Apple n'en fait pas assez pour promouvoir Final Cut Pro, selon les professionnels du montage vidéo

Mickaël Bazoge |

Alors que l'édition 2022 du NAB, le grand salon des professionnels de la vidéo de Las Vegas, ouvrira ses portes le 23 avril, plus d'une centaine de monteurs de films, de séries TV et de documentaires ont fait parvenir une lettre ouverte à Tim Cook. Ils veulent pouvoir utiliser Final Cut Pro sans avoir à se battre contre une chaîne de production hostile au logiciel d'Apple.

Il ne s'agit pas de pointer du doigt ou de critiquer le travail accompli par les équipes de développement ces dernières années. Bien au contraire, après le Final Cut Pro X catastrophique de 2011, les développeurs d'Apple ont mis les bouchées doubles pour restaurer les fonctions manquantes et aller au-delà des attentes des utilisateurs.

Final Cut Pro X fête ses dix ans… et se réconcilie avec ses utilisateurs

Final Cut Pro X fête ses dix ans… et se réconcilie avec ses utilisateurs

Dans la lettre ouverte, les professionnels demandent à Apple de promouvoir le logiciel, ce qui éviterait par exemple à Galliano Olivier, monteur sur la série Marianne qui sera diffusée par Netflix (et éditée sur Final Cut), de batailler contre les producteurs, les réalisateurs, les superviseurs de la post-production… « En France, il est extrêmement difficile d'obtenir la permission de monter des séries TV avec Final Cut Pro », déplore-t-il.

Il revient à Apple d'en faire bien davantage auprès du système de production audiovisuelle pour mettre en avant les avantages de Final Cut. Les signataires voudraient aussi qu'Apple développe les quelques fonctions manquantes, notamment de collaboration. DaVinci Resolve a mis le paquet dans ce domaine avec la version 18 fraîchement disponible (en bêta).

Les professionnels proposent à Tim Cook de mettre en place un programme de certification pour les services et les produits qui s'intègrent dans les flux de travail autour de Final Cut. Et pourquoi pas des bêtas publiques, à l'instar d'iOS, macOS et Safari ? « Si Apple renouvelle devant l'industrie audiovisuelle son engagement public pour son produit visionnaire, nous pensons qu'un nombre plus important de monteurs découvriraient le plaisir d'utiliser Final Cut Pro », écrivent-ils.

Le logiciel est malheureusement souvent présenté comme une sorte d'« iMovie Pro » dans le milieu, cantonné aux youtubeurs, aux créateurs de contenus ou encore au marché de l'éducation. Final Cut Pro a pourtant de sérieux atouts pour Hollywood et les boîtes de production. C'est la raison pour laquelle une pétition, reprenant la lettre ouverte, a été lancée en parallèle par les signataires pour faire pression sur Apple.


avatar Tom PostProd | 

Et je confirme et signe cette pétition. FCPX est rempli de bonnes idées, et a su évoluer pour modifier ses comportements frustrants du début. Mais il reste peu adapté dans une postproduction TV ou cinéma.
Et la communication arrogante d’Apple lors de sa présentation a massacré la réputation de ce logiciel chez les monteurs professionnels.
Depuis, Apple n’a en effet pas fait grand chose pour tenter de redresser l’image désastreuse que FCPX a toujours (qui est en partie injustifiée).
Actuellement, je travaille sur un film de cinéma, tourné à l’iPhone, et on galère à trouver des monteurs qui veulent bien utiliser FCPX, alors qu’il serait tout adapté à notre projet !

avatar PowerGlove | 

Les pros n’ont jamais été la cible de FCPX. Ensuite il n’est pas difficile de trouver des monteurs sur FCPX…. Pour finir, un long métrage à l’iPhone… peux se monter sur n’importe quel logiciel……… Il n’y a aucun avantage a bosser sur FCPX…. A moins d’avoir derusher sur iMovie…..

avatar cedo | 

FCP X est excellent mais dommage qu’il ne soit pas davantage de promotion oui et Motion 5 c’est encore pire…

avatar LambdaBoss | 

@cedo

Effectivement pour Motion 5 c'est “bien plus pire“ ... c'est un super outil, un vrai couteau Suisse, il fait tout ... ça fait plus de 7 ans que je l'utilise et j'en découvre tous les jours ... et personne n'en parle ... quid de ce silence ... !?

avatar mrlupin | 

exact motion 5 est un superbe outil qui permet d'expédier plein de petites taches en motion design et compositing super rapidement. un vrai couteau suisse qui surpasse en efficacité dans certaines conditions les grosses usines a gaz comme fusion ou after effects

avatar mat16963 | 

@cedo

Et même sur les visuels officiels des nouvelles machines… ils mettent d’abord en avant les solutions tiers, puis tout caché leurs propres solutions… c’est bien dommage, ils ont tout à y gagner à proposer une solution qui n’est disponible que dans l’environnement Apple au plus grand nombre…

avatar airmac | 

Peut-être que la notoriété de Final Cut Pro ne nécessite pas plus de marketing aussi 🤷‍♂️

avatar cv21 | 

C'est signé. Merci macG.

avatar Cybounet | 

Pour le même prix il y a Da Vinci resolve! J’ai les 2 logiciels mais pour moi le choix est vite fait, c’est Resolve. Plus puissant et bientôt plus collaboratif. On sent bien que FcPx ne vise que le marché (juteux car plus nombreux) des semi-pros et Youtubeur. Ce n’est pas une critique. Il en faut pour tout le monde ;-)

avatar mat16963 | 

@Cybounet

FCP X manque avant tout de moyen: c’est le cadet des priorités d’Apple… s’ils le voulaient ils pourraient assez aisément ajouter les quelques fonctions manquantes pour qu’il soit à la hauteur.
Comme pour la suite iWork qui évolue à la marge chaque année et manque encore de fonctions basiques…

avatar Derw | 

@mat16963

+1

avatar NestorK | 

@Cybounet

Hein ? FCPX vise surtout le marché des indépendants et des monteurs solo.

Pour tout le reste, rien ne vient concurrencer Avid.

Resolve est un indispensable de sa partie mais sa brique montage reste encore aujourd’hui anecdotique.

avatar mat16963 | 

Signé. En effet et d’autant plus avec les Mac M1, Apple a tout a y gagner à promouvoir ses outils pour attirer les gens vers la plateforme…
Malheureusement si cette lettre arrive bien aux oreilles de Tim Cook, on risque de voir un abonnement « Final Cut Pro+ », ce qui serait fort dommage… Je pense qu’Apple doit continuer de miser sur le logiciel gratuit ou avec achat unique : ça rapporte des gens qui seront « prisonniers » de la plateforme et dépenseront ailleurs chez Apple…

avatar nicolas | 

Moi j'ai encore en travers l'abandon d'Aperture...
Je suis pas pro, mais j'aimais bcp ce logiciel...
Darktable, c'est pas pareil :-/

avatar claupatr | 

@nicolas

Moi aussi et pour le coup, ils m’ont perdu comme client.

Je suis passé ensuite sur Windows avec Lightroom, sans problème…
A cause aussi de la stagnation du Mac Pro…

avatar mrlupin | 

moi je regrette Color qui était un super outil d'étalonnage nodal dans la suite Final Cut et qui se pluggait avec merveille avec Final Cut Server

avatar PowerGlove | 

J’ai appris l’étalonnage sur color et franchement quand on bosse sur Resolve il est difficile de le regretter…. De plus color n’était pas un logiciel nodal a proprement parlé.

avatar fbCasa | 

Les Apps Apple ont perdus les pros par manque de stratégie claire et durable.
L’anbandon de FCP 7, le manque de suivi et d’évolution de FCPX, sans compter l’abandon total d’Aperture, la non évolution de Photos (pas même une possibilité de copier coller des attributs sur iOS ou iPadOS…), font qu’il faudrait être particulièrement suicidaire pour se lancer dans des workflows incertains, suspendus au bon vouloir de la lucrative activité des iPhones qui arrêtent les mêmes equipes qui auraient pu continuer le développement des App pros …
Hélas Apple est devenu un fabricant de téléphones et d’ordinateurs, ne plus compter sur eux pour les logiciels, et encore moins les logiciels pro ! C’est une entreprise comme les autres, a la recherche de la seule rentabilité pour ses actionnaires, et qui n’est pas à notre service. C’est comme ça !

avatar mat16963 | 

@fbCasa

Le pire c’est qu’Apple joue sur tellement d eterrains qu’elle est obligée d’être moyenne un peu partout pour éviter de se concurrencer elle-même: iPadOS est limité pour ne pas concurrencer macOS, les Mac ne supportent pas le Pencil pour ne pas concurrence les iPad, les apps/logiciels d’Apple sont juste corrects pour les utiliser comme argument marketing en faveur de la plateforme mais pas excellent pour ne pas concurrencer les apps de l’App Store avec la commission de 30% sur les abonnements, etc

Et je pense aussi que les différentes équipes sont en sous-effectif, donc tout ça n’aide pas malheureusement…

avatar Pierre H | 

Bon résumé. FCP ca correspondait à un moment où Jobs a vu une opportunité dans le rachat du logiciel et son développement. Ensuite, comme ça ne correspondait plus à la direction de la société (c'est chiant de faire des logiciels pour les pros, ils gueulent, râlent, etc), le truc est passé à la poubelle : arrêt de toute compatibilité, plus de feuille de route claire.

avatar PowerGlove | 

Ce n’est pas comme ça que cela devait se passer. FCP 7 était un logiciel bien implanté mais qui n’avait pas de potentiel de progression en terme de part de marché. Jobs est à l’origine du lancement raté de FCPX par manque de pédagogie.
L’idée derrière FCPX était de créer un logiciel radicalement nouveau avec une approche très apple : Simple, avant-gardiste, ultra-innovant et super-puissant pour le plus grand nombre. Le problème c’est que les pro on descendu le logiciel parce qu’il ne correspondait pas à leur exigences. Alors qu’en fait la raison était qu’ils n’étaient pas la cible…

avatar Pierre H | 

N'oublions pas que la premiere version de FCPX était effectivement une cata - l'article a l'honnêteté de le rappeler. Les pros n'ont pas décidé de le trasher uniquement par esprit de contradiction. Surtout quand FCP7 était très apprécié et implanté.

avatar PowerGlove | 

FCP 7 n’était pas vraiment implanté dans les grosses machines de post prod et les télévisions. Il y avait quelques stations pour faire mumuse, mais quand on donnait à l’époque, 60% de part de marché dans le monde du montage vidéo pour FCP7, c’était un chiffre global. Indépendant, petites structures et c… FCP 7 n’était pas un mauvais logiciel mais il était galère sur de gros projet…. FCPX a couper encore plus avec les structures professionnelles mais a beaucoup séduit le grand public…. À 300 euros, c’est forcément attractif pour ceux qui trouve iMovie limité. Et c’était l’idée d’Apple…. Quand mon père a décidé de monter de petits films, je lui ai montrer IMovie et il est passé récemment sur FCPX. Le passage de l’un à l’autre est relativement simple car la philosophie de FCPX c’est de rendre le montage simple pour les néophytes et de donner des outils très puissant quand on veux faire des choses plus complexes. Je trouve que FCPX est un logiciel génial, mais il n’a pas vocation a remplacer Avid….

avatar PouletDu14 | 

Autant j’adore utiliser FCP X pour mes montages perso, autant je ne vois pas comment on pourrait l’utiliser en TV…
Avid Media Composer propose tellement d’options indispensables à tous les niveaux de la post production qui n’existent pas sur FCP X (afin de garder un logiciel simple et grand public).
Sur des émissions comme The Voice on travaille parfois à plus de 30 sur un même projet (monteurs, assistants, journalistes, étalonneurs) et à ma connaissance Apple n’a rien développer de fou pour faciliter le travail en équipe sur un même réseau.
C’est difficile de donner des exemples concrets quand on ne fait pas de montage, mais rien que le fait de ne pas avoir de pistes dans la timeline rend à mes yeux impossibles l’utilisation de ce logiciel. Et sans compter que toutes les boites de prod que je connais ont lâché Apple depuis bien longtemps pour passer sur Windows…

avatar Tom PostProd | 

C’est exactement que demande la pétition : ajouter les briques manquantes à FCPX pour s’intégrer dans les workflows professionnels, et en particulier les outils de collaboration.
Et ce afin qu’on puisse profiter en production des gains non négligeables en montage de FCPX : la timeline magnétique, le dérushage hyper rapide, les rôles, etc. C’est frustrant de ne pas avoir ces fonctions parce qu’Apple ne se bouge pas pour intégrer FCPX dans le monde professionnel (alors que c’était à peu près le cas avec FCP 7).

avatar cv21 | 

@pouletdu14
Pour aller plus loin dans cette direction, si il existe la solution LumaForge Jellyfish le pb reste le même, Apple me semble faire beaucoup usage de la base de données SQL Lite (exemple FCP). Rapide, fiable, pas de problème d'import, export de données (séquences de montage) mais.... mono-utilisateur... donc la messe est dite pour accéder à plusieurs sur un "projet". La collaboration se fait par imports/exports de parties.

BlackMagic Resolve se base sur PostgreSQL donc multi-utilisateurs. Cela change la donne pour le collaboratif.

Je ne doute pas qu'Apple sache utiliser d'autres base de données mais je comprends moins pourquoi elle se limite à SQL Lite pour la majorité de ses logiciels.

...écrit un peu vite à vérifier...

avatar Frd2002 | 

Les logiciels Pro Apple sont le reflet exacte de la manière dont ils traitent le matériel sous-disant Pro. C'est simplement une vitrine marketing sans aucune vision sur le long terme et aucune suivi ...

Il n'y a qu'à voir ce qu'est devenu le Mac Pro 🤦‍♂️

Comme souligné plus haut dans les commentaires, seul les youtubeurs intéressent Apple 😟

avatar debione | 

Je constate le même problème avec Logic... Un super soft si.... on bosse seul. Dès que l'on est plusieurs c'est très bordélique. (les projets si ils ne sont pas fait avec la même version d'OS devienne bordélique, Logic Remote qui ne fonctionne que si IpadOS est de la même génération)
Je pense qu'Apple est ici entre autres victime de son marketing life style, de sa politique de mise à jour et de son enfermement dans son écho-système. Etre obligé de mettre à jour son parc parce qu'on y ajoute une machine neuve et que l'on ne peut pas downgrader est déjà rédhibitoire.
Ce qui manque le plus est vraiment le crossplateforme. Pouvoir se foutre de la machine sur laquelle tourne le soft est un tel plus en collaboratif que je pense que jamais Apple n'y arrivera avec son paradigme. Je le constate en MAO, ou en effet, bosser avec Protools ou Live est vraiment d'un confort sans nom dans le sens de se foutre du matos qui tourne sous le capot.

avatar Steekus | 

Exactement le même problème entre Motion et After Effect..

avatar melaure | 

Plus généralement en France c’est une galère pour travailler avec du matos Apple !

Quelque soit le métier les DSI sont hostiles …

avatar debione | 

@melaure:
Je crois que ce n'est pas seulement en France... Et je pense qu'une des grosse raison est justement le manque de rétrocompatibilité. Et à juste raison, si tu as un parc qui fonctionne parfaitement de X machines tournant sous Y mais que tu ne peux pas rajouter une nouvelle machine parce que tu ne peux pas mettre la nouvelle machine sous Y, qu'à cause de l'ajout d'une seule machine tu es obligé de tout upgrader ton parc, ben tu passes ton chemin et tu te tournes vers des solutions qui elles te permettent d'avoir la compatibilité.

C'est pas que c'est galère pour travailler avec du matos Apple, c'est le soft Apple qui est galère pour travailler durablement et en collaboration.

avatar gwen | 

Ce qui a fait mal c’est le passage à la version x. Version bien trop différente demandant une nouvelle gymnastique intellectuelle pour continuer à bosser. Beaucoup de personnes ont migré vers un autre logiciel à ce moment là. C’est dommage. Apple as perdu ces clients qui n’ont plus nécessairement besoin d’avoir un écosystème Apple. Double perte du coup.

avatar ataredg | 

Apple est une marque pour les "prosumer". Rien n'est fait pour rendre les solutions Apple adaptables à l'industrie. Le Mac Pro est trop cher. Le Mac Studio trop fermé. Je ne critique pas, c'est très bien comme ça. Apple n'a jamais été calibré pour l'industrie. Il manque des machines pas chères, ouvertes, évolutives. Pour en revenir au sujet, FCPX a du soucis à se faire. Dans les formations, il est rarement proposé et/ou utilisé. Resolve, par contre, commence à se faire une jolie place au soleil. Mais Avid et Première restent les références.

avatar PowerGlove | 

Apple n’est pas plus prosumer que HP… C’est complètement contradictoire de dire que le Mac Pro est trop cher et ensuite de dire c’est du prosumer…. Une station Xeon HP ne coute pas moins cher que le Mac Pro…. On trouve des solutions Avid sur les deux systèmes.
FCPX c’est différent car c’est un logiciel qui a été pensé dès le départ comme un super iMovie. Il a été conçu à l’origine comme un logiciel dont l’objectif était de faire table rase du passé et de travailler avec une logique tapeless ou on ingest les rushs et on sort un produit fini. En cela il était en avance sur son temps et il est le premier a avoir inclu des éléments de mix et d’étalonnage très performant supposé être suffisant pour se passer de travail collaboratif et de compétences externe. Le monteur devient mixeur, etalonneur. Cette logique All In One a été rapidement contourné par le xml et X2pro mais cela ne change pas le fait que pour le milieu professionnel le logiciel est considéré comme un truc prosumer qui peux intéressé éventuellement quelques monteurs indépendants, mais cela s’arrête là !

avatar ataredg | 

Je ne dis pas le contraire. Mais le ticket d'entrée (et pas qu'en terme de tarifs) est trop élevé pour migrer un parc de machine de montage vers des solutions Apple.

avatar val3rie | 

Ce que je trouve de pire dans cette nouvelle version de FCP X c'est leur ergonomie en bibliothèque....impossible de faire des sauvegardes de projets comme avant ou sur Premiere...c'est trop le bordel, j'ai jamais réussi à m'y mettre. Je suis passé sur Premiere du coup, et c'est mille fois mieux

avatar cv21 | 

Tout le contraire, venant principalement de fcp3 à 7, le fait de consolider en quelques clics pour archiver (+ export xml) avec fcp x fut une bénédiction !

avatar PowerGlove | 

Pour avoir bosser sur tous les logiciels de montage depuis plus de 20 ans et d’avoir souvent fait le promotion de logiciels alternatifs comme Premiere, FCPX ou Resolve, c’est peine perdu… Dans le milieu pro il y a Avid et les autres et ce n’est pas près de changer pour d’innombrable raisons, la première étant : pourquoi changer quand cela marche parfaitement, que tous les meilleurs monteur connaissent Avid et que des investissements massifs ont été fait en infrastructures et matériels dans cette solution….

avatar Pierre H | 

Bon résumé. Surtout quand les enjeux économiques sont si importants, pourquoi changer une recette qui marche ? J'ai rencontré des monteurs venant du montage film qui ne se sont jamais mis à Avid et travaillent encore, parce que c'est pas l'outil qui fait le boulot à ta place au final.

avatar perpetuum | 

Je n’ai pas connu FCP7. Directement formé sur Avid et FCPX. Quand on maitrise la nouvelle méthode, je trouve FCPX formidable… ça rame rarement, pas de prise de tête de conversion… Oui, les passerelles pour mixage et étalonnage ne sont pas faciles, mais avec le confort gagné au montage, je trouve que ça vaut le coup. Et puis, pas de système d’abonnement! C’est quand même beaucoup plus économique…

avatar perpetuum | 

Petit rajout: Apple devrait surtout grandement se méfier de Da Vinci Resolve…

avatar ispeed | 

FCPX devrait être vendu au même prix des concurrents. Quand c'est pas cher on pense que c'est de la camelote

avatar jumpinjacksam | 

Une seule chose à dire: explorez les settings d’Avid (ça va vous prendre un moment) et vous comprendrez pourquoi FCP n’est pas réellement professionnel.

avatar JoKer | 

C'est intéressant de voir que cette lettre ouverte à en effet toutes les raisons d'exister.

Cette lettre demande l'intégration de quelques fonctions manquantes, c'est certain.

Mais la demande principale est axée sur la communication.
La lettre parle clairement de monteurs qui veulent utiliser Final Cut Pro, mais qui sont bloqués par la frilosité, les préjugés ou l'ignorance de la production.
Bien sûr les "fonctions manquantes" sont évoquées, mais pas annoncées comme un facteur bloquant.

Pour une des partie des problèmes soulevés par cette lettre (mauvaise communication), on en voit une illustration parfaite directement sur cette page. Peut-être qu'Apple finira par s'en rendre compte.

avatar PowerGlove | 

Si je me souviens bien cela fait longtemps que tu m’avais parler de l’implantation dans ta société de stations FCPX. Je suis dans le milieu depuis très longtemps aussi et il y a 20 ans, j’ai fait parti de ceux qui on penser que l’on pouvait se débarrasser d’Avid avec FCP. FCPX a enterré cette idée. Je suis maintenant résigné car je vois tous les jeunes assistants monteurs et autre se former sur Avid. Il n’y a pas une seule grosse structure dans laquelle j’ai bossé qui n’est pas sur Avid. Premiere existe mais est marginal. Je bosse 3 fois par an dessus. Il intéresse surtout des agences pub et autre qui on l’abonnement adobe et bosse sur les autres logiciels de la suite Adobe. Faisant aussi de l’étalonnage depuis 10 ans, je monte sur Resolve depuis 2 ans pour mes projets perso et je n’ai jamais eu l’occasion de faire un montage pro dessus. On me demande de monter sur Avid et d’étalonner sur Resolve…. Je ne vois pas une seule structure avoir envie de tenter l’aventure…. Et pourtant Resolve a beaucoup plus de chance de s’implanter que FCPX car il est beaucoup plus ouvert et puissant… Je pense d’ailleurs que FCPX va se marginaliser de plus en plus. Bien sur l’explosion des youtuber est un marché énorme pour Apple, mais je ne serais pas surpris qu’Apple arrête un jour le développement en considérant que Imovie soit devenue assez puissant pour la majorité des utilisateurs et que les autres vont aller sur des solutions comme Resolve qui est aussi puissant que FCPX dans sa version gratuite..

avatar Mike Mac | 

Et c'est vrai aussi qu'à l'heure du montage collaboratif qui taille sa route sur Davinci Resolve, la disponibilité du logiciel sur macOS, Windows et Linux est une force stratégique pour gagner des parts de marché.

Par ailleurs, à chaque nouvelle version, puis lors des 3 à 4 upgrades annuelles, Davinci Resolve fait vraiment le plein de nouveautés.

Quant aux Youtubers, des produits gratuits optimisés en exploitation 4K pour des machines anciennes ou de faible puissance comme Videoproc Vlogger sont plus adapté à cette cible d'utilisateurs non spécialisés montage vidéo. La courbe d'appentissage est faible pour ceux dont ce n'est pas le métier.

CONNEXION UTILISATEUR