs. Si Apple, un gros client pour le fondeur, suit cette voie, cela représentera sans nul doute une perte importante de ses ventes et de ses revenus. L'entreprise met en attendant toutes les chances de son côté et a multiplié les investissements pour essayer de réduire la consommation électrique de ses puces. Est-ce que ce sera suffisant pour garder Apple et les autres ? L'avenir nous le dira…
Tags
avatar laurange | 

Donc part principe vous gueulez ... vous ne savez pas si ça va se faire ou si ça peut être une bonne solution mais on ne sait jamais : PAS CONTENT !!!

avatar KTX-2010 | 

Encore un changement de pross ! Apple arrivera t'il un jour à être plus stable dans ses choix aussi bien en hard qu'en soft ?
L'avantage du pross Intel, c'est que l'on a un bon ordinateur bi-système presque stable sous Mac OS et Windows sans logiciel de traduction.
De toute façon Apple fera ce qu'il voudra et depuis 2 ans, je ne suis plus (de suivre) Apple sur son terrain. Windows 7 que je pratique également me va très bien et tout aussi convivial. Mac OS X n'a pas la stabilité voulue et trop fermé pour les drivers tiers souvent limités à un Mac OS récent (10-4 voire 1-5 minimum). En PC, c'est encore XP. J'ai choisi mon camp. Ras-le-bol de l'obsolescence.

avatar béber1 | 

"Apple arrivera t'il un jour à être plus stable dans ses choix aussi bien en hard qu'en soft ?"

never ever

avatar maclovin | 

@ liocec "Alors tu m'en apprends une bien bonne.
Alors pour que toi aussi tu sois plus intelligent ce soir, il y de nombreux types de processeurs, idem les véhicules : un tracteur de 800 CV n'est pas plus merdique qu'une F1 de 800 CV, c'est juste qu'ils n'ont pas la même finalité.

Alors tu diras à ton responsable que s'il préconise l'utilisation d'un RISC pour effectuer des fonctions très avancées, c'est lui qui est merdique et lourd, mais pas la techno."

Je sais que tout le monde a le droit de s'exprimer, mais par pitié, faites le si vous savez de quoi on parle. L'utilisation d'un processeur RISC ne diffère pas de celle d'un X86 ou d'un I/O procédural, la finalité est exactement la même sur ordinateur : décoder des instructions. La seule chose qui diffère c'est la manière, le X86 est in order, alors que le RISC out of order.

Point de culture : Les Stand-Towers de l'aile "Sky Feed" de la Nasa utilisent des racks de processeurs CELL (RISC) pour des tâches ultra-complexes. Donc ton argument de "mon responsable etc etc..." fait autant de dégâts que la blague d'un caca devant une porte d'entrée.

Ensuite ton délire Tracteur / F1, c'est le même débat de cours de récré que le kilo de plume et le kilo de plomb. C'est mignon quand t'as 6 ans, mais ici, ça pardonne pas. Même si comme je le disais plus haut, le RISC pour tout à fait écailler des données en superscalaire, les propriétés qu'il a sur le design ARM ne lui permettent pas de délivrer une expérience comparable à ceux d'INTEL.

Merci.

avatar SMDL | 

@oomu

Oui. Ce qui caractérise le mieux Apple, c'est leur profonde compréhension de l'Economie. Économie dans toutes ses acceptions, singulière, et plurielles.

L'iPad est en effet la quintessence de cet esprit d'économie. Spectaculaire et invisible à la fois.

avatar Marc-Alouettes | 

@Corsaire01 : @macoupc @Frodon
"Pour préciser, si vous avez suivi les keynotes depuis les années 2000 et les rapports des WWDC vous pouvez constater que si votre programme est bien créé avec Xcode et cocoa/objective-C alors l'adaptation et la recompilation va très vite."

Exact, en revanche, si l'appli n'est pas 64 bit clean, il faut qu'elle le devienne avant de pouvoir être compilée pour ARM. ( c'est effectivement le gros problème de la logithèque MS) n'en déplaise aux petits trolls genre : xatigrou

avatar Madalvée | 

Ce serait une nouvelle expression du "think different". Si les performance et les fonctionnalités sont là, je signe.

avatar Dixatian | 

Génial, je vais pouvoir ressortir mon fond d'écran des années 90 : Intel Outside!....

avatar Eaglelouk | 

@Madalvée: Tu signes un gros chèque ? :D

avatar minarey | 

Franchement sur une machine comme un MBA avec un OSX aux petit oignons ça pourrait être une tuerie, sans parler de l'autonomie.

avatar Le docteur | 

Il serait temps. Le problème, c'est qu'il va falloir se refarcir un passage vers l'ARM (proche du PPC ?)

avatar Le docteur | 

Par contre, 2017, c'est loin...

avatar Paquito06 | 

Apple essaie tôt ou tard de se séparer de ses plus gros fournisseurs software et hardware. On le voit avec les puces ARMpour lea produits iOS, maintenant pour les Mac, Apple lance Plans et se sépare du couteux Google, etc. Et quand Apple ne peut pas (composanta Samaung, on fait jouer la concurrence avec LG). Dans quelques années on aura du 100% Apple ^^

avatar Oliange | 

Avant que ce soit possible il faudrait que les processeurs ARM soientt suffisamment puissants, ce qui n'est pas le cas pour le moment.
Car pour un usage pro que ce soit dans la vidéo ou la photo, les Core iX sont bien plus puissants que les ARM.
De même, que la bureautique, si elle est peu lourde, un ARM sera à la rue.

Et rien de dit que d'ici 4-5 ans cette puissance soit atteinte.
A voir ce que sortira Intel d'ici là également.

avatar fantomx6 | 

Un iPad 27", non merci pas pour moi.

avatar Totophe | 

Bof ! On va se retrouver avec des machines qui traînent et des compilos en retard.

avatar jesfr | 

@fantomx6 :

Quel commentaire naze...
Autant rien dire.

avatar Schlurf | 

Si les applications suivent, pourquoi pas.

Parce que Angry Birds c'est bien cool mais si on perd Photoshop, c'est pas forcément une bonne idée...

On risque de perdre les jeux AAA qui avaient pu être portés grâce au passage sous Intel, mais vu leur optimisation médiocre, ce n'est pas forcément une grosse perte.
On perdrait aussi la possibilité d'utiliser Windows x86 sur nos Macs (mais peut être Windows RT).

avatar Dixatian | 

Bah on est habitué avec Apple, on est passé des Motorola 68xxx architecture cisc à PPC (toujours Motorola mais archi Risc) puis à Intel... Et on s'y est fait avec à chaque fois un gain de puissance pour l'utilisateur... Donc pas de raison de ne pas le faire si c'est mieux. Après c'est le dev qui doivent revoir leur code pour garder une pérennité des soft.

avatar PiRMeZuR | 

La différence, c'est qu'Apple avait conçu Carbon, qui marchait très bien et ne nécessitait pas de réécriture du code. Avec cette nouvelle transition, j'ai un peu peur qu'ils forcent la main à tous ceux qui n'utilisent pas Xcode en ne leur permettant pas de continuer à développer dans leur propre langage...

avatar albinoz | 

Bah peu etre est t'il question juste d'un ultra portable , non ?
Le MacBookVolant ?

Apres ils verront car des changements s'enchainent sur la question.

avatar Wochouu | 

J'ai du mal à voir l'intérêt, les puces ARM étant encore très en retard sur les procs Intel.

L'Apple A6 obtient des performances parfois meilleures qu'un ordinateur traditionnel moderne, ah bon? Vous pouvez donner un exemple?

avatar liocec | 

[Troll on ou pas]
C'est vrai que l'équipe d'Intel, c'est tous des ânes et que les proc qu'ils mettent au point seront très facilement remplacés par la "jeune" équipe Apple.
Idem les super antennes de mes différents iPhones qui captent que dalle, là où tous les smartphones concurrents reçoivent...
[troll off]

Au passage si l'équipe d'Apple pouvait ajouter "smartphones" dans leur dico de IOS ce serait sympa !

Zinquietez-pas, j'ai eu une mauvaise journée.

avatar heero | 

J'attend de voir une Creative Suite en ARM lol

avatar royalwithcheese | 

Une belle connerie....l'histoire de repete...
Come back au PowerPC qui etaient a la ramasse.
En tout cas on peut dire adieu au MacPro, et tous les logiciels pro sur mac...
Apple s'enferme de plus en plus et ca sent pas bon.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR