Microsoft Defender : une suite de sécurité incluse dans Microsoft 365

Stéphane Moussie |

Microsoft ajoute une corde à Microsoft 365. Son abonnement qui comprenait déjà les applications Office et du stockage OneDrive inclut en plus une suite de sécurité. Disponible sur Windows, macOS, iOS et Android, Microsoft Defender est censé vous protéger de différentes menaces en ligne grâce à des outils et des conseils. Microsoft Defender n'est pas complètement nouveau, mais l'éditeur jugeait manifestement opportun de le relancer aujourd'hui.

Les fonctionnalités diffèrent selon les plateformes. Si Microsoft Defender protège contre les programmes malveillants sur Android, ce n'est pas le cas sur iOS faute de pouvoir s'intégrer profondément au système — mais ce risque est de toute façon faible sur iOS.

La suite comprend aussi une protection contre l'hameçonnage — protection que les principaux navigateurs intègrent déjà par ailleurs, à voir si celui de Microsoft est plus performant — et un tableau de bord qui donne à voir l'état de tous les appareils connectés à Microsoft Defender.

Cette nouvelle application n'a pas l'air d'avoir un intérêt débordant pour les utilisateurs Apple, mais si vous êtes abonnés à Microsoft 365, ça ne vous coûte rien de l'essayer. Les prix des offres Microsoft 365 restent les mêmes : 69 €/an pour la formule individuelle et 99 €/an pour l'offre famille jusqu'à six personnes. On peut faire des économies sur Amazon où les deux abonnements annuels sont vendus respectivement 49,50 € et 79 €.


avatar cecile_aelita | 

J’aimais bien la suite office 365! Je m’en servais pas mal de manière « « « PROOOOOOO » » »🤣, (pardon… j’arrête …), mais j’avoue que depuis que j’ai testé la suite bureautique Apple, je la trouve aussi bien pour mon usage (faut juste prendre l’habitude en fait 🙂).
Et au moins j’économise 80€ par ans 😋.

avatar scanmb | 

@cecile_aelita

Je suis d’accord

avatar Xander | 

@scanmb

La suite Office c’est avant tout Excel dans le monde pro et dans ce cadre là Numbers ne boxe pas dans la même catégorie.

A titre d’exemple, il ne fait aucun doute que le département compta d’Apple utilise Excel.

Après pour qui n’a pas besoin d’Excel je suis d’accord pour dire que Pages remplace largement Word et Keynote explose Power Point à peu près de la même manière qu’Excel écrase Numbers 👾

avatar scanmb | 

@Xander

Pour les tableaux croisés dynamique : OK; Excel est très « puissante »
Mais je suis néanmoins passé à la suite Apple, et elle permet beaucoup de choses avec Numbers.
Permettez moi de penser que les grandes qualités la suite Apple sont méconnues

avatar pat3 | 

@scanmb

"Pour les tableaux croisés dynamique : OK; Excel est très « puissante »"

J’ai découvert très récemment que Numbers permettait de créer des tableaux croisés dynamiques ! Pas encore essayé, mais je pensais juste que ça n’était pas possible.

Cela dit, ça ne change rien au fait qu’Excel est un gros rang au dessus. Et aussi, au dessus de mes faibles besoins en matière de tableur.

avatar Derw | 

@Xander

Dans la grosse boîte pour laquelle je travaille, c’est Office 365. Je ne doute pas que les services compta et secrétariat se servent d’Excel. Mais dans tous les services info, personne ne s’en sert. Tout le monde est sur le tableur de Google.

Quant à moi, je suis sur Numbers… (mais mes besoins sont à la fois simples et particuliers…)

avatar cecile_aelita | 

@Derw

Dans l’éducation nationale, c’est uniquement « open office » sauf si tu veux autre chose mais c’est de ta poche alors 😅… je l’ai fait pendant quelques années pour avoir office … mais au bout d’un moment ça commence à faire un petit budget … surtout quand c’est toi qui paye pour ton travail lol😋.

avatar Sillage | 

@cecile_aelita

« Dans l’éducation nationale, c’est uniquement « open office » sauf si tu veux autre chose mais c’est de ta poche alors 😅 »

Quand j’étais à l’école, on avait office. On ne parlait pas de open office encore.

A l’époque, les étudiants pirataient tout. Aujourd’hui, bref, plus le temps pour ça.
Et j’ai trouvé le moyen d’avoir des licenses super bon marché.

Ensuite, je suis sur PC. N’ayant jamais adhéré à Mac, la suite bureautique Apple n’est même pas une option. LOL.

avatar cecile_aelita | 

@Sillage

Au collège ou au lycée je ne sais pas ! Mais en tout cas en élémentaire, aucune machine n’est équipée de office 😅!

avatar Sillage | 

@cecile_aelita

« Au collège ou au lycée je ne sais pas ! Mais en tout cas en élémentaire, aucune machine n’est équipée de office 😅! »

Je ne suis pas français. Et mes études je les ai terminées il y a 18 ans. LOL.
C’est bien pour les écoles de passer sur le libre.

J’ai toujours pensé que Microsoft s’en fichait que les étudiant piratent ses produits, car après, en entreprise, ils vont utiliser quoi ? Ils vont pousser pour utiliser quoi ? Une forme de marketing. LOL.
Mais ce n’était qu’une supposition que nous avions.

Utiliser open office ou libre office est un bon choix, ne formate pas les jeunes sur un système unique.

avatar Derw | 

@Sillage

« Utiliser open office ou libre office est un bon choix, ne formate pas les jeunes sur un système unique. »

Dans l’esprit, un grand « oui ». Par contre, dans la pratique, comment dire…

avatar Sillage | 

@Derw

🤔?

avatar Derw | 

@Sillage

Pour être plus clair :
- je suis tout à fait d’accord avec l’idée (et ce depuis plus de 20 ans)
- malheureusement, dans la pratique, ces logiciels (je parle d’Open Office et Libre Office, ms aussi des logiciels libres en général) ne sont pas vraiment concurrentiels (pour rester poli) et ce malgré 20 ans de tentatives…

avatar Sillage | 

@Derw

Ah, je comprends mieux le sens.

Oui, je pense pareil. Il est vrai que dans les fonctions poussées, le logiciel libre a ses limites.

Quoique, un Gimp est actuellement très avancé.

avatar Derw | 

@Sillage

En tant qu’infographiste, j’avais testé Gimp il y a une 15 aine ou une 20 aine d’années. Il avait 2 énormes problèmes :
- il avait encore pas mal de manques (notamment sur la gestion des couleurs).
- l’ergonome était parti en HP (ironie)…

Je ne m’en suis pas servi récemment, mais j’ai vu des collègues s’en servir. Je suppose qu’il a depuis rattrapé son retard au niveau des fonctionnalités. Toutefois, l’ergonome ne semble pas avoir été remplacé…

avatar pat3 | 

@cecile_aelita

"Dans l’éducation nationale, c’est uniquement « open office » sauf si tu veux autre chose mais c’est de ta poche alors 😅…"

Ah, je croyais que Macron avait signé un gros accord avec Microsoft qui réintroduisait MS Office dans l’Education Nationale (après des années de lutte pour l’en sortir et déformater les gamins en leur apprenant la bureautique avec une suite libre) ?
… ah non, vérification faite, c’était juste un accord pour héberger les données de santé des français 😬

avatar cecile_aelita | 

@pat3

Ça je t’avoue que je n’en sais rien 😅… tout ce que je peux te dire c’est que dans les 14 écoles où j’ai travaillé, il n’y a jamais eu office 😋

avatar DG33 | 

@cecile_aelita

En effet il te faudra « grandir » 😘 et exercer dans le supérieur (et en ôte pas partout) pour avoir le droit à MS Office gratuit (mais en ligne ?), comme certains étudiants.

avatar Sillage | 

@Derw

« Dans la grosse boîte pour laquelle je travaille, c’est Office 365. »

C’est le cas dans beaucoup d’entreprises.

« Je ne doute pas que les services compta et secrétariat se servent d’Excel. »

Bien souvent les entreprises ont des systèmes de comptabilité dédiés. Seules de petites entreprises font peut-être de la compta avec Excel, ou des associations. Mais jamais de grosses entreprises. La compta doit gérer beaucoup de choses y compris les salaires et charges sociales. Excel doit être configurer pour la sorte alors qu’il y a des solutions de compta toute faite.

« Mais dans tous les services info, personne ne s’en sert. Tout le monde est sur le tableur de Google. »
🤔
Ça vient de où cette affirmation ?
Pourquoi se servir du tableur de Google alors que le reste de l’entreprise travail avec Office 365 ?
Au contraire, un service IT ne va pas diversifier les solutions au risques d’implanter plus de trous de sécurité.
Par exemple dans l’entreprise pour laquelle je travail (emploi plus de 1000 employés sur plusieurs continents), même Google chrome passe à la trappe. Fini le choix du navigateur. Et l’IT n’utilise pas le tableur de Google. 🤦‍♂️

avatar Aquilane | 

@Sillage

"Seules de petites entreprises font peut-être de la compta avec Excel, ou des associations. "

Je pense qu’il est impossible de faire sa compta sur Excel, en tout cas en France, car il ne pourrait pas sortit les fichiers FEC légaux.

avatar DG33 | 

@Aquilane

Les FEC ne sont-ils pas justement des extractions de la comptabilité au format tableur permettant à l’administration fiscale de faire des vérifications ?

avatar Sillage | 

@Aquilane

« Je pense qu’il est impossible de faire sa compta sur Excel, en tout cas en France, car il ne pourrait pas sortit les fichiers FEC légaux. »

D’où mon peut-être car justement je pense plutôt qu’ils ont des logiciels compta pour ça. Gérer les facturations, salaires et consort.

Après, je ne connais pas le système français, mais je pense que c’est pareil partout. En accord avec vous.

avatar DG33 | 

@Sillage

La plupart des boites utilisent un logiciel comptable, ce qui n’empêche pas le service comptable d’utiliser aussi un tableur (majoritairement Excel) pour certaines tâches, rapports, graphes, etc.

avatar Sillage | 

@DG33

« La plupart des boites utilisent un logiciel comptable, ce qui n’empêche pas le service comptable d’utiliser aussi un tableur (majoritairement Excel) pour certaines tâches, rapports, graphes, etc. »

C’est juste.

avatar Derw | 

@Sillage

« Bien souvent les entreprises ont des systèmes de comptabilité dédiés. »

Je n’ai pas dit le contraire ! Même moi, en tant que patron d’une entreprise unipersonnelle j’utilisais un logiciel dédié avant d’avoir un comptable. Par contre, comme le dit DG33, les « administratifs » (y compris en compta) utilisent Office et Excel dans leur travail pour d’autres tâche que la saisie et le traitement de la comptabilité brute…

« « Mais dans tous les services info, personne ne s’en sert. Tout le monde est sur le tableur de Google. »
🤔
Ça vient de où cette affirmation ? »

De mon observation tout simplement…

« Pourquoi se servir du tableur de Google alors que le reste de l’entreprise travail avec Office 365 ? »

Je vois 3 raisons possibles (je suis obligé d’extrapoler, je ne suis pas à leur place…) :
1. Je suis arrivé dans cette boîte il y a 6 ans. À l’époque, pas de suite Office, on utilisait les outils de Google et Slack pour la communication interne. Il y a 2 ans, la direction a imposé Office 365 et Teams. Tous les devs ont vomis à cause de Teams (et certains ne s’en sont pas encore remis…). Du coup, entre la réfraction au changement et l’aigreur, je pense qu’ils y voient une mission sacrée…
2. Contrairement aux autres services, 90% des devs sont sur Linux, 7% sur Macs et 3% sur Windows (gros doigt mouillé…). J’imagine que cela n’aide pas…
3. Les outils de Google (que je conchie autant que ceux de Windows, mais pour d’autres raisons) sont ultra-simples à partager, il suffit d’avoir un navigateur, un accès internet et un compte (hors, tous les devs de plus de 2 ans de boîtes ont un compte…)

« Au contraire, un service IT ne va pas diversifier les solutions au risques d’implanter plus de trous de sécurité. »

Tous les IT ne se ressemblent pas… et en général ils font ce qu’ils peuvent avec les moyens qu’on leur donne et les contraintes qui sont inhérentes à l’entreprise… Dans cette boîte pour laquelle je bosse, vu comment ils sont incompétents sur Linux et sur Mac, ils doivent tous rêver du paradis des IT entièrement équipé de postes Windows. Seulement voilà, il n’y a qu’un pourcentage de employés équipés ainsi, et je ne suis mm pas sûr qu’il dépasse les 60 %…

avatar cecile_aelita | 

@Xander

Je n’utilise jamais pages j’avoue.
Je suis surtout sur Keynote et Numbers qui correspond beaucoup plus à mes usages pro 🙂que office .
Le côté « tableau de taille infinie » est bien moins adapté à ce que je veux faire 🙂.
Sur Numbers c’est beaucoup plus clean et lisible !
Mais c’est surtout parce que je manipule des tableaux de petites tailles 🙂 (en gros, j’ai 26 colonnes pour 50 lignes environ, donc plutôt des petits tableaux ) mais par contre j’en ai une 20aines comme ça en //, donc j’aime bien la présentation propre de Numbers pour ça 🙂.

avatar andr3 | 

@Xander

Apple 2 - 1 M$

😉

avatar Artefact3000 | 

@cecile_aelita

C’est surtout pas le sujet de l’article, mais bon.

avatar cecile_aelita | 

@Artefact3000

C’est vrai 😋

avatar Sillage | 

@cecile_aelita

Office, honnêtement, je préfère acheter une license à €30 pour une version de Office donnée plutôt que de m’abonner à Office 365.

Il y a des license de Windows Pro a ces mêmes prix. Et à moins d’un usage très spécifique à des nouveautés, la license suffira pour en tout cas 4 ans. Donc €30 ce n’est pas un si grand budget.

J’en ai pris pas mal de ces licenses. Pas envie de faire de pub car aucun intérêt. Je ne dirai que ceci pour les curieux : gamivo

avatar Insomnia | 

@cecile_aelita

Perso c’est le contraire, j’ai jamais réussi à me faire du côté de Apple, donc je préfère utiliser office online à la maison et au boulot j’ai pas le choix et je sais qu’ils oseront jamais acheter des mac 🤣 vu combien d’employés il y a 😅

avatar nomatech | 

@cecile_aelita
En effet tout dépend de l’usage ! Mais Page est incapable de faire du mailing ou emailing à ma connaissance. Word sait très bien travailler avec Excel ou les contacts d’Outlook ! Si je me trompe merci de m’indiquer la procédure…
Par contre la suite Office est nettement plus évoluée individuellement que Pages, Numbers, Keynote, Mail, Contacts, Calendrier et Notes réunis !
En fait chaque app Apple est basique pour un usage grand public ou non pro : par ex. Mail ne supporte pas de nombreux comptes car il se bloque après avoir été très très lent à ouvrir, ce qui n’est pas le cas d’Outlook même avec 41 comptes…
Cependant la suite Office sur Mac n’est toujours pas optimisée bien que très en progrès.
Teams permet aussi des vidéos conférences jusqu’à 300 personnes…
Si on ajoute que dans l’abonnement est compris 1 To de stockage pour 5,75€/mois (69€/an) ou 8,25€/mois (99€/an) pour 2 à 6 personnes soit 4€ à 1,4€ par personne !!!
Apple n’est pas aussi généreux 😌

avatar pat3 | 

@nomatech

"En fait chaque app Apple est basique pour un usage grand public ou non pro : par ex. Mail ne supporte pas de nombreux comptes car il se bloque après avoir été très très lent à ouvrir, ce qui n’est pas le cas d’Outlook même avec 41 comptes…"

Un jour il faudrait faire la peau de cette notion de « Pro ». J’ai utilisé dans mon métier Keynote, produit des contenus, partagé ces contenus sur iCloud avec 10 intervenants… il y a quinze ans de ça: c’était des cours, que j’envoyais à tous les chargés de cours qui bossait sur la même UE que moi et qu’ils pouvaient récupérer et utiliser à leur guise.
C’est mon usage professionnel, et Keynote fait parfaitement le job.
Par contre ton exemple me surprends: 41 comptes ? Moi qui gère une dizaine de compte mails avec Mail, et qui trouvais que c’était vraiment beaucoup, je ne vois pas quel usage on peut avoir de 41 comptes mails ?

avatar Derw | 

@pat3

« je ne vois pas quel usage on peut avoir de 41 comptes mails ? »

Du spam…

avatar nomatech | 

@pat3

En plus de l’organisation de mes noms de domaine avec lesquels j’ai catégorisé mes boîtes (jamais de spam pour certaines, accès directement aux boîtes pro et boites perso importantes), je gère les boites de certains clients, parents ou amis…

avatar pat3 | 

@nomatech

Ok, ce ne sont pas seulement tes boîtes… je ne voyais pas comment c’était possible, sinon.
Par contre, je n’arrive pas à comprendre (décidément) comment quelqu’un peut déléguer la gestion de son courriel à un ami (qu’un pro délègue à son·sa secrétaire, voire à une service dédié, ok).

avatar Kdallas | 

Y’a des promos sur Microsoft 365 pro? (Avec teams)

avatar Sillage | 

@Kdallas

Recherche Gamivo et va voir leur licenses. Je crois qu’il y a des versions de Office avec Teams. Ce n’est pas Office 365, mais Office 2021 par exemple.

avatar medamine91 | 

Au delà de Microsoft 365 ou autre… je m’interroge sur l’intérêt d’avoir un « antivirus » sur iPhone. Est-ce vraiment utile ? Nécessaire ?
Merci à celles et ceux qui pourraient m’éclairer :)

avatar Xalio | 

@medamine91

Oui. Par contre pour s’en rendre compte il faut voir ce qu’il est possible en vrai.

avatar Artefact3000 | 

@medamine91

Bonne question.

