Microsoft Defender protège maintenant le Mac

Stéphane Moussie |

Windows Defender s’appelle désormais Microsoft Defender. Pourquoi ? Parce que cette solution de sécurité est maintenant compatible avec le Mac. « Nous poursuivons notre intention de sécuriser tous les points d'accès afin que votre expérience Microsoft 365 ne soit pas centrée uniquement sur Windows », indique le vice-président Jared Spataro à TechCrunch.

Microsoft Defender est une plateforme de sécurité permettant de protéger les ordinateurs contre toutes sortes d’attaques. Cette solution fait partie de Microsoft 365, une offre globale destinée aux entreprises qui comprend également Office 365 et Windows 10.

La compatibilité avec le Mac répond à une demande des clients ayant un parc d’ordinateurs hétérogène et s’inscrit dans la stratégie de Microsoft de s’émanciper de Windows. « C’est comme ce que nous avons fait avec Office à l’époque, c’était un grand pas en avant pour nous de ne plus le réserver à Windows. Mais c’était vraiment la bonne chose à faire. C’est le chemin que nous empruntons », déclare Jared Spataro.

avatar oomu | 

"C’est comme ce que nous avons fait avec Office à l’époque, c’était un grand pas en avant pour nous de ne plus le réserver à Windows"

hein ?

avatar BeePotato | 

@ oomu : « hein ? »

Pareil ! :-)
Le gars devrait se documenter un peu sur l’histoire des produits de sa boîte, ça pourrait lui éviter de sortir de telles énormités.

avatar fte | 

@oomu

Ah ah, elle est marrante. Tsss, franchement.

avatar BeePotato | 

@ fte : « Ah ah, elle est marrante. Tsss, franchement. »

Je me demande d’un coup si tu as bien saisi à quoi oomu faisait allusion (à savoir que le gars, pourtant VP chez Microsoft, ne connaît manifestement rien à l’historique de Microsoft Office, qui n’était pas « réservé à Windows » avant de sortir sur Mac vu que c’était plutôt l’inverse).

Ou alors, peut-être est-ce moi qui ai mal interprété la réaction de oomu. Mais je serais à la fois surpris et déçu que ce soit le cas. :-)

avatar fte | 

@BeePotato

"Je me demande d’un coup si tu as bien saisi à quoi oomu faisait allusion"

J’ai.

J’ai utilisé Word 1.0 sur Mac, qui n’était pas le premier Word, mais précurseur de la version Windows, et Excel 1.0 sur Mac, qui était le premier Excel, mais pas le premier tableur de Microsoft.

avatar BeePotato | 

@ fte : « J’ai. »

Ah, ok. Ce n’était pas clair, désolé.

« J’ai utilisé Word 1.0 sur Mac, qui n’était pas le premier Word, mais précurseur de la version Windows, et Excel 1.0 sur Mac, qui était le premier Excel, mais pas le premier tableur de Microsoft. »

Oui, c’est bien. Je les ai utilisés aussi, mais notons qu’il n’y a aucunement besoin de les avoir utilisés pour être au courant de l’historique de ces logiciels, et ce VP aurait pu faire ce petit effort.
Enfin, pour chipoter, notons qu’on ne parlait pas là de Word 1 et Excel 1, mais d’Office (c’est-à-dire quelques versions plus tard, quand Microsoft a choisi de vendre sous ce nom un lot regroupant ces deux logiciels et le plus récent Powerpoint). ;-)

avatar fte | 

@BeePotato

"mais notons qu’il n’y a aucunement besoin de les avoir utilisés pour être au courant de l’historique de ces logiciels"

Err, bin ouai, ça paraît assez évident.

avatar fifounet | 

@oomu

"hein ?"

Moi ce qui m’a fait hurler c’est l’installation d’Office sur Mac .
La philosophie d’une appli sous Mac mise à mal avec l’installation d’un produit qui met des milliers de fichiers partout, comme sous Windows ??
Sans parler de la désinstallation ...

avatar fte | 

@fifounet

"Moi ce qui m’a fait hurler c’est l’installation d’Office sur Mac ."

Tu confonds Office et Creative Suite. :)

avatar fifounet | 

@fte

"Tu confonds Office et Creative Suite"

Ben les 2 alors pas de problèmes.

avatar fte | 

@fifounet

"Ben les 2 alors pas de problèmes."

Tu n’as pas utilisé Office mac depuis combien de lustres ?

avatar fifounet | 

@fte

"Tu n’as pas utilisé Office mac depuis combien de lustres ?"

Je n’ai pas donné de date dans mon exemple.
Juste une constatation que j’ai faite à un moment donné.

avatar fte | 

@fifounet

"Je n’ai pas donné de date dans mon exemple."

Ouai. Et sur Mac, non seulement les apps plantent tout le temps le système, mais il faut aussi régler soi-même la quantité de mémoire allouée à chaque application. Que c’est donc primitif.

Je ne donne pas de date. Juste un exemple.

avatar pagaupa | 

Pas bien compris l’article!

avatar monsieurg33K | 

Qu’est-ce que vous n’avez pas compris? Microsoft Defender arrive sur Mac, c’est tout.

avatar marcpafr | 

Hey bey ... faut prendre ses calmants hein :-)

avatar monsieurg33K | 

@marcpafr

Je suis très calme ahah

avatar noooty | 

@monsieurg33K

Ça permettra d’avoir plus de possibilités de recevoir des virus, comme ouin d’eau...
?

avatar MKO | 

Et faut l’installer ou ça sert à rien ?
Depuis 10 ans de mac jamais mis un antivirus ou truc du genre...

avatar Wolf | 

@MKO la réponse se trouve dans votre question :)

avatar andr3 | 

L'intéret d'équipé son Mac, comme tout autre PC Windows, Linux, etc., est d'éviter de devenir un porteur sain.
Dans le cas du Mac, s'il n'y a pas (encore) autant de malwares que dans le monde Windows, c'est de stopper le plutôt possible leur propagation et donc de favoriser la contamination des autres.
(Windows) Microsoft Defender est une bonne solution.

avatar bonnepoire | 

(Windows) Microsoft Defender est une bonne solution.
Certainement pas!

avatar andr3 | 

Un peu de lecture : https://www.av-test.org/fr/antivirus/particuliers-windows/windows-10/décembre-2018/microsoft-windows-defender-4.18-184914/

avatar fte | 

@bonnepoire

"Certainement pas!"

Je pense que si je répondais à ça, tu te vexerais une nouvelles fois en me sortant que je te prends de haut.

Je me tais, donc.

avatar SyMich | 

Ça ne peut pas être pire que les faux antivirus qu'Apple continue à vendre sur son AppStore.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR