iA Writer 7 ajoute une fonctionnalité pour co-écrire avec ChatGPT

Nicolas Furno |

iA Writer 7 est disponible sous macOS et iOS et cette mise à jour se concentre sur une nouvelle tendance apparue il y a à peine plus d’un an : les intelligences artificielles génératives. Les concepteurs de cet éditeur Markdown n’ont pas choisi d’intégrer ChatGPT ou un assistant similaire et ils ont détaillé pourquoi sur leur blog. En revanche, ils ne voulaient pas passer à côté du mouvement et ont cherché une solution pour écrire avec ces outils, ce qui a conduit à l’ajout d’une nouvelle fonction nommée « Auteurs ».

Cette fonctionnalité se base sur le texte collé dans iA Writer. Quand il provient d’un navigateur web ou de l’app LMStudio, et uniquement de ces deux sources pour le moment, l’éditeur peut considérer qu’il s’agit d’un texte généré par une IA, comme ChatGPT. Le cas échéant, un pop-up propose de le coller en activant le mode Auteurs, ce qui n’est en aucun cas une obligation. Si vous l’acceptez, ce nouveau mode de travail s’active alors et il est en réalité bien plus large que ChatGPT et les autres intelligences artificielles génératives, puisqu’il s’apparente à un suivi des modifications.

J’ai copié une réponse de ChatGPT dans mon presse-papier, en la collant dans iA Writer, l’app l'a bien identifié et propose d’activer le mode auteur.

Le texte copié en mode auteur apparaît grisé dans iA Writer, comme avec le mode de concentration qui a fait le succès original de l’app. En revanche, le texte que vous écrivez sera marqué en blanc ou noir selon le mode d’apparence de l’app et il ressortira ainsi davantage. À la fin, vous aurez peut-être un texte entièrement blanc si vous l’avez entièrement réécrit, ou probablement un mélange de gris et de blanc. Plusieurs commandes ont été par ailleurs ajoutées à l’app, pour coller du texte et l’associer à un auteur et même pour coller des modifications faites par un tiers, avec alors un suivi de vos mots originaux.

Dans ce paragraphe généré à l’origine par ChatGPT, les mots en blanc sont ceux que j’ai modifiés, ceux en gris ont été fournis par l’assistant d’OpenAI.

Cette présentation est spécifique à iA Writer. Si vous ouvrez le fichier texte dans une autre app, vous verrez du Markdown classique avec en bas du document une section spécifique qui sert à suivre les modifications. Les créateurs de l’app en ont fait un format ouvert, nommé Markdown Annotations et dont les spécifications ont été publiées sur GitHub. Le concept pourrait ainsi être repris par d’autres apps et pourquoi pas devenir un standard à terme. Il faut noter qu’il existait déjà une proposition pour suivre les modifications en Markdown avec CriticMarkup, une syntaxe présentée il y a dix ans de cela. Ce n’est pas sur cette base qu’iA Writer a construit sa nouveauté.

Le même paragraphe de texte généré par ChatGPT et modifié par mes soins, ouvert dans TextEdit. Notez le bloc en bas, qui contient les informations sur les modifications apportées au texte de base.

Même si ChatGPT est mis en avant par les auteurs d’iA Writer, sans doute parce qu’une partie de sa clientèle l’utilise régulièrement, cette nouveauté peut également servir uniquement entre collaborateurs humains. L’app permet de créer des profils et vous pouvez ainsi travailler à plusieurs sur un document. S’il ne s’agit pas d’un outil de suivi des modifications aussi complet que ce qu’un traitement de texte peut offrir — le texte supprimé disparaît complètement, par exemple —, c’est une solution pour mémoriser ce que chacun apporte à un texte.

Si vous écrivez seul sur vos fichiers dans iA Writer et sans même l’aide de ChatGPT, comme l’auteur de ces lignes, alors la version 7 apportera peu de nouveautés pour vous. Ce qui n’est pas forcément gênant, il s’agit d’une mise à jour gratuite après tout et elle ne retire aucune fonctionnalité présente auparavant. Si l’idée de co-écrire avec ChatGPT ou un autre humain vous intrigue, vous pouvez tester l’app gratuitement grâce à la version de démonstration, proposée uniquement sur le Mac.

iA Writer 7 est vendue 60 € sur le Mac App Store et encore 60 € sur l’App Store, pour l’iPhone et l’iPad. L’app nécessite macOS 10.15 ou iOS 15 pour fonctionner.

avatar blueblood | 

Ouille j'ai rien compris !

avatar raoolito | 

@blueblood

+1 😭

avatar Nicolas Furno | 

@blueblood

Rien du tout ? Je vais demander à ChatGPT de le réécrire dans ce cas.

avatar Khrys | 

@nicolasf

La vidéo donnée en exemple aide à la compréhension globale de l'article. On y voit plus facilement ce qui a été tenté d'être expliqué dans l'article.

avatar Nicolas Furno | 

@Khrys

Il faut dire que la fonction n’est pas très claire. En réalité, le lien avec ChatGPT n’est pas évident.

En tout cas, si je peux modifier quelque chose pour clarifier, hésitez pas. Je vois pas forcément, sans tripler la taille de l’article du moins.

avatar DahuLArthropode | 

@nicolasf

Je crois comprendre que iAwriter se borne à mettre en évidence du texte collé, d’où qu’il vienne, et que ça permet de distinguer ce qui est encore brut et ce qu’on a retouché. Que ça n’a aucun rapport avec ChatGPT (qui n’est qu’une source parmi d’autres pour un copier-coller), mais que iAwriter le vend comme ça pour surfer sur la mode du moment.
Si c’est à peu près ça, il faudrait peut-être modifier le titre. Quelque chose comme « des fonctions collaboratives pour pour travailler avec un coauteur… ou un IA générative ».

avatar Anthony Nelzin-Santos | 
Comment réinventer le suivi des modifications sans jamais parler de suivi des modifications, parce que le markéteux en chef voulait absolument parler de ChatGPT, qui n’a que très modérément à voir avec l’affaire. iA dans ses œuvres.
avatar occam | 

@Anthony

🤭
Mais tellement.

avatar minipapy | 

@Anthony

C’est exact. D’ailleurs, l’article aurait peut-être mérité d’être rédigé dans ce sens, car je constate qu’il y a eu des incompréhensions chez d’autres lecteurs. Cela peut se comprendre tant la fonctionnalité présentée est loin de l’intégration d’une quelconque IA générative. 🙂

avatar Labsyb | 

Sauf erreur de ma part, cette fonctionnalité ajoute la possibilité de coller un morceau de texte et de le marquer visiblement comme étant issu d’une source externe, selon l’auteur du passage collé dans le cadre d’un écrit collaboratif. Ils ont ajouté la possibilité de l’attribuer à une source externe, nommée « ChatGPT » dans le menu mais la source peut être le blog de ma grand-mère ou MacG.

avatar pat3 | 

60€ iaWriter ???? WoW, l’inflation a fait des ravages !

avatar Artefact3000 | 

Modéré par la rédaction (c’est bon, on a compris).

CONNEXION UTILISATEUR