Je crois qu’un outil qui contrôlerait le traffic qui sort et entre, à la Little Snitch serait plus utile.

avatar lmouillart | 

- D'une manière générale non ça ne sert a rien, d'autant plus qu'un antivirus sur iOS n'aurait pas les droits assez élevés pour faire les vérifications d'intégrité de l'OS qui pourraient être utile.
- Concernant l'échange de documents, ça pourrait être utile notamment pour éviter d'être porteur sain, mais là aussi c'est plus simple de le faire côté serveur (partage de documents, mails, messageries).

Ici de ce que je comprends*, ce n'est pas comme la version Android de Microsoft Defender qui est un vrai antivirus, mais c'est un centre de gestion des autres périphérique et pour proposer quand même une utilité, il y a une fonctionnalité antipishing. Bref à premier vu ça ne sert pas à grand chose.

* "La même protection est-elle fournie sur l’ensemble des appareils et plateformes ?
Microsoft Defender fournit une protection contre les programmes malveillants sur Android et macOS et une protection web sur Android et iOS.
Sur Windows, la protection contre les programmes malveillants et sur le web est fournie par la Sécurité Windows."

avatar marc_os | 

@ lmouillart

> Microsoft Defender fournit une protection contre les programmes malveillants sur Android et macOS

Est-ce que CleanMyMac désactive également Microsoft Defender sur Mac si on fait du "nettoyage" avec les réglages par défaut sans faire attention aux réglages bien planqués ? (Par défaut CMM supprime entre autres les droits d'accès complet aux données (Full Disk Access) de tous les logiciels installés sauf pour lui même.)

avatar lmouillart | 

Aucune idée, le mieux c'est de leur demander : https://macpaw.com/fr/support/contact
Mais s'il efface touts les droits d'accès complet autre que lui et qu'il n'y a pas de whitelist par défaut, j'imagine que oui.

avatar cravendish | 

Dans l’université où je travaille (30000 étudiants, 5000 membres du personnel) c’est office 365 pour tout le monde! Et en terme de sécurité, de confidentialité (stockage des data, e-mails…), c’est pas forcément la solution idéale.

avatar primeweb | 

@cravendish
Pourriez-vous préciser pourquoi ça pose problème s’il vous plaît ? Ca m’intéresse.

avatar cravendish | 

@primeweb

Parce que par définition, une Université c’est autant de l’enseignement que de la recherche. Et que stocker des To de docs divers et variés (OneDrive) et des millions d’e-mails (Outlook) sur des serveurs n’appartenant pas à l’université, de surcroît sur ceux d’une multinationale américaine, ce n’est pas l’idéal en terme de sécurité. D’autant plus que les règles en matière de protection de la vie privée sont autrement plus légères aux US qu’en Europe…

avatar primeweb | 

@cravendish

Ah oui bien sûr si c'est cela je suis d'accord. Je pensais que vous aviez des infos sur des problèmes techniques inhérent au stockage OneDrive.

avatar Glop0606 | 

@cravendish

C’est vrai que de ne pas savoir où sont vraiment ses données me pose aussi un problème. Après de nos jours, il faut admettre qu’avec les problèmes récurrents de piratage, ransomware, etc,… avoir ses serveurs „on site“, c’est une gageure. La sécurité étant certainement la plus grosse difficulté, après y a l‘achat ET l’entretien des serveurs, les mises à jours, la gestion des droits/utilisateurs, et tant de choses,…. Ce qui fait que les boites se tournent de plus en plus vers les solutions comme office 365. Ça fait 3 ans suite à gros piratage, que nous avons renoncé aux solutions on site et je dois dire que ça marche 100 fois mieux qu‘avant.
Après bien sûr si c’est office 365 lui même qui est piraté on aura tous de gros problèmes 😬

avatar pat3 | 

@cravendish

Dans mon université cette proposition ne passerait tout simplement pas, tout comme l’intégration des outils Google.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